Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 08:22

Ils faut dire qu'il existe deux catégories de personnes.

Des mahométans qui font tout ce qu'll faut pour se faire haïr, collectivement et en bloc, bien que je doute que ce père de famille tunisien ayant perdu femme et enfant porte les islamistes dans son coeur, désormais, et des biens pensants, bien propret sur eux, qui font tout pour paraître déphasés.

A l'heure où l'économie s'écroule, "ça va mieux", 3 heures avant un attentat, on parle de lever l'état d'urgence (en même temps, on voit à quoi ça a servi).

On voit aussi un premier ministre fort content de lui. Il parait que ceux qui le huaient étaient une minorité. Il aurait du venir sans grades du corps et sans police (qui ne manquait guère à ce moment là) pour voir ce qui lui serait arrivé.

Il y a des formules qui marquent aussi. Dire que les attentats sont inévitables rapproche Valls de ce ministre de Louis XV. Presque à la fin de l'histoire de la bête du Gévaudan, et sa mort officielle, il dit "décidément, cette bête n'est pas morte".

Comme l'a dit un auteur, c'était 20 ans avant la révolution. Quand cette histoire pris fin, la province était au bord de l'insurrection. Et de la crise de nerf.

"Citizens everywhere are unhappy with their governments and angry with their leaders. They are no longer interested in a political rhetoric that they do not understand and that has no value in their lives. Monetary policy, trade policy technological disruption and the array of issues that make up globalization are simply a parade of unintelligible horribles to the average working class citizen."

Tous les dogmes occidentaux apparaissent comme des racontars pénibles de vieux cons...

Le Sultan va rétablir la peine de mort, se coupant de l'UE dont il n'a plus rien à faire. Le prochain président autrichien sera d'extrême droite. Nice, et certains tarés l'auront bien aidé.

Le Sultan va télescoper lui-même tous les dogmes OTAN-UE, dont il n'a plus rien à faire. La CIA, ou les néo-cons qui n'ont rien à faire du POTUS devenu POTICHE, ont voulu le renverser. Ils ont raté.

Pour ce qui est de déclencher une autre guerre à l'est, contre les Kurdes, il semble bien s'y prendre.

Il semble aussi s'y prendre correctement en purgeant l'appareil administratif. Il se crée beaucoup d'ennemis. Il aurait du avoir la victoire plus modeste.

Les entités étatiques sont irremplaçables. Bien qu'on nous ait dit et rabâché le contraire. C'est la dimension, l'autosuffisance locale qui est incontournable.

Voltaire pouvait être admirable sur certains points, et détestables sur d'autres. Son admiration du capitalisme, son goût pour les puissants. Mais il avait raison sur un point. Il fallait cultiver son jardin.
Zerohedge nous dit que les vénézuéliens vont s'approvisionner en Colombie. Une Colombie qui a vu des millions de morts dans une guerre sans fin ni but, qui dure depuis presque 70 ans...
Un modèle, donc ???

Si les vénézueliens n'étaient pas dépendants de l'économie impériale, ils n'auraient pas besoin de faire leurs emplettes en Colombie, et d'ailleurs, il y a sans doute peu de gens qui puissent le faire, la monnaie locale ne valant pas grand chose, et la politique gouvernementale d'autosuffisance a été un échec, sans qu'il y soit pour grand chose : quand on a une manne pétrolière, le reste est totalement détruit...

L'état est le cadre dans lequel, les citoyens peuvent naitre vivre et mourir, de préférence en paix. Il doit être géré sans dogmes, mais avec un pragmatisme de tous les instants.

Or, le pragmatisme ne m'apparait pas flagrant chez les idiots qui nous gouvernent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

EnPassant 22/07/2016 16:59

radicalisme de la nomemklatura

Pierre Gattaz réclame 90 milliards d'euros d’allègements pour les entreprises
http://www.latribune.fr/economie/france/pierre-gattaz-reclame-90-milliards-d-euros-d-allegements-pour-les-entreprises-587806.html

« Complément d’enquête » : Bolloré réclame 50 millions d’euros à France 2
http://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/0211150130192-complement-denquete-bollore-reclame-50-millions-deuros-a-france-2-2016256.php

Mandrin 22/07/2016 16:24

La Gaule, ces 30pc de musulmans touchés par cet odieux attentat confirment que le Grand Remplacement de Camus est en bonne voie (au passage en disant cela les médias font du Menard).

D'accord avec vous pour l'islam, mais alors il faut marteler, ad nauseam, que : pas d'immigration= pas d'attentat, pas d'immigration=pas d'attentat, pas d'immigration=pas d'attentat...

Salutations à tous et surtt merci à P.Reymond pour ce blog

EnPassant 22/07/2016 10:40

Jean Tirole, le moraliste qui veut votre bien
http://www.latribune.fr/opinions/blogs/generation-deuxieme-gauche/quand-jean-tirole-monopolise-le-bien-commun-587643.html

baretous 21/07/2016 13:47

@ la gaule:
* PS : sur les 84 morts il y a une bonne trentaine de musulmans

oui et ? chez eux c'est 100 % Cela démontre simplement le taux d'occupation. Le musulman préconise aussi l'amalgame et le fait d'etre là musulman à regarder une fête paienne le rend ipso facto complice

dizemanov 21/07/2016 13:06

"Un tiers des femmes originaires d’Afrique subsaharienne suivies pour le VIH en France ont été infectées après leur arrivée. C'est ce que pointe l'étude ANRS PARCOURS à l'occasion de la 21e Conférence internationale sur le sida (AIDS 2016), précisant que le risque de contracter le VIH est plus élevé lorsque les femmes déclarent avoir subi au moins un rapport sexuel forcé après leur arrivée en France."
http://www.anrs.fr/VIH-SIDA/Sante-publique-Sciences-sociales/Actualites/Migrantes-d-Afrique-subsaharienne-et-VIH-le-risque-d-infection-en-France-associe-aux-violences-sexuelles
VIH, relations sexuelles forcées (et si on appelait cela viol, tout simplement?) ... etc etc ...
Voilà vraiment un formidable enrichissement collectif pour notre civilisation que le transfert de toutes ces misères.

dizemanov 21/07/2016 09:58

Cher La Gaule, je vous prie d'excuser le caractère assez violent et lapidaire de mon précédent commentaire ... mais j'ai lue cela ce matin ....
http://www.eric-verhaeghe.fr/violences-lattentat-de-nice-a-dissimulees/
Exercice simple : extrapolation.
Nous sommes entrés dans une spirale infernale... et la France, celle que vous allez laisser à vos enfants…. elle sera comment ?
En tout cas, au nom de tous ceux qui sont morts et de toutes les souffrances de ceux qui sont en réanimation, des parents qui on perdu un enfant et vice versa ... au nom de tous ces gens simples que l'on a brisé je dis : "debout, pas de pardon, pas de quartier".

simplet 21/07/2016 14:27

Notre laisser faire est plus responsable que le tâkbir de combat intégriste.
Enfin notre laisser faire n'est pas général. il est le fait d'une gauche toutes tendances. Depuis Méluch jusqu'à Moland et les bactéries qui votent pour ces cons. Et une droite plus intéressée par ses intérêts et carrières que par ses ouailles qui ne sera que chair à canon comme d'hab..

La Gaule 21/07/2016 13:31

Si vous arrivez à vous rendre compte de « la violence » de vos propos c'est que la violence des événements a quand même laissé votre lucidité intacte (quoique la violence en fait je m'en fous, je trouve même qu'il n'y en a plus assez sur ce blog, c'est plutôt l'injustice qui me chagrine). Vous êtes donc pardonné d'office.
Nous ne sommes pas d'accord, c'est tout.
Je persiste à croire que l'Islam n'est pas le problème, et il ne l'a jamais été tant que nous étions droit dans nos bottes
C'est simple, nous avons quitté nos bottes et les avons laissées à la disposition de tout le monde pour que tous puissent venir y chier dedans. Cela s'appelle les droits de l'homme et le vivre ensemble.
Et nous avons organisé le règlement pour que la fourniture du papier et le nettoyage des ustensiles soit automatique. Cela s'appelle l'égalité de traitement au nom de la repentance.
Les allogènes ont été bien sûr ravis de l'aubaine, mais ils n'auraient jamais pu se retrouver en position de l'être s'ils n'avaient pas été invités et branlés jusqu'à plus soif par le pays invitant.
C'est à ce niveau que sont les responsabilités, et je regrette de vous signaler qu'elles relèvent du fait majoritaire.
Il y a certes une caste dominante qui a banané tout un peuple dans la farine depuis la mort de De Gaule.
Mais il y eu surtout un empilement de strates générationnelles et sociales qui se sont serrées les coudes durant la même période pour leur ouvrir un boulevard, avec dans leur sale petite tête l'idée méprisable que les dégâts collatéraux allaient être pour les autres.
Disons lu crûment. La France est devenu un tas de merde sur lequel tout le monde vient en rajouter une couche parce que les deux tiers de sa population se sont rangés d'office dans le camp des gagneurs, la main tendue et la croupe offerte.
Le nègre et le bougnoule aussi faisait partie de la literie du bébé que l'on refilait aux « autres », les vrais autres, les prolos et les beaufs, les Deschiens en attendant les Souchiens -terme plus explicite.
Je connais pas trop mal l'histoire et je sais qu'elle n'est faite que de vainqueurs et de vaincus, et il y a des défaites qui ne se rattrapent pas.
Par inconscience, incompétence, lâcheté et veulerie(même si cela me coûte d'endosser d'office la responsabilité du fonctionnaire obtus, du cadre bouffe-sa-merde ou du petit patron ignare, pour ne citer que ces spécimens infra-citoyens) nous avons perdu la bataille de l'immigration. Et il y a des étrangers qui sont désormais des nôtres parce qu'ils le sont aussi partout ailleurs.
Je n'ai pas envie de faire la guerre à des gens dont le seul problème que pose la majorité d'entre eux est d'être là parce qu'on leur a dit de venir s'installer chez eux*. Par contre je suis tout disposé à la leur faire pour leur rappeler qu'ici c'est aussi chez les autres, c'est-à-dire chez nous, et que pour cela il n'est pas nécessaire de s'aimer, n'en déplaise aux « droits de l'homme ».
Je n'ai surtout pas envie de faire la guerre pour dédouaner de leur responsabilité tout un tas de « compatriotes » pour lesquels je n'ai qu'une sympathie mitigée, parce qu'ils me l'ont bien rendue toute une vie durant.
Je n'ai pas envie de faire la guerre pour permettre aux justiciers de la vingt-cinquième-heure (à l'image de ce corniaud de la vidéo de Nice s'en prenant à la première venue au vu de son faciès) de retourner ni vu ni connu leur veste, pourvu que leur crasse intellectuelle soit sauve.
Ne vous méprenez pas, je ne suis pas un modéré. Comme disait l'autre, lequel est justement parti étaler sa gauchiâsserie ailleurs, il y aura bientôt des comptes à régler dans ce pays.
Pour moi, il y en a d'autres que l'islam qui sont prioritaires.
Ils ne s'en tireront pas comme ça.

* PS : sur les 84 morts il y a une bonne trentaine de musulmans

dizemanov 21/07/2016 09:46

"Il implique que les musulmans de France soient recadrés à leur place et qu'ils s'en contentent,"
C'est VOTRE place qu'il sont en train de prendre, et avec succès, Cher La Gaule.

"Mais ils seront toujours là, et je ne vois pas comment l'on pourra faire autrement, faute de vivre dans le monde éradicateur parfait des jeux vidéos et autres nazicailleries."
Vous ne voyez pas.
C'est pourtant limpide. La solution est ici :
https://www.google.fr/#q=bateaux+marseille+alger+pas+cher
Et là :
https://www.google.fr/#q=avion+paris+alger

Occitan 21/07/2016 19:27

Pour quelqu'un qui s'y connait en histoire :), j'ai pas la même analyse, en france 5000 ans de guerre sans discontinuité. Avec des intermèdes de paix plus ou moins longue, le constat est que l'on ne vint un pays que par le sang et la torche, voilà ce que cela nous a appris, et cela nous a apporté selection génétique avec des individus au goût prononcé pour le sang.
Ils partiront par le bateau ou la cheminée, au regard du vent politique qui se lève en europe.

La Gaule 20/07/2016 17:55

Concernant la Turquie c'est Pepe Escobar qui donne peut-être le mieux les clés de l'énigme.

http://lesakerfrancophone.fr/la-sainte-colere-du-sultan-teflon

Le putsch pouvait être un coup fourré des néocons ET d'Erdogan à la fois, ce dernier utilisant les délires globalistes des premiers pour mieux s'en débarrasser et faire place nette autour de son trône.
C'est Ianoukovytch qui aurait laissé mûrir le coup d'état fourré des occidentaux en Ukraine pour mieux l'écraser au son du canon au bon moment (ce qu'il n'a pas fait ai-je envie de regretter).
En tout cas la thèse d'Escobar réconcilie l'étrange impression d'amateurisme qui se dégage de ce coup d'état et la réactivité implacable du Sultan. Il est resté étranger à la chose tout en étant au fait de tous ses rouages.
Ne pas oublier que les dits-délires des globalistes n'ont de la consistance que par l'énormité des budgets qui les animent. L’imbécillité naïve leur tient souvent lieu de finesse prospective.
Cela me fait penser à ce que disait Michel Drac sur les guerres asymétriques il y a quelques temps. Pour être le gagnant dans ce type de conflit, il faut savoir manier simultanément la thèse et l'antithèse.
Il n'est d'ailleurs pas impossible que le véritable vainqueur soit un troisième larron passé maître dans l'art de placer à la fois la thèse l'antithèse et la synthèse dans son jeu (j'en vois au moins un bien placé pour cela, plus au nord et à l'est, à côté duquel les manœuvres cousues de cordes à puits d'un BHL font désormais figure de film à petit budget).
La « crise des migrants » n'était peut-être aussi qu'un gigantesque coup de bluff, laissant apparaître, je le répète, le véritable leader de l'UE -Frau Merkel- pour ce qu'elle est : une gourde comme l'histoire de ce continent en a peu connu, et tellement représentative de ses électeurs !
Normal, la religion musulmane reste fondamentalement une religion de conquête et non d'extermination (l'extermination est plutôt le propre des idéologies et tous les fondamentalismes ne sont que des dérives idéologisées des religions).
Elle laisse donc toujours ouverte la porte à une alternative. OK, on ne t'envahit pas, mais alors tu passes à la caisse !


Tant qu'on y est (chez le Saker), un texte heureux sur les ATTENTATS en France -n'en déplaise aux ergoteurs sur leur avion- auquel je souscris totalement, et qui ne contredit absolument ce que je disais plus tôt sur les réactions vaines et stupides de nombre de mes matamores de compatriotes.
Il implique que les musulmans de France soient recadrés à leur place et qu'ils s'en contentent, si c'est tout ce qu'ils souhaitent pour éclairer leur existence.
Mais ils seront toujours là, et je ne vois pas comment l'on pourra faire autrement, faute de vivre dans le monde éradicateur parfait des jeux vidéos et autres nazicailleries.

Phil 20/07/2016 15:25

Il n'y a pas qu'en Russie que les journalistes sont abattus lorsqu'ils dérangent.
Ah mais là chut c'est en Ukraine. Vite, c'est la faute des russes même si le journaliste s'en prenait aux oligarques ukrainiens.

Décidément à force de ne pas vouloir voir les choses telle qu'elles ont on en arrive à se tromper de cible (là bas et ici en France). Après les élites ne comprennent pas que le "peuple" en ait marre de se faire prendre pour un con. L'élite c'est juste le fils à papa qui a obtenu son poste par le réseau, il ne vaut pas mieux que les autres.



https://fr.sputniknews.com/international/201607201026839883-assassinat-journaliste-ukraine-pistes/

Will 20/07/2016 12:58

Bonjour Raymond,

le radicalisme d'aujourd'hui est mis en actes spectaculairement mais n'a pas beaucoup d'influence sur le quotidien des gens loin des attentats. La montée en épingle médiatique est là pour terroriser justement et permet aussi de faire avaler le recul des libertés.

Le radicalisme de demain sera sans doute moins explosif mais plus impactant sur la société. Les inclus devenant minoritaire, la logique des exclus sera : pas de gâteau pour nous ? Du gâteau pour personne !
Les richesses, services, jouirs de notre société sont précaires. La mécanique qui les permet craint les grains de sable. On voit qu'un incendie dans une gare (du Nord hier soir) et le collapsus est frôlé or les points vitaux de notre économie sont multiples et impossibles à protéger. Cette sensibilité est accentuée par la structure centralisée de la France.
Notre économie tient au consensus qui jusqu'alors contenait les exclus dans l'attente d'en être. L'appétit des dominants et la veulerie des cosaques auront eu la peau de cet espoir.

Finalement, comme aux échecs, le NOM oblige le coup !

La Gaule 20/07/2016 12:17

1)
Cette vidéo m'a rajeuni . Je me suis retrouvé il y a de cela des lustres devant la porte d'une célèbre entreprise hightech du coin (« hightech » est le terme généralement consacré pour désigner un nid de cadres petits moyens et grands au détriment du reste -mieux vaut tout faire soi-même, don't you ?), où je tractais contre la guerre en Irak.

https://francais.rt.com/france/24027-nice--homme-demande-femme

Pour ceux qui ont oublié, l'Irak est cette terre lointaine où l'occident est venu apporter la démocratie après avoir éradiqué à jamais « le terrorisme », et où le premier problème insoluble rencontré par les démocrates fut l'impossibilité d'y établir des listes électorales.
En effet, la majorité des patronymes y était constituée d'un prénom et du quartier où vivait le dit prénom (exemple, Jean du neuf trois, pour vous donner un repère). Pour l'état civil les usages communautaires faisaient le reste.
(cité par Xavier Raufer dans une vidéo récente).
http://www.tvlibertes.com/zoom-xavier-raufer-six-mois-apres-le-bataclan-la-france-est-toujours-une-cible/

Morne défilé de gens indifférents au teint plutôt replet, certains daignant prendre mon offrande en papier du bout des doigts. Soudain l'un des marcheurs s'arrête, rouge d'adrénaline, et m'agresse verbalement en bonne et due forme.
J'étais un « pauvre type » qui faisait sa « propagande de merde » pour « un traître » (je crois que j'étais chez Chevènement à l'époque, ou Pasqua, je ne sais plus, un moment j'étais encarté chez les deux) « Oui, parfaitement Monsieur, un traître ! Et je sais ce que cela veut dire, MOI, Monsieur, un traître ».
La conclusion de la diatribe était sans appel : « D'abord vous n'avez pas le droit d'être ici » et enfin : « Foutez le camp !».
Ce brave homme ressemblait trait pour trait à celui de la vidéo de Nice. De ceux qui veulent réveiller les consciences guerrières à la terrasse des cafés du cours Saleya et d'ailleurs.
C'est peut-être le même d'ailleurs. On dirait qu'il n'a toujours pas compris grand chose au film.
Les cons osent tout d'abord parce qu'ils sont les seuls à avoir trouvé le secret de l'éternelle jeunesse.

2)
En relation avec ce que dit Reymond, l'incroyable schizophrénie du discours officiel qui invite à « vivre avec le terrorisme » chez soi, tout en nous serinant depuis quinze ans qu'il convient d'aller l'éradiquer aux quatre coins de la planète.
Surtout, certains ne semblent pas se rendre compte que ce genre de hiatus est parfaitement EVIDENT pour le béotien lambda, et qu'il s'agit de l'une des rares choses sur lequel toutes les propagandes médiatiques seront inopérantes.
Bonne continuation à nos gouvernants donc...


3)
Sur la Turquie, je suis dubitatif. Il semble bien que le domino soit tombé du « mauvais » côté, ce qui acterait d'un bouleversement complet des alliances dans la région, comme l'avait annoncé titi Meyssan.
Il devient clair en effet que les américains se font inexorablement éjecter de la région, et que leurs alliés commencent à sentir passer le vent du boulet.

https://strategika51.com/2016/07/20/il-etait-une-fois-un-drone-au-dessus-du-golan/
(Re-pub pour Strategika au passage).

Du côté de l'UE, la grande perdante de l'histoire pour l'instant serait Merkel et sa politique d'intégration de la Turquie et de ses richesses humaines migratoires.
Il va être momentanément difficile à l'UE de chanter les louanges d'un pays qui fout en taule sans vergogne ces deux vaches sacrées occidentales que sont les magistrats et les journalistes (crève cœur pour le journal Le Monde).
Momentanément seulement, puisque les États-Unis, sur le vieux continent, n'auront plus que l'Europe à laquelle s'accrocher comme des moules carnivores.
On en a pas fini avec la guerre des fous et son parc de poids lourds.