Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 09:43

Sanders a été au bout de sa limite. Jamais il ne rompra avec le parti.Mais sa base, risque, elle, de sauter le pas.
La collusion entre Wall Street et Hillary apparait au grand jour.
D'ailleurs, il ne fallait pas être grand clerc pour la deviner. Les Clinton étaient ruinés après la présidence de William Jefferson Clinton.

Ils sont millionnaires aujourd'hui, d'environ 150 millions de $, avec comme excuse, la traditionnelle conférence hors de prix, qu'on leur fait donner.

Trump, lui, fonce. Il veut sortir de l'OMC, taxer les produits étrangers, il veut en finir avec tout ce fatras, qui finit par braquer tout le monde, et dont le rôle est de plus en plus évident : ruiner les petites gens, au profit des riches.

Comme je l'ai dit, souvent, dans l'histoire, le salut vient d'une personne riche, qui a assez de flair pour mépriser l'argent, qui connait tous les rouages, et qui a d'autres ambitions que le compte au Bahamas.

La ligne de démarcation républicain/ démocrate, apparait aujourd'hui totalement artificielle, mais la ligne de rupture système/ anti système apparait éclatante.

La technique employée par Clinton apparait comme ce qu'elle est : vieille et surannée, d'un autre siècle. Elle n'a eu son investiture qu'en mentant et trichant, et cela se voit. Et cela devient insupportable. Vous voyez, vous rencontrez, dans la rue, de plus en plus de gens qui pensent que "cela ne peut plus durer".
C'est le même genre de propos qu'on rencontrait à la veille de la révolution. Alors, le leader qui veut rester bien sage et dans les clous, il a en quasi totalité était éliminé, ou est pitoyable.

Il ne leur reste que l'anti-racisme, qui commence à être complétement dévalué, à force d'être servi. Et il faut bien voir la vérité en face. Ceux qui sont au sommet aujourd'hui, avaient déjà les ancêtres, au somment, en 1427.

Pendant ce temps là, les attentats continuent. Encore un.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires