Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 19:22

Aux USA, Hillary se comporte comme la challenger, l'outsider, celle qui doit rattraper. Celui qui court après rattrape peu en politique, sinon jamais.
Côté France, on peut admirer l'habileté de Marine le Pen, avec son nouveau positionnement, très proche de celle de Richelieu-Louis XIII. "Cet état n'a pas besoin de nouveaux édits, mais de réelles exécutions (des édits existants)".

Cette maxime, vieille de 4 siècle est d'une actualité éblouissante.

L'état de droit n'existe plus, le je m'en foutisme, les compressions budgétaires et le dogme l'ont tué. On condamne à la prison pour des peines jamais exécutées ? pas de places, ça coûterait.

Les lois sont faites pour être exécuté, et non pas contournées.

On voit la nécessité de la reprise en main. Avoir un chef. Avec un côté gaullien. Lui, ne croyait pas en la force pour gouverner, car la force ne peut se passer de la force.

Il faut un consensus derrière.

Visiblement, droite et gauche courent après le front national toujours avec un peu plus de retard.

Ils risquent même de tourner casaques de manière impressionnante. Pour garder les sinécures.

Je serais arabe ou musulman, je prendrais peur. Pour garder ce pouvoir, ils sont capables du pire. Y compris rétablir la peine de mort, et aller bien au delà du FN.

Une élite en perte de vitesse et en perte de légitimité peut essayer de se refaire en sacrifiant 400 000 ou 500 000 personnes...ça s'appelle une guerre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Bruno 02/08/2016 13:01

Excellente analyse !
Seriez-vous lu en haut lieu ? Voici une interview donnée par une journaliste de Charlie Hebdo le 1er août sur RTL. Les mots sont lâchés, faisant passer les propos de Marine le Pen et de Nadine Morano pour de l'eau tiède.

Zineb el Rhazoui prône "une véritable épuration" des terroristes
https://youtu.be/_QrdaRvypqM

autre 01/08/2016 12:12

Ben oui;
Je fais comme le reste du monde;je vous prends pour ce que vous valez.
Ce que vous représentez parfaitement,c'est une catégorie de français qui sont les chimpanzés savants de la ménagerie occidentale.
Tout juste bon a évoluer en subalterne,hors grand homme de service.
PS;ma référence c'est l'Angleterre plutôt que l'Allemagne.

La Gaule 02/08/2016 01:23

@ Autre

« Chimpanzé » n'est-ce pas une insulte ? En d'autres temps ma réplique aurait fusé et le père Reymond de sortir ses boules Quies...

Ecoutez, mon pote (dieu sait que ça me coûte d'appeler « mon pote » un mal emboché dans votre genre), les chimpanzés grimpent aux arbres et savent au moins prendre de la hauteur -pratique pour vous pisser dessus, et vous avez de la chance que les bananes constipent.

Vous, vous êtes au ras des pâquerettes et vous y resterez.

yann 01/08/2016 15:31

Apprends à argumenter au lieu d'insulter. Et puis avoir comme référence la perfide Albion qu'elle blague. Quel aurait été le sort de l'Angleterre pendant la guerre si elle n’avait pas été une île d’après toi? Ce sont les Soviétiques qui ont sauvé l'Europe de la barbarie nazie, pas les anglais ou les Américains, même s'ils font semblant d'y croire. Et la France a bien eu de la chance d'avoir un De Gaulle pour la sortir du merdier algérien quoiqu'en disent les pieds noirs et les derniers idolâtres de l'OAS. Il suffit d'imaginer la France avec une Algérie comme département dans la situation démographique et religieuse actuelle pour comprendre que De Gaulle a fait le bon choix.

Ercole 01/08/2016 14:31

Rien capté... Tu crois parler français mais c'est de l'africain... L'argot, ce langage secret, te passes au dessus du cocotier comme un ovni (voyons ça n'existe pas...)

PS : ma référence à moi c'est la France, ce bloc que j'accepte avec ses erreurs et ses réussites, toi t'es vendu aux ennemis !

La Gaule 01/08/2016 05:55

@ autre (autre pseudo j'ai envie de dire) 31/07 à 5h13.

« C'est d'ailleurs complémentaire;le déficient perceptif se cramponne à son ratage d'ordre, jusqu'au moment ou celui-ci n'en impose plus même au plus butés. »

Je ne sais trop quoi penser de ce charabia, par rapport à la limpidité de la formule qu'elle prétend éclairer.
On dirait un ingénieur raté qui vient de voir sa mutation en Allemagne refusée par son DRH. Il se dit qu'il aurait mieux fait de se lancer dans la philo (c'est papa qu'a pas voulu).

C'est vrai que vous avez l'air taillé dans la masse pour le STO. Le STO intemporel je veux dire. Car tant que la Bochie vivra, il y aura toujours un job de ramoneur pour nous, vous et moi, les inconsistants à l'ouest du Rhin, lesquels feront toujours le désespoir de leurs propres élites, allemand première langue.

Je vous récapitule :

1)
14 – 18 fut notre plus grand « crime suicide ».

Je passe sur la vétusté du concept -on ne pend plus les suicidés en place publique depuis le Moyen âge au moins- pour m'attacher à la simple véracité de ses éléments.
Un suicide ? Probablement. Des tonnes ont été écrites sur le sujet, mais c'est toute l'Europe par le jeu des alliances qui s'y est pendue, et la Sainte Europe germanique ne fut pas la moins empressée à monter sur le tabouret.
Un crime ? Pourquoi pas. Mais un crime s'opère au moins à deux. Qui a donné le premier coup de couteau ?
Sur le plan strict de la bagarre qui a suivi, notez que les Marius ne se sont pas trop mal défendus avant de devenir des Topaze. Et puis il y a eu pire que les Topaze, lesquels avaient au moins l'excuse de la médiocrité.
Un génie comme Céline détestait tellement la nation (et la sienne en particulier), qu'il a fini lustreur de bottes chez les boches.
Aucun danger pour vous. Visiblement, vous n'êtes pas génial.

2)
39-45 médaille d'or de « l'inconsistance nationale » en Europe : La France.

C'est vrai que c'était tellement plus glorieux ailleurs, Italie, Roumanie, Bulgarie, Hongrie, tout ça...
Quarante millions de collaborateurs, le chagrin et la pitié quoi !
Quand les flics français (placés directement sous les ordres de l'occupant en zone nord par les accords de Rhotondes) raflaient les juifs à Paris, les aryens étaient obligés de leur dire « doucement les gars » en donnant des bonbons aux gosses.
D'ailleurs on a été bien puni et on l'a bien mérité, na !
Comment qu'ils nous ont mis la pâtée, les casques à boulons, à nos pioupious aussi nuls que leurs généraux !
Et puis Oradour, Tulle, le Vercors tout ça, c'était d'une clâsse ! J'ai presque envie de dire que c'était « L'EUROPE ! D'ailleurs l'ensemble de nos élites (allemand première langue) on adhéré à cette grande idée. Dire que ces enculés d'anglais ont encore fait foirer le coup !
On ne soulignera jamais ici combien les schleus ont été, eux, magistralement admirables et fidèles à leur image.
Bon... quand vous en aurez marre de réciter les conneries de Paxton comme un baudet instruit, lisez Julian Jackson. Un anglais lui, et qui par définition sait fait la part des choses. Faudrait quand même vous méfiez des américains, depuis le temps.
https://www.amazon.fr/France-sous-loccupation-1940-1944/dp/2081231611

3)
Après la raclée de 39/45 les armées françaises se sont rabattues sur les jaunes et les algériens : là leur déroute fut pire.

En plus de philosopher comme un pied bot, on dirait que vous avez un problème avec la concordance des temps. La conquête du Tonkin, cela date de la troisième république et celle de l'Algérie remonte à la Restauration.
Je vous rappelle en outre que le corps expéditionnaire français en Indochine était composé de VOLONTAIRES de guerre. A ce titre, s'il fut battu -pour des raisons stratégiques et logistiques évidentes- ce fut au moins avec les honneurs.
La très grande puissance qui remplaça la France dans le merdier s'en tira d'ailleurs beaucoup moins bien... Et bien qu'elle eut déversé sur le pays plus de bombes que sur les allemands pendant la seconde guerre mondiale !
Quant à l'Algérie, la France avait militairement gagné la guerre avec le plan Challe / Jouhaux de 1959 / 1960, et les vingt cinq mille combattants opérationnels du FLN n'étaient plus que quelques milliers désorganisés à la fin de l'offensive -une partie de son état major se ralliant même à l'idée de « paix des braves » offerte par les français.
Tout le monde sait combien cette « victoire », en fait intervint trop tard et que la question militaire n'était plus le cœur du sujet.
De Gaulle avait compris que l'Algérie était politiquement perdue et voulait s'en débarrasser, à tort ou à raison.
D'aucuns le jugeront lâche si ils veulent, mais moi j'ai le souvenir de la fin de cette guerre comme d'un immense soulagement (j'étais concerné, j'avais dix ans et papa était militaire).
C'est sûr que la France sortit du conflit plus divisée que jamais, les jeunes, désœuvrés, allant jusqu'à se bastonner entre eux au concert de Johnny à la Nation (elle aura tout vu celle-là) un an à peine après les accords d'Evian.
Pendant ce temps là les partisans de Ben Bella et ceux de Boumedienne célébraient le flower power à coups de canon sur la tronche dans les rues d'Alger -depuis leurs mânes ont fait pire.
Rigolo va !

4)
« Et qui évoluera à la traine (sic) d'un mouvement déjà commencé en Autriche d'abord,en Angleterre ensuite ».

Là, désolé, je me heurte une fois de plus au mur sémantique. Qu'est-ce que vous voulez dire ? Que Hitler est devenu reine d'Angleterre ni vu ni connu après avoir été incognito empereur d'Autriche ?
Décodeur SVP.

Bis repetita placent sur votre conception du gaullisme, lequel ne fut possible que grâce, selon vous :

1)
« Au prestige d'une victoire remportée par d'autres ».

Votre problème est que De Gaulle s'est placé d'emblée dans le camp des FUTURS vainqueurs, cela avant même qu'ils ne rentrent dans le conflit -sauf l'Angleterre. Chose qu'avait parfaitement perçue Churchill lorsqu'il le désigna comme « l'homme du destin » lors de leur première entrevue à Londres.
Son prestige est d'avoir anticipé cette victoire -relisez son appel de juin 40- en apportant ses marrons à mettre au feu (à Bir Hakeim et au Monte casino, il y avait quand même de quoi bouffer, non ?), pas d'avoir mis les pieds sous la table après la cuisson.
Mais bien sûr, en juin 1940, il était enfantin de prévoir que tout était déjà plié pour l'Allemagne. D'ailleurs vous-même auriez été à Londres n'est-ce pas ? Et vous auriez présenté votre CV gagnant à l'inconnu à une étoile et sa bande de cagoulards défroqués...

2)
« A une reconstruction-modernisation valable pour toute l'Europe, conduite par le miracle allemand, qui se passait très bien de "sauveur". »

Cocasse ! Le « miracle allemand » est venue de la manne du plan Marshall répandue par les américains sur l'Europe (la Buba fut d'ailleurs créée à cette fin par les mêmes), comme suite à une période chaotique d'une quinzaine d'année au cours de laquelle l'Allemagne avait cherché à imposer à l'Europe entière sa propre conception du « sauveur ».
Notons aussi que le « miracle français » n'a pas été tout à fait synchrone avec le « miracle allemand », même s'ils doivent beaucoup tous les deux à la guerre froide. Le « miracle français » est vraiment intervenu après le largage du boulet colonial.
Disons l'arrivée de De Gaulle...

3)
« A la tolérance des états-unis; il valait mieux cela que les "rouges" »

N'importe quoi ! Les « rouges » comme vous dites s'étaient rangés derrière De Gaulle grâce à l'action de Jean Moulin en 1943 -ce qui lui coûta la vie.
Il faut ici rendre tout de même hommage à la très grande responsabilité des chefs communistes de la résistance intérieure -les Marty, Tillon, Georges, Guingouin et tant d'autres- qui ont parfaitement joué le jeu à la libération (Il y avait aussi des communistes dans le gouvernement provisoire en 1944, vous le saviez ?) et qui le payèrent très cher plus tard face à la tutelle stalinienne
C'est ce ralliement sans faille (presque) qui mit les américains au pied du mur et conduisit Roosevelt à accepter De Gaulle la mort dans l'âme (plutôt dans celle de ses confidents français à la Jean Monnet) en faisant échouer son projet de mettre la France sous administration américaine sur le modèle de l’Italie.
Dans cette optique, les américains se seraient d'ailleurs très bien accommodés d'une guerre civile avec les communistes en France comme cela s'est fait en Grèce.

4)
« Il s'est montré finalement aussi inadaptable que le reste, incapable de répondre
à l'évolution de la société; cela a donné Mai 68. »

Les troubles sociétaux sur le modèle du mai 68 parisien ont affecté l'ensemble de la planète cette année là, de Chicago à Varsovie et de Berlin à Mexico. Autant de signe d'un vaste mouvement -qui s'est largement perdu dans les sables depuis- qui dépassait largement tous les leaders politiques de l'époque, pourtant de grande qualité si l'on compare avec ceux de la nôtre actuelle.
De Gaulle y répondit par des projets qui étaient loin d'être anodins, cela lui fut même fatal. Il y aurait beaucoup à redire sur « l'innocence » du mouvement estudiantin dans le contexte géopolitique du temps.
Il faut dire aussi que, mis à part le psychodrame étudiant, mai 68 fut d'abord un immense mouvement social, l'ensemble de la société française entendant recueillir les fruits du grand bond en avant économique des années soixante.
Là encore, c'est la gestion de la crise par l'entente implicite des gaullistes et des communistes qui évita au pays un passage du psychodrame en drame tout court (surtout au moment de la fusillade de Sochaux chez Peugeot, le 10 juin 68).
Sur les plans de « l'inadaptation et de « l'incapacité » de Gaulle s'en tira donc plutôt bien. Je tiens personnellement son discours du 30 mai 68 comme le meilleur de sa carrière. Tout le contraire d'un rappel à l'ordre de père fouettard.

5)
« Si De Gaulle n'était pas un imposteur, son œuvre, par contre... »

Hors sujet nébuleux, une fois de plus. Qu'est-ce que vous entendez par « imposteur » ? Qu'il s'est fait passer pour général alors qu'il n'était que deuxième pompe ?
Quant à son œuvre, jugez la discutable si vous voulez mais elle est là et bien là... au point que les français en ont encore la nostalgie cinquante ans après, bien plus que du personnage lequel aujourd'hui ne « passerait » plus. Cela parce qu'il sortait d'un temps historique révolu, qu'on le regrette ou non.
Moi je ne le regrette pas plus que j'idolâtre le personnage. Je lui reconnais ses mérites, point barre.
Soit, pour conclure sur ce point, exactement l'inverse de ce que vous supputez avec toute la mauvaise foi du monde.

Je vous souhaite quand même un heureux STO, ne doutant pas que le « miracle allemand » ait besoin de bons apôtres comme vous.
D'ailleurs leur truc en ce moment c'est la multiplication des petits migrants
J'ai même connu un rond de cuir européen de l'Office de Lutte Anti-fraude qui a fini drag-queen dans un éros center à Düsseldorf. Il taillait des pipes comme un dragon qui fume.
Tous les chemins mènent à Rome.

La Gaule 03/08/2016 01:51

D'accord.
Si je comprends bien, votre truc c'est la pute finale.
Vous avez essayé le Chasseur Français ?

A.g. 02/08/2016 22:18

"Je tiens personnellement cette histoire pour une fable, construite sur des faits isolés et complètement anecdotiques. S'il y avait eu autre chose, notamment dans le climat de la guerre froide, croyez bien que des foules se seraient bousculées pour s'en emparer et l'exploiter."

Bien sûûûr... Donc çà n'existe pas. Car c'est personnel.

Bon en fait si.

Un peu. Par ci par là

Mais faut pas en tenir compte.

D'ailleurs l'absence d'exploitation, c'est un signe ! Que ces saloperies, j'insiste, ces saloperies tenaient les comités de censures qui sévissait jusque dans la bande-dessinée n'a absooolument rien à voir avec l'absence de diffusion de l'information. On n'a qu'a voir la composition des syndicats de l'imprimerie, des droitards extrèmes...
Que l'armée, aussi appellée la grande muette, se soit tûe sur instruction de ces mêmes politiques alors qu'ils refaisaient le coup pendant la guerre d'indochine ou des caisses entières de bouchons allumeur de grenade étaient vérolées pour détonner immédiatement : c'est complètement impossible !!
Tiens d'ailleurs en parlant de fable puisque la pologne est évoquée : Katyn, collé sur le dos des nazis pendant des années, c'est quoi ? Anecdotique ? Isolé ? Manque de foule qui s'y intéresse ? Pourtant pendant la guerre froide, çà aurait été interressant a exploiter... Mais non.
Magie de la réécriture des anciens traitres sauvé par l'oncle Jo.

De Gaulle a hissé le drapeau blanc sans combattre réellement à la première guerre mondiale. De gaulle s'est barré bien a l'abri en Angleterre pendant la seconde, laissant des Leclerc avancer. De Gaulle s'est couché devant les rouges et la SFIO, -les mêmes- responsables de la défaite et de l'occupation, De gaulle s'est a nouveau couché devant l'algérie en condamnant les pieds-noirs, De gaulle a de nouveau dans la ligne du personnage été pleurnicher sur l'épaule à Massu pour un soutient qu'il avait et dont il ne fit rien façe à la première révolution colorée. Et je ne vois pas la bravoure dans l'incident du petit clamart, en effet...

Et oui, oui les communistes sont des fils de putes et que leur descendance soit maudite.
Les Coréens considéraient au viet-nam ces saloperies comme irrécupérable et les traitaient comme telles.
Le drame de ce pays est de ne pas avoir fait de même.
Un bon communiste est un communiste mort.

La Gaule 02/08/2016 00:57

@ « A.g. »

C'est vrai que De Gaulle n'a jamais fait que fuir. Même quand il avançait -à Montcornet par exemple, au printemps 1940- nous devons considérer cela comme de la fuite en avant.
Le pire fut au petit Clamart. Il a même dit au chauffeur d'accélérer et de faire des zig zag... Un vrai Chacal !

Bien...

Sur les sabotages des « rouges » en 39, même un historien anticoco rabique comme Stéphane Courtois a reconnu que le dossier était « peu fourni pour ne pas dire inconsistant » (dans son classique « le PCF dans la guerre »).
D'autres historiens (Besse et Pennetier il y a une dizaine d'année, sans parler de l’inénarrable Wolton) ont essayé de lever le lièvre sans débusquer autres choses que des témoignages indirects et des directives contradictoires émises par des subalternes.

Je tiens personnellement cette histoire pour une fable, construite sur des faits isolés et complètement anecdotiques. S'il y avait eu autre chose, notamment dans le climat de la guerre froide, croyez bien que des foules se seraient bousculées pour s'en emparer et l'exploiter.
Ce qui est sûr par contre c'est que l'écrasante majorité des militants ont obéi aux ordres de mobilisation. Thorez fut l'exception qui cachait la forêt, lui qui avait les moyens de fuir à Moscou.

Pour les « moustachus la main dans la main » vous avez oublié aussi les polonais -en fait c'était une partie triangulaire- qui ont soutenu Hitler au moment de Munich et du dépeçage de la Tchécoslovaquie pour avoir leur part du gâteau. On comprend qu'avec de tels alliés Staline ait eu envie de temporiser. La suite lui a donné raison.

Pour le reste, les « fils de pute » et autres envies d'extermination de français qui ont souvent pris le risque d'y laisser leur peau et/ou l'ont effectivement laissée et avec courage -c'est vrai que les Huns ont mal fait le travail- je vous laisse à vos envies de vaillant éradicateur de clavier (et fils de « l'Heimat » je présume?).

Cracher sur les morts fait du bien à certain apparemment. Rien ne m'étonne, il en est même qui les baise...

A.g. 01/08/2016 12:46

"Qu'il s'est fait passer pour général alors qu'il n'était que deuxième pompe ?"

Non. Qu'il se posait en roc alors qu'il n'a fait que fuir. Toujours. Et s'attribuer les mérites des circonstances.


" Il faut ici rendre tout de même hommage à la très grande responsabilité des chefs communistes de la résistance intérieure -les Marty, Tillon, Georges, Guingouin et tant d'autres- qui ont parfaitement joué le jeu à la libération (Il y avait aussi des communistes dans le gouvernement provisoire en 1944, vous le saviez ?) et qui le payèrent très cher plus tard face à la tutelle stalinienne"

Ces même fils de putes qui sabotaient les usines en 39 quand les moustachus étaient main dans la main ?? Ces engeances qui ont vérolés le pays et auraient du être exterminé dés la libération ? Preuve supplémentaire de l'inanité historique d'un de gaulle, légende boursouflée qui sert de me mirage aux français bien difficilement capable de se rendre compte d'une réalité et préférant s'accrocher a "des valeurs" fussent t elles préfabriquées.
A.g.

EnPassant 31/07/2016 22:30

Rural counties across the US becoming a powder keg for HIV outbreak
https://www.theguardian.com/society/2016/jul/31/rural-us-counties-hiv-outbreak-cdc

Alain 31/07/2016 21:45

La question est de savoir ce que l' "Etat profond" va nous concocter pour empêcher l'élection de 2017 et donc l'arrivée au pouvoir de MLP.
Bien que quand j'entends parler les collègues autour de moi au boulot, j'ai l'impression d'être en 2002, genre tout sauf MLP...
Si l'herpès (LR/PS) repasse en 2017, chose que je crois malheureusement très plausible, on aura alors vraiment touché le fond en termes d'abrutissement du peuple.

Didier Bous 31/07/2016 21:37

Je ne m'intéresse pas à la politique au jour le jour donc je ne suis pas bien placé pour discuter du point de vue de Patrick. Où sont les renversements de comportement? Ce que je vois est la démagogie traditionnelle de la droite, cela reste au niveau de la parole. Une droite qui nous refourgue Sarkozy ou Juppé est épuisée. La gauche nous annonce carrément que nous devons nous laisser assassiner pendant les vingt prochaines années. Et elle enseigne maintenant l'arabe à l'école.
La gauche actuelle pourrait se comparer aux pacifistes des années trente dont beaucoup ont fini dans la collaboration. En même temps, elle ne sera pas présente au second tour de la présidentielle. Si elle est également laminée aux législatives, la droite de vieux gouvernera. Il n'y aura sans doute pas grand chose lors du prochain quinquennat de la part de nos élites politiques classiques.

Bruno 31/07/2016 16:43

Bonjour,

J'attends de voir les résultats du tourisme pour cette année. Les attentats, les grèves, les manifs et les troubles sociaux, bref la mauvaise ambiance générale, tout cela n'est pas fait pour attirer le touriste qui viendrait chercher la douceur de vivre en France. Bien au contraire !

Une baisse significative sur une année du nombre de touristes étrangers et de leurs dépenses seraient catastrophiques pour beaucoup de régions touristiques.

A commencer par Paris.
Je suis retourné dans le centre et les quais de Seine cette semaine. Visuellement, par rapport aux années précédentes, c'est flagrant : moins de groupes de touristes étrangers, notamment américains et asiatiques.

Et les discussions à droite et à gauche confirment cette impression.

Pour ceux qui pensent que le tourisme peut tirer l'économie du pays, maintenant qu'il ne reste quasiment plus d'industrie, ce serait un cygne noir. Et même la fin d'une époque : le peak tourist !

EnPassant 01/08/2016 10:05

la réponse est là
http://www.lefigaro.fr/conso/2016/07/29/05007-20160729ARTFIG00171-le-tourisme-en-berne-au-mois-de-juillet.php

j'ai effectivement constaté samedi que le Musée d'orsay n'avait pas la foule de d'habitude. j'ai même pu aller dans la galerie des impressionnistes sans ^jouer des coudes

simplet 31/07/2016 13:05

Mais nous y sommes en guerre. La bonne question: auront-ils les forces armées fiables de leur côté ?
Car celles, urbaines, constituées de la même veine du n'importe quoi, et qui sont sensées faire respecter les Lois sur le terrain, à l'exception de la gendarmerie, c'est pas le top. C'est un euphémisme.

Le Gaulois libre 31/07/2016 10:55

Si les mots ont véritablement un sens, il faudrait peut-être cesser d’appeler les clowns qui nous gouvernent : une élite.

Ils ne sont ni les meilleurs, ni les plus compétents, ni les plus cultivés, ni les plus intelligents et surtout ni les plus sages.

Tout au plus peut-on les désigner comme une vulgaire nomenklatura d’apparatchiks.

Ne confondons pas apparence et qualité.

autre 31/07/2016 07:51

"Il faut un consensus derrière."
========================
Voui.
.....Mais avant d'en arriver là,peut-être faudra-t-il traverser ce monde qu'anticipe Godard dans "Week-End";

http://www.kinoscript.com/week-end-jean-luc-godard/

Cela semble bien parti.

Ercole 01/08/2016 14:44

Un fan de godard, il s'est perdu... Le seul potable c'est alphaville...

Allez pauv chou d'autre, cesse de lire la prod dr l'ed nat ou de lacroisx larisette la coco pour qui tout le mal vient du vatican...

Va vite voter juppé/hollande et lâche l'affaire sur ta politique basée sur des livres de propagande...

autre 31/07/2016 05:13

"Cet état n'a pas besoin de nouveaux édits, mais de réelles exécutions (des édits existants)".
==============
C'est d'ailleurs complémentaire;le déficient perceptif se cramponne à son ratage d'ordre,jusqu'au moment ou celui-ci n'en impose plus même au plus butés.
C'est alors la débâcle générale des parasites.
-------------------------------------
Pour l'histoire récente;
-Un peuple,qui,après le crime suicide de 14-18 a donné une France à la Pagnol,pas celle de Marius,celle de Topaze.
-Qui de 39 à 45 s'est livré a un étalage d'inconsistance nationale sans exemple en Europe.
-Qui a tenté de se replâtrer la dite inconsistance ainsi que la gloriole sur le dos des jaunes d'abord,des algériens ensuite,sans aucun succès et qui en est sorti encore plus divisé qu'avant...
Et qui évoluera à la traine d'un mouvement déjà commencé en Autriche d'abord,en Angleterre ensuite.
----------------------------------------
Le gaullisme?
Il n'a été possible que grâce;
-Au prestige d'une victoire remportée par d'autres.
-A une reconstruction-modernisation valable pour toute l'Europe,conduite par le miracle allemand,qui se passait très bien de "sauveur".
-A la tolérance des états-unis;il valait mieux cela que les "rouges".
Il s'est montré finalement aussi inadaptable que le reste,incapable de répondre
à l'évolution de la société;cela a donné Mai 68.
Si De Gaulle n'était pas un imposteur,son oeuvre,par contre...

logique 31/07/2016 02:26

Je suis au regret de vous rappeler que nous y somment déjà en guerre, elle était économique elle est devenu financière. Il ne reste donc qu'un petit pas pour qu'elle éclate réellement. D'ailleurs je dois vous rappeler que nous somment déjà en état d'urgence depuis quelques mois. Le problème c'est qu'il n'ont pas de couille pour passer au stade suivant qui sera je le pense une catastrophe. Mais on y va, certes doucement, mais ont y va. Est ce qu'elle deviendra intérieur, çà c'est l'inquiétude du peuple. Les loups ne se mange pas entre eux, par contre cela ne les dérangent pas de regarder les moutons s'en tuer.
Il faut vraiment sortir de l'Europe, De l'OTAN et virer tous ceux qui sont pour. La conquête européenne de nouveaux territoires a l'est est terminé. Il ne pourront pas aller plus lion sans dégâts collatéraux. Financièrement l'Europe est très endetté, surtout les gouvernements et les banques qui financent. M'enfin c'est pareil partout sur cette planète. Le statut quo ne viens que de l'impression massive nécessaire pour honorer le remboursement au banque de l'argent prêté aux états, notre épargne entre parenthèse, nos assurances vie et nos placement. On est tous virtuellement fauché :) :). Si il ne remboursent pas c'est la révolte des peuples spolié, on est pas en amérique du sud :) :). Ca risque de chauffer. Est il semblent que certains petit malin en profite pour mettre de l'huile sur le feux, attentats, corruption, malhonnêteté profonde. Ils vont augmenter la pression on jouant sur la peur, l'anxiolytique de masse. Mais cela ne va qu'exacerber ceux qui arrivent encore a garder la tête froide, mais surtout ceux qui sont déjà furax. Pour conclure il faut constaté que le peuple est bien docile et cela pourrait bien durer. Il trouveront toujours une bonne excuse pour se déresponsabiliser, c'est toujours de la faute de l'autre :) :). Le mieux qu'ils puissent faire c'est la catastrophe numérique. Alors là se ne pourra pas être de leur fautes il trouveront bien un mouton pour en endosser la responsabilité. Nous sommes dans un monde irresponsable, mais cela n'empêche les conneries d'avoir des conséquences. Mais eux en cas de crise il augmentent leurs salaires, alors que les caisses sont vides, on pleines de promesses. On peut se demander si les fous ne serait pas de salubrité publique dans certaine configuration. L'ignorance et la bêtise on encore de beau jours. Et nous nous restons des moutons. D'ailleurs hollande ne se trompe pas en nous appelant les sans dents. On ne mord pas :) :) C'est dommage.... Il faudrait.

Ercole 31/07/2016 00:37

Ah ouais au fait, je viens de me faire bannir d'un autre site;.. Français ien sur ! Les US c'est 3 jours et puis voila, là c'est du "definitif", brrr, je tremple d'effroi... :-)

Ercole 31/07/2016 00:22

Marrant que vous parliez Richelieu et Louis XIII, on se rappelle des zones de non droit de l'époque (la rochelle vraiment pas ? Les seccessionnistes en plus alliés avec l'anglois; ah ça trainait pas l'état de droit ! Louis XIII, longtemps présenté comme le soufifre de Richelieu avait perdu son père très jeune, assassiné, et il a gardé un bégaiement que je partage, les choses de l'enfance ça ne disparait jamais... Soit il aimait danser, composer, jouer de la musique, peut être même il a été un pédé... N'empêche sans lui pas de Versailles (pour quoi Louis XIV se serait emmerdé à ce chantier grotesque... Le sang latin de leurs mères, on est des gros sentimentals nous les sudistes que les parisiens méprisent... Nous on nous prend par les sentiments, l'honneur, un certain savoir vivre... Riez riez, mais quans j'ai lu les nombreuses bios de Louis XIII et de sa connasse de mère, je n'ai pas vu un imbécile jouet de Richelieu que j'admire aussi ! J'y ai vu ma latinité, cet insupportable poids de l'injustice et contre ma mère (désolé Camus) j'aurais choisi le Cardinal, un autre émotif qui pleurait beaucoup...

Enfin si vous voulez ouvrir un onglet "histoire" je suis b"at comme d'habitude... On doit réapprendre aux français leur histoire, les bisounourseries et les morts de faim de la Rochelle.

Ercole 01/08/2016 14:55

Alors là l'autre, mon respect... Avec Louis XI, c'est mon roi préféré, je le préfère encore à XIV, à De Gaulle et à Napoléon c'est pour dire l'admiration pour cet homme qui ne parlait pas aisément à cause de son bégaiement mais qui a vite reconnu en Richelieu l'arme pour niquer tous des féodaux casse couilles, tout en conservant "l'équilibre européen", deux hommes fantastiques...

autre 31/07/2016 16:16

Louis XIII a été l'un des plus grands rois de France,car il a sacrifié délibérément l'homme à son devoir.Il a accepté le pouvoir de Richelieu,et l'a soutenu envers et contre tous,y compris contre sa famille;sa mère,son frère,sa femme...
Peut-être n'avait-il pas de génie,mais il savait le reconnaître chez les autres,et l'utiliser,ce qui est capital chez un chef d'état.
Pour lui,son devoir de souverain l'emportait sur des questions de vanité ou d'amour propre.
Le soir de son coup d'état contre Concini,il a donné son programme en quelque mots;"je vous serai bon roi",et a tenu parole.

Présentation

compteur

Recherche

Catégories