Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 06:07

Comme me l'a fait remarquer un internaute, le NWO (nouvel ordre mondial), veut "construire sur le chaos". C'est bien. Mais le propre du chaos, c'est d'être chaotique, et donc, difficilement contrôlable, et les leaders qui en émerge, pas forcément décidés à obéir. Encore moins à obéir à des décideurs ayant cassés leurs propres outils de domination.

Les héritiers, sans doute, obéiront, les conquérants, non.

Le fatras des 40 dernières années est en train de s'envoler. Il paraît que 30 % des dettes d'états sont désormais à taux négatifs.

On veut confisquer, au moins en partie, les dépôts bancaire. Quoi de mieux pour mettre le feu au poudre.
En plus cela veut dire qu'on pédale dur pour sauver le monde actuel, même si c'est dans la semoule.

Le seul cadre réaliste de construction, ça reste l'état nation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Horzabky 17/08/2016 14:25

"Le seul cadre réaliste de construction, ça reste l'état nation."

Je suis tout à fait d'accord avec vous, mais encore faut-il avoir une nation. Quand je me promène dans les rues de ma ville, en Seine Saint-Denis, je me demande où elle est passée, la nation française. La seule chose dont je suis sûr, c'est que je ne fais pas partie de la nation que je vois autour de moi.

Qu'est-ce qui me reste ? D'être blanc, agnostique mais attaché aux traditions chrétiennes, bénéficiaire d'une retraite versée par l'État français, et d'avoir mon domicile dans un lieu où je me sens chaque jour un peu plus minoritaire. Je ne bougerai pas le petit doigt pour sauver ce pays qui m'est devenu étranger, et qui me rejette. Comme dit notre bon président, l'ennemi principal, c'est le populisme.

Les Soros, Sutherland et compagnie peuvent bien s'ingénier à détruire l'homogénéité des nations européennes (Sutherland s'en est vanté), ils ne font que scier la branche sur laquelle ils sont assis.

Lorsqu'il sera visible que l'État-nation n'existe plus dans ce qui fut l'Occident, il ne restera plus aux individus, pour se définir, que la race, la religion, l'idéologie, dans certains cas la langue. L'ennemi ne sera plus défini par sa nationalité mais selon d'autres critères.

Reconstruire la France, je veux bien, mais avec quoi ? De quelque façon que l'on voie le problème, on en arrive toujours, dans une génération ou deux, à un peuple majoritairement islamo-africain. Ce peuple, avec un QI moyen de 90, dans une société de l'après-pétrole, sera pauvre et ignorant, incapable de faire fonctionner de façon fiable les centrales nucléaires encore en activité, incapable d'avoir une industrie compétitive, et incapable d'assurer l'ordre dans les rues.

Le Gaulois libre 17/08/2016 12:35

Ce que les crétins incompétents autoproclamés «élites» n’ont pas encore compris c’est que la pratique de l’arbitraire est la boite de Pandore qui renferme toutes les formes de corruptions possibles et imaginables.

L’arbitraire corrompt la justice en s’offrant le privilège de ne plus respecter les lois qu’il impose aux populations qu’il gouverne.

L’arbitraire corrompt la technostructure par la distribution de passes-droits, d’avantages indus, de concessions, prérogatives, exemptions, dispenses et exonérations de toute nature, mais surtout fiscales.

L’arbitraire corrompt le contrat social en le vidant de toute valeur morale et citoyenne.

L’arbitraire corrompt l’éducation, la culture et même l’Histoire.

L’arbitraire corrompt l’information, la finance, les données macro-économiques, les statistiques et l’économie dans son ensemble.

L’arbitraire corrompt les acquits de la civilisation dans ce qu’elle a de plus respectable et libérateur, en substituant aux plus vertueuses valeurs morales la violence, l’obscénité, le mensonge, la grossièreté, la bassesse, la crapulerie, le déshonneur et l’infamie.

L’arbitraire est la cause et la source du déclin et de la chute d’une civilisation.

Sclavus 17/08/2016 11:51

Curieusement, cette volonté de réduire en poudre des nations n’est visible qu’on Europe ; je crois que le seul continent où le système politico-médiatique montre une telle obstination à passer au mixer les vieilles nations c’est ici ; ça ne me générait même pas si au moins les Sorosh et Cie pouvaient se montrer équitables dans leur vision du monde ; le malaise c’est l’injustice. Le fait que les rares Français (ou autres blancs chrétiens) qui osent vivres dans des ghettos comme Aubervilliers etc. subissent régulièrement toute forme de manifestations d’hostilité de la part de la population allogène ne les gêne pas du tout. Et ça ne date pas de hier ; c’est aussi vieux que le début de règne des nouveaux-philosophes sur les plateaux-télé ; même Finki n’a mis de l’acide dans son vin (afin de mieux saouler ? enrager ? la France conservatrice) qu’à partir de la sortie calamiteuse d’Arik sur l’esplanade des mosquées.
Pourquoi ici et pas ailleurs, eux-seuls le savent ; ça relève plus de la doctrine militaire que d’autre chose à mon avis ; avis au connaisseurs de l’œuvre de Clausewitz.

francomusso 17/08/2016 09:49

Le chaos c'est le hasard qui reprend ses droits. C'est à dire que ce qui en sortira sera nouveau
et inconnu. Car la même chose ne peut revenir deux fois. Des basiques que peu de gens
connaissent. Normal c'est pas en faisant des maths/physique etc ... à longueur d'années qu'on
apprend ces bases. Mais cela ne change rien au résultat, les forces mises en mouvement
sont impossible à contrôler, justement parce que c'est de l'inconnu qui sort du chaos/hasard.
Ne pas éduquer convenablement les populations ne fait que durer le pénible aller vers le chaos/hasard.

francomusso 18/08/2016 23:13

diable ... quelqu'un, un de ceux dont je parle dans mon commentaire, à commenté mon
commentaire ...

Le Gaulois libre 18/08/2016 10:52

Le hasard n'existe pas, c'est juste le nom que donne les ignorant à leur petit dieu faute d'être capable de se faire une idée plus grandiose et intelligente de la Divine Création.