Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 09:06

Il n'est pas anodin de voir A. Merkel dire de faire des provisions d'eau, de nourriture et de médicaments. Pour deux semaines. Ce qui est encore optimiste, très optimiste.

P. Jorion, lui, n'y croit pas. Il dit simplement que les prudents survivront quelques jours de plus.
Pourtant, l'ami Jorion, ferait bien de consulter l'histoire. Ce qui permet de passer les grandes catastrophes, ce sont les jardins, les communautés fortifiées.

Le XIV°siècle a vu les paysans manger "les herbes", les herbes, c'est ce qui désignait le produit des jardins, et le jardin intensif peut être très productif, sans quoi, aucun d'entre nous ne serait ici.

A toutes les époques, d'ailleurs, le jardin est l'outil du pauvre, pour sa survie, avec un revenu insuffisant.

La population rurale ? Un mythe. La plupart de la population française, même au XVII° siècle, n'a qu'un lopin, très réduit, et un autre travail. Seule, la conjugaison des deux permet la survie.

Le mono-travailleur, n'existe que depuis 1945.

Personne ne se souvient désormais de la grande période de survie 1940-1948. Le triptyque de l'effondrement, c'est le circuit officiel d'approvisionnement, le jardin de survie, et le ravitaillement clandestin. Risqué. L'occupant allemand s'en fout et rigole, la gendarmerie, confisque, sans procès verbal, le maquis, lui, confisque et prend les noms. Rendez vous est pris à la libération. Même un enfant est dangereux. Les gendarmes envoient leurs enfants faire le guet.

La délinquance, elle risque de n'être qu'un épiphénomène. Toute tolérance disparait. En outre, la disparition des classiques canaux de distribution, entraine aussi la disparition de la drogue. Et puis, des gueux de plus en plus sans argent, ça ne fait plus un marché. Même pour voler le cuivre, ou n'importe quoi, il faut un débouché. S'il n'y en a plus. Il n'y a plus de vol. Le ferrailleur existera t'il toujours ? Pas évident.

Les camés se saouleront, comme tout le monde.

L'alcool, ça se fabrique n'importe où, avec n'importe quoi, et il est impossible de l'interdire. La prohibition aux USA l'a prouvé, et la prohibition, beaucoup plus longue dans les pays musulmans, ne l'a jamais empêché. Pour une bonne raison, c'est qu'il est difficile de consommer d'un coup toutes les denrées d'un jardin. Souvent elles pourrissent, mais distillées, elles se conservent.

L'Ecosse pro-européenne vit l'effondrement de sa production pétrolière, et de ses recettes fiscales, avec 120 000 emplois en moins. Ils ont les fabriques de whisky, ils pourront se bourrer la gueule.

Merkel n'est pas cohérente. Si elle s'attend à l'effondrement, pourquoi s'embarrasser de "migrants" ?

De toute façon, dans les sociétés traditionnelles, ce qui restent de gens intégrés dominent facilement ceux qui n'ont plus rien. Ils sont trop faibles physiquement. le noble se reconnait aisément. Il est plus grand d'une tête, plus fort, mieux nourri. Un pauvre, ça meurt très vite, et un migrant, dans ces conditions, ça n'arrive même plus à destination, sauf si elle est à quelques kilomètres.

Detroit, par exemple, n'est pas dans l'effondrement économique. Dans le VRAI effondrement, les zones reléguées remplies de cas sociaux, ça n'existe plus.

Même ces cas sociaux de Detroit bénéficient encore du système global.

Même la kalachnikov sera inadaptée. Elle consomme trop. Elle est dépendante de circuits de distribution...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Rev Apôtre Joseph TOUBI 28/11/2016 22:52

REGRESSIONS DE LA PENSEE ECONOMIQUE ET EFFONDREMENT DES CIVILISATIONS.

Actuellement (novembre 2016), l’économie mondiale est entrée en pénurie de USD, « monnaie » de référence et d’usage de la finance globalisée et de l’économie mondialisée. Cette pénurie se traduit par une remontée du cours du USD face aux autres « monnaies » importantes. L’on se serait attendu plutôt à un fléchissement du cours du USD en raison de la chute des cours du pétrole et des matières premières (lesquels sont surtout libellés en USD). D’où vient-il donc que le USD se raréfie alors même que les habitants du village ont besoin de moins de USD pour leur commerce du pétrole et des matières premières et alors même que la déflation menace les principaux pays industrialisés ?
C’est ici que votre fille benjamine de quinze ans qui habite le Mecklenburg-Poméranie-Occidentale et qui a appris un peu d’économie vous ressort sa vielle équation quantitative de la monnaie et vous explique qu’il faut considérer séparément la quantité de USD dans le monde et la vitesse de circulation du USD dans le monde; démarche que les économistes oublient souvent.
Ecoutons donc le conseil de votre fille benjamine qui habite le Mecklenburg-Poméranie-Occidentale et examinons séparément ces deux paramètres en commençant par la quantité de USD dans le monde.
Pour démarrer, votre fille cadette de dix-huit ans qui habite en Rhénanie-Palatinat et qui a appris la comptabilité vous dira que par une impensable régression de la pensée, il n’existe en réalité pas de monnaie véritable dans le monde, mais plutôt de la dette, qui, une fois produite (par les banques) permet au débiteur (Etat ou acteur privé) de disséminer un moyen de paiement au sein de l’économie nationale ou mondiale. Pas de dette, pas de « monnaie » et la « monnaie » n’est mise au monde que par la dette. Or aux Etats-Unis la FED a déjà épuisé ses arrosages de quantitative easing (Q.E) et ne peut faire plus car non seulement le Q.E massif de la FED ressemble de plus en plus à de la fausse monnaie mais surtout il n’a réussit aucune relance économique. Donc après avoir organisé la respiration artificielle de banques systémiques, de compagnies d’assurances systémiques et de fonds d’investissements systémiques en état de mort clinique avancée, la FED n’a plus les moyens de lancer de nouveaux Q.E en faveur par exemple de banques centrales étrangères pour leur fournir les USD dont l’économie mondiale a besoin.
La dette totale des Etats-Unis (dette publique + dette privée) est abyssale et même la FED ne sait plus son montant exact. Et ne comptez pas sur l’Africain Américain, véritable acteur de Hollywood dépourvu d’esprit qui hante encore pour deux mois la Maison blanche, pour vous donner le chiffre exact de cette dette totale Américaine. Les déclarations de bistrot du type « yes we can » lui tiennent lieu de vision du monde tout comme les danses folkloriques servent de « culture » à l’Africain Africain.
En conclusion sur la quantité, les Etats-Unis n’ont plus les moyens de créer des montagnes de dettes additionnelles qui permettront que naissent les moyens de paiement additionnels dont l’économie mondiale a besoin. Pour copier un peu les néolibéraux, disons qu’il s’agit là d’une conclusion véritablement scientifique. C’est donc l’heure pour les Etats-Unis de mettre un frein à leur rôle de pourvoyeurs de moyens de paiement pour l’économie mondiale car faute pour ce pays d’agir ainsi, il croulera sous une dette déjà stupéfiante. Un minimum d’isolationnisme et de retour sur soi-même est une nécessité scientifique pour ce pays et on reste sans voix devant la régression de la pensée qui pousse des milliards de citoyens (y compris des économistes !) à penser que c’est Donald TRUMP qui aurait inventé la nécessité du retour des Etats-Unis à une inévitable déglobalisation et à une remise en cause du libéralisme planétaire fondé sur le USD.
Il y a donc déjà à travers la planète, trop de USD c’est-à-dire trop de dette créée par les Etats-Unis et vous voilà bien stupéfait car pensiez-vous, si le cours du USD monte, c’est qu’il en manque.
A ce niveau vous êtes tentés de hausser les épaules et de conclure qu’il n’y a donc qu’à laisser monter le cours du USD. C’est ici que vous découvrirez que la magie n’opère point en économie. Une montée du cours du USD va aiguiser les conflits commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine, pousser à la hausse des tarifs douaniers aux Etats-Unis, ralentir d’avantage l’économie chinoise et les économies des pays qui exportent aux Etats-Unis, achever la mort des pays qui vivent de pétrole et de matières premières…
Que faire donc puisque la solution n’est pas du côté de la quantité de USD?
Votre fille benjamine vous rappelle qu’il est temps d’examiner la vitesse de circulation du USD dans le monde.
Si vous déversez un milliard de USD dans le village et qu’un seul habitant le garde dans sa poche vous comprenez que le commerce du village s’effondrera et les habitants du village s’appauvriront (à l’exception du kleptomane malade qui a confisqué pour lui seul le moyen de paiement). Par une incroyable régression de la pensée, les économistes ne se sont pas souvent posés une question pourtant élémentaire. Mais qui fait donc circuler la « monnaie »? La réponse c’est que seul le facteur travail est apte à faire circuler efficacement la « monnaie ». Le facteur capital ne sait pas le faire et ce à cause de deux raisons pourtant bien étudiées en économie : la capacité d’absorption et le syndrome hollandais. Le capital financier kleptocrate qui exige des rendements à deux chiffres alors que le PIB mondial croît d’à peine 3% l’an a depuis cinquante ans, confisqué la « monnaie » à l’échelle planétaire et accumulé la « monnaie » entre les mains d’une élite mondiale des ténèbres qui, victime de ses limites en matière d’absorption et de digestion a dû déployer de multiples paradis fiscaux pour éviter tout partage équitable. Mais comme les paradis fiscaux n’ont pas de réservoir pour stocker ces masses de « monnaies » accumulées par Babylone la grande, nos élites des ténèbres en sont réduites à déverser leurs excès de « monnaies » dans des bulles qui éclatent successivement. Babylone la grande c’est actuellement 0,01% ( et non 1%) de la population mondiale détenant plus de richesses que 99,99%. Etant donné que l’individu humain est limité, ce 0,01% de la population mondiale n’a ni les moyens intellectuels, ni les moyens physiques pour prendre toutes les décisions rationnelles d’investissement et de gestion permettant que la « monnaie » circule vite et efficacement dans le monde. Une redistribution de « monnaie » en faveur du facteur travail s’impose donc partout dans le monde. C’est la condition pour que naissent vite et bien, un ou deux milliards de nouveaux investisseurs de par le monde. La démocratie politique ne vaut rien sans démocratie monétaire et financière. Rééquilibrer le partage des profits et revenus entre le facteur travail et le facteur capital permettra au facteur travail de mettre valablement en œuvre la circulation de « monnaie » et c’est le retour à la vitesse de circulation de « monnaie » mise en œuvre par le facteur travail qui va résorber la déflation et relancer la croissance du PIB mondial. Voilà ce que fera la démocratie monétaire et financière qui seule assure la pérennité de la démocratie politique. Immobiliser les capitaux mondiaux entre les mains d’une minuscule féodalité des ténèbres qui ne sachant quoi en faire gonfle à répétition des bulles qui explosent et vampirise les Etats via financement de dette publique cause inévitablement déflation et stagflation comme l’indique utilement l’équation quantitative de la monnaie que tous ont oublié de méditer à nouveau. L’équation quantitative de la monnaie dit que pour une masse de monnaie donnée, si vous ralentissez la vitesse de circulation de la monnaie ( ce qui est le cas quand la monnaie est concentrée entre les mains d’une élite féodale des ténèbres) alors la chute généralisée du niveau des prix doit compenser ( déflation ou stagflation). Si la chute généralisée du niveau des prix ne compense pas alors c’est la chute de la production qui doit compenser (faible taux de croissance du PIB ou carrément la décroissance du PIB). N’est-ce pas ce qui frappe sous nos yeux l’ensemble des pays industrialisés depuis une dizaine d’années ? N’est-ce pas là la raison de l’inefficacité des Abenomics au Japon et des massifs Q.E des grandes banques centrales du monde? Tant les Abenomics que les Q.E ont concentré d’énormes masses de capitaux entre les mains d’une minuscule élite féodale dont la capacité d’absorption est dépassée et il en est résulté une vitesse de circulation de capitaux quasi nulle qui annule l’utilité des masse additionnelles de « monnaies » injectées et provoque déflation et faible croissance. L’équation quantitative de la monnaie nous invite à considérer à présent le grand enjeu de toutes les civilisations : la vitesse de circulation de la « monnaie » que seul peut accomplir le facteur travail. Il va falloir un véritable changement de paradigme pour instaurer la nouvelle démocratie monétaire et financière qui place politiquement les masses de « monnaies » directement entre les mains du facteur travail. Le « ruissellement spontané » de richesses de haut en bas est la chimère qui a jusqu’à présent justifié la concentration de « monnaie » entre les mains du capital qui ne sait justement point faire circuler le capital. Il est temps d’abandonner cette chimère. Accroître la vitesse de circulation de « monnaie » au sein de l’économie mondiale implique de véritables actions politiques pour mettre les énormes masses monétaires non plus entre les mains du capital mais plutôt directement entre les mains du travail. Voilà la démocratie monétaire et financière qui nous tend la dernière planche de salut avant l’effondrement final.
Vous vous demandez certainement par où démarrer la mise en œuvre de la démocratie monétaire et financière. C’est ici que votre fille aînée de trente ans qui habite le Schleswig-Holstein vous explique que l’élite mondiale des ténèbres qui confisque la « monnaie » a bien noté que toutes ses bulles explosent à tour de rôle et a donc, compte tenu de ses capacités limitées en matière d’investissement et de gestion, massivement placé la « monnaie » dans la dette des Etats, suprême refuge! Eurêka, les Etats des pays jouissant d’un minimum de « démocratie politique» recensent donc dans leurs dettes toutes les créances appartenant au 0,01% qui est plus riche que 99,99 % et déclarent ces créances nulles et de nul effet. Ceci va immédiatement assainir les finances publiques, enrichir les citoyens et relancer la croissance. Une telle solution est d’autant plus souhaitable qu’en réalité beaucoup d’Etats sont techniquement en faillite. Ensuite les Etats jouissant d’un minimum de « démocratie politique» fixent un plafond au rendement du capital financier. Passé ce plafond (par exemple deux ou trois fois le taux de croissance du PIB) le surplus de rendement est un revenu reversé à l’ensemble des citoyens via des réductions d’impôts sur le travail, des investissements collectifs, des revenus complémentaires versés aux individus exclus de la féodalité financière Babylonienne….
Puis les banques centrales lancent de nouveaux Q.E inédits : l’hélicoptère de Ben BERNANKE verse directement les énormes masses de « monnaies » entre les mains du facteur travail c’est-à-dire des populations, en exigeant au passage que les féodalités financières restituent au moins une portion des Q.E précédents opérés en leur faveur et qui n’ont ni généré la croissance ni éloigné le spectre de la déflation.
Et voilà que les pseudo-économistes et pseudos-financiers poussent des cris d’orfraie en disant que de telles mesures vont entraver la libre entreprise. Par une incroyable régression de la pensée, nos « économistes » néolibéraux oublient l’être humain dans leurs équations de « science économique ». Des milliards d’humains qui recevront ces revenus supplémentaires émergeront quelques millions qui épargneront et investiront pour devenir de nouveaux entrepreneurs capitalistes... N’est-elle pas bonne, la démocratie monétaire et financière? Oui le 0,01% est victime de ses capacités limitées et il faut l’aider grâce à la démocratie monétaire et financière. Comment la pensée humaine a-t-elle régressé au point d’admettre qu’une minuscule féodalité accroîtrait sa richesse de 25% à 30% l’an (Return On Equity oblige) tandis que l’écrasante majorité de la population se contenterait d’un PIB croissant globalement à 3% l’an (et encore que les pays industrialisés atteignent difficilement 1% l’an) ? Les féodalités financières essaient d’inventer un capitalisme sans capitalistes caractérisé par une « monnaie » immobile qui paralyse tout espoir de progrès pour l’humanité. Ceci ne peut mener qu’à la révolte de la bête contre la grande prostituée c’est-à-dire à un retour à cette bonne vielle révolution marxiste-léniniste que recherche secrètement et étrangement, la féodalité financière mondiale. Pourquoi la féodalité des ténèbres souhaite-t-elle tant vous redonner le goût de la révolution marxiste-léniniste ? Réponse : elle veut vous priver de toute dispensation de liberté. Votre emprisonnement définitif dans les ténèbres est son objectif ultime et la confiscation du capital financier à l’échelle globale n’est qu’un moyen. Vous connaissez la fameuse dialectique de la thèse ( confiscation globale de la « monnaie » par une féodalité) et de l’antithèse ( votre révolte tant attendue par les élites des ténèbres) qui se combinent en une synthèse finale ( révolution marxiste-léniniste mondiale) qui vous ôte toute liberté et vous soumet à la dictature d’un antichrist mondial qui bien entendu prétendra apporter enfin solution aux problèmes de l’humanité.
Quand l’Apôtre Paul posa à travers trois voyages missionnaires les fondations Judéo Chrétiennes de l’Occident (et de l’Orient), il signa par ce fait la mort des féodalités spirituelles et naturelles du monde ; laquelle mort annonce la naissance de l’individu nouveau maître sur les ténèbres, maître sur Satan et maître sur tous les antichrists.

Shalom à tous les peuples de la terre.

Rév. Apôtre Joseph TOUBI
josetoubi@yahoo.com

Dizemanov 31/08/2016 03:41

Quand les fonctionnaires gauchistes ne trichent pas, les résultats sont tout autres...
http://www.rts.ch/info/monde/7975292-le-candidat-du-fpo-a-la-presidentielle-autrichienne-creuse-l-ecart.html

Dizemanov 31/08/2016 03:41

La situation Algérienne est lourde de menaces car, entre autres, l’Algérie consacre déjà le quart de ses recettes en hydrocarbures – ses seuls revenus –, à l’importation de produits alimentaires de base.
Il s'agit d'une bombe à retardement qui, quand elle explosera, aura un impact énorme en France.
En effet, une Algérie acculée et en plein naufrage dont le gouvernement sera progressivement contrôlé par les islamistes n'hésitera pas une minute à instrumentaliser les 7 millions d'algériens détenant un passeport français pour faire pression sur le gouvernement français ... Non seulement cela mais nous aurions alors aussi des millions de migrants... http://breizatao.com/2016/08/30/leffondrement-ineluctable-dune-algerie-au-bord-du-chaos/

Eric83 30/08/2016 13:45

Notre hôte ou un lecteur féru d'histoire aurait il l'information suivante. Combien de militaires allemands, environ, ont "suffi" pour envahir la France pendant la guerre 39-45 ?

Patrick REYMOND 30/08/2016 23:09

120 divisions environ, soit environ 5 millions d'hommes. Pour l'occupation, chiffre réduit à 800 000

Eric83 30/08/2016 09:02

Le conseil au peuple allemand, de Merkel et de son gouvernement, de stocker ce qui permettrait de survivre pendant 10 jours est de simple bon sens dans le contexte du tsunami financier et économique qui arrive. ( 10 jours est-ce suffisant ? ).
Le gouvernement allemand est bien placé pour le savoir puisque la faillite de la Deutsche Bank - même le FMI le dit, c'est dire - peut faire s'effondrer le système financier mondial.
Cette perspective d'effondrement financier et économique - à cause de la DB ou non - ne peut pas ne pas avoir été envisagée par le gouvernement allemand.
Dans cette optique, une question se pose, pourquoi Merkel et son gouvernement ont-ils "accueilli" plus d'un million de réfugiés en Allemagne l'année dernière et qu'ils devraient en "accueillir" plus de 250 000 cette année ?
Dans un contexte d'effondrement nécessitant l'utilisation de rations de survie, que feront les réfugiés ayant déjà vécu le chaos dans leur pays ? Merkel et son gouvernement pensent-ils qu'ils vont aider bravement les allemands et pacifier la situation ?...ou les objectifs sont ils autres ?

La question se pose au moins tout autant si des attentats et/ou un conflit était à l'origine d'un effondrement nécessitant l'utilisation de rations de survie.

Dizemanov 30/08/2016 07:22

assassination attempt on German Chancellor Angela Merkel to start WWIII

https://youtu.be/QI4Pw-eJzhE

http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-08-25/czechs-detain-man-for-attempted-breach-of-merkel-s-motorcade

http://www.express.co.uk/news/world/704029/angela-merkel-assassination-attempt-czech-republic-prague

http://www.cnbc.com/2016/08/26/merkel-prague-police-halt-armed-assailant-from-attacking-motorcade-report.html

www 29/08/2016 21:26

"Même la kalachnikov sera inadaptée. Elle consomme trop. Elle est dépendante de circuits de distribution..."

Hum... Vous connaissez la tirade : "Il y a deux catégories de personnes. Ceux qui sont armés et ceux qui creusent."
Moi perso, creuser ça me fatigue.
A.g.

Max 29/08/2016 21:21

La Planète entre dans une nouvelle époque :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/29/97001-20160829FILWWW00328-la-planete-entre-dans-une-nouvelle-epoque.php

Horzabky 29/08/2016 19:11

« De toute façon, dans les sociétés traditionnelles, ce qui restent de gens intégrés dominent facilement ceux qui n'ont plus rien. Ils sont trop faibles physiquement. le noble se reconnait aisément. Il est plus grand d'une tête, plus fort, mieux nourri. »

Exactement. Plus une société est inégalitaire, plus l’écart de taille entre les membres des classes supérieures et ceux des classes inférieures est important. C’est comme pour l’espérance de vie.

Concernant la noblesse, un autre élément a pu jouer : la sélection sexuelle des femmes de grande taille, jugées plus attractives par les leaders (voir Sarko et ses femmes).

« La plupart de la population française, même au XVII° siècle, n'a qu'un lopin, très réduit, et un autre travail. Seule, la conjugaison des deux permet la survie. »

En tant que membre d’une association dédiée à l’histoire de ma commune, je confirme. Au 18e siècle, même le notaire du village avait des champs qu’il cultivait lui-même. Le tournant a commencé à la Révolution Industrielle, mais il n’a été achevé, effectivement, qu’après la 3e Guerre Mondiale.

Incidemment, si nous devions refaire la 2e Guerre Mondiale, des millions de Franciliens (Parisiens + banlieusards) mourraient de faim en quelques semaines, et il en serait de même dans les grandes villes de province. Mes grands-parents, dans un village de Seine-et-Marne, étaient boulangers mais avaient aussi des champs qui leur ont permis de nourrir leur famille et en partie leurs voisins pendant toute la durée de la guerre. Ça m’étonnerait que ça soit encore la norme en Seine-et-Marne. Ma famille a vendu tous ses champs depuis une bonne quarantaine d’années.

Un fait qu’on mentionne rarement : la remontée de la natalité, en France, a commencé en 1942. Alors que les hommes étaient encore prisonniers en Allemagne. Il est probable que des soldats de la Wehrmacht se sont dévoués pour repeupler la France. Mais il y a aussi le fait que les historiens estiment qu’environ un million de Françaises se sont prostituées. Quand on a faim, on a faim.

La Résistance, c’était bien beau. Mais à la Libération, on s’est aperçu que chaque Résistant avait été dénoncé, en moyenne, plusieurs fois (je ne me souviens plus si c’est trois ou cinq fois). Les Allemands et le régime de Vichy contrôlaient le rationnement, une arme redoutable qui rend toute la population dépendante de l’État pour sa survie. C’est ainsi que l’embargo que subissait l’Iraq renforçait le pouvoir de Saddam Hussein, puisqu’il rendait nécessaire le rationnement. Pas de carte de rationnement, pas de nourriture, et c’étaient des fonctionnaires membres du parti Baas qui géraient le rationnement.

Heureusement, les Allemands n’avaient ni les connaissances linguistiques, ni assez de personnel disponible, ni le temps, pour arrêter tout le monde. Mais sans le Débarquement, ils auraient eu largement le temps nécessaire, surtout si le Front de l’Est avait tenu.

Concernant le conseil donné aux Allemands de stocker de l’eau et de la nourriture pour 10 jours, plus j’y réfléchis et plus je pense, comme vous apparemment, que la vraie raison n’est pas le terrorisme, mais l’imminence d’un effondrement financier. Il n’a rien de certain, car je suppose que des milliers de gens travaillent comme des fous pour l’éviter, mais il peut arriver.

On peut s’attendre aussi, suite à cet appel du gouvernement allemand à stocker l'eau et la nourriture, à une baisse des dépenses considérées comme non indispensables. Je serais Allemand, je me renseignerais sur le prix des maisons en Hongrie. Si l’effondrement économique arrive sans prévenir, il sera préférable d’avoir un point de chute dans un pays à la fois agricole et ayant encore relativement peu d’allogènes non-européens.

Phil 29/08/2016 17:00

Tiens une autre preuve de l’effondrement aux USA : les enfants pauvres n'ont pas d'habits propres pour aller à l'école. Plutôt que d'affronter la honte vis à vis des copains, il ne vont pas à l'école.
En France, on se plaint de ne pas avoir de médecins (temps d'attente à rallonge) mais on refuse de payer plus d’impôts et de ne pas avoir de 4*4 ou rolex à 50 ans.
Tout est une question de choix : l'école pour les américains ou le budget de l'armée USA qui explose.

https://fr.sputniknews.com/insolite/201608291027504248-cours-ecole-seche-linge-lave-linge-absenteiste/

Patrick REYMOND 30/08/2016 23:08

ne pas oublier les 3.5 millions de démobilisés... après juin 1940, qui ont, quand même rempli leur devoir conjugal. Et les occupants étaient 800 000.

Dizemanov 30/08/2016 18:32

Franchement elle sort d'où cette statistique. Vous voulez dire que les hommes qui nétaient pas recrute au Sto se sont dévoués pour remplir le devoir conjugal de ceux qui étaient partis. vous voulez dire que les francais étaient tellement stressés par l'occupation que l'amour sus toutes ses formes était une nécessité ou. voulez vous dire que les françaises ont toujours eu la jupe légère, la vertu ni tournée vers le clocher ni tournée vers la Mecque, et qu'en plus elle n'hésitaient pas à leur vider les poches après leur avoir....etc... Etc... Merci pour cette bonne nouvelle du matin.

autre 29/08/2016 14:25

http://lesakerfrancophone.fr/poutine-feu-vert-pour-les-nationalistes-economiques-en-russie

toto 29/08/2016 13:05

Effondrement économique, pas pour tout le monde :
http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/le-glauque-record-des-pistolets-de-l-autrichien-glock-1024362.html

Alcide 29/08/2016 12:45

Jorion est un connard de banquier , pourquoi en parler ?
C'est vraiment trop d'honneur.

Noone 29/08/2016 12:37

Si, si ferrailleur ça marche bien : Joseph Joanovici, ferrailleur fournisseur de métal pour les autorités allemandes pendant l'Occupation. Milliardaire puis condamné à 5 ans de prison pour collaboration :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Joanovici

Phil 29/08/2016 12:21

Merkel vient de se souvenir qu'elle a 3 millions de turcs en Allemagne.
Qui fera tourner les usines en Allemagne s'ils partent ?
Mais bon tu as 3 millions de 5ème colonne si le sultan décide de couler l'Allemagne par des attentats.

https://fr.sputniknews.com/international/201608281027494350-angela-merkel-turcs-allemands/

Présentation

compteur

Recherche

Catégories