Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 11:41

Quand les relations internationales se finissent en liquidation physiques, il est certain que les concernés par les vindictes US ont tendance à se rapprocher par le principe que les ennemis de mes ennemis sont mes amis.

Il est clair que quand un diplomate européen dit d'Erdogan "Il sait qu'il ne peut pas faire confiance à Poutine", il sombre dans le comique troupier de bas étage. La Russie et hier l'URSS se sont toujours accommodé de la realpolitik, pendant que les USA n'avaient que des vassaux de plus en plus maltraités.

En plus, on ressasse le nombre de guerres russo-ottomanes les 300 dernières années. Mais de cela, tout le monde s'en fout, c'était il y a un siècle.

les témoins sont morts, les liens économiques entre pays proches sont plus significatifs que de vieux souvenirs de vieux empires déchus.

Bon d'accord, aux temps anciens, les premiers partenaires commerciaux étaient ceux qui se foutaient sur la gueule avec le plus d'entrain. Mais la secouée des sanctions russes contre Ankara a déjà été significative pour dissuader d'aller plus loin.

Globalement, les occidentaux sont des charlots. Ils critiquent des "dérives autoritaires", chez les autres, en oubliant les leurs, et notamment la loi el-connerie, ou loi de la stupidité intégrale, et du suicide politique de plus en plus intégral.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Ghislaindu44 17/08/2016 13:59

Un excellent billet sur l'ingérence et le dédain des occidentaux vis-à-vis des pays émergents ! On devrait d’abord balayer devant notre porte avant de mêler des affaires des autres ! Perso, je trouve que ces pays s’en sortent plutôt bien sur le plan de la démocratie et notamment de leur politique énergétique, donc ce n’est pas la peine de les embêter avec les énergies renouvelables et autres nécessités de démocratie … Qu’on les laisse se développer !