Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 11:17

Après avoir tardivement, dois je le reconnaitre, pris connaissance des statistiques, on doit se rendre à l'évidence.

Malgré des chiffres de croissance partout positif en 2015, ou presque, le pib mondial a logiquement.... reculé, et pas qu'un peu, de 4.9 %.
Soit de 77 269 milliards de USD, à 73 507 (page 188). presque - 5 %.

On doit donc se rendre à l'évidence, le cycle bientôt tri-séculaire de croissance est en train de se rompre.
Certains parlent de pic pétrolier, mais finalement, le pic énergétique n'a pas encore eu lieu ici. Le pic énergétique a d'abord été charbonnier. Rien que le recul des productions chinoises et américaines donne une contraction de l'ordre du milliard de TEP (tonne équivalent pétrole) de la production énergétique.

On peut tirer ça sous tous les sens, un milliard en moins sur 3 ans, c'est colossal. Et pas du tout le signe d'une évolution en douceur. De toute façon, l'évolution en douceur, ça n'existe pas dans le capitalisme.

Donc, c'est quasiment le bloc de la CEI et de l'amérique latine, qui, officiellement, ont crée la récession. Mais pas les pays avancés, ni ceux en développement. Statistique Pinocchio, donc.

Chose particulièrement visible dans le graphique page 51. La courbe du PIB US s'envole. le seul problème, c'est que le citoyen de base n'en voit rien, et a voté pour des protestataires, Clinton étant nominée par les machines à voter.

Cela, bien entendu, au taux de change du marché. Après bidouillage, tout va très bien.

Il est donc trop simple de penser que l'effondrement est possible vers 2050. Sans doute le délabrement des structures politiques, économiques et sociales le rendent vraisemblable immédiatement.

En fait, d'après ces chiffres, il est déjà commencé, et n'apparait pas parce qu'ils est caché par une propagande active. (PPP ou parités de pouvoir d'achat) Mais la propagande n'arrive pas à cacher des coûts en ascension et des prix en déconfiture.

Le système arrive à différer la chute dans certains secteurs, et encore à approvisionner correctement (enfin presque), les assiettes. Pour ce qui est de la migration du sud vers le nord, ce qu'on va voir, c'est une démigration quand le nord explosera, sans doute, sous peu.

L'investissement supplémentaire, d'ailleurs, ne règle, ne profite provisoirement qu'aux firmes de BTP souvent, industrielles un peu, et fait perdurer le système, un peu plus longtemps, en le surchargeant.

Peut on parler, d'ailleurs d'investissement, quand finalement, tels les JO, ce n'est qu'une dépense de consommation, voir dans le domaine industriel, quand l'investissement sitôt réalisé est détruit l'année suivant ou deux ans après ??? Voir totalement inutile en termes de retombées ???

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Max 09/08/2016 11:08

Ils continuent de faire des gamins mais se suicident ensuite : http://www.lefigaro.fr/international/2016/08/08/01003-20160808ARTFIG00255-les-islamistes-gazaouis-confrontes-a-une-vague-de-suicides.php
C'est un cycle en fait, ils ont inventé le mouvement perpétuel.

autre 09/08/2016 04:52

Les jeux olympiques,c'est l'industrie du divertissement.
Elle se porte plutôt bien car elle fournit les distractions indispensables à des vie pauvres en intérêts.