Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 08:56

... En Corée du Nord. Des sanctions vont être appliquées, des sanctions sont appliquées.
Certaines, sont, complétement bouffonnes.

Notamment celles qui concernent l'importation de charbon nord coréen. Le régime l'exportait en Chine, qui visiblement, n'en a plus rien à foutre, et le dit régime a donc, logiquement, mieux approvisionné le marche local en situation de pénurie.

Des ventes au public ont même eu lieu.

De plus, il a échappé, aux dirigeants américains, que la Corée du nord avait trois frontières terrestres, avec la Corée du Sud (fermée), la Russie et la Chine. Ces deux pays étant, eux mêmes, sous le coup de sanctions, et dans les faits, les principaux ennemis des USA.

On ne parle même pas, de plus, du commerce maritime.
Des armes US, notamment des mitrailleuses gatling se retrouvent en Corée du Nord, et du matériel nucléaire, ou pouvant être nucléaire. Il existe donc, suffisamment de réseaux parallèles pour pouvoir être approvisionnés.

En ce qui concerne les Gatling, la corruption endémique régnant au moyen orient, les livraisons à à peu près tout le monde, rendent le contrôle totalement illusoire.

Mais ils devraient être contents : pour une fois que les produits américains trouvent preneurs à l'étranger, ils devraient fêter ça.

Pour l'affaire de Benghazi, celle-ci devient une casserole de plus pour Clinton, et ses e-mails pas sécurisés, avec dépôts de plainte des familles de certaines victimes, casserole doublée avec l'exécution en Iran d'un scientifique accusé d'espionnage. Celui-ci aurait été balancé par les e-mails imprudents de Clinton.

Quand à Clinton, elle est désormais soutenue par 50 "experts", républicains, sans doute, ne comprennent ils pas qu'ils peuvent devenir la corde qui soutient le pendu, et Trump mise sur le rejet de l'establishment, c'est à dire d'eux mêmes, et la collusion entre membres des différents partis.

Et quand ça rate, bien sûr, on sort l'argument qui tue : "le putsch manqué en Turquie a coûté 90 milliards d'euros".
Est ce que cela ba impressionner les trucs ? Ou Erdogan ? Celui ci a manqué avoir le sort du Che, alors, il a sans doute quelques soucis. Il a été en Russie se rabibocher avec celui qui apparait comme son ami désormais, Poutine, parce qu'il l'a sauvé dans cette histoire. Il a vraisemblablement décimé tous les réseaux des services secrets US, et ceux restant, doivent faire profil bas.

Mais nul doute que les deux compères, jouant aussi leur survie physique, se battront. Jusqu'au bout. Ils n'ont plus le choix.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

compteur

Recherche

Catégories