Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 07:17

Comme dit un avocat parisien, interdisons l'opposition,

De toutes façons, ce sont tous ou des racistes ou des cons.

Pour le Monde aussi, les électeurs de Donald, c'est tous des cons, des sans diplômes; Des blancs, obligatoirement racistes, donc.

L'actualité, montre une opposition nette entre républicains et démocrates mors des différentes conventions. Les uns étaient sur leur petit nuage, les autres catastrophés.

Donald Trump le milliardaire a réalisé un tour de force assez extraordinaire, il a fait du parti républicain, un parti, non pas populiste pour galvauder le terme, mais un parti qui donne la voix au peuple.

Alors qu'il n'avait aucune chance. Et il a montré une voie. Celui qui goûtera le pouvoir plus que l'argent, pourra toujours utiliser ce biais.

Le parti démocrate s'appuie, lui, sur un discours de guerre civile, celui des minorités qui s'estiment défavorisées, alors qu'elles sont traitées, comme tout le monde.Le comté de Wolf, aux USA (7200 habitants), voit une épidémie de HIV. Il n'y a plus d'activités, et tout le monde s'y défonce. Il est pourtant, on ne peut plus rural, mais d'un rural peuplé de gens de culture urbaine.

75 ans de pétrole, plus aux USA, ont coupé le lien avec l'environnement immédiat. Les ghettos s'exterminent ? Et ça fait pleurer les belles âmes ? Les dealers sont directement en cheville avec les élus démocrates. Les dealers tondent les quartiers, les élus tondent les dealers. Plus subtilement. Mais c'est une machine parfaitement huilée. J'avais conseillé, comme sujet de série "the wire" (sur écoute, en français), concernant le problème.

C'est décrit de manière parfaite. On peut difficilement faire mieux.

Le gauchisme, c'est la pourriture élevé en vertu. Et plus c'est pourri, plus c'est smart.
La réalité, c'est qu'Hillary apparait comme plus sale qu'un slip de femme porté et inchangé depuis 25 ans,

Elle ne rassemble qu' 1 % de la population, et ceux qui ont une âme de serfs. A ce niveau là, le président johnson avait bien vu, en 1865, le péril.

L'histoire du capitaine musulman tué en Irak est emblématique. Le père n'en veut absolument pas à celle qui en votant, a permis que son fils soit tué, mais en veut à trump qui, s'il avait été au pouvoir, aurait pu l'empêcher de rentrer aux USA... On marche sur la tête...

Le préjudice subi, n'entre pas en ligne de compte, mais le préjudice éventuel, est facturé...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

autre 03/08/2016 08:07

....C'est devenue une scie;
"Un peuple dont l'existence est guidée par la bêtise sous sa forme la plus active,la vanité."
Dont les alliances sont au niveau des "amis" sur fesse-bouque.
Ce qui n'est pas étonnant,les peuples,au fond,appréciant peu les populaces,les vraies,morales.
Le nommer "empire",c'est se foutre du monde,surtout si on le compare
à l'empire colonial français,qui lui au moins,savait construire autre chose que des camps militaires.
On va bien voir si il est capable de changer.

EnPassant 02/08/2016 17:15

https://francais.rt.com/international/24672-commission-europeenne-elargir-regroupement-familial

autre 02/08/2016 08:11

Tous leurs arguments risquent de tomber à plat,car c’est avant tout contre eux que l’on vote,que l’on commence à réagir.
A partir du moment ou un système ne peut plus,ou ne veut plus,offrir une vie décente par le travail,il n’a plus de raison d’être.
Pas plus que ses favorisés de la finance,de la politique, de la religion ou de la race.
Dont on connait le sort final en révolution.

La Gaule 02/08/2016 03:07

Difficile pour les démocrates d'avoir un discours autre que de guerre civile, leur mauvaise conscience étant d'avoir été le parti des esclavagistes il y a cent cinquante ans. D'où d'ailleurs le côté larmoyant qu'affichent tous les ténors de la gauche américaine (et qui a largement déteint sur ceux de la nôtre).
Ces gens n'en finissent plus de pleurer sur ce qu'ils ont fait jadis aux noirs, piège dans lequel sont tombés les intéressés qui ont eux aussi besoin de leur shoot permanent au liquide lacrymal sur l'esclavage, les lynchages, les brutalités policières etc.
Situation indémerdable dans une optique communautariste, puisque pour s'en sortir ces gens n'ont plus que le choix de ne plus être ce que l'ont a fait d'eux -des victimes afro-américaines- pour se contenter d'être ce dont ils ont simplement l'air -des noirs.

Pour les latinos le problème est différent car j'imagine mal cette masse issue d'une culture catholique très ancienne se contenter d'être une minorité concurrente à la précédente au sein du parti démocrate.
La loi du « le dernier entrant ferme la porte derrière lui » jouera pour eux aussi et je ne vois pas alors ce qui rendra à leurs yeux Clinton plus aimable que Trump.
Les réticences des Wasp républicains vis à vis des latinos pourraient aussi céder par le fait que leur mauvaise conscience à eux est plutôt celle du pionnier exterminant l'indigène -l'indien.
Et la fusion de ces deux figures fondatrices de l'histoire américaine -l'une assumée et l'autre hantant le pays comme une ombre- pourrait se faire à travers le latino qui participe un peu des deux.
Le latino est un peu dans la situation « cul entre deux chaises » qui était celle des irlandais au moment de la guerre de sécession. Il est connu que certaines batailles (comme Frédéricksburg) tournèrent à l'affaire irlando-irlandaise.

Dernier point, et pas des moindres puisqu'il donne une coloration supplémentaires à ces stupéfiantes élections ; les femmes ou plutôt « la » femme, sociologiquement majoritaire.
Je veux parler de la young urban professional des  années quatre vingt, qui s'est transformée depuis en matronne des années deux mille dix -un cas de figure qu'illustre bien Clinton- avec ses obsessions féministes revanchardes et suprémacistes.
Nul doute que celle-ci considérera la victoire de Trump au mois de novembre comme un viol, et qu'elle en exigera plainte et réparation en bonne et due forme, surtout en cas de score serré.

Depuis la mort de Kennedy, le château de carte sociétal américain a tenu par le ciment que constituait les guerres extérieures. Pour Clinton se sera soit perpétrer cette solution là soit renouer avec la carte ô combien douloureuse -presque un tabou historique- des conflits intérieurs.
Pour Trump il n'y aura pas d'autre choix que revenir sur soixante années d'atomisation de la société américaine, soit soixante ans de communautarisme forcené.
Si c'est le cas, de ce côté-ci de l'océan on risque une nouvelle fois d'avoir l'air bête...

logique 01/08/2016 20:32

Dans la continuité du post "Renversement des comportements..."

Je resterais dans le domaine financier. Comme vous l'avez lu, pour ceux qui l'ont lu, Les banques ont financer les états et les entreprises en leur prêtant l'argent de nos dépôts. Les entreprises n'ont pas d'autres choix que de payer. Par contre les états eux peuvent a tout moment incarcérer le banquier. Un état même dirigé par un type dépassé, il a passé sa vie dans l'administration, il obligatoirement dépassé par rapport a quelqu'un du privé, il faut bosser, sauf dans les grosses boites, mais cela n'est que pour le gratin technique, puisque le commerce et mort, a l'agonie.
Tu cela pour bien pointer que l'état, LE POUVOIR, peut te dire d'aller te faire foutre. Il n'y a pas de limite au pouvoir, Puisque si il le faut il n'hésitera pas a utiliser la force. Mais cette force ne repose que sur les épaules de ceux qui sont chargé de la maintenir. Si ils décidaient de ne plus le faire ou de le faire autrement quel gouvernement a par celui d'erdogan, le grand sultan, oserait ? Tous sans exception. Le pouvoir est une drogue très dur, surtout pour les minus qui nous gouvernent. Il y a les sans dents ! mais il y a aussi les sans couilles. Et il sont majoritaires dans l'industrie, la finance et la gouvernance.

Un POUVOIR qui n'agit pas ne peut plus être qualifié de pouvoir. Si il ne fait rien c'est qu'il n'a aucun pouvoir. Pourtant la loi en A :) :) :) Mais il n'y a plus de loi, tout du moins elle ne sont plus respectés et le pouvoir est a la ramasse.... C'est pour cela qu'il ne veulent d'autre représentant du pouvoir et surtout qui ces représentants disent maintenant tout haut ce qu'hier se disait tout bas ou était tout simplement interdit par la LOI. C'est toujours de la faute de personne. Plus de punition plus d'éducation.

Ercole 01/08/2016 14:14

Pour rire un peu, les blaguounettes de de machin ayant taries, je repense au père Gabin paumé dans son périple, au milieu de canards et qyu braillent "coi ! coi ! coi !", j'en ris toujours de ces conneries, un mélange des cabris qui sautent sur leurs sièges "l'europe l'europe l'europe" et notre populo qui fait des conneries, et la nave va quoi, Mais Michel savait nous le montrer sublime, comme Pagnol, comme le Poil De Carotte de Duvivier... Il y a un respect qui a disparu... Comme le raconte Onfray, dans les années 60, ils ont eu la tv et qu'est ce qu'il y a vu ? Les troyennes... De Gaulle était ce que vous voulez "fachiste !") mais alors que dire des hanouna et morandini...Des sous copies de coluche... Si je vous dis que mes groupes préférés sont Boum Boum Satelittes et Artifact303, on comprendra que ma nostalgie n'est pas réactionnaire mais révolutionnaire... Tiens, j'allais oublier "Alexandre le bienheureux", misogyne, film d'acoolo, anti mariage y compris gay, encore un de mes déraillages d'ado mais aussi mes apprentissages...

dizemanov 01/08/2016 11:20

"ON" a tenté de couler un ferry pour la Corse. A part ça tout va bien. Restons "optimistes". Et, au passage, admirons la manipulation de l'opinion, le silence des médias etc etc .... communication de guerre quoi ...
http://www.nicematin.com/faits-divers/evacuation-dun-ferry-a-marseille-lexplosion-serait-due-a-une-munition-de-la-deuxieme-guerre-mondiale-68355
http://www.metronews.fr/info/explosion-a-marseille-un-ferry-evacue-apres-une-detonation-dans-le-port-de-la-joliette/mpgE!Nqt1x1ZQ7uJXo/
Quel bordel ....

EnPassant 01/08/2016 10:10

Hillary le ,pot-pourri

http://www.zerohedge.com/news/2016-07-30/hedge-fund-handouts-hillary-clinton-48500000-19000-donald-trump
http://www.zerohedge.com/news/2016-07-31/why-irs-probing-clinton-foundation-clinton-cash-author-explains
http://www.zerohedge.com/news/2016-07-30/clinton-lead-over-trump-surges-after-reuters-tweaks-poll
http://www.zerohedge.com/news/2016-07-31/whistleblowers-stunning-claim-nsa-has-all-hillarys-deleted-emails-it-may-be-leak

Présentation

compteur

Recherche

Catégories