Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 07:04

Cette fois, c'est Cosse qui parle, et ne mérite pas son prénom d'Emmanuelle (Dieu est avec nous), parce qu'à sa naissance et à la distribution d'intelligence, visiblement, Dieu était totalement absent, Parti pisser ou boire une mousse (après tout, n'a t'il pas crée l'homme, "à son image" ?).

Elle appelle donc les particuliers à accueillir des réfugiés chez eux. Gratuitement, bien entendu.

Le résultat sera ridicule et l'effet désastreux. Bienvenu au gouvernement français. Quand aux célébrités qui appellent à l'accueil des migrants, je leur suggère de montrer l'exemple en logeant dans leurs vastes demeures les quelques 5000 réfugiés en souffrance. Si je me souviens bien, ceux qui à une autre occasion s'étaient proposé de le faire n'ont guère levé le doigt pour que cela se réalise. Ils pourront se rattraper avec les SDF, travailleurs pauvres, rémistes qui traînent un peu partout...

Deuxième qui est pas mal dans son genre, ELB. Pour être Boucher, ça on peut dire qu'il est boucher. Et inculte.
Les peuples européens ont TOUJOURS coopéré en matière économique. Il a TOUJOURS existé des organisations économiques au dessus des entités politiques. Ce qui n'a jamais empêché à ces époques, les aristocraties turbulentes de se mettre sur la gueule. Et plus les liens étaient étroits, plus le combat violent et acharné.

La France abreuvait l'Espagne de produits et de main d'oeuvre pendant les deux siècles de guerres quasiment ininterrompu qu'ils se menèrent. A partir de 1700 et de la paix entre ces deux états, le flux faiblit. Il cessa totalement après 1815, et la dernière guerre que se menèrent les deux pays. Mais c'est l'effondrement économique de l'Espagne qui en fut la cause.

Venise et l'empire turc guerroyèrent l'un contre l'autre tout en étant les meilleurs partenaires commerciaux. Venise fournissait même canons, armes à feux, arquebusiers et canonniers en abondance à l'Egypte (partie de l'empire turque), pour qu'ils puissent combattre efficacement les occidentaux dans l'océan indien...

Pendant et après les guerres d'Italie, les liens économiques entre France et Italie furent très forts. Comme avec l'Allemagne, comme avec la Grande Bretagne.

Bizarrement, la France fut rarement en guerre avec la Russie, dont les liens économiques étaient égaux à quasiment zéro. Ou presque...

Par contre, les querelles russo-allemandes furent nombreuses, mais de fortes communautés allemandes existaient en Russie (ou le terme d'étranger désignait l'allemand), et des liens économiques intenses. Sans parler des polonais, culs et chemises économiquement parlant avec les allemands qu'ils haïssent...

La différence essentielle est que quand existait des liens trop désavantageux, les états pouvaient intervenir, et y mettre fin. Ils légiféraient.

Le problème, c'est que le cadre de l'Union européenne ne permet absolument plus ces interventions régularisatrices.

Quand à l'euro, c'est loin d'être une nouveauté, c'est un avatar. C'est l'avatar de toutes les monnaies "uniques", que tentèrent les "autorités" depuis la chute de l'empire romain.

Franc-or, réal, besant, florin, sou, denier, etc, etc, etc... j'en oublie. Chaque siècle, pratiquement, à sa "monnaie unique", sans compter, bien entendu, le régime de changes fixes dont certains se souviennent encore. C'était simple : 1 FF = 1 FS = 100 Lires = 100 FB. L'euro ne sera retenu dans l'histoire que comme un système économiquement ravageur de changes fixes.

Après, tout le monde recrée sa "monnaie unique". Chacun se remet à frapper son florin, sa livre, ou autre. En fonction de ses intérêts économiques.

SI on avait voulu que l'euro fonctionne, il faut que cette monnaie soit l'occasion d'une redistribution massive du coeur de la pompe, vers la périphérie. En gros que l'Allemagne paie 300 milliards d'euros chaque année, aux pays du sud. Je vous laisse imaginer la gueule du contribuable allemand...

Par contre, un autre me semble plus intelligent qu'il n'a paru. C'est Erdogan. On dit qu'il girouettait. Mais la girouette ne tourne que quand tourne le vent.
Parti d'une politique habile (zéro problème avec ses voisins), il est passé à une politique agressive. Sans doute, cette politique lui a t'elle était soufflée, par des propositions qu'il ne pouvait pas refuser.

D'abord par l'extérieur, ensuite par l'intérieur. La 5° colonne du pentagone était grande. Et si je me souviens bien, des ministres français lui avait affirmé que Assad n'en avait que pour 6 mois. Comme ces ministres sont partis quand on a tiré la chasse, et qu'Assad est toujours là, on a pu se poser des questions sur leur santé mentale.

Le coup d'état manqué a été le détonateur d'une épuration de l'administration, et de la liquidation d'une grande partie de la 5° colonne, tout en donnant des motifs de rancune au dit Erdogan. Maintenant, il se bat pour sa vie. Sans doute aussi, la marge de manoeuvre d'Erdogan était elle terriblement limitée.

N'importe quel chef d'état se valoriserait aussi d'être un partenaire d'un concert des nations comme le proposent les russes. De partenaire junior de l'OTAN, avec les détroits, il passerait au stade de partenaire senior de l'OCS... C'est loin d'être négligeable.

Toujours un sans cervelle, un article sur le siège d'Alep. Pour rappeler au journaliste, Alep est coupée en deux depuis plusieurs années, une petite partie de la ville est tenue par les rebelles, mais la plus grosse l'est par l'armée syrienne.

L'offensive qui a eu lieu de la part des rebelles pour débloquer la partie bloquée, totalement encerclée depuis quelques jours, n'a pas été une partie de plaisir, mais une offensive type 1915, avec une faible avancée, de fortes pertes et une contre attaque sur les flancs de la poche crée.

On peut voir sur une carte le manque d'ampleur de la "percée". C'est le petit teuteu ou chouia sur la carte...

10 000 à 20 000 combattants ont été engagés, et les chiffres de pertes se montent vraisemblablement à 1 000 tués et 3 000 à 4 000 blessés. C'est donc bien dans les faits, 1915. Un front étroit, massivement attaqué, et une hécatombe. le front étroit indique aussi, sans doute, une pénurie de munitions de la part de l'attaquant, comme en 1915. De plus, une attaque sous un déluge de bombardements ennemis, ne peut être que très meurtrier pour l'attaquant. On n'est pas loin du mort par mètre carré de la chanson.

Journaliste qui se contredit d'un paragraphe à l'autre. Lui même reconnait que les rebelles ne tiennent que quelques quartiers. Pourquoi donc Poutine et l'armée syrienne détruiraient des quartiers contrôlés par l'armée ???

La population des quartiers rebelles est sur estimée. Celle cité est celle d'avant guerre. Il n'en restait pas lourd avant le bouclage. La plupart ont fui. Emmanuelle Cosse va pouvoir les accueillir chez elle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

EnPassant 14/08/2016 19:30

German President Booed, Attacked; Claims "The People Are The Problem, Not The Elites"
http://www.zerohedge.com/news/2016-08-13/german-president-booed-attacked-after-claiming-people-are-problem-not-elites

EnPassant 13/08/2016 11:54

Dans la même veine
http://www.zerohedge.com/news/2016-08-11/expert-says-rising-rapes-sweden-due-global-warming-not-soaring-muslim-immigation

will 13/08/2016 00:18

Bonsoir Patrick et aussi merci.
Je souffre d'un pessimisme excessif dont je ne suis d'ailleurs pas toujours conscient. C'est un symptôme qui me pourri la vie.
Je trouve peu de lecture qui,comme la vôtre me rappelle à un réel "que tout n'est pas fichu". Les commentaires des lecteurs de quelques articles en lien m'ont redonné un bout d'optimisme aussi. Voyez m'en gré.
William

Abdel 12/08/2016 20:51

On se regale a lire votre article. Cosse me rappelle Emmanuel Beart qui vit et se marie dans le sud de la Belgique (pas d ISF) mais quo en France defend les sans-papiers...on a aussi un chanteur en Suisse ancien tennisman....

Parmentier 12/08/2016 20:47

En Écosse, les éoliennes ont produit 100% de l'électricité sur une journée :
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/08/12/20002-20160812ARTFIG00317-en-ecosse-les-eoliennes-ont-produit-100-de-l-electricite-sur-une-journee.php

Phil 12/08/2016 19:15

Tiens les cloportes en Syrie commencent à partir se mettre à l'abris. Ils se protègent des bombes et des armes en prenant des otages. Bientôt ils se raseront la barbe et viendront en villégiature chez Emmanuelle Cosse.

https://fr.sputniknews.com/international/201608121027265879-daech-otages-syrie/

Ercole 12/08/2016 17:49

Bonjour mr Reymond

Un indice de plus de l'amour pour nos "élites", je cite que le passage rigolo...

"Lors de son périple en bateau début juillet, Flora Hollande était accompagnée d'un homme aux cheveux gris ressemblant au maire de Galéria. Son bateau a été plastiqué quelques jours après qu'il semble avoir été vu avec la fille du président de la République."

http://www.lepoint.fr/societe/flora-hollande-en-vacances-en-corse-aux-frais-de-l-etat-11-08-2016-2060618_23.php

Je ne dis pas que c'est pas injuste, je dis que ça soulage ! mdr !!!!!

David 12/08/2016 17:45

En fait, c'est
- 1 000 tués le premier jour (dimanche il y a 13 jours) - annoncé le lundi 1er août par la Russie
- 1 000 tués annoncés hier 11 août pour les journées du 6 au 10 - toujours annoncé par la Russie
auxquels on pourra ajouter gentiment environ 1 000 tués pour les journées du 1er au 5
Total : environ 3 000 tués + 9 000 blessés sur un effectif engagé d'environ 20 000 hommes...

Phil 12/08/2016 13:32

On rigole bien en lisant vos derniers articles. C'est vrai que le manque de cerveaux devient tellement flagrant que cela en devient gênant pour eux. Ces "journalistes" payés par nos impôts pour nous servir leur propagande éhontée, c'est "too much".

C'est vrai que les donneurs de leçon devraient déjà commencer par payer pour accueillir chez eux (dans leur lit, pourquoi pas) les sans papiers, les migrants économiques et les pauvres français au chômage. C'est tellement bien d'être gentil.

Je propose de taxer les 1% de riches à 90% puisqu'ils ont si bon cœur pour les autres. On enverra leur argent directement en Afrique pour que les personnes ne risquent pas de se tuer en route pour l'Europe.