Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 07:23

La presse est pitoyable après le débat Clinton/Trump. La presse française s'entend. Clinton a gagné. Chez Zerohedge, c'est beaucoup moins clair. En réalité, ils n'ont fait qu'une seule chose : conforter leurs partisans. C'est le sentiment de Moon of Alabama, un débat, sans aucune importance.

ça se joue en dehors. Je me rappelle du débat de 1981 entre Mitterrand et Giscard. Le lendemain, tout le monde disait que Giscard avait été meilleur. Les journalistes, voulant expliquer APRES, ont sorti, "l'homme du passif".

"Après plusieurs décennies de précarisation sociale , les classes populaires ne reconnaissent plus aucune légitimité ni supériorité morale à la classe politique , médiatique ou universitaire . Prise de court la classe dominante se protège en ostracisant toujours plus la classe populaire , mais c'est trop tard ; son magistère a pris fin."

C'est la citation envoyée par un lecteur.

Examinons les concurrents en France :Mort aux pauvres dit Marine le Pen, à propos de Macron. Seulement, les pauvres, pas assistés, ils risquent de préférer Verdun à Auschwitz.

Le délinquant de droit commun Juppé.

L'épuisé Hollande.

Le suppresseur de 300 000 emplois de la fonction publique, et le passage au 37 heures, alias Nicolas Sarkozy. ( Dont on peut penser que les démêlés judiciaires indiquent anguille sous roche.)
Tout le monde est d'accord pour ça (le saquage des fonctionnaires), sauf pour moi, ma femme, ma fille, mon fils, ma belle fille, mes petits enfants, ma commune, ma crèche, ma piscine, mon département, ma région, pour qui, c'est évident, il y a manque de personnel. C'est pas comme chez le voisin, chez qui il y en a trop.

Au fait, pourquoi mon maire envoie promener tous ceux qui lui demandent quand ouvre la crèche (municipale, bien sûr) ?

Clinton gagne les états côtiers, un peu du nord, Trump, les états continentaux. Miroir totalement inversé pour les états de nouvelle Angleterre, de la côte ouest, et du nord, républicains en 1861, démocrates aujourd'hui. Stabilité étonnante au cours des intentions de vote, sauf pour la Virginie, devenue une banlieue de Washington.

D'ailleurs, il est vraiment marrant de voir l'ultra américaniste Sarkozy, se plaindre du nombre de fonctionnaires. Aux USA, il n'y a plus que ça, directement, ou indirectement. Le nombre d'emplois publics dépasse de 10 millions le nombre d'emplois manufacturiers.
Sans compter qu'une bonne partie du privé tournent avec les budgets militaires...

Les résultats des présidentielles, aux USA, et en France, dépendront de la vitesse de réveil des peuples. Si les USA n'ont pas sombré dans la guerre civile.

D'ailleurs, les intentions de vote y sont caricaturales. les états côtiers pour Clinton, ou le rapport direct de l'énergie sur les conditions de vie et la perception de l'économie. Les ports importent massivement, et sont en liaison avec l'étranger. Le centre est perdu dans son immensité, en train de crever. Et la capillarité assurée par la transmission des fluides énergétiques ne s'y fait plus. Ces états sont en thrombose. Le schéma est celui de l'insee, mais le profil est le même aux USA.

Au niveau européen, la crise du fret est la même. une baisse de 10 point par rapport à 2005.

Comme dit James Howard Kunstler :Après avoir frappé le mur des ressources, en particulier celle d’un pétrole à un prix abordable, l’économie mondiale techno-industrielle a coulé une bielle de son moteur.

Aux USA, il faut reconnaitre un bien plus grand réalisme à Trump qu'à Clinton. L'empire, appuyé sur le pétrole, a vécu. Il connait son Stalingrad en Syrie. Comme le Stalingrad historique, c'est un effet d'entrainement, ou l'agresseur s'est hypnotisé sur un terrain tout à fait secondaire. Et ou un adversaire habile et résolu n'a aucune intention de céder.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Bous 27/09/2016 15:42

Un peu court, imprécis, le "Délinquant de droit commun" pour qualifier Juppé. Est-il le symbole de l'épuisement de la droite qui se choisit un vieux conformiste? Droite qui n'essaie même plus de donner une image de dynamisme?

Helios 27/09/2016 18:34

On aurait aussi pu dire "repris de justice", puisqu'il a été effectivement condamné pour des emplois fictifs à la mairie de Paris

simplet 27/09/2016 15:31

Pour ma part, c'est une évidence. Clinton a gagné ce débat qui n’a servi à rien.
Elle a exposé calmement, sereinement les habituelles banalités et promesses sociales démocrates.
Elle a attaqué sans cesse de manière très adroite son adversaire, par vagues successives avec un vocabulaire destructeur. Froide et très aimablement méchante.
De la bonne politicienne pro.
Trump était agité, confus dans ses explications et toujours sur la défensive.
Si même il a asséné quelques gnons, c’était avec une gentille courtoisie.
Il ne pourra plus se permettre ce genre d’attitude avec une pareille garce, sinon pour lui, le mot fin est au générique du huit novembre.

Helios 27/09/2016 12:59

Ce qui est drôle c'est qu'on nous donne en boucle le sondage de CNN qui donne Clinton gagnante du débat. Sur le blog de Mike Shedlock on trouve en plus 3 autres sondages, pour Time, CNBC et WikiLeaks, qui donnent tous Trump gagnant. Autrement dit dans la presse on sélectionne les informations qui satisfont et les autres on les oublie. A quoi est-ce que cela sert ?

Ano 27/09/2016 22:20

Oui, enfin, ces sondages internet sont tous bidons puisque certains internautes se groupent pour voter en masse plusieurs fois en changeant d'IP ou en virant les cookies, etc. Je l'ai observé hier soir chez des pro-trump, c'était marrant. Tout le monde s'y mettait pour troller Hillary et pas que des américains. ^^

Ce que j'observe, c'est un mouvement qui ressemble au tout-sauf-Sarkozy de 2012. Beaucoup de gens ne sont pas spécialement pro-Trump mais font tout pour ne pas avoir Hillary... Autre choses amusantes, ce sont en partie les internautes qui font la campagne de trump en trouvant tout un tas d'infos, en hackant, etc. Quand Hillary parlait de Hackers russes c'était hilarant. Trump pensait plutôt à des hackers de 4... euh... 400 livres... Ah ah. Vrais savent... ;)

dizemanov 27/09/2016 15:40

@Helios : "Ce qui est drôle c'est qu'on nous donne en boucle le sondage de CNN qui donne Clinton gagnante du débat. Sur le blog de Mike Shedlock on trouve en plus 3 autres sondages, pour Time, CNBC et WikiLeaks, qui donnent tous Trump gagnant. Autrement dit dans la presse on sélectionne les informations qui satisfont et les autres on les oublie. A quoi est-ce que cela sert ?"

Oui pourquoi ?
Comme me l'a appris hier "dedefensa" dans cet article extraordinaire, http://www.dedefensa.org/article/desperate-hillary-et-la-guerre-mondiale-americaine Umberto Ecco disait que "l'Amérique est le pays de la guerre du faux" .... tout est faux, tout est manipulation, manipulé, artifices .... artificiers, artefacts, holographie, attentats ....les médias participent à la création de cette réalité virtuelle dans laquelle nous baignons tous .... le "gaslighting" est permanent et omniprésent https://en.wikipedia.org/wiki/Gaslighting
Oui, tout est faux, tout est guerre, tout est manipulation et attentat .... lisez cet article de Hoplite et visionnet la vidéo de Guyonnet .... http://hoplite.hautetfort.com/archive/2016/09/25/almost.html ...
recherchez aussi ça https://www.google.fr/#q=monarch+brainwashing+wikipedia ....
tout cela est stupéfiant et édifiant.

Présentation

compteur

Recherche

Catégories