Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 06:29

Nantes est une ville côtière, et le libéralisme économique ambiant avantage des bords de mer, de toutes les façons.

Mais Nantes, avec NDDL et bien d'autres choses, est dans le délire hallucinogène des vapeurs de LSD, qui brouillent le cerveau.

La noble cause de cette défonce à la fiscalité et à la dette est l'excuse de l'investissement. Enfin, l'investissement, c'est un truc qui est sensé, par la suite, faire enregistrer des rentrées supplémentaires. Là, on se demande ce que ça va par la suite amener comme "rentrées supplémentaires", à part un zéro aussi pointé qu'absolu.

Lignes de Tramways, "arbres aux hérons", et embellissements, non seulement, ça ne va pas faire enregistrer un sou d'excédent, mais je vous fiche mon billet, que tout cela va être largement déficitaire.

Le coup de la commande publique est déplorable. En effet, une ville n'a pas les moyens de lisser une conjoncture, il ne maintient que des emplois inutiles dans le BTP, en reconstruisant sans cesse, et en se passant d'entretien.
Comme aux USA, l'investissement initial est bon marché, mais une remise en état, c'est la ruine et 100 fois plus cher. Quand à l'entretien, qui coûterait bien moins cher, ça claque pas électoralement. Et il n'y a pas la presse à convoquer.

En plus, typiquement, on est dans la politique "Will E Coyot", ou le coyote ne tombe qu'au moment où il s'aperçoit qu'il est dans le vide.

l'investissement actuel, dans un contexte de raréfaction énergétique est souvent totalement inutile.

Les grosses villes sont ingérables sans flux croissants d'énergies, et les lignes de tramways du début du siècle dernier étaient bien plus courtes. Et transportaient tellement de passagers qu'on a peine à l'imaginer.

"Mais dans un monde contraint, ce n’est pas l’offre en infrastructure qui est le facteur limitant, c’est l’offre en énergie. On en a un exemple avec l’autoroute Pau-Langon, qui a été décidé à un moment où l’on savait que les ressources en pétrole se raréfient et donc que les prévisions de trafic étaient fantaisistes. Et de fait les projections de trafic ne sont pas au rendez-vous."

et de rajouter :

"Ce projet a commencé à être évoqué il y a déjà des dizaines d’années, par des gens qui ont acquis leurs modes de raisonnement dans un monde pensé comme infini. Jean-Marc Ayrault en est le bon exemple, il a une soixantaine d’années et défend ardemment le projet. Seule l’inertie du système fait qu’ils veulent pousser ce projet à bout".

Pau-langon, d'ailleurs,est un triomphe. Pour que ce tronçon gagne un peu d'argent, il a fallu attendre 5 ans, et la chute des prix du pétrole.

Mais c'est aussi parce qu'il a été interdit aux poids lourds de passer ailleurs...

Donc, quand les déficits auront été épongés, au pourra penser aux dividendes, à la société d'autoroute. A vue de nez, dans un peu plus d'un siècle.

Là aussi,la présence d'un dinosaure, qui a acquis son mode de raisonnement il y a bien longtemps (Juppé), aura pesé lourd sur les finances publiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND
commenter cet article

commentaires

EnPassant 14/09/2016 11:34

Oil investment crashes to 60-year low, incubating next energy shock
http://www.telegraph.co.uk/business/2016/09/13/oil-investment-crashes-to-60-year-low-incubating-next-energy-sho/