Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 09:48

On ne va pas bouder son plaisir, ce n'est pas moi qui le dit, c'est eurostat...

"Evolutions positives dans l'UE depuis 2008, pour l'éducation, le changement climatique et l'énergie... Mais progrès limités ou nuls pour l'emploi, la pauvreté et la Recherche et développement..."

1) Traduisons en clair : La désindustrialisation et l'appauvrissement (paupérisation), se poursuivent entrainant la chute des quantités d'énergies consommées.

Voilà une nouvelle, qu'elle est bonne. j'ai bon là ???

2) évidemment, comme on consomme moins d'énergie, ça pollue moins.

Voilà une nouvelle, qu'elle est bonne. j'ai bon là aussi ???

3) logiquement, l'emploi ne se porte pas mieux parce qu'on produit moins, avec moins d'usines et que le commun n'a plus un rond.

4) donc, si le commun n'a plus un rond, c'est qu'il est pauvre...

5) comme on a moins à produire, on cherche moins...

J'ai toujours bon, là ???

6), l'éducation, c'est mieux, mais comme c'est invérifiable, on peut toujours s'en goberger...Et puis, il existe des distributeurs de torche-culs, dans tous les bons WC...

là, je crois que j'ai pas été mauvais...

Il faut noter aussi que le vrai point d'inflexion ce n'est pas 2008,mais 2005-2007. A partir de ce moment là, on s'aperçoit que la machine économique devient très poussive; La consommation stagne.

Le changement technique, lui, est difficile à observer. Il est le mélange d'une chose positive, la production de renouvelable, la réduction, par progrès technique de la consommation, et d'une chose négative, la réduction de consommation par désindustrialisation et paupérisation.

il faut noter aussi que progrès technique et baisse des consommations individuelles sont une constante économique depuis 250 ans, mais qu'ils n'ont jamais engendrés une baisse globale de la consommation, cela engendrant surtout une multiplication des équipements devenus plus accessibles...

le secteur royal de la consommation d'énergie, le transport, lui même est en crise. (Pas de globalisation-mondialisation sans transport). La crise y est perceptible depuis 2004 (indice à 107,1, contre 94 en 2014). baisse de 13 points d'indice, c'est colossal, surtout pour ce secteur clef.

Les ménages sont sévèrement atteints depuis 2003 : 308.7 Millions de TEP (tonnes équivalents pétrole), contre 263,2 en 2014.

Commerce et services publics sont moins atteints...

Là, on n'en était qu'au premier stade de l'effondrement : d'abord doucement. Mais là, visiblement, on est parti pour accélérer la cadence... De la situation de cherté, on va passer à celle de pénurie...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

BA 27/09/2016 10:05

Chômage en août 2016 : record historique battu.

Chômage : catégories A, B, C, D, E :

6 611 300 inscrits à Pôle Emploi. Record battu.

Variation sur un mois : + 1,5 %

Variation sur un an : + 2,6 %

http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-jafp38tpqnm.pdf

manassas 26/09/2016 16:25

Allons, allons la croissance va être au rendez-vous. Et de manière insoupçonnée ! L'ANDRA par exemple, prévoit 3200 emplois pour 2030 dans une zone rurale perdue aux confins de la Meuse et de la Haute-Marne...

Un chantier pharaonique pour enfouir des déchets nucléaires à vie longue à 500 mètres sous terre avec de la technologie hyper pointue prévue pour résister non pas mille ans (comme un empire germanique du XXème siècle) mais un million d'années !

Ces types planent à 10 000 pieds tellement ils ont confiance dans leur solution et sont persuadés que la gestion sera pérenne. Jusqu'à ce qu'un drame de type StocaMine ne survienne...

observatoré 26/09/2016 13:52

cela fait des années que je suis tout ce merdier en mouvement, enfin, façon de parler... y a un truc, là, comme ca, qui me vient à l'esprit... si dans la finance on interdit les baisses ( PPT ) planche à billets ( QE ) et tous les processus déjà inventés pour maintenir le système debout, et que tout ce casse la gueule, l'inertie de la lourdeur, que j'ai envie d'appeler l'entropie naturelle, car faite par l'homme et ce qui le définit, comment on fait pour continuer à vivre " normalement" si d'après ce que je lis d'ici 10 - 15 ans 20 à 30% des emplois des pays développés seront supprimés par la robotique et tout ce qui à trait aux cols bleus sera quasi surement éliminé de l'équation, les cols blancs suivront pour les activités de services, en maintenant une exponentialité de la dette et une croissance de population, sans parler de flux migratoires, comment on fait pour que ca tienne debout ? je veux dire, la, tout de suite, le truc qui me vient à l'esprit pour que ça reparte sur une "bonne" base c'est qu'on se tire dessus et qu'on raye de la carte quelques endroits pour abaisser le chiffre et reprendre à un stade inférieure notre civilisation, comme une restauration de windows j'ai envie de dire... comment structurellement, meme si on accepte l'idée que tout est corrompu tout est manipulé, aucun chiffre officiel n'est vrai car en réalité ils sont impubliables car pires, comment dans le temps on maintient la façade si dans le hall du supermarché y a plus aucune boutique d'ouverte et même plus d'éclairage et que l'herbe à repris sont droit sur le carrelage, on ne peut pas affirmer que le centre est toujours ouvert. ca me dépasse que l'ensemble d'une population ait encore tellement à perdre qu'elle ne bouge pas, ne voyant pas l'ampleur de la difficulté pour les générations d'après, qui auront à passer au monde d'après, car tout est fait actuellement pour maintenir artificiellement le monde d'avant en place. je suis extrêmement perplexe et sincèrement je ne sais plus quoi penser ni comment me comporter face à ce monde que je comprends de plus en plus mais que je cautionne de moins en moins.

Phil 26/09/2016 13:19

Pour l'éducation, ma femme russe suis des cours donnés par Pôle emploi aux étrangers. Elle se retrouve avec des algériens, marocains, tunisiens, africains (Afrique noire). Les personnes ont entre 16 et 50 ans. Il y a des illettrés complets, des jeunes gens qui ont suivi pendant de nombreuses années l'éducation nationale française et qui ne savent pas parler français. Résultat des courses : aucun respect pour les formateurs, du je m'en foutisme (ils sont là pour être payés par Pôle emploi pour certains).
Donc ma femme russe hallucine sur le niveau et le comportement. Et oui... plus besoin d'avoir des gens intelligents si on ne produit plus rien et on ne recherche plus rien. Les ingé des écoles font du commerce ou de la banque. Là cela paye bien.