Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 09:54

- Edf est dans la panade avec ses centrales nucléaires, et l'autorité de sûreté, qui semble s'être un peu réveillée.

Falsifications de document, centrales qui tombent en ruine, accidents. C'est du lourd.

Sans doute, si la firme abandonnait son idéologie et son dogme nucléaire, arriverait elle à la conclusion qu'il faut commencer à désinvestir dans cette technologie du passé.

D'ailleurs, malgré tous les efforts fait en France pour casser le renouvelable, celui-ci bouscule largement l'industrie nucléaire.


- La transition énergétique, d'ailleurs, dans le domaine de la production électrique, s'accélère. L'investissement dans le renouvelable s'envole, pendant que l'investissement dans le fossile, devenu "spéculatif", selon Bloomberg se contracte fortement. Sans doute, dans quelques années, il tombera à zéro. En effet, les investissements se font sur de très longues périodes. En Europe, côté charbon, tout a été arrêté en 2007, pourtant, on a encore un certain volume d'investissement sur les centrales à charbon. Le coup parti, il y a longtemps désormais, est difficile à arrêter.

286 milliards de $ pour l'éolien et le solaire et le renouvelable en général, contre 130 milliards au charbon et au gaz. Le mouvement observé en Europe se concrétise partout ailleurs. On termine les investissements engagés dans le fossile, et le renouvelable est l'avenir, surtout avec un coût effondré de 80 % pour le photovoltaïque depuis 2007, et qui devrait baisser de 59 % d'ici 2025. Les prévisions sont délicates à faire, mais il est clair que le mouvement engagé est irréversible, et qu'il s'accompagne de l'effondrement du secteur charbonnier. Les baisses de production constatées aux USA, et en Chine sont colossales vu la courte période sur laquelle elles se concentrent.

D'ailleurs, les déconvenues constatées sur le fossile resteront dans les esprits. des centrales quasiment neuves ont du fermées, à cause de la concurrence causé par les autres fossiles dont le prix s'effondrait. Le renouvelable n'a pas cette dépendance à des cours mondiaux des matières premières, et restent, comptablement, beaucoup prévisibles et lisibles. Et s'il y a une chose que les chefs d'entreprise, c'est la flexibilité, et l'absence de lisibilité de l'avenir. Enfin, pour eux.

Le charbon souffre énormément, même dans les endroits où il n'y a pas d"épuisement géologique et de contraintes écologiques. En Australie, c'est l'hécatombe.

Aux USA, aussi. Mais il est clair qu'on a atteint un pallier,les prix du charbon remontent légèrement, vu la fermeture de nombreuses mines un peu partout dans le monde. Mais on est loin d'être remonté aux prix antérieurs. 70 $ la tonne, c'est mieux, mais encore ridicule.

Pour ce qui est des USA, la baisse de production anémie considérablement pépé Warren Buffet, qui avait investi dans les chemins de fer. Or, le chemin de fer sans les minerais, ça ne vaut rien. En plus les mines de fer du Minnesota se sentent elle même très mal, une bonne partie étant fermées, la tension de WB doit aussi, se sentir mal.

Pour ce qui est du charbon, c'est la Chine qui donne le "la". Comme visiblement, la production est en chute, au qu'au rythme actuel de production, les réserves ne sont que d'une quinzaine d'années, voire moins, on pourra sans doute voir la production continuer à s'effondrer à grande allure dans les années suivantes. Moralité, la COP21 était bien une réunion de branleurs venus se faire une bouffe et se goberger aux frais de la princesse...

Quand à contrecarrer la baisse de production US et Chine, par la montée de l'Indonésie, de la Colombie et de l'Inde, il ne faut pas rêver. L'un représentait 50 % de la production, l'autre un peu plus de 10 %. La production indienne, de mauvaise qualité avait déjà de gros problèmes de débouchés, et aussi, de gros problèmes de transports.

Sans doute bloomberg est il encore très opitmiste pour les firmes charbonnières et gazières. Il y a un point d'inflexion, où une industrie en aval est paralysée par l'incertitude de l'industrie en amont. Les producteurs de charbon ne sont simplement plus du tout fiable économiquement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND
commenter cet article

commentaires

anachorète 14/09/2016 11:53

Le stockage bon marché de l'électricité solaire enfin résolu?
http://positivr.fr/stocker-energie-solaire-a-bas-cout-beton-andre-gennesseaux-tedx/?mc_cid=a961be1da4&mc_eid=db8babcfc8

EnPassant 12/09/2016 13:24

http://www.businessbourse.com/2016/09/12/deutsche-bank-seme-le-trouble-avec-ses-previsions-a-long-terme/

EnPassant 12/09/2016 11:12

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/09/11/20005-20160911ARTFIG00186-areva-solde-son-aventure-dans-l-eolien-offshore.php

EnPassant 12/09/2016 09:49

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/l-industrie-automobile-chinoise-bombe-a-retardement-597781.html

EnPassant 11/09/2016 20:12

le gaz de shit ça secoue
http://www.zerohedge.com/news/2016-09-10/oklahoma-earthquake

Dizemanov 11/09/2016 18:23

https://francais.rt.com/international/26189-commemoration-11-septembre--hillary
Hillary Clinton a quitte les cérémonies du 11/09 suite à un malaise lié à la chaleur selon son staff. Il fait 27/28 degrés avec du vent sur place... attitude bloquée, démarche ectique type "grand parkinson", admirez le désastre ! https://t.co/q9YnsjTxss

anachorète 11/09/2016 15:26

Les COP, c'est le pied!
Rappel:
1200 limousines, 140 jets privés et des prostituées gratuites au « sommet » de Copenhague
Article rédigé le 09 déc 2009, par Mecanopolis

Dans le Daily Telegraph, Andrew Gilligan a publié un article le 5 décembre 2009 intitulé « Sommet sur le climat de Copenhague : 1200 limousines, 140 jets préivés et des toasts de caviar» . On y apprend des choses étonnantes et totalement incohérentes avec l’objectif du sommet, ce qui laisse à penser que ce rassemblement est une vaste fumisterie dont uniquement les déplacements des participants vont produire 41.000 tonnes d’équivalent CO2, soit la quantité produite au cours de la même période par une ville de la taille de Middlesbrough (140.000 habitants).

La plus grande société de location de limousines de Copenhague dispose de 12 véhicules, mais pour répondre aux besoins du sommet, elle en aura 200 qu’elle fera venir d’Allemagne et de Suède. Au total, 1200 limousines seront présentes dans la ville de Copenhague, dont 42 pour la France, alors que seulement 5 voitures électriques seront recensées…

L’aéroport de Copenhague attend, lui, 140 jets privés supplémentaires, ce qui est bien au delà de sa capacité. Du coup, les avions devront aller se garer dans les aéroports régionaux ou en Suède pour revenir à Copenhague uniquement pour chercher leurs passagers !

Au niveau des hommes, 15.000 délégués et fonctionnaires, 5000 journalistes et 98 dirigeants du monde, sont attendus dans la capitale danoise, dont des stars comme Leonardo DiCaprio, Daryl Hannah, Helena Christensen, l’archevêque Desmond Tutu ou le prince Charles. Les hôtels haut de gamme afichent tous complet (£ 650 la nuit) et proposent des menus spéciaux pour la Convention sur le climat avec coquilles Saint-Jacques, foie gras et toasts de caviar.

Et les prostituées « rebondissent» sur cette conférence mondiale : n’ayant pas apprécié une carte postale du Conseil invitant les délégués à « être durable et à ne pas acheter de sexe» , le syndicat local des travailleurs du sexe a annoncé que ses 1400 membres offriront une passe à toute personne se présentant avec un pass de délégué à la conférence sur le climat !

Pour se rassurer, sachez que Copenhague est une ville habituellement remplie de bicyclettes, avec des bâtiments anciens rénovés pour être économes en énergie, et semble incarner un modèle de vie civilisée à faible production de CO2 !

Eric83 11/09/2016 14:06

"Six mois après l'accident, EDF vient de confier le chantier de sortie du générateur de vapeur à l'américain Westinghouse et au néerlandais Mammoet."
Il paraît que le parc nucléaire français est sensé assurer l'indépendance énergétique de production d'électricité...manifestement lorsqu'il n'y a pas d'accident.
Il est plutôt préoccupant, voire invraisemblable, que EDF doive aller cherchez des entreprises américaine et hollandaise pour "réparation" suite à un "accident".
On peut le comprendre pour des infrastructures non stratégiques mais pour des centrales nucléaires???. En cas d'effondrement financier et économique, quid du devenir des centrales ?
Lot de consolation - peut-être - ce n'est pas Hanjin qui transporte les pièces nécessaires aux réparations.