Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 14:46

Au Venezuela, on tue immédiatement les voleurs pris. C'est une mesure de salubrité publique. Quand il n'y a plus de lois, elle se reconstitue immédiatement.

Un mort, c'est toujours une bouche de moins à nourrir. C'est ainsi qu'on raisonnait aux temps anciens.

Maintenant, les bleus vont protéger les préfets qui annoncent aux communes qu'ils vont accueillir des migrants.

Ou protègent certains gens du voyage, un peu trop casseurs.

Cela donne le ton de la décadence.

Braudel en 1979 disait que le plafond s'était reconstitué sur nos têtes. L'abondance d'énergie l'avait remonté, très haut. Il n'est pas seulement reconstitué, il est même en train de baisser. La notion de mondialisation (en France) et de globalisation (anglo-saxonne), a fait oublier une petite chose :

"L’économie-monde capitaliste existe dans certaines parties du globe depuis le XVIe siècle. J’appelle cela le système-monde moderne. Il s’est constamment étendu géographiquement, pour finalement englober la terre entière, depuis la moitié du XIXe siècle. Cela a été un système très efficace, du point de vue de son principe directeur, l’accumulation sans fin du capital. "

Il faut rappeler aussi, que ce système d'économie-monde, a connu de très longues "stagnations séculaires", simplement parce qu'on avait atteint le plafond de ressources.

Le seul moyen désormais de se donner un certain niveau de ressources durables, c'est le renouvelable. Mais il faut dire que depuis 40 ans, on s'est surtout livré à un "acharnement thérapeutique" sur "sauver le monde d'avant".

Le système a été incapable de se brider pour croire à sa propre survie.

Le pic oil, a complétement disparu des conversations, pourtant, la situation du marché du pétrole, et de l'énergie en général, est alarmante.

On est parti d'une dépense énergétique en 1861, d'un baril dépensé pour 100 extraits, maintenant, pour les "bons gisements", ce ratio serait de 1 pour 10, et les mauvais de 1 pour 3.

Evidemment, le rendement est loin d'être le même, et au tarif de 147 $, toute l'industrie en générale, et l'économie en particulier était tout simplement en train de crever.
Aujourd'hui, la chute des prix a fait que c'est l'industrie du pétrole qui voit ses funérailles approcher. Avec celle du charbon, aux soins palliatifs, sans compter le gaz, qui évolue comme le pétrole avec un léger décalé, et l'uranium, guère rentable, et massivement consommateur d'énergie fossile, si consommateur d'ailleurs, qu'on se demande si le secteur nucléaire est un producteur net d'énergie, ou si c'est simplement transformer le pétrole en électricité...

On ne peut que rejoindre le verdict de 2000Watt : "recherche, homme d'état, désespérément, en vue de remplacement de capitaine de pédalo pas trop compétent".

Et ouai, même capitaine de pédalo, visiblement, c'est trop pour certains.

C'est aussi, la question de l'adhésion à l'empire américain, ou américaniste comme le dit Philippe Grasset, qui se pose. Le caïd, à l'heure actuelle, c'est celui qui possède et consomme le plus d'énergie. Ou a défaut de le posséder, le contrôle.

L'Arabie Séoudite, pour X raisons, bonnes ou mauvaises a fait litière de son ancien rôle, qui était de réguler le marché, et qui échangeait ses pétro-dollars contre de l'armement US. Comme le Shah. D'ailleurs, au Shah, ça ne lui a pas apporté grand chose. Si, des ennuis avec sa population, qui voyait briller les ors, pendant qu'elle mourrait de faim.

Le pic semble donc atteint, partout. Le transport maritime, aérien, terrestre, et même les villes centres; comme Paris voient leur circulation décroitre. Sans doute un mélange de volontarisme politique, et de limites physiques entrainant le déclin. Comme l'avait dit Ivan Illitch, c'est merveilleux la bagnole, surtout quand on est coincé dans le bouchon.

"Dans l'œuvre d'Ivan Illich une idée revient de manière prédominante : à partir du moment où la société industrielle, par souci d'efficacité, institutionnalise un moyen (outil, mécanisme, organisme) afin d'atteindre un but, ce moyen tend à croître jusqu'à dépasser un seuil où il devient dysfonctionnel et nuit au but qu'il est censé servir. Ainsi l'automobile nuit au transport, l'école nuit à l'éducation et la médecine nuit à la santé. L'institution devient alors contre-productive en plus d'aliéner l'être humain et la société dans son ensemble."

Sans doute, le seuil de dysfonctionnalité est il atteint aujourd'hui, dans des domaines de plus en plus nombreux.

Il est clair que la dysfonctionnalité en matière d'énergie est sans doute le seuil critique où se joue le sort de la civilisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Max 24/09/2016 13:51

Conférence de Jean-Marc Jancovici :

https://www.youtube.com/watch?v=gW8BBC8idho

Alcide 24/09/2016 11:31

Bon article Patrick.

Personne ne doit plaindre le pauvre type lynché pour vol..puisque ce salaud se croit au dessus et dévalise d'autres pauvres types et ne s'attaque pas comme le voudrait le bon sens au bourgeois ou à la salope politicienne.

Dans les temps les plus troublés qui s'approchent, attraper puis rouler les banquiers dans le gros sel après les avoir écorchés vifs sera le clou de la fête publique et la récompense du champion.

EnPassant 24/09/2016 10:52

un avant gout de tafta
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/tourisme-loisirs/pourquoi-airbnb-et-tripadvisor-portent-plainte-contre-bruxelles-601710.html

Lecteur 23/09/2016 19:42

très bon article
Je voulais d'ailleurs vous signaler depuis longtemps que l'on n'entend quasiment plus parler de pic
( quelqu'il soit ) disparu des radars
- le nouveau déchet parvenu à l' Elysée ne s'en sera jamais occupé ; comme dit Zemmour
' 5 ans pour rien " quinquennat nullissime à chier .
hormis son cirque de CON 21 à 250 millions d'Euros
ce déchet aura passé son temps comme les précédents à se trimballer en avion avec des actrices
- c'est gravissime car le peuple regarde le chef
si le chef part en thailande , le con basique se programme illico des vacances aériennes
si le chef l'autorise , e con de base n'hésite pas !
--
intéressant d'ailleurs de voir que l'ancien escroc devenu dément revient malade
après un xième séjour de corrompu , au Maroc
c'est ce même malandrin qui proclamait
" la planète brûle et nous ne faisons rien " pour son cas , la phrase était correcte
-- bref il n'y a quasiment plus que vous a suivre les pics et à synthétiser les infos
sous cet angle de vue , infos disparates , qui , regroupées , confirment bien le sens
de notre chemin
merci

Max 23/09/2016 19:13

Dans quelques années le prix du pétrole va remonter brutalement. Alors on va commencer à allouer des terres cultivables à la fabrication de biocarburants. La diminution de la surface des terres cultivables alimentaires va faire monter le prix de la nourriture. La conséquence c'est que de nombreux pays dans le monde, y compris la France vont prendre le même chemin que le Venezuela aujourd'hui. Les gens à l'optimisme béat vont tomber de haut.

Horzabky 24/09/2016 09:16

Les pays qui ont stocké des milliers de milliards de dollars, comme la Chine, vont s'apercevoir que lorsque la famine menace leurs peuples, les nations interdisent l'exportation de céréales. Donc, que les dollars engrangés ne servent à rien en période de pénurie. Alors, autant les distribuer dans le monde entier... Nous serons tous millionnaires en dollars, mais les rayons des supermarchés seront vides...

Si l'on en croit les prévisions du Club de Rome, c'est quelque chose qui peut arriver dès 2030. Avec les premières tensions sérieuses à partir de 2020.

Cochonou 24/09/2016 01:59

Pourquoi tant de soucis, qu'est-ce que j'en ai à branler que les gens s'entretuent ?
Tant pis pour eux, mais pas la peine de se faire de la bile. C'est la nature, les moins adaptés s'en vont.
Il s'agit juste de comprendre comment, pourquoi et quand s'adapter.
Convaincre la multitude est contre-productif, inutile et lié à une culpabilisation éducative et religieuse.
Si tu t'en fous, tout va bien.
L'empire se meurt, va devenir encore plus pénible qu'il ne l'est déjà ! Et alors ?
D'où cela m'empêche de mener mes petites affaires ?
C'est cuit, on le sait, arrêtons de ressasser et agissons.

logique 23/09/2016 22:39

Cela fait déjà presque 20 ans que les parcelle de colza existent. Je ne sais pas si elles augmentent ? Mais il y en a déjà beaucoup.