Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 14:42

Les "terres rares", dans le monde, ne sont pas si rares que ça. Le seul problème c'est qu'on en a laissé la production, à un moment, aux chinois. Ils en produisaient pas loin de 97 % du total de la production mondiale.
Mais les terres rares ne sont pas si rares que ça. Elles existent sur tout les continents. Mais le gouvernement chinois se contrefoutait de la pollution engendrée, et leurs prix étaient imbattables.

Evidemment, cela n'exclue en rien la réindustrialisation de l'occident.

Mais le temps restera t'il pour reconstituer quoi que ce soit sans une grande purge, c'est à dire un effondrement de la population et sa disparition, en grande quantité ?

Rien n'est moins sûr, parce que l'effondrement économique de l'occident se poursuit.
Et s'aggrave, malgré tous ces chiffres toujours plus biseautés.

Même les "bonnes", nouvelles, sont à double tranchant... 5000 trains atteindront l'Europe depuis la Chine, en 2020.
Mais, comparaison n'est pas raison. 5000 trains, c'est peu. Il faut 5 trains pour faire une péniche. Alors, combien pour un porte conteneur ? (vous avez 1 heure pour répondre, après, je ramasse les copies).

Au XIX°siècle, le chemin de fer a tué le transport fluvial en France, bien qu'il soit bien meilleur marché. Alors, oui, le transsibérien, peut tuer la maitrise des mers de l'empire anglo. Et surtout, offre une voie de communication à l'abri des pressions US.
Mais rien n'indique qu'en 2020, il y aura encore quelque chose à expédier...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans transport maritime
commenter cet article

commentaires

Patrice 27/10/2016 20:20

Prétendre que la Chine "se contrefoutait de la pollution" est très très tendancieux... En 2012 l'UE, suivie par USA Japon Canada, a attaqué la Chine devant l'OMC, car la Chine avait imposé des restrictions d'exportation, des droits de douanes, des prix minimum etc.
L'OMC a condamné la Chine, çad "Ordre de continuer à vous auto-polluer et à nous vendre ça pour rien".
https://www.wto.org/french/tratop_f/dispu_f/cases_f/ds432_f.htm

Patrick REYMOND 29/10/2016 16:49

a une époque c'était vrai. Cela l'est moins, maintenant.

simplet 20/10/2016 14:13

Vous avez parfaitement raison sur toute la ligne Monsieur Reymond.
Je viens encore de me colleter avec un de vos collègues blogueurs au sujet de l'économie chinoise.
Ce mirifique avenir des chemins de fer Europe-asie ou Asie-europe ne vient pas en supplément d'échanges, mais en remplacement de la route maritime sensible aux velléités américaines, ces derniers ayant dans leurs rangs une génération de docteur Folamour. Trop dangereux pour les Chinois et pour les Russes.

Comme vous comparez les rames de train, même chinoises avec des péniches, moi je les mets en rapport avec des post panamax ou capsize. Equivalent 20 pieds de 18 000 à 23 000 ou encore 13 000 dry 40 pieds. On charge un wagon normalisé européen avec ... 2 dry ou 2 hc 40 pieds.
capsize: taux de remplissage actuel:
Europe-Asie, chuuut. Une mercedes par boîte. Combien de benz sur le navire....
Asie- Europe 60%? A tout casser.
L'Europe et les States étant les plus grandes destinations.

Comme vous dites la grande purge et la nouvelle édition du petit livre rouge sera méchante.

William 19/10/2016 20:46

Bonsoir Patrick,
ci joint, une maxime gratuite, elle, pour étayer les limites de la logique Aristotélicienne :
- une terre rare est chère
- une terre rare bon marché est rare
- donc une terre rare bon marché est chère.

ça marche aussi pour l'immobilier :
- un appartement à la Villeneuve, bien isolé (bruit .... non Jacques... et chaleur), est rare
- un appartement à la Villeneuve est bon marché
- donc ... à démolir.

Will : calembours sophistiqués low-cost, à toute heure, sur place ou à emporter.... bon ok je sors

L'apres 19/10/2016 20:17

Des nouvelles d'ITER et de la fusion nucléaire qui va nous sauver de l'effondrement grâce a son ERoEI qui crève le plafond! Adieu pic énergétique, re-bonjour la croissance pour tous!

Cinq échecs industriels retentissants du XXIe siècle:
Le projet Iter et son réacteur thermonucléaire - Lancé en 2006 par l'Europe, la Chine, les États-Unis, l'Inde, la Russie le Japon et la Corée du Sud, le projet expérimental de fusion nucléaire Iter cumule les retards après un premier coup de pioche donné le 1er janvier 2007. Son coût de construction estimé est passé d'environ 5 milliards d'euros à près de 19 milliards d'euros (45% est réglé par l'UE), tandis que le réacteur doit commencer à être assemblé début 2018. Le 'premier plasma' devrait être obtenu en 2025 et il faudra attendre "fin 2035 pour commencer à faire de la vraie production d'énergie de fusion, et le réacteur fonctionnera à pleine puissance, à 500MW, fin 2036", et non en 2025-2027 comme précédemment envisagé, a déclaré début octobre à l'AFP Bertrand Bigot, directeur général de d'Iter Organization

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/cinq-echecs-industriels-retentissants-du-xxie-siece-607090.html?page=3

http://www.lefigaro.fr/sciences/2016/10/18/01008-20161018ARTFIG00303-bernard-bigot-trois-annees-critiques-pour-l-avenir-d-iter.php

L'apres 20/10/2016 17:06

@Jaï-L
"Comme la majorité des installations du CEA Cadarache ITER finira en musée du futur."

Les tokamaks russes y sont déjà au musée. Mais bon ITER tel un phénix (super-phénix?) promettait d'y arriver a maîtriser cette merveilleuse fusion nucléaire propre, au rendement fantastique et aux combustibles illimités.
C’était a vrai dire le seul élément technologique qui me faisait penser que l'effondrement était peut être évitable. Je me disais que le reste des réserves conventionnelles d'hydrocarbures tiendrai peut être suffisamment de temps pour permettre le développement d'une technologie de fusion nucléaire exploitable. J'ai bien peur que cette infime espoir s’échappe.

Jaï-L 20/10/2016 07:39

19 milliards d'€ pour que la communauté scientifique passe du bon temps sous le soleil de Provence... Pourquoi se presser ?
En plus l'administrateur du CEA simplifie outrageusement, il était prévu deux autres machines Proto et Demo pour arriver à une réalité industrielle de production d'énergie. Sous réserve évidemment qu'on sache à terme entretenir et stabiliser un plasma dedans (JP Petit explique très bien tout ça sur son site). Les disruptions de plasma auront vite faite de mettre cette machine HS. En plus le programme expérimental prévoit d'utiliser à terme des mélanges deutérium et tritium. Donc on peut faire confiance aux scientifiques pour "activer" la machine le moment venu. Le programme expérimental s'arrêtera le temps que la radioactivité baisse (cf réacteur JET en GB). Et ça justifiera la R&D et la construction de la suivante.
Donc les concepts de base sont foireux, sinon ça ferait longtemps que cette techno aurait émergé. Ces gens nous vendent du rêve. Comme la majorité des installations du CEA Cadarache ITER finira en musée du futur.