Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 15:53

Pour répondre à une question sur un article de Gail Tverberg, traduit par le Saker.

je pense que 100 % d'énergie renouvelable pour le réseau électrique est une possibilité, avec, bien sûr, une infrastructure de stockage.La STEP a fait ses preuves, à défaut de batteries suffisantes.

Mais bon, à l'heure actuelle, les batteries font aussi des progrès, mais les barrages de STEP sont une technologie simple et connue. Et leur exploitation aussi.

Le problème n'est pas technique, il est politique. Les autorités impériales ont été noyautés par les lobbys, qui n'entendent pas renoncer à leurs rentes.

Tout progrès technique est une atteinte intolérable à l'ordre impérial, parce qu'il le remet en cause.

Comme il est difficile de le bloquer totalement à l'échelle du monde, il reparait ailleurs. Dans le monde germanique au moment de la chute de l'empire romain. Techniquement, l'empire était de plus en plus arriéré, et les barbares, de mieux en mieux équipés. Au IV°siècle, la seule façon de n'être pas totalement dépassé, c'était d'engager des mercenaires barbares.

L'arriération de l'empire se voit dans les projets militaires US, budgétivores, mais qui ont de plus en plus en plus de mal à convaincre, quand ils ne sombrent pas dans le ridicule. On peut citer le F35, ou les porte-avions, dont les prix augmentent à la même allure que leurs capacités opérationnelles décroissent.

Pour ce qui est de l'armement individuel, on peut voir le succès de la firme Kalachnikov aux USA..., qui donne pourtant le choix dans tout l'éventail des armes disponibles.

Comme il est clair que les différents pays occidentaux n'arrivent pas à entretenir leurs infrastructures, parce qu'à la mode du néo-libéralisme, ça ne se fait pas, la plupart des pays risquent de rater le coche.
Quand à la question du coût du renouvelable, il faut poser la question différemment. Combien coûte le fossile, et le nucléaire, en subventions chaque année ? réponse, ces industries "assises", coûtent très cher selon le FMI, soit 5300 milliards de $ par an.

De plus, une grande partie des dépenses militaires sont induites par les énergies fossiles en général, et du pétrole-gaz en particulier.

Qu'il y ait un scepticisme de gail Tverberg, c'est compréhensible, mais je pense en la matière il est excessif.
Il existe une possibilité de rebond, mais il est vrai que la fenêtre de tir risque de vite se refermer...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

dizemanov 11/10/2016 12:54

Excellente analyse ....

[ les Russes sont bien plus préparés à un conflit, et au conflit suprême s’il le faut, que n’importe quel autre peuple... En cela, ils sont dans un autre univers, celui de la métahistoire et de la tragédie vraie (pas la tragédie-bouffe), c’est-à-dire la vérité-de-situation fondamentale.

« Russians aren’t worried about the forthcoming war. There is neither panic nor fear, just cool stoic acceptance of whatever comes. This week, some forty million people participated in a huge civil defence exercise. Shelters of Moscow and other cities have been aired and repaired. They do not want war, but if it comes, it will be met. The Russians have fought many wars against the West; they never started a war, but invariably fought to the finish.

» An American attack on Syrian or Russian bases in Syria could be a starting point for the avalanche. I am truly amazed by the Russian spirits: they are considerably higher than they were in the days of Korean war, of Vietnam war or the Cuban crisis. Then, they were scared of war and ready for sacrifices to avoid MAD. Not anymore.

» This readiness for the Armageddon is the most unexpected and scary feature I observed. It is even more unexpected, as the daily life of an average Russian has greatly improved. Russia probably never lived as good as she does now. They have much to lose; it is only the feeling of being cornered and unjustly so, that makes them to react in such a way. »

D’une façon générale, cet état d’esprit des Russes qui embrasse le plus largement et le plus hautement possible la situation générale, implique que ce pays n’est plus tout à fait, c'est-à-dire plus du tout prêt à appliquer des règles que lui proposeraient ses “partenaires” US, et particulièrement celles d’une guerre-stealthy, y compris une Troisième Guerre mondiale-stealthy pour ne pas risquer l’engrenage vers le nucléaire. Les Russes savent très bien que cette “proposition” implicite s’avère n’être qu’une ruse vers le pire pour eux-mêmes (“ce n’est qu’un début, nous continuerons le combat”). Ils semblent bien ne plus être prêts à faire quelque cadeau que ce soit aux USA et, s’il le faut, si la situation tactique le demandait, il se pourrait bien qu’ils écartent les règles non-écrites de la guerre-stealthy et interviennent d’une façon directe en désignant et en dénonçant leur adversaire selon les nécessités, comme des agents maléfiques qui recèlent finalement la volonté d’une destruction totale. Cela revient à dire qu’ils seraient prêts à ne faire cette guerre-stealthy que s’ils la gagnent et s’ils peuvent parachever cette victoire en contribuant à la victoire décisive des Syriens à Assad ; sinon, plus de furtivité et la guerre à visage découvert...

Cela signifie qu’il n’y a plus que trois options :
1/ ou bien on en reste à la guerre-stealthy (la Troisième Guerre mondiale stealthy) parce que les USA y sont battus et s’en vont (quittent la Syrie) ;
2/ ou bien l’engagement dégénère en guerre ouverte, et plus rien n’empêche l’escalade, et tout conduit à l’escalade... Mais cela ne fait que deux options ?
3/ La troisième, bien entendu, la seule et véritable chance de stopper cette course vers l’abîme d’une guerre totale, c’est le développement de la situation intérieure US et essentiellement, fondamentalement cela. PhG a déjà développé cet aspect des choses en présentant l’analogie de 1980-1981 avec l’éclosion soudaine aux USA d’un mouvement populaire énorme qu’on devrait qualifier d’hostilité vitale à la guerre nucléaire plutôt que de pacifiste, car il s’agit bien de survie. Il y a d’autres hypothèses, toutes fondées bien entendu sur la situation intérieure explosive des USA, et explosive pour les mois, sinon les semaines à venir.

(Quelque chose dans le genre de ce que déclare l’actrice Susan Sarandon, pourtant ultra-progressiste : elle préfère Trump, non seulement par détestation de Clinton, mais aussi et surtout parce qu’avec Trump, « nous aurons la révolution immédiatement ; s’il arrive au pouvoir, les choses exploseront vraiment ». [« Meanwhile, I’m with Susan Sarandon, who says bring it on, bring on Trump, because she despises Hillary, and because: “Donald Trump will bring the revolution immediately; if he gets in then things will really explode.” »]. La logique ici, qui se renforce chaque jour avec le renforcement de l’antagonisme Trump-establishment, est que l’élection de Trump produirait une véritable insurrection de l’establishment, qui conduirait à une rupture “révolutionnaire” au sein du pouvoir, rupture dans laquelle la force populaire serait elle-même partie prenante et nécessairement conduite à s’exprimer.)

L’idée de guerre-stealthy, et par conséquent de Troisième Guerre mondiale stealthy, est une idée de cette époque postmoderne complètement fondée sur l’imposture, le simulacre, la mascarade de la vérité-de-monde. En un sens qui est celui de la pression de cette vérité-du-monde, cette Troisième Guerre mondiale-stealthy faite prétendument pour durer incognito et soi-disant éviter le pire, constitue en vérité le contraire : une incitation à aller très vite pour faire évoluer la situation des crises en cours (en Syrie), évidemment en cherchant par tous les moyens à écarter le nucléaire ; “aller très vite” signifiant mettre à jour d’une façon ou l’autre la déroute de la puissance US (sans nécessité de parler de “victoire russe” car la logique de cette situation n’a qu’un seul but, qui est de mettre à jour le caractère absolument insupportable, déstructurant, destructeur du monde, de la surpuissance de l’américanisme, c’est-à-dire du Système, dans son déchaînement) ; “mettre à jour la déroute de la surpuissance de l’américanisme, c’est-à-dire du Système...”, en fait pour le seul but d’apporter une contribution importante à l’évolution de la situation interne aux USA... C’est dans cette direction-là que la situation crisique et paroxystique en Syrie rencontre la situation crisique et paroxystique aux USA, parce que c’est cette situation crisique et paroxystique aux USA qui fait l’essentiel aujourd’hui. Le but en effet, qui est aussi notre seule chance à tous y compris les Américains eux-mêmes, est effectivement qu’il y ait “la révolution immédiatement”, que “les choses explosent vraiment”, – aux USA certes, c’est-à-dire au cœur du Système.]

Lisez l'article en entier !!! :

http://www.dedefensa.org/article/notre-3eme-guerre-mondiale-stealthy

EnPassant 11/10/2016 12:00

The director of the International Atomic Energy Agency has said he's aware of a successful hack of a nuclear power plant....
http://www.theregister.co.uk/2016/10/11/nuke_plant_has_been_hacked_says_atomic_energy_agency_director/

EnPassant 11/10/2016 11:30

Le Brésil gèle ses dépenses publiques pour 20 ans
http://www.lesechos.fr/monde/ameriques/0211380440372-le-bresil-gele-ses-depenses-publiques-pour-20-ans-2034138.php

EnPassant 11/10/2016 11:29

Electricité : inquiétudes sur le passage de l’hiver
http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0211370932594-electricite-inquietudes-sur-le-passage-de-lhiver-2033996.php

EnPassant 11/10/2016 11:28

A 60 ans, on est souvent sans retraite et sans emploi
http://www.lesechos.fr/economie-france/social/0211378511927-a-60-ans-on-est-souvent-sans-retraite-et-sans-emploi-2033921.php

autre 11/10/2016 10:47

http://lesakerfrancophone.fr/jaugeons-de-le-fin-du-jeu
==============
Portant,un monde électrique,multipolaire,relocalisé,ça serait pas mal.

pierre 11/10/2016 08:59

A propos d'intermittence....

"Ce lundi, sur les 58 réacteurs d'EDF normalement disponibles en France, 23 étaient à l'arrêt ou en service réduit."

http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0211370932594-electricite-inquietudes-sur-le-passage-de-lhiver-2033996.php

Horzabky 11/10/2016 11:21

Chaque année, les responsables d'EDF croisent les doigts pour que l'hiver soit doux, sinon c'est la cata... Mais, comme chacun sait, sur le long terme, les choses qui peuvent se produire, finissent inéluctablement par se produire. Donc, n'importe quand entre cette année et dans dix ans, on aura des coupures de courant en hiver.

A priori, les coupures de courant seraient gérables, mais si elles ne l'étaient pas, ce serait la vraie catastrophe.

Comme me disait un ami l'an dernier : "Heureusement que les terroristes sont des idiots, sinon ils s'attaqueraient aux centrales nucléaires." Justement, sont-ils si idiots que ça ?

Sachant qu'au delà de 48 heures de coupure de courant dans une ville, il n'y a plus ni essence (les pompes à essence fonctionnent à l'électricité), ni eau courante (les stations d'épuration ont des groupes électrogènes qui peuvent fonctionner 48 heures, pas plus), donc qu'il faut évacuer les zones urbaines concernées. Les supermarchés ont en moyenne trois jours de stocks. Une demi-douzaine d'attaques simultanées sur des centrales électriques, en plein hiver, et la France se retrouve à genoux.

Limité 10/10/2016 23:10

Gail Tverberg dit simplement qu'il faut une infrastructure à base de fossiles pour produire des panneaux solaires et eoliennes. Il faut du petrole pour excaver les mines, dont le rendement ne cesse de chuter, et qui sont creusées avec des Caterpillar géants. Les semiconducteurs sont tres energétivores à la fabrication, et l'EROI des renouvelables est insuffisant pour maintenir la haute technicité requise pour toute la chaine de production, et surtout pour autant d'habitants dans le monde.

Tverberg pense juste que c'est trop tard, et que les très gros problèmes sont pour bientôt...

nicolas 11/10/2016 16:50

@ Horzabky,
Si le terroriste il était un poil de mouche intelligent, il s'attaquerait à n'importe quelle centrale électrique.
La faiblesse d'une centrale nucléaire, ce n'est pas son noyau, mais les transformateur et autre composant électrique à l'extérieure de l'enceinte. Et cette faiblesse n'est pas propre au nucléaire mais à toute les centrales.

KWh 10/10/2016 21:48

Je trouve votre mansuétude très (trop ?) généreuse à l'égard de Tverberg, qu'on a connue plus pertinente, sa prise de position consternante est du niveau argumentatif d'un publireportage... Rien n'est sourcé dans son article quant aux déséquilibres de réseaux constatés, et de mémoire on n'a pas vu sauter le réseau espagnol quand le renouvelable a fourni plus de 50% de la production nationale...

francomusso 10/10/2016 21:30

Bon ben comme je le disais l'autre jour, le FMI change le programme et donc sort les poubelles
sur le trottoir; lacher que les fossiles sont subventionnées a 5300 milliards c'est dire au monde
entier la vérité sur les gouvernements vendus et donc qu'ils doivent changer de politique
énergétique. C'est juste je te mets le pistolet sur la tempe et si tu moufte on saura qui a signé
combien de subvention à qui. Un bon moyen de flinguer toute campagne et tout gvnmnt.
Le boss c'est qui? Grollande, Nabot 1er, Jupette? Non non non, c'est FMI+BM et paf!

Alcide 11/10/2016 11:50

@ francomusso
...Le boss c'est qui? Grollande, Nabot 1er, Jupette? Non non non, c'est FMI+BM et paf!...

Ben oui , tu peux rajouter la FED et le tout appartient aux Rothschild qui ont le privilège insensé d'inventer la monnaie et de la prêter aux états, contre intérêts évidemment ajoutant ainsi l'insulte à l'injure , ce qui organise le siphonnage de toute la richesse réelle produite aux mains des financiers puisque tout se paye en monnaie et la monnaie ce sont ces crapules qui la créent.
CQFD

Ces crapules bancaires font écrire les lois qui légalisent cette arnaque par leurs putains politiques , font distiller le mensonge et cacher cette réalité de fraude monétaire planétaire par les merdias qu'ils possèdent.

Les économistes universitaires ne sont que des imbéciles cravatés suiveurs de ce système mortifère.

Présentation

compteur

Recherche

Catégories