Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

IL N'Y A PLUS DE PRIX D'EQUILIBRE...

25 Octobre 2016 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Pour le pétrole.

Le prix d'équilibre n'existe plus, c'est celui qui permet aux consommateurs et aux producteurs d'en tirer des profits.

Aujourd'hui, trop haut, il casse la demande, trop bas, il casse l'offre.

Et comme les économies pétrolières ont été ravagées par la "Dutch disease", la baisse des prix est pour eux, l'apocalypse.

La "dutch disease", ou maladie hollandaise, faut il le rappeler, a été nommée ainsi, parce que pour la première fois, on a évalué l'impact, sur une économie, de la découverte d'un énorme gisement, gazier en l'occurrence, à savoir le gisement de groningen.

Le bénéfice globale pour l'économie hollandaise avait avoisiné le zéro pointé. le plus apporté par le gisement, avait été contrebalancé par tous les moins qui s'étaient propagés dans le reste de l'économie. Une ressource naturelle, empêche l'émergence d'un système fiscal, mais aussi productif efficace.

L'Algérie, par exemple, avait bataillé dur, pour se doter d'une industrie, et y était globalement arrivé, le seul problème étant qu'elle ne tournait qu'à 10 % de ses capacités, et que la rente pétrolière bouchait les trous de l'inefficacité.

Dans ce contexte, pour les débiles mentaux qui viennent de négocier le CETA, ou accord de libre échange Canada Union européenne, c'est être non seulement éloignés des peuples, et du principe de réalité (certains politichiens croient que le prix du petit pain, c'est 10 ou 15 centimes... ), mais aussi du simple bon sens terrien. Libre échange, quand on les moyens techniques de transports défaillants...

Le caractère "irréversible" du libre échange, est tout aussi croquignol. Aucune loi fut elle supra nationale, n'est irréversible. Surtout si elle est supra nationale, et que le caïd de la cour de récré est grabataire, édenté, et que son gros bâton a depuis longtemps disparu...

Pas plus que la dette, qu'on peut qualifier sans peine de brise-burnesque. Ils voudraient relancer la banqueroute par l'inflation, mais ils ont tellement bien cassé tous les mécanismes, qu'il faudra bien se résoudre à une banqueroute bien saignante. Avec tous les risques politiques que cela comporte.

Pour revenir au transport maritime, on risque de voir s'amorcer, autour de Hanjin Shipping, un effet siphon, bien connu, quand la TOTALITE d'un secteur est touché par la crise. Loin d'être des bonnes affaires, la reprise des dépôts de bilans, certes à prix cassés, précipite la concurrence dans un cycle infernal de dépôts de bilans en cascade, parce que le repreneur a un coût de fonctionnement désormais très inférieur à celui n'ayant pas fait le dépôt de bilan.

Le navire s'est vu négocié, dans certains cas, au dollar pièce. Et les infrastructures à terre ne valent rien quand il n'y a plus de trafic. 25 % de la flotte mondiale, ne sert plus à rien. Normal que l'indice du fret de la mer du nord, touche toujours le fond, et commence même à creuser.

L'oligarchie n'a plus rien à distribuer aux peuples pour qu'ils se tiennent tranquilles. Les primes des assurances santés "Obamacare" vont augmenter de 25 %.  Minimum. Et les primes sont déjà élevées, sinon gargantuesques...

D'ailleurs, la très mauvaise nouvelle d'une remontée du taux d'épargne aux USA, voit le jour. Mauvaise nouvelle pour le système, parce que la remontée de ce taux d'épargne ne signifie pas que les USaméricains ont de l'argent, mais qu'ils cessent de s'endetter, et qu'ils font banqueroute à qui mieux mieux.
 

A Detroit, (les habitués savent que j'adore cette ville), 66 % des habitants sont en délinquance sur leurs prêts...

69 % des américains n'ont pas 1000 $ d'économies. (Certains, d'ailleurs, doivent se demander ce que sont des économies, déjà que, pour la majorité d'entre eux, une épingle à linge sert à fermer les paquets de chips non terminés).

La quasi totalité des compagnies aériennes US ont déposées le bilan.
La quasi totalité des compagnies charbonnières US ont déposées le bilan.

Regroupement et fusion, pour des niveaux d'activités très inférieures ont provisoirement constituées un palier.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Horzabky 25/10/2016 18:12

Si ma mémoire est bonne, un commentateur a donné récemment un lien concernant les jobs à la con, les "bullshit jobs" comme on dit. Exemple de bullshit job : le ministère du travail sous El Khomry. Elle servait juste de paravent à Valls, qui a quasiment dicté la loi travail (lui-même agissent en bon exécutant des instructions de Bruxelles).

Les jobs à la con gangrènent toute l'administration. Un exemple que je connais, la police. Travailler parfois très dur (il m'est arrivé une ou deux fois de faire des journées de 24 heures, lever à 3 heures le matin pour aller interpeller à 6h, et dodo de quelques heures le lendemain vers 3 heures du matin).

Tout ça pour quoi ? Pour pas grand-chose. Des peines avec sursis, ou des condamnations à des peines fermes dont la plupart ne sont pas exécutées (la plupart des peines à moins de 2 ans fermes ne sont pas exécutées). En gros, la prison ferme, c'est pour les étrangers sans domicile régulier en France : ils font leurs 4 mois de préventive, et ensuite ils disparaissent à l'étranger.

Bref, on a vite le sentiment de ne servir à rien. La base le sait, et toute la hiérarchie aussi (j'en faisais partie).

Heureusement que la plupart des gens n'ont pas envie de voler, agresser, violer, etc, leurs voisins. Parce que notre société ne sait plus comment faire avec les délinquants. Les magistrats ne savent que remettre en liberté, en se disant que les voyous sont comme tout le monde, ils vieillissent et se calment. Sur le long terme (trente ans...) ils ont raison. Sauf qu'on en importe de grosses quantités en ce moment, des gens plutôt violents et qui n'ont rien à faire de nos lois. Voir la jungle de Calais, Menton, etc. Et qu'il en naît beaucoup sur place, dans nos HLM pourries. Faire semblant de punir n'est plus tenable.

La police et la justice qui font semblant de protéger les citoyens, ça montre ses limites quand la délinquance n'est plus exceptionnelle comme il y a 40 ans, mais devient carrément endémique. Lorsqu'un règlement de compte à la Kalachnikov, avec mort d'homme(s), c'est un petit paragraphe dans le journal, y'a un problème...

La procédure pénale, sous l'impulsion de Bruxelles et de la Cour de Justice européenne, et du lobby des avocats (beaucoup de parlementaires sont avocats) est désormais conçue pour faire vivre les avocats, dont le nombre a augmenté de 40% en dix ans. Ils ne servent à rien, mais ils gagnent de l'argent (payé par le contribuable). Cerise sur le gâteau, les avocats qui vivent de l'assistance judiciaire n'en ont rien à faire de leurs clients, et préfèrent éviter de se fâcher avec les policiers, parce qu'ils savent qu'ils devront souvent travailler avec les mêmes.

Quand une société s'effondre, tout s'effondre en même temps, parce que tout se tient. Ce que je dis de la police et de la justice, un prof pourrait en dire autant de l'enseignement. J'en connais qui le font, en privé.

zwak 25/10/2016 15:46

Hello,

"69 % des américains n'ont pas 1000 $ d'économies. (Certains, d'ailleurs, doivent se demander ce que sont des économies, déjà que, pour la majorité d'entre eux, une épingle à linge sert à fermer les paquets de chips non terminés)."

Il faut pas chercher aussi loin, le même problème existe par chez nous.
J'ai pas un rond en économie, je serre de tout côté et le dentiste, il est pas prêt de me voir alors que cela s'impose sérieusement (sortie +500 €, impossible).

nicolas 25/10/2016 13:41

Je te cite :" 69 % des américains n'ont pas 1000 $ d'économies. (Certains, d'ailleurs, doivent se demander ce que sont des économies, déjà que, pour la majorité d'entre eux, une épingle à linge sert à fermer les paquets de chips non terminés). "

J'ai de l'épargne et cela ne m’empêche pas d'utiliser des pinces a linge pour fermer tous les paquets alimentaires non terminés, y compris des chips

Je vois pas le rapport

Patrick REYMOND 25/10/2016 17:25

L'inculture. C'est le rapport. Ignorer la notion d'épargne, et l'usage de la pince à linge, c'est l'inculture propagée profond dans la civilisation.

dizemanov 25/10/2016 13:08

Ali Juppé est pour le libre échange .... CETA.... TAFTA ..... ça ne surprendra personne ....
http://dai.ly/x4yxtie