Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 15:03

Donald Trump a été abandonné par des excellences du parti républicain, comme naguère Assad avait été abandonné par quelques généraux.

ça n'a strictement rien changé. Clapotis dans un verre d'eau, ou une théière. Le puritanisme américain, c'est celui des médias, pas celui de l'électorat. Un politicien ambitieux pouvait griller, parce que les médias lui tombaient dessus.

Mais de cela, Donald n'a rien à cirer : les médias sont DEJA contre lui. C'est ce qui contribue grandement à son succès.

Et la base républicaine guère ébranlée, visiblement n'en a rien à cirer aussi, seule la base démocrate s'offusque. Comme elle s'offusque déjà de n'importe quel candidat républicain, ça ne changera pas grand chose non plus.

En France, on explique la victoire de tel ou tel candidat par la phrase qui tue. Donald l'a prononcé : " "because you'd be in jail"". Mais cela n'impressionnera pas non plus la grande majorité des électeurs de Clinton. Pourtant, effectivement, elle devrait déjà être en prison, et à une autre époque, on lui aurait mis 6 ou 12 balles dans la peau. Avant, on ne badinait pas avec tout ce qui ressemblait à de la trahison.

Les médias vont donc comme d'habitude trouver que Clinton a gagné le débat.

"La vérité est ailleurs" (Tiens, ça c'est bon, je le ressortirais), notamment "Dans les supermarchés américains, prix en baisse dans tous les rayons". ça sent bon la reprise, ça. Notamment la fiction de la bonne santé économique et de la consommation...

Obamacare (les frais de santé), fait partie de la consommation, comme beaucoup de dépenses contraintes, réglées à grands coups de cartes de crédits...

La hausse des frais bancaires, c'est de la consommation. Aux USA, ces frais bancaires, c'est encore pire qu'en France...

Au tournant des années 1970, dans tous les pays développés, on a laissé déraper les loyers. C'est toujours de la consommation... Sans apporter réellement aucun bien être.

Détruire des usines, pour construire des lofts de bobos, pendant que les grandes villes s'enfoncent dans le trafic de drogues...

Comme la crise est mondiale, la baisse des prix des supermarchés US, se ressent aussi en France, dans les chiffres d'affaires des grands distributeurs...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

francomusso 10/10/2016 21:22

Ben comme prévu, Trump avance encore et encore ....