Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 11:25

Il parait que la situation à la sortie de l'école est totalement catastrophique. C'est vrai. Je l'ai constaté.
Dernièrement, en allant à carrouf, j'ai vu une caissière qui avait beaucoup de mal à rendre la monnaie.

Mais je l'ai vu aussi à meli-melo marché. Elles sont mignonnes, les petites caissières. C'est sans doute pour ça qu'on les a embauchées. Pas pour leur talent en calcul mental. Même quand la machine leur donne le montant à rendre, elles arrivent tout juste à compter la monnaie.

Pour le bac, c'est encore mieux. Ils doivent savoir faire des opérations sur leurs machines, ils ont appris, ils savent le faire, ils ont 20/20, mais ne savent même pas ce qu'ils sortent comme résultat.

Ce que j'avais dit à un jeune très bien, pas du tout un voyou, sur une progression, c'était qu'il avait 3 euros en monnaie, qu'il mettait 20 centimes dans la machine à café pour en acheter un, et qu'il se retrouvait, à la sortie, avec 3.20 euros.

Etonnement, incrédulité, absurdité, rien ne dérangeait. Je lui ai demandé où se trouvait la machine en question, que j'allais y camper toute la journée, avant de finir gravement intoxiqué, par le café, et écrasé par le poids des pièces de 20 centimes.

Mieux, j'ai vu les prépas infirmières. Beaucoup de Bac "L", jolies, mignonnes, souvent intelligentes, mais ne connaissant absolument rien même pas en mathématique, mais en arithmétique. Même pas leurs tables. Alors, après, faire calculer une dose de 10 %, ça m'apparait comme un exercice à haut risque pour des futures infirmières. Parce que je pensais qu'elles réussiraient massivement le concours d'entrée aux écoles d'infirmières, même en étant de notoires illettrées, en l'espèce, complétement hermétiques aux chiffres, en pire état même que ces paysannes de 1750, qui savaient, elles, compter.

Tous ces petits paysans de 1750-1800, qui apprenaient à lire en gardant les vaches dans leur catéchisme à trois sous, ou dans cette bibliothèque bleue des colporteurs, auraient honte pour leur descendance.

« A l’école, pour éduquer au numérique, il faut d’abord apprendre aux élèves à s’en passer ». Sans aller dans le ridicule, comme je l'ai connu, où l'on était sensé nous donner des notions d'informatiques sans ordinateurs.

Par contre, pendant les dits cours, je trouvais le sommeil sans peine. Et je découvrais avec plaisir que je n'étais pas le seul.

Pour être "in", et "XXI°", il faut des outils. On ferait mieux de leur distribuer les dites bibliothèques bleues, où ils apprendraient au moins les notions de base.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Popeye 13/10/2016 18:31

l'étudiant a du prendre pour une généralité le cas UNIQUE que j'ai vu en plus de 30 ans de fréquentation de distributeurs de café (lycée, fac, armée, re-fac, entreprises...)
Une machine déréglée à la fac, lorsqu'on mettait plus que le montant exact, rendait la monnaie avec une pièce de 1 franc au lieu de 10 ou 20 centimes. Donc, oui, dans ce cas précis, on avait un café ET plus de monnaie après avoir mis les pièces. En moins d'une demi-journée, le problème était décelé. Il faut dire que devant la demi douzaine de machines en batterie à la cafét' de la fac, il y avait une file de 15 personnes devant une seule machine et personne devant les autres.
Le gérant derrière son comptoir a rapidement percuté et, ô quel mauvais joueur, a rapidement mis le holà à la bonne affaire. Les étudiants, forcément désargentés et voulant continuer à profiter de l'aubaine, ont protesté à hauts cris.

En vain, bien entendu.
Donc, oui, c'est une démarche tout à fait légitime - scientifiquement parlant - d'extrapoler à partir d'un exemple unique.

Euh wait...

M'sieur le taulier a raison, ce qui fiche néanmoins le plus les jetons, ce sont les infirmières. Point clé : arriver à l'hôpital à 70 ou 75 kilos, ou plutôt au poids moyen standard des essais cliniques. Pas de risque de surdose ainsi. Après, démerdez-vous avec votre maladie pour rester stable en poids. Pas plus complique que ça, non?

Ercole 13/10/2016 16:20

Parait que mister Apple ze Steve Jobs éduquaient ses enfants à l'ancienne, ni tablette ni iphone mais au papier crayon et règles...

Quels faux culs ces "visionnaires" !!!

Rose 13/10/2016 11:57

Et pourtant tout cela est logique.

Non pas que le niveau "baisse", juste que l'oligarchie fait en sorte que ses enfants ne soient pas en concurrence avec les enfants de la plèbe.
Au lycée international de Versailles ou Vincennes, comme dans certains lycées parisiens très côtés, on a une scolarité tout a fait classique dans toutes les matières.

L'éducation au rabais c 'est pour les gueux, pourquoi respecter des gens qui depuis 100 ans élisent à leur tête des traitres et des voyous.

Perso j'attends la fin de tout ça en buvant un bon café !

Phil 12/10/2016 17:01

C'est malheureusement le niveau. Des jeunes sortent de l'école et vont dans des stages payés par Pôle Emploi. Pourquoi sont ils là ? Pourquoi n'ont ils rien appris ?
Encore la volonté d'être "gentil" avec le collège unique, de ne pas faire redoubler les bambins ou aller dans des métiers moins intellectuels.
Il faut dire aussi que le métier de prof est dévalorisé et cela est dû aux nombreuses femmes qui n'ont aucune autorité et planquent à l'éducation nationale pour les vacances. Avant, si tu ne savais pas tes tables de multiplication, c'était bonnet d’âne et coup de règle à l'école et trempe à la maison. Maintenant c'est déresponsabilisation des parents.

MJ 12/10/2016 20:56

la tendance est à GA-BU-ZO-MEU
et côté logique, l'exemple de la machine à café entre en concurrence avec celle des Shadocks.
en moins rigolo car là c'est la vraie vie.
et la perspective d'être soigné par des infirmières qui confondent les pourcentages me glace.
Cela dit c'est une forme d'euthanasie comme une autre, "heu, je m'a tromper et il est mort".
bienvenue dans notre futur dès maintenant.
le pire n'est jamais certain, toujours surprenant, jamais décevant.

Présentation

compteur

Recherche

Catégories