Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 07:52

les avis sur les énergies renouvelables sont comme les avis politiques. Tellement influencés par la propagande ambiante, qu'on arrive à croire que Juppé, Fillon, Sarkozy, Macron, Hollande, sont autres choses que de petits freluquets dont l'intérêt pour le bien public et la population est égal à zéro.

On a donc eu une contrepropagande anti énergies renouvelables prégnante, dont on a du mal à sortir.
Les énergies "assises", à savoir pétrole, gaz, charbon et nucléaire, ne vivent qu'à coup de subventions massives, comme d'ailleurs tout le secteur énergétique depuis qu'il a émergé en 1750. Le montant, suivant le FMI, dépasse les 5300 milliards de $ l'an.

Le secteur renouvelable, lui, fait preuve d'une stupéfiante économie de coût. Et surtout, de situation de rente, car, finalement, ce qui lui est reproché, c'est qu'il peut être autonome, et donc condamner d'avance la renaissance d'un secteur distributeur de prébendes et de places au chaud.

Augmentation de factures ? Il n'a sans doute pas échappé à tous les lecteurs automobilistes, que le coût du pétrole avait fortement augmenté depuis l'an 2000, et que les "bas prix" actuels, n'étaient guère bas.

40-45 $ le baril, le litre de gazole à 1.1 et le litre d'essence à 1.3, ce n'est guère bas. Comme le prix de l'électricité et du gaz...

Pour ce qui est des emplois, c'est du classique. Les grands bénéficiaires des filières sont surtout des plombiers et des électriciens, donc, pas des filières qui font intrinsèquement, rêver. Des prolos, quoi.

Là où le pétrole et le reste seront très difficile à remplacer, c'est le secteur du transport. Mais, c'est souvent un luxe, ou une non nécessité. Diable, si les riches ne peuvent plus aller aux Maldives, ou en Egypte...

On aime bien voyager, de nos jours. Mais à condition que ce soit rapide. Ils pourront y aller à pied, prendre les chemins de fer (surtout en Inde), Sinon, cela reviendra au XIX° siècle, le privilège de gens très riches, au lieu d'être celui simplement, de gens riches, au niveau mondial.

Là où je suis circonspect, c'est sur l'avenir des forêts. Des peuples de taille très réduites ont réussis à les anéantir, comme les britanniques et les irlandais du XVII° siècle. 25 ans de taille intensive, et 25 ans pour peaufiner le travail, cela a suffit. Pourtant, la population des deux iles ne dépassait pas 4.5 millions d'habitants.

Pour ce qui est du reste, le secteur électrique peut très bien arriver à se débrouiller avec les STEP, ou avec les changements de technologies en cours.

Tout changement de technologie coûte cher, avant que ce coût s'effondre. C'est ce qu'il est en train de faire...

Mais tout investissement dans l'énergie classique, coûte aussi très cher, et encore plus cher. Pour ce qui est des plus values du pavillon planté n'importe où, "gâché" par la vue de l'éolienne, pas de soucis, dans la plupart des endroits, le pavillon n'a plus guère de valeur avant la construction de l'éolienne.

D'ailleurs, dans les endroits où ces constructions sont effectuées par des coopératives d'habitants, c'est rare en France, mais fréquent en Allemagne, bizarrement, l'opposition s'effondre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Abdel 18/10/2016 20:13

Suite à l' arret de 5 reacteurs en France, il aurait risque de manque d' electricite en France?

http://www.liberation.fr/futurs/2016/10/18/va-t-on-bientot-manquer-d-electricite_1522793

autre 18/10/2016 16:05

Agriculture et pétrole?
======================
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9pendance_au_p%C3%A9trole#Agriculture

http://www.oleocene.org/wiki/index.php/P%C3%A9trole_et_agriculture

dizemanov 18/10/2016 11:30

A PRORPOS DE L'ELECTION DU BOULEVERSEMENT CATASTROPHIQUE DES USA.

2 excellents articles ... À lire en priorité !

1/ http://www.dedefensa.org/article/scenarios-pour-lapres-tragedie-bouffe

2/ Une élection d’Hillary Clinton à la Maison Blanche semble se profiler (info # 011710/16) - Analyse - lundi, 17 octobre 2016
Par Guy Millière
Dès lors qu’une élection d’Hillary Clinton à la Maison Blanche semble se profiler (j’envisageais évidemment cette hypothèse dans mon livre Après Obama, Trump ?, que je considère plus que jamais indispensable pour tous ceux qui veulent comprendre la politique américaine d’aujourd’hui), il me semble utile d’en dire un peu plus concernant une personne qui, si les Etats Unis étaient encore un Etat de droit, devrait se trouver aujourd’hui en prison.
Hillary Clinton sera sans aucun doute, le cas échéant, la personne la plus corrompue à s’installer à la Maison Blanche depuis la Déclaration d’Indépendance. La Fondation Clinton présente les apparences d’une fondation humanitaire, mais est en réalité une machine à récolter de l’argent par millions de dollars. Les donateurs paient pour acheter une influence et un retour sur investissements, lorsqu’Hillary sera, espèrent-ils, à la Maison Blanche. Ils incluent, outre des grandes entreprises et d’importantes banques américaines, des puissances étrangères, parmi lesquels nombre de pays du monde arabo-musulman.
Les activités de corruption d’Hillary Clinton ont commencé dès le moment où son mari a achevé sa présidence. Elles se sont poursuivies jusqu’à ce jour. Elles n’ont pas cessé pendant les années où Hillary Clinton a été Secrétaire d’Etat.
Hillary Clinton est aussi une criminelle qui a échappé à toutes les poursuites pour diverses raisons : des témoins à charge se sont mystérieusement “suicidés” peu de temps avant de témoigner, après avoir détruit toutes les preuves, d’autres ont retiré leur plainte après avoir reçu des menaces très sérieuses, des juges, dans d’autres cas, ont renoncé à instruire les dossiers pour des raisons inexplicables.
Dans des dossiers récents, c’est le FBI qui a renoncé à demander une mise en examen, après avoir laissé des assistants d’Hillary Clinton détruire des documents, des emails et des disques durs. C’est aussi la Secrétaire à la Justice qui a demandé que ne soit pas nommé un procureur spécial pour examiner les actions d’H. Clinton, ce, juste après que son mari se soit entretenu avec elle en privé pendant une heure, et ait énoncé, semble-t-il, "des propositions que la Secrétaire à la Justice n’a pu refuser". (Toute ressemblance avec les pratiques de la mafia serait bien sûr fortuite.)
Les crimes les plus récents d’Hillary Clinton consistent en la divulgation de secrets d’Etat sur un serveur Internet clandestin, la destruction de preuves, la non-assistance à diplomate américain en danger dans le dossier Benghazi, cette ville de Libye ou un ambassadeur des Etats Unis et trois autres Américains ont été tués par des djihadistes sans recevoir le moindre secours.
Ils comptent aussi le parjure, puisqu’Hillary a déclaré jusque devant une commission du Congrès que les assassins n’étaient pas des djihadistes, mais des Libyens en colère après avoir vu un film “islamophobe” ; ce, alors qu’Hillary Clinton savait pertinemment que les assassins étaient des djihadistes et que le film incriminé n’y était pour rien. Si l’on remonte trente ans plus tôt, la liste des crimes de Mme Clinton se fait plus longue et plus accablante.

Je pourrais ajouter qu’Hillary ment constamment, y compris concernant ses mensonges précédents, mais je sais qu’on me rétorquera que tous les politiciens sont des menteurs.
J’ajouterai tout de même, car c’est plus important à noter, qu’Hillary Clinton entretient depuis de nombreuses années une relation étroite avec une femme qui est d’ores et déjà son éminence grise et sa conseillère de tous les instants, voire celle qui prendra les décisions si Hillary Clinton est indisponible, ce qui ne manquera sans doute pas de se produire, puisqu’Hillary Clinton est atteinte d’une maladie dégénérative.
La femme en question se nomme Huma Abedin. Elle est la fille de Syed Abedin, professeur d’islamologie, et de Saleha Mahmood Abedin, membre de la division féminine des Frères Musulmans et de l’International Islamic Council for Dawa and Relief [le Conseil Islamique International pour la Propagation de l’islam et le Secours], une organisation dirigée par Yusuf al Qaradawi, antisémite notoire souhaitant l’annihilation d’Israël.
Huma Abedin a dirigé pendant une dizaine d’années une revue à laquelle ses parents ont beaucoup contribué, tout comme son frère, Hassan Abedin. La revue s’appelle Journal of Muslim Minority Affairs [Le Journal des affaires de la minorité musulmane]. Sa ligne éditoriale n’a cessé d’être conforme aux objectifs des Frères Musulmans.
Huma Abedin est passée directement et sans transition du Journal des affaires de la minorité musulmane au rôle de “conseillère spéciale” d’Hillary Clinton. Elle ne s’est jamais expliquée sur son passé islamiste. Personne ne lui a jamais posé de questions à ce sujet. Elle a été jusqu’à une date récente l’épouse du politicien exhibitionniste Démocrate Anthony Wiener [juif de père et de mère, originaire de Brooklyn. Ndlr.]. L’exhibitionniste a-t-il servi d’alibi juif pour faciliter l’ascension d’Abedin ? Je n’ai pas la réponse à cette question, et ne tire aucune conclusion du passé islamiste d’Huma Abedin et de son passage sans transition au service direct d’Hillary Clinton. Je me contente de constater. Je constate aussi que dans tous ses propos concernant l’islam, Hillary Clinton parle comme quelqu’un qui pratique la Dawa (la propagation, le prêche, l’invitation à l’islam) et avec des accents dignes de ceux de Barack Obama au moment du discours du Caire en 2009.
Hillary Clinton a aussi quelques conseillers juifs. Le plus connu d’entre eux est Sydney Blumenthal. Celui-ci a été une sorte d’homme de main pour les Clinton dès la présidence de Bill, et a été, à de nombreuses reprises, convoqué par la justice, sans jamais se voir condamner, faute de preuve. Son surnom, à Washington, jusqu’à ce jour, est ‘Sid Vicious’ [Sid le vicieux].
Il a été l’un des organisateurs de la campagne électorale d’Hillary Clinton en 2008, puis son conseiller lorsqu’elle fut Secrétaire d’Etat. Son nom apparait de nombreuses fois dans divers dossiers liés au renversement de Kadhafi en Libye et à des trafics d’armes liant la Secrétariat d’Etat à des groupes islamistes libyens et syriens.
Divers emails divulgués venant du serveur Internet clandestin d’Hillary Clinton montrent que Sydney a été au cœur de plusieurs tentatives de déstabilisation du gouvernement israélien, et qu’il n’a de cesse de soutenir son fils, Max Blumenthal, un homme proche du Hamas et imprégné d’une haine absolue d’Israël. Max Blumenthal est l’auteur d’un livre abject sur l’Armée israélienne, Goliath.
Divers emails du même serveur Internet clandestin montrent qu’Hillary Clinton a été une lectrice enthousiaste de Goliath et qu’elle a même soutenu la promotion du livre lors de sa sortie. Je ne tire aucune conclusion du passé de Sidney Blumenthal et de son action au service direct d’Hillary Clinton. Je ne tire non plus aucune conclusion de l’enthousiasme d’Hillary Clinton pour Goliath et Max Blumenthal. Je me contente une fois encore de constater.
Une élection d’Hillary Clinton à la Maison Blanche semble se profiler, disais-je. Si Hillary Clinton entre à la Maison Blanche, cela promet une superbe présidence, et m’en délecte d’avance.
Et, cela va de soi, le vilain dans toute cette histoire, cela aura été Donald Trump, ce qui est tout à fait normal.
Il n’a pas d’actes de corruption et de crimes à se reprocher (des femmes qui militent pour Hillary Clinton se souviennent brusquement, dix à trente ans après les "faits", que Trump les a touchées de manière déplacée, et elles se souviennent de ce qui s’est passé il y a trente ans, un mois avant une élection à laquelle se présente celles pour qui elles militent : cela dénote d’une logique incontestable).
(Suite et fin de l'article sur http://menapress.org/ )

dizemanov 18/10/2016 11:28

Passionnant, merci