Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 09:26

Il parait que le recentrage sur le coeur de métier retarde la chute mais ne l'arrête pas. Il y a bien disparition finale.

EN réalité, je suis en désaccord avec lui. La vente à la découpe accélère la chute de l'entreprise et effectivement, il n'y a pas d'exemple d'entreprises "sauvées", par ces manoeuvres.

Le cas Moeller Maersk est emblématique. C'est le "reste", à liquider, qui malgré tout, apporte les bénéfices.

Une entreprise n'est jamais à l'abri d'une chute des prix et des volumes sur son métier de prédilection, et si elle est réduite à celui-ci, il n'y a pas de parachute.

Quand à trésorerie ramassée grâce à la vente à la découpe, elle est très vite évaporée. Et les prix de vente dans un marché confidentiel, toujours génératrice de moins values.
Quand on ne se contente pas simplement de fermer un service après avoir viré tout le monde. Ces services sont souvent faciles à repérer, c'est ceux qui faisaient sempiternellement du bénéfice, en toutes circonstances. Mais, là aussi, qui n'étaient pas "du coeur de métier", mais un à côté aussi juteux qu'il était vraiment accessoire. Mais le mécano financier n'en veut pas.

Oubli, là aussi que la finalité du système économique, c'est de gagner de l'argent. Le capitalisme contre le gain, pour le jeu de casino.

Un combat entre capitalisme réaliste et jeu de casino; qu'on voit dans la présidentielle US. Trump visiblement n'est pas anticapitaliste, mais Clinton (la distinction entre mâle et femelle chez Clinton, est totalement superflue, Clinton, c'est une entité, à deux ou trois têtes) appuie le jeu de casino de Wall street, qui l'a rendue riche. Trump a gagné sa fortune "à la loyale", ou du moins, de façon beaucoup plus loyale que Clinton, simple trafic d'influence et renvoi d'ascenseur pour avoir été gentil.

Les  candidats gentils d'après l'i -MOnde se verront récompensés (sur terre et pas dans les cieux), par de généreuses donations, et ceux qui le seront pas seront dénoncés comme racistes, nazis ou autres joyeusetées (à Wall Street, on aime bien, les pauvres pitis mixicains, les zomos, les violeurs, les kidnappeurs d'enfants haïtiens, et tout ce que vous voudrez de politiquement correct, surtout s'ils ne remettent pas en question l'ordre mondial, et même les camés et dealeurs, depuis que Duterte les extermine.)

Il est vrai que dénoncer le nazi, c'est très tendance, surtout depuis qu'ils ont disparus et que c'est devenu sans danger. C'est aussi très tendance de dénoncer le communiste, (qui a terrassé le premier), surtout depuis que celui ci à disparu aussi et que c'est devenu sans danger aussi. A l'époque où ils existaient, c'est bizarre, il y avait beaucoup moins de chasseurs de nazis. Ou de chasseurs de communistes.

Bref, on va loin quand on analyse au plus profond ce qu'est un coeur de métier. On peut aussi signaler que beaucoup d'activités annexes existaient simplement pour créer la stabilité sociale. A t'on oublié qu'on embauchait dans de grandes entreprises sur simple recommandation du curé dans bien des endroits ?

L'entreprise n'est pas en dehors du monde. l'impunité du patronat n'est pas que judiciaire, elle est aussi impunité en ce qui concerne les conséquences de son comportement.
Les conséquences politiques actuelles, c'est la démonétisation des politiques "respectables", et la montée des autres, malgré toutes les excommunications adressées.

"C'est un programme d'austérité sans précédent, puissance 2 ou 3 par rapport à l'austérité fiscale des années Hollande, avec 100 milliards d'euros de coupes budgétaires. Ce programme va précipiter le pays dans la rébellion et le chaos".

On ne pouvait dire mieux. Trump ici, le FN là, ou le chaos.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Economie
commenter cet article

commentaires

francomusso 04/11/2016 20:24

Pour répondre à Ercole qui croit que des ordures seront pendues par le peuple. Les merdias servent
aussi à cela, décharger la haine et ensuite les peuples se sont défoulés et calmés et retournent
picoler. Allons tous ces tabloids et autres papiers culs auraient étés liquidés physiquement si ils ne
servaient pas à soulager les peuples et éviter les vraies révoltes. Pareils pour les dits merdias sociaux.
Les occidentaux n'ont aucune idéologie dans leur cerveau donc aucune révolte réelle en prévision.
Les religieux c'est pas pareil, et on voit la différence en nombre de morts, pas en posts sur un fb ou autre.

Ercole 04/11/2016 19:35

Merci mr Reymond de publier mes messages...

Sauf vous tout le système me conchie... Je me l

Léa 04/11/2016 18:59

Je le répète encore une fois ; j’adore votre façon d’analyser les choses ! Votre article est super !

Ercole 04/11/2016 18:13

Tiens, une petite dépèche afp bien saignante... Bon l'afp c'est des gauchistes, des traitres qui se la pètent sauveurs de l'humanité, des sales connards... Bourgeois salopes... Qui flippent pour leurs VIES à présent qu'ils se rendent compte qu'ils sont allé trop loin... Street of no return de Goodis...

" LONDRES, 4 nov 2016 (AFP) - Appels au viol et au meurtre, des juges qualifiés de traitres et menacés de pendaison: la décision de la Haute Cour donnant au Parlement britannique un droit de vote sur le Brexit remue les passions avec des relents à nouveau violents.

A la manoeuvre, la presse tabloïd, toujours plus virulente, toujours plus excessive. Empruntant aux avis de recherche convoités par les chasseurs de primes, le Daily Mail affichait vendredi la photo des trois juges de la Haute Cour, traités en lettres capitales d'"ennemis du peuple", et dénonçait dans ses colonnes "un coup d'Etat".

Son éditorialiste vedette, Richard Littlejohn, enrage en faisant allusion aux plaignants: "Nous ne pouvons pas laisser un citadin snobinard et un coiffeur brésilien faire dérailler le Brexit".

Cette fois, le quotidien conservateur d'habitude plus modéré bien qu'europhobe, le Daily Telegraph, adopte les mêmes procédés et la même rhétorique: "Les juges contre le peuple", clame-t-il en une avec les photos des trois magistrats.

Il laisse sa première page à Nigel Farage, le chef populiste du parti anti-européen Ukip, qui justifie "l'énorme colère" des électeurs pro-Brexit en dénonçant "l'insupportable arrogance" des juges, "l'élite friquée" et "l'establishment" qui tentent de faire dérailler le Brexit.

Jeudi, la Haute Cour de justice britannique a porté un coup au gouvernement de Theresa May en décidant que le Parlement britannique devra voter sur le processus de sortie de l'Union européenne. Cette décision pourrait ralentir le Brexit et peser sur les négociations. Le gouvernement a aussitôt interjecté appel devant la Cour Suprême dont une décision est attendue début décembre.

Le Daily Express remplit lui aussi sa première page d'un énorme "Nous devons sortir de l'UE". "Fight! Fight! Fight!" (Luttez! Luttez! Luttez!") conclut son éditorialiste d'un ton martial, après avoir dénoncé une "gifle à tous les électeurs du référendum".


- Menaces de mort -

===================


L'une des plaignantes, Gina Miller, est depuis le dépôt de la plainte la cible de menaces de mort.

"J'ai reçu des menaces de mort. Apparemment, ma tête devrait figurer au Traitors Gate", la porte par laquelle les prisonniers entraient à la Tour de Londres au XVIe siècle, racontait récemment à l'AFP Mme Miller, 51 ans, cofondatrice du gestionnaire de fonds SCM Direct.

Depuis le jugement, les menaces ont redoublé, via les réseaux sociaux, et Mme Miller reste une cible privilégiée.

"Gina Miller devrait être pendue comme traitre à la démocratie", peut-on ainsi lire sur Facebook. Une photo d'elle avec une swastika sur le front et le commentaire: "Qui va m'aider à violer cette chienne? Signez ici", a aussi circulé sur ce réseau, selon le quotidien Times. "Les trois juges qui ont bloqué le Brexit seront pendus au pont de Londres lorsque la révolte éclatera", peut-on lire par ailleurs sur Twitter.

Des outrances et des dérapages avaient déjà accompagné le Brexit pendant la campagne du référendum du 23 juin, qui a décidé à 52% des voix la sortie de l'UE. Ils avaient contribué à préparer le terrain au meurtre en juin de la députée travailliste europhile Jo Cox.

Le référendum a laissé un pays profondément divisé entre partisans et adversaires de l'UE. Le clivage reste profond et passe à présent entre partisans et adversaires d'un brexit "dur", qui privilégierait le contrôle de l'immigration avec une sortie du marché unique, et une version plus "allégée", avec une dose d'accès au marché unique et de contrôle de l'immigration."

Bref y'en a qui croient que les autres ont pas de couilles parce qu'eux les ont perdues, et puis y'a les lions en cage... Et y'a ces nuls qui confondent le prolo et le lumpen, qui préfèrent le second d'ailleurs, lire sartre le salarié de Vichy qui fait la leçon aux blancs (préface de fanon)... Les white trash dans mon genre, qu'ont été sdf, à 18 ans à la chaine (chaplin), pendant que la fifille du conservateur de musée pote à j lang allait passer ses 18 ans à los angeles, qui sont prêts à tout bruler avant de clamser, rien à péter de ceux qu'en ont rien à péter de nous, à la punk, destroy et no future... Le communisme a été un moyen de recycler ces haines, mais il est mort...

LA ON EN EST AUX SOLDES AVANT LA SAISIE...

nobody 04/11/2016 13:58

lepen ne passera jamais en france. c'est le syndrome " brexit" : je regrette mon vote.

c'est du vote contestataire...
une fois que le " oops" est passé on regrette, " omg qu'est ce qu'on a fait je regrette, quelle folie " et ça serait, - conditionnel, car encore faut-il que - annulé.
les socialistes l'ont dit eux même, si ça passe on fera une annulation de scrutin.

faut pas rêver, aussi bien sur la contestation politique pure et du choix de candidat, que sur le fond.
on ne règle pas une situation politique par de la politique. c'est débile comme raisonnement.
croire que le FN fera mieux que les autres... ca ne démontre qu'une chose : l'infantilité des votants, les moutons sont jeunes, l'oligarchie à de la marge de manœuvre encore.

quand la police se couche devant un nabot inaccompli comme caseneuve, on se dit que ce pays mérite ce qui lui arrive.

il en sera de même pour les usa, clinton va passer car c'est prévu et conçu pour, tout va continuer car il n'y a pas de contestation quand le frigo est plein. le boulot c'est secondaire, allez dire ca à ce que j'appelle les minorités majoritaires, pour ceux qui comprennent...

Ercole 04/11/2016 18:23

Mais c'est fini ce bon vieux temps !!! Ah on votait fn au premier tour et on devenait raisonnable au second... Nostalgie du cucul la praline ! Là on est dans le dur... Si les muz tirent à l'arme automatique c'est que les inventeurs de la bombe h vont bientôt se mettre à tirer aussi... Vous voulez les désespérer en les méprisant ? Ils vont manger vos enfants... Le rwanda, les yougos c'est un rêve ? Hier on boit un café ensemble, aujourd'hui on découpe tes enfants au tnt... osef que les plus haineux soient une minorité, c'est toujours comme ça... L'aile d'un papillon qui réveille le minotaure... Mais allez-y, bernez vous avec vos illusions, vos espoirs, vos pacifismes... Allez-y... Make my day punk...

Présentation

compteur

Recherche

Catégories