Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 08:13

Pour greenpeace. Il était clair, pour moi, que EDF était en faillite depuis bien longtemps, parce simplement, en ayant provisionné près de 25 milliards et être endetté, c'était incompatible.

Là aussi, la politique des dividendes a fait des ravages.

La politique de gaspillage, dite politique d'investissements à l'étranger, pareil, que ce soit Argentine, Brésil, Mexique, USA, TOUJOURS, cela a été des fiascos financiers que le consommateur français a été prié de payer.

Ce sera la même chose au Royaume Uni.

Il est évident que si EDF provisionne correctement ses comptes, elle n'a plus de capital. Pas en faillite pure et simple comme le dit Greenpeace, parce qu'elle a un flot de cash flow important. Elle peut, si elle redevient raisonnable, survivre.

Mais la structure même de l'entreprise en fait un dinosaure, un géant inefficace. Assis sur une rente de situation, elle n'a pas senti le vent tourner.

L'entreprise est sur un mode de pensée ancien. Et déphasé. La consommation n'augmente plus, voir diminue, voire diminue fortement, la paupérisation fait son oeuvre aussi dans l'électricité. Et cela va loin dans les comportements. Je vois bien en hiver que les cartons mis à disposition à Carrouf n'existent plus en hiver. Certains n'ont que ça pour mettre dans le poêle.

Sans compter, bien sûr, la rupture technologique vers des appareillages moins gourmands, et la rupture technologique vers d'autres modes de production.

Il est temps pour les dirigeants d'EDF d'être réalistes et d'engager la politique de désinvestissement du nucléaire.

Comme je l'avais indiqué, pour réduire les coûts, on laissera sans doute se reposer très longtemps les réacteurs nucléaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Energie
commenter cet article

commentaires

Bruno 19/11/2016 18:31

Bonjour,

Est-ce qu'une coupure pourrait affecter Paris ? Ce serait drôle : un retour brutal au réel pour pas mal de gens qui y vivent.

anonyme 19/11/2016 14:07

Bonjour Patrick,

Etrange, à la la lecture de ton article, je n'ai pas vu le PAC Man tant honni par le passé.
http://lachute.over-blog.com/article-chauffage-electrique-99532303.html
PAC comme Pompe A Chaleur qui a beaucoup été installé ces dernières années parce qu'il a avait le doux mot DEFISCALISATION. Lorsque la température chutera sous un certain seuil, elles se mettront presque toutes en mode chauffage par résistance électrique et alors il pourrait y avoir un gros appel de charge brusque sur le réseau. Le répartiteur RTE aura alors 60 secondes pour couper une zone géographique donnée.
Poele a pétrole ou covertures et bougies à stocker ?

dizemanov 19/11/2016 11:16

J'ai écouté Fillon chez Bourdin sur la question énergétique, voir minute 15.
Nucléocrate à souhait, il croit au GIEC et à la religion du réchauffement climatique, tout en ce gargarisant de "science".
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/francois-fillon-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-886289.html
La science, vaste sujet.
Pour le grand changement, avec cette couille molle il faudra repasser, car concernant l'autorité et le fond du bonhomme, il faut se rappeler qu'il a élevé la voix un fois sous le quinquennat de Sarko... et puis retour à la niche dorée pour 5 ans.

dizemanov 19/11/2016 10:42

Le CNED est fondamental et essentiel. Je lui suis reconnaissant d'avoir participé de manière fondamentale et essentielle à la formation primaire et secondaire de mes enfants lorsqu'ils étaient dans le besoin, qu'ils aient été malades ou éloignés. Merci au CNED.

Défendez le CNED !
les agents DU CNED France

Chers inscrits du Cned,

Vous avez surement constaté que, depuis quelques temps, vous rencontrez de nombreuses difficultés à suivre votre formation au Cned.-
- Une grande difficulté à joindre le Cned au téléphone, par courriel ou via les réseaux sociaux.
- Des retards de livraison de cours
- Des erreurs dans les contenus des cours
- Des copies corrigées dans des délais très longs
- Des plates-formes d’apprentissage en ligne parfois inaccessibles
- Des difficultés à joindre les professeurs
- Des conventions de stage qui ne vous parviennent pas dans les délais requis
- Etc...
Toutes ces difficultés provoquent, à juste titre, votre mécontentement.
Depuis 1939, le Cned a toujours su répondre à vos besoins en matière de formation à distance. Nous n’acceptons pas son déclin !
Dans une société de plus en plus tournée vers le numérique, le Cned a toute sa place et ne doit pas faillir à sa mission.
Si vous voulez que le Cned ait les moyens de vous garantir, à vous inscrits, la qualité de service que vous attendez, alertez la ministre en signant cette pétition.

defendonslecned
https://www.change.org/p/najat-vallaud-belkacem-défendez-le-cned/sponsors/new

winston 19/11/2016 06:38

c'est clair que EDF a du soucis à se faire. Comme le dit Jaï-L, 58 reacteurs c'est beaucoup pour un pays comme la France. cependant quelle énergie de substitution peut on avoir ? pour l'instant les batterie permettent des stockages marignaux et on ne voit pas se profiler, une évolution drastique de leur capacité. Bref, on n'a rien pour socker de grande quantité d'energie avec un rendement interessant. ce qui relègue à un second rang les centrales de production alternatives. Les deux seuls conbustibles interessant à transformer en électricité à moyen terme sont le charbon et le nuke. Ensuite,le projet de notre ancien pwesident - la maison à énergie positive - est un vrai problème pour EDF. Ce sont des clients qui vont avoir peu besoin du reseau mais qui vont tout de meme en avoir besoin. autrement dit, ils vont consommer 3Francs 6 sous d'électricité à des moments bien particuliers =­> le cout d'entretien du reseau va devenir disproportionné par rapport à la quantité d'énergie livrée. Dans un tel contexte, on peut tout à fait imaginer une loi interdisant de se deraccorder du reseau et la production locale d'énergie (ie panneau solaire). Affaire à suivre mais l'enjeu est de taille et dépasse les vues d'EDF. Bref ça prend une vision et une politique inductrielle. Une bonne question serait : "est ce qu'une politique industrielle nationale va à l'encontre des critères de Maastich ?"

EnPassant 18/11/2016 22:12

http://www.zerohedge.com/news/2016-11-18/european-union-orders-british-press-not-report-when-terrorists-are-muslims

L'apres 18/11/2016 18:41

Sur le sujet: Jancovici dirait qu'il faudrait quand même s'appuyer sur le parc nucléaire existant afin de réaliser une transition avec le moindre mal. Au moins le temps que la démographie baisse jusqu’à un seuil soutenable et que les peuples acceptent la nouvelle donne énergétique (surtout en OCDE).

Hors sujet: Demondialisation - commerce mondial.
Je rigole en lisant qu'un banquier de Citi Bank dit que Poutine a la bonne stratégie pour l'avenir économique.
"Les échanges commerciaux sont déjà en baisse depuis cinq ans, relève l’économiste spécialiste des marchés émergents chez Citi, David Lubin. Pour survivre, ces économies doivent s’appuyer davantage sur leur marché intérieur : les politiques nationalistes défensives à la russe s’avèrent plus efficaces dans ce contexte que le libéralisme des pays latino-américains."

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/la-demondialisation-a-deja-commence-avant-meme-trump-617943.html

Jaï-L 18/11/2016 12:41

Avoir construit 58 réacteurs civils sur notre territoire timbre-poste est une aberration. EDF fait semblant de découvrir la partie cachée de l'iceberg des coûts.
Quel intérêt de prolonger la vie des réacteurs de 10 ans si c'est pour se retrouver avec 20 tranches en maintenance chaque hiver ?
Ne vaut-il pas mieux commencer à démanteler tout de suite ?
En comparaison les russes n'ont "que" 32 réacteurs civils sur leur territoire. Comme l'a fait remarqué un lecteur, l'espace russe (et le gaz aussi) permet d'envisager différemment la question du nucléaire.
Ils ont aussi tous leurs vieux réacteurs militaires, mais ça na pas l'air de les effrayer plus que ça : voir par ex. ce reportage sur le démantèlement d'un Typhoon :
https://www.youtube.com/watch?v=CxZ6fzFWgG8

Pragmatisme du démantèlement à la russe :
- on prend les anciens sous-mariniers qui connaissent par coeur le bateau pour diriger le chantier,
- On retraite le coeur et les effluents avec une installation locale, on espère juste pour les habitants autour que l'installation de retraitement filtre vraiment qqch,
- un an de travail de découpe manuelle à la torche pour faire tomber la tôle,
- on scelle le dernier morceau contenant le compartiment des 2 réacteurs et on l'envoie reposer sur une île poubelle au large.
On est loin des délires d'ingénieurs occidentaux avec modèles 3D, robots laser découpeurs téléguidés, convois de déchets qui traversent tout le pays etc... c'est vielliot, sale, et moche mais ils arrivent à un résultat avec des moyens limités dans le temps fixé. C'est toujours mieux que les années 90 où les bateaux pourrissaient à quai avec leur chargement d'armes et de combustible.