Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 14:51

Les zélotes néo-libéraux (ou vrai-décérébrés ?), ont encore plus faux que prévu, constaté et dit...

La carte du vote par comté indique que Clinton tenait par le vote ethnique, latino et noir, quelques grandes villes, côtières ou ports de préférence (comme Chicago), et quelques états, côtiers eux aussi : Vermont, Massachusetts, et Connecticut.

Le libre échange avantage nettement les ports, au détriment de l'intérieur. 

Clinton a emporté le vote populaire ? J'en doute. Dans les grandes villes, c'est si facile à truquer les machines de votes. En réalité, elle a emporté là où le parti démocrate était fort et bien implanté, et là où ils contrôlaient les machines à voter.

New York, la ville qui vote Clinton, alors que le reste de l'état vote Trump ?

En réalité, l'écart est trop grand entre villes démocrates et comtés plus ruraux votants Trump.
Les néo-libéraux ont exactement appliqué la consigne de Mao tsé toung : d'abord les campagnes, ensuite les villes tomberont comme des fruits mûrs. A leurs dépens.

L'empire éternel des tenants du libéralisme, ou nouveau "reich de 1000 ans", a, semble t'il écopé d'un deuxième plomb dans l'aile, après le brexit.

C'est sans doute cela qui les déboussole. Ils croyaient réellement au reich néo libéral de 1 000 ans. Bon, malgré tout, ils peuvent se dire qu'il a existé bien plus longtemps que le précédent, à savoir 12 ans.

Sans doute, tout commence, et Trump devra faire preuve de rapidité et de détermination, pour déborder tout ceux qui veulent le ligoter dans l'existant. Mais il a un avantage, il est un de ceux qui ne respectent pas les règles.

Sans doute aussi, le parti républicain sera fracturé entre libre échangistes, partisans de Trump, et marais. Mais les engueulades téléphoniques de leurs chers zélecteurs les rappellerons sans doute aussi à l'ordre. Ayant rallié Giuliani et Gingrich, deux personnes habiles ayant senti le vent tourner, nul doute que certains se découvriront encore des ardeurs protectionnistes cachées jusqu'à présent, et que les fractures ne concerneront pas que le parti républicain. Un président US aussi, a des moyens de se créer un parti des amis du président...

Le parti affairiste, dit démocrate, devrait logiquement imploser. Il a triché, menti, pour désigner Clinton, et il a éliminé celui qui avait une chance.
" Rien n’est plus dramatique que quand des élites, qu’elles soient politiques ou culturelles, se cramponnent à une vision du monde que la réalité a dépassée et démentie. On peut, jusqu’à un certain point, vivre dans une bulle. Mais, à un moment donné, cette bulle éclate et il faut payer au prix fort ce monde d’illusions que l’on a construit. "

Entre la fille apparatchik, et la possibilité d'un renouveau, les peuple US a choisi. Il a choisi de tenter le coup, parce que la situation actuelle n'est plus tenable. Toujours est il que sa simple élection, est déjà, un événement révolutionnaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Ercole 10/11/2016 17:24

Votre conclusion je l'ai déja exprimée à ma manière et je la fais mienne... Pour le reste merci, ça fait plusieurs jours que je suis plutôt débranché du net... Sidéré qu'ils aient osé élire un mâle alpha, peut être a-t-il surjoué, surement, mais face à hillary finalement il est apparu comme un protecteur, figure du père qui prend les commandes d'une main déterminé et qui nomme clairement l'ennemi... Souvenez vous hollande après le 13 Novembre... Cette inquiétude qui a saisi le pays... On n'était pas gouverné en pleine tourmente... Une fois j'ai fait de la voile un jour qu'on n'aurait pas du sortir... On a tenu la barre les voiles pendant des heures... Celui qui lâchait coulait tout le monde... La tuerie et hollande à la tv, c'est là que j'ai réalisé pourquoi Bonaparte avait eu l'aval du peuple... Les circonstances, un général victorieux latin et ça s'est fait tout seul... On croirait entendre un grand ouf dans l'histoire à ce moment là... Qu'il en profite le Donald, il a la majorité dans les chambres, la maison blanche, 2 ans et demi avant les prochaines élections, go ! Configuration exceptionnelle puisque la PM british navigue dans les mêmes eaux... Les russes devraient se détendre, les chinois le connaissent au travers de son activité économique, bachar doit s'être servi un bon scotch... Y'a que la France qui fait la gueule, de bois... Mais les frenchies ont des élections l'an prochain, on pourrait un peu favoriser un pote candidat peut être ?...