Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 08:58

Les fins d'empire se ressemblent toutes. Depuis plus de deux siècles, on vit dans la mystique des grands travaux.
Au départ, effectivement, on a vu de grandes retombées. Les plus grandes sur les économies locales ont eu lieu sous Louis XV.

L'espace français a rétréci fortement, avant que le mouvement à partir de Louis XVI devienne vraiment palpable de manière importante, bien avant le chemin de fer, qui a encore accéléré le mouvement.
Mais le chemin de fer, lui même n'était pas exempt de tares. Des villes ont disparues parce qu'il les ignorait. En Russie, le tsar, excédé par la querelle de deux villes pour le tracer du chemin de fer, traça une ligne à égale distance l'une de l'autre.

Un petit livre noir des travaux inutiles est paru. j'ai abondamment traité le sujet des projets farfelus, surtout faits pour flatter l'égo des politiques locaux, avec la complicité d'une population abusée. On dit que c'est "pour l'emploi", vache sacrée.

Mais la dépense inutile ne crée pas d'emploi. Elle en détruit ultérieurement. Notre Dame des Landes veut remplacer un aéroport qui tourne à 17 % de ses capacités.

Chez moi, je vois encore un peu construire de l'immobilier, certes loin de la fièvre de 2000-2007. Mais pourquoi faire ? Dans chaque ville ou village, c'est par centaines de logements, qu'il y a de l'immobilier à vendre. Toute construction neuve est une stupidité économique globale.

J'ai souvent aussi parlé de la méridienne, l'autoroute utile aux parisiens, seulement, mais parisiens qui l'évitent plus qu'ils ne l'utilisent. Elle passe dans une densité de population de 15 habitants au km2,contournant soigneusement les endroits où elle aurait été utile, c'est à dire les chefs lieux de départements.

Aujourd'hui, renversement des paramètres. Les grands travaux n'apportent plus de retombées, mais des embarras. On a vu le cas avec le Japon, empêtré depuis 30 ans dans ses grands travaux. Cela a fait bondir son endettement, avant de détruire sa monnaie, pour des retombées inexistantes. Parce qu'il n'y avait pas de bénéficiaires de ces travaux, ou des bénéficiaires seulement en nombres marginaux. Pas la peine de tracer des routes ou de reconstruire un pont, là où il n'y a personne.

Et ce mouvement est désormais profond. Chez moi, on entend souvent des phrases du genre : "Pourquoi vous voulez goudronner ici, dépenser 300 000 euros, ils sont 6 ?"

Quand aux Partenariats Publics Privés, c'est toujours de la dette, mais cachée sous le tapis. Une location -chère-, au lieu de paiement d'intérêts et d'amortissements de la dette. On est arrivé au point où la seule chose qui vaille c'est l'entretien de l'existant, et au peaufinage de certains investissements.

Pendant ce temps là Clinton essaie de fomenter sa petite révolution orange perso. Abrutie déphasée, qui ne comprend plus son époque, parasite d'un plant malade, et qui ne peut se développer que sur lui.
Candidate de Prisunic.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans transport terrestre
commenter cet article

commentaires

EnPassant 15/11/2016 15:42

ça fusionne
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/fret-maritime-l-ex-premier-armateur-sud-coreen-hanjin-en-cours-de-demantelement-616583.html

EnPassant 15/11/2016 15:20

effet trump (on nettoie avant inventaire) ?
http://www.zerohedge.com/news/2016-11-15/germany-launches-biggest-crackdown-islamists-15-years-raids-190-mosques-bans-radical

Ercole 15/11/2016 11:47

Tiens, un article dans le figaro en écho à jean paul 2 réincarné, "n'ayez pas peur" dixit le PM qui n'a toujours pas capté que les chats échaudés craignent l'eau froide... Les proverbes sont souvent l'expression d'une mémoire reptilienne qui refait surface lorsqu'il y a danger...

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/11/13/31003-20161113ARTFIG00069-apres-le-13-novembre-on-a-le-droit-d-avoir-peur.php

J'ai enfin compris pourquoi azoulay avait été bombardée ministre... J'avoue j'avais mal pensé - une charmante dans son genre, connaissant la bite sur pattes qui règne, à pied à cheval en sccoter... Et bin non, c'est juste une copine à julie... Ah ce féodalisme persistant... On case les copains... C'est paris match (valérie c'est toi qui balance ?) qui me l'a appris... Mme de maintenon... Je sais c'est Louis XV mais je le considère pire que Louis XVI celui là... Et la descente de sa popularité est à l'aune de sa profonde incompréhension du pays... ça me rappelle quelqu'un... Tiens à propos de valérie l'évincée, je vous parie qu'un tome 2 sera bientôt disponible... Je sais pas, une impression... Déja y'a des belins à se faire ! Et puis les trahis qui viennent un jour asséner le coup de grâce aux traitres mourants... Un classique...

Le ps sa politique c'est les grands travelos... Qui se fait baiser à la fin ? Un indice...

https://www.youtube.com/watch?v=qUiaVUOcsL0

anders 14/11/2016 20:09

http://www.hydrauxois.org/2016/10/comment-disparaissent-les-moulins-du.html

Ou passent les taxes de l'eau du robinet ?
En voila un petit exemple ; une politique inverse des grands travaux

EnPassant 14/11/2016 15:04

http://www.lsa-conso.fr/black-friday-2016-des-intentions-d-achats-tres-preoccupantes-chez-les-anglo-saxons,248838

boromsikim 14/11/2016 13:31

Les records dans l’immobilier sont faits pour être battus.
Je me l’étais pété sur ce blog il y a une paire d’années d’avoir acheté une maison de 300m² pour 80.000€ soit environ 300€ du m² frais d’acquisition inclus.
Hier, j’ai été à un vide grenier d’une maison qui vient de se vendre à 200 mètres de la mienne. Son prix pour 250m² a été de 38000 euros soit à peine plus de 150€ du m².
A peine le prix de la caillasse départ carrière sans le pourboire du chauffeur.
Il faut rajouter qu’à une centaine de mètres, deux maisons avaient été rasées. Le prix de la destruction plus l’aménagement de l’espace libéré avait avoisiné les 100000 €. L’entrepreneur est un amis du maire, ce qui a certainement permis de faire baisser le prix, hi hi.
Pour fuir la fiscalité maladive de nos villes et villages tout sera bon pour se débarrasser des biens immobiliers.
L’immobilier à valeur négative n’est plus une fiction. Comme toujours, l’impôt tue l’impôt, donc l’immobilier, source de fiscalité démentielle.
Nous sommes de plus en plus nombreux à prédire une crise de mal-vote, comme c’est étrange !