Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 09:34

A droite, tous veulent supprimer l'impôt sur la fortune, qui frappe très modérément les pauvres riches, mais aucun ne parle de la taxe foncière.

"Les records dans l’immobilier sont faits pour être battus.

Je me l’étais pété sur ce blog il y a une paire d’années d’avoir acheté une maison de 300m² pour 80.000€ soit environ 300€ du m² frais d’acquisition inclus.
Hier, j’ai été à un vide grenier d’une maison qui vient de se vendre à 200 mètres de la mienne. Son prix pour 250m² a été de 38000 euros soit à peine plus de 150€ du m².
A peine le prix de la caillasse départ carrière sans le pourboire du chauffeur.
Il faut rajouter qu’à une centaine de mètres, deux maisons avaient été rasées. Le prix de la destruction plus l’aménagement de l’espace libéré avait avoisiné les 100000 €. L’entrepreneur est un amis du maire, ce qui a certainement permis de faire baisser le prix, hi hi.
Pour fuir la fiscalité maladive de nos villes et villages tout sera bon pour se débarrasser des biens immobiliers.
L’immobilier à valeur négative n’est plus une fiction. Comme toujours, l’impôt tue l’impôt, donc l’immobilier, source de fiscalité démentielle.
Nous sommes de plus en plus nombreux à prédire une crise de mal-vote, comme c’est étrange !"
Effectivement, la fiscalité peut donner à un bien immobilier une valeur négative. Mais cela ne dure qu'un temps. Après on détruit.
Chez les républicains, on aime bien les impôts qui écrasent les pauvres, mais pas les impôts qui pourraient écorner les aspirations des riches à devenir encore plus riches. Ils ont ressorti de la cave moisie le programme de 1986. Le libéralisme économique pouvait à cette époque faire illusion. Il donne désormais à l'a fois envie de vomir et des envies de meurtres.
Ils ont oublié comment Reagan et Thatcher avait fait passer leur libéralisme économique. En faisant de la croissance économique, l'un avec un réarmement massif, couplé à un déficit budgétaire dantesque, qui avait amené en 1984 à une croissance de 8 %, l'autre avec son pétrole de mer du nord. Mais cela n'avait pas suffit. Il avait fallu qu'elle gagne la guerre des Malouines. Pour ce qui est des mineurs de charbons, miraculeusement, 99 % d'entre eux avaient été avalés par le système d'invalidité godon. Il est sûr que la mine, ça use physiquement.
Les victoires des libéraux en Argentine et au Brésil puent. Les pouvoirs se disloquent plus vite qu'ils ne sont arrivés aux manettes. Et les affaires de corruptions s'enchainent, les responsables se dénonçant mutuellement plus vite que leurs ombres.
En plus, ils n'ont même plus l'avantage par leur politique pro-patronale et financière, d'attirer les capitaux. Personne ne parie sur leur perdurabilité. Ils n'ont donc pas eu la croissance induite espérée, mais bien la récession. Et l'opposition s'est vite reconstituée.
Le rapport avec l'immobilier, quel est il ? Les anciens lecteurs le sauront, je le rappelle pour les nouveaux arrivés, (apparemment assez nombreux).
Que fait on pour fonctionner une économie quand le pétrole de mer du nord s'épuise, que la bourse plafonne, que l'industrie s'est barrée ? On crée de l'endettement, et quoi de mieux pour créer un endettement qu'une bulle immobilière ? Les autres crédits, c'est peau de balle à côté, même si étudiants US endettés sont désormais à la retraite, et que les enfants vont hériter de la charge...
Le jour où le prix de l'énergie a fait exploser la bulle immobilière aux USA, on a vu le massacre. Car c'est bien leur hausse qui a conduit à l'explosion de la bulle. Le lotissement accessible seulement à la voiture (aussi grosse que le tour de taille du conducteur) était mortel avec la hausse du prix de l'essence. Il était simplement impossible de continuer à payer l'hypothèque, et le jus pour la bagnole. Surtout pour les américains, qui bénéficiaient de prix bas, et qui étaient indifférents à la consommation. Le Humvee allait souvent avec la maison, et pour celui qui n'avait pas celui-ci, le 4 X 4 était obligatoire.
Quand tout est fini, la maison est détruite, le lotissement retourne à la brousse. Et les marginal vit avec ses 200 $ mensuels de bons alimentaires, en fumant tout ce qu'il trouve dans la nature.
S'il n'est pas trop abimé, il va voter Trump.
Pendant politique de l'affaire, l'administration Obama fait le ménage en Syrie, chez ses ex-contacts. Cela sert à ça une période de transition, balayer les ordures sous le tapis. Chose, qui aurait du être fait AVANT l'élection.
Visiblement, ça bouge au Brésil. L'état corruptif s'effondre. En Russie, on met au gnouf le ministre de l'économie. ça s'appelle de la salubrité publique.
En France, Louis XIII fut surnommé "le Juste", parce qu'il n'hésitait pas à frapper très haut dans l'échelle sociale. Seule sa famille y échappa.
En France, on pourrait mettre aussi un tas de patrons, d'hommes politiques au gnouf. Mais les prisonniers actuels se plaindraient sans doute qu'on les mélange avec des résidus de fosses à purin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Immobilier
commenter cet article

commentaires

Jaï-L 15/11/2016 14:14

"Et le marginal vit avec ses 200 $ mensuels de bons alimentaires, en fumant tout ce qu'il trouve dans la nature. "
C'est un des aspects fascinants des US : on peut être à la fois hippy et pro arme à feu. Voir les reportages sur les "off the grid" aux US, le mélange cannabis et fusil à pompe n'est d'ailleurs franchement pas très rassurant surtout quand les enfants sont à côté !
Il y a aussi la version pro-arme anar à la John Milius, la version politique façon NRA à la Charlon Eston (RIP) etc... D'ailleurs les médias français jugent toujours les personnalités publiques US en les réduisant à leur seul positionnement sur les armes à feu. Alors que qq comme Eston était par ex. à l'avant-garde du combat pour les droits civiques dans les années 60.
En tout cas c'est une des réussites de Trump d'avoir pu rassembler sur ce dénominateur commun du deuxième amendement.

Jaï-L 15/11/2016 14:47

Autocorrection : Charlon Heston (et pas Eston)

Alcide 15/11/2016 13:42

A rajouter au dossier:
Le coup de fil Trump-Poutine crée un vent de panique à Bruxelles
Suite à la conversation téléphonique, apparemment « amicale et conciliante » entre Donald Trump et Vladimir Poutine, les deux pays semblent ouvrir une nouvelle ère de « coopération mutuelle ». Une nouvelle qui n’a pas manqué de susciter une panique dans les rangs des responsables de l’Union européenne.

« Cette nuit, Vladimir Poutine a été ramené de la « cambrousse internationale », lorsque le président américain élu a fait le vœu de s’assurer qu’une nouvelle ère de "coopération constructive" règne dans les relations des deux superpuissances rivales », lit-on dans le Daily Mail. Lors de la conversation, le républicain a notamment promis de collaborer plus étroitement avec leader russe, marquant « un dégel considérable » dans les relations russo-américaines, apprend-on de l’article.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201611151028700239-trump-poutine-ue-panique/

Extrait, de la bouche même du poivrot champion de l'organisation européenne de l'évasion fiscale pour la ploutocratie:

...Par exemple, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avait déclaré que l’élection du milliardaire au poste de chef d’État constituait une « menace à la sécurité globale».

Alcide 15/11/2016 13:41

Peuple, es-tu jetable ?
Les ploutocrates sont des connards improductifs qui ne savent rien faire si ce n'est créer la monnaie hors de l'air.

Regardons l'emblématique travail de ce monde : Celui d'un banquier central qui en fait ne mobilise que deux neurones , un pour les taux et l'autre pour la création monétaire . Tout le reste est du cirque communicatif emprunté aux parades du monde animal.

Le peuple est seul inventeur , seul créateur de toute richesse puisque seule la création tangible est vraie pas la monnaie fiat qui n'est qu'un instrument de mesure d'emploi et de cours forcé par les cloportes au pouvoir.

Une fois le peuple jeté , les ploutopathes seront face à leur garde prétorienne qui tient les armes dans un civilisation en panne et régressive jusqu’à sa destruction totale.
Cela est sans issue car ceux qui détiennent la monnaie et donc le pouvoir sont incapables de raisonner et de se projeter sinon ils auraient déjà tempéré leur avidité monstrueuse qui mène droit à cette impasse.

La destruction de l'Empire à déjà commencé à sa périphérie produite par les guerres sans fin et ses alliés ne sont que des serfs.

Leur arnaque actuelle des réserves fractionnaires qui fonde l'entière puissance des banques à déjà quelques siècles et seule l'ignorance des peuples assure leur salut , donc leur salut est entièrement dans la fin de la civilisation.

Ercole 15/11/2016 13:32

Oulah ça pilonne dur aujourd'hui !!!!!!!! Mazette !!! C'est du lourd !

Louis XIII, le fils d'Henri IV, orphelin de son papa adoré à 8 ans, c'est celui qui a commandité l'assassinat en sa présence de concini l'oligarque corrompu, il avait 15 ans le roitelet... Quant aux sécessionistes religieux genre La Rochelle protestante alliée à un pays étranger, je laisse parler les chiffres : 28 000 vivants avant le siège, 5000 après... Quand on se souvient que papa était protestant, "Paris vaut bien une messe", ça laisse songeur... Un roi oublié, coincé entre Henri IV et Louis XIV, écrasé par Richelieu dans l'imaginaire de nos historiens, ce qui a éveillé ma curiosité... La bio de JeanChristian Petitfils est très bien, celle de Pierre Chevallier épique !!! "Louis XIII roi cornélien", rien que le titre !!! Et puis Pierre Chevallier n'a même pas de page wiki, un signe de qualité, non ?...