Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 08:30

Alors que le dîner de cons de la droite est fini, et qu'ils ont élu le roidec, et que celui-ci en est fier, le système auquel les 7 impétrants se référaient, craquait de tous les côtés comme le dit Natacha Polony.

La primaire de la droite était un dîner de cons, parce qu'ils avaient tous le même avis. Un soviet, même si celui-ci est néolibéral.

Mais le principal problème du système néolibéral est celui de toutes les dictatures. Il peut raconter n'importe quoi, il n'est suivi que s'il remplit les coupes et qu'il remplit les conditions du cantique de David :

"L'Eternel est mon berger: je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.
Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.
Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.
Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde.
Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Eternel Jusqu'à la fin de mes jours."

Comment mieux définir la prospérité économique ? Ne manquer de rien, verts pâturages, justice, protection, coupe qui déborde, et habiter la maison jusqu'à la fin de ses jours...L'échange du pouvoir accepté contre la prospérité.

Aujourd'hui, c'est plutôt tirer le diable par la queue, gazon desséché, injustice généralisée, précarité, pénurie, et ne pas savoir si on aura toujours un toit, ou si cela finira dans le shanty town...

Le Deal, c'était assurer la prospérité en échange du pouvoir. Il n'en est plus rien.

Le monde bute sur la pénurie énergétique, et à droite, on élit un inculte, aux milieux d'incultes, sans la moindre idée de ce que c'est l'économie, et ils veulent faire de la thérapie de choc, au moment ou la globalisation libérale crève la bouche ouverte.

Les américains ont bien vu. Les retraites vont augmenter de 5 $, et l'obamacare de 145 $ par mois.

Je préviens tout de suite les lecteurs du blog, apprêtez vous à payer 500 euros mensuels la mutuelle. Liberté et responsabilité.

Pour moi, je préférerais voter pour un porc, ou voter pour un chien que voter Fillon.

L'écran plat, l'amusement, le pouvoir des multinationales, c'est du farfelu s'ils ne sont pas capables de comprendre qu'ils détruisent leur milieu naturel.

«Quelque chose doit remplacer les gouvernements et le pouvoir privé me semble l'identité adéquate pour le faire.»  Rockfeller est un imbécile. ça, ça s'appelle la compagnie des indes. Et elles ont toutes foirées.

Quand à parler de "totalitarisme soft", il est soft, à condition de ne pas faire partie de ses victimes. Les quelques dizaines de millions de morts du "totalitarisme soft", leurs familles, ne le trouvent pas si soft que ça...

Moi, quand on parle de pouvoir religieux, je pense au libéralisme, à la BCE, avant toute autre religion. C'est la même essence. En pire. Il dit UNE vérité, qui doit être acceptée sans sourciller.

Les imbéciles vous diront aussi que l'Europe (Union européenne) c'est la paix. Bon, il faut faire exception des multiples interventions british et françaises dans le monde, en mode ininterrompu depuis 1939, l'Irlande du Nord, le pays basque, la Corse, qui bien que conflits de basse intensité n'en étaient pas moins des conflits, la yougoslavie, l'Ukraine, la Syrie, etc, etc, etc...

Quand à la charge contre Trump, elle m'apparait totalement superflue, et non fondées. Les Clintons sont des voyous, de la pire espèce, et ses concurrents républicains, n'étaient souvent pas meilleurs. On a reproché aux Clintons, des meurtres, des viols, des vols, du trafic d'influence, des mensonges, de l'arrogance.

Trump est un homme avec ses défauts, mais qui ne les cachent pas. Chirac privé et public, avaient deux niveaux de langage différents. Trump a aussi une vertu immense. A l'inverse des autres politiciens, puisque c'est désormais un politicien, il est devenu immensément riche AVANT d'être un politicien, ce qui n'est pas le cas d'eux. Il y a quelque part dans cette manière d'être, un certain mépris de l'argent. Que n'ont pas les autres.

Et puis, faut il rappeler certaines vérités ? Certaines femmes se comportent comme des putains avec les hommes riches. C'est vrai. C'est pas pour leur charme qu'elles couchent avec eux.

Pour se débarrasser de délinquants, dans certains pays, ont leur dit d'émigrer, ou ils émigrent parce qu'ils sont en fuite. Le bannissement est aussi vieux que le monde. Le pays destinataire doit être libre de refuser toute personne désireuse de rentrer chez lui. C'est vrai aussi.

Par contre, la globalisation apparait de plus en plus en échec. Les multinationales ont détruits leurs propres bases économiques. Si les GAFA ont 250 milliards de liquidité, pour les autres, ça commence sérieusement à se gâter. Beaucoup de très grandes entreprises ont sérieusement du plomb dans l'aile. Et oui, le client, ça se fait rare. Et la globalisation n'a pas fait reculer la pauvreté. C'est simplement que la définition de la pauvreté n'a pas été réévaluée depuis si longtemps, que c'en est indécent. Au plus fort de la crise alimentaire de 2008 entre la moitié et les 3/4 de la planète avait faim, et une bonne moitié ne mangeait qu'une fois par jour.
Au grand bénéfice des dealers, qui leur donnait de quoi supporter cette faim et de continuer à bosser...

Le FAIT qu'il n'y ait plus de pouvoir d'achat en OCDE, coule tout simplement le mécanisme de la mondialisation/globalisation. Quand à des énergumènes comme Fillon, soient ils ne feront rien, soient ils finiront de couler le système... Imaginez une thérapie de choc en France et son importance dans l'économie européenne, et l'économie européenne, dans l'économie mondiale...

Une déflagration dans l'économie française, aura une grande chance d'entrainer une conflagration mondiale. Mais il n'y a pas qu'elle. Il y aura bien un abruti qui mettra, quelque part dans le monde, qui appuiera sur le bouton "autodestruction".

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Economie
commenter cet article

commentaires

triton 28/11/2016 21:26

https://triton95.wordpress.com/2016/11/28/mon-dieu-ou-va-la-france/

Mon vieux Patrick, voici mon crobard du soir, pour dire ce que j'en pense du Fillon

simplet 28/11/2016 17:56

@La Gaule,

Le FN dépassera le fion par sa gauche.

EnPassant 28/11/2016 16:44

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/heyer-ofce-le-programme-economique-de-fillon-diviserait-la-croissance-par-deux-620489.html

http://www.latribune.fr/economie/france/patrick-stefanini-l-homme-derriere-la-victoire-de-fillon-620360.html

EnPassant 28/11/2016 15:57

entre
http://blog.causeur.fr/antidote/fillon-le-grand-malentendu-003240.html#ligne
et
http://www.causeur.fr/francois-fillon-liberal-conservatisme-41333.html

je penche sur le 1er, le 2nd rêve

Ercole 28/11/2016 12:13

Excellent article !!!

Juste ça, "Le Deal, c'était assurer la prospérité en échange du pouvoir.", non, c'est la protection qui est à l'origine de tout... Après l'Empire Romain, plus de rois forts dans un premier temps, mais des regroupements autour de seigneurs qui protégeaient leurs sujets... Un contrat social... Dans les moments tragiques, c'est cette survie qui est importante... Les libéraux ces religieux - la main invisible du marché ça ressemble à un geste divin bienfaisant - ne veulent plus se charger de cette protection, à charge pour chacun de la mettre en oeuvre, genre uber, mais justement d'une prospérité inhérente à leur dogme, qui d'une main invisible rétablira la paix l'amour et la fraternité - on attend toujours !!! Cette bourgeoisisation du pouvoir ressemble à une aristocratisation, sans volonté à défendre les chateaux cette fois contre le lumpen ou contre d'autres bourgeois... Que ce soit mittal ou drahi, pour nos élites aucune différence... Pour les serfs, passer du patron qui habite la même ville dans sa maison bourgeoise à un patron qui habite quelquepart mais où ?, ça change tout... Plus possible de lui demander des comptes... Et si nos élus promeuvent ce genre de monde, ils disparaitront, de gré ou de force !!! Mourir la belle affaire quand on n'a pas de vie... Les "prospères" ont par contre tout à perdre... Et ils perdront tout à les voir si recroquevillés sur leurs cassettes... ça c'est déja vu !

dizemanov 28/11/2016 11:34

"Nous ne gagnons les attentions qu’à la faveur de quelque amusement; et cette espèce d’attention est passive."
Paul Valery, ""Monsieur Teste, 1919 et 1946"

Un des lecteurs du blog serait il capable de retrouver et de citer une seule vraie mesure concrète prise par ce curieux et fort ambivalent personnage pendant les 5 ans où il eut l'honneur de tenir la chandelle en tant que collaborateur N°1 de feu le dit "sarkozisme" ?
En dehors, bien sur, du choix de la composition des menus de l’hôtel Matignon, choix cornélien réalisé les pieds bien au chaud dans les pantoufles de la ripoublique que nous a légué la Grande Zohra -en autres saloperies indigestes et/ou pestilentielles- ....

bozi lamouche 29/11/2016 15:04

JUSTE EN CE QUI CONCERNE ZOHRA : C JUSTE LA SEULE QUI A EU LES COUiLLES DE REFONDER LA CARTE JUDICIAIRE QUI N AVAIT PAS BOUGE DEPUIS UN SIECLE..
ADMETTEZ QU IL Y AVAIT PIRE DANS SON GOUVERNEMENT NON ?...
EXEMPLE :ON A BUTE KADAFFI ET ON AURA DONC LE TERRORISME DE DEMAIN ...maintenant si y a que zohra qui vous dérange je peux rien pour vous..

Alcide 28/11/2016 11:28

Très vrai !
Bon article Patrick.

Alcide 28/11/2016 11:26

Sur ce sujet , un bon article de Paul Craig Roberts:
The Western War On Truth — Paul Craig Roberts
The Western War On Truth

Paul Craig Roberts

The “war on terror” has simultaneously been a war on truth. For fifteen years—from 9/11 to Saddam Hussein’s “weapons of mass destruction” and “al Qaeda connections,” “Iranian nukes,” “Assad’s use of chemical weapons,” endless lies about Gadaffi, “Russian invasion of Ukraine”—the governments of the so-called Western democracies have found it essential to align themselves firmly with lies in order to pursue their agendas. Now these Western governments are attempting to discredit the truthtellers who challenge their lies.

Russian news services are under attack from the EU and Western presstitutes as purveyors of “fake news.” http://www.globalresearch.ca/moscow-accused-of-propagating-fake-news-eu-resolution-on-russian-propaganda/5558835 Abiding by its Washington master’s orders, the EU actually passed a resolution against Russian media for not following Washington’s line. Russian President Putin said that the resolution is a “visible sign of degradation of Western society’s idea of democracy.”
La Suite:
http://www.paulcraigroberts.org/2016/11/27/the-western-war-on-truth-paul-craig-roberts/

Trop de mensonges tue le mensonge ou " on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps..."
( Je m'en suis déjà aperçu avec mon ex...)

dizemanov 28/11/2016 09:09

UNE BIEN CURIEUSE ANNONCE PUBLICITAIRE
https://en.bva-nautic.com/topcategory/index/23?gclid=CICar5P_ytACFVYo0wodL9oD0w

Dizemanov 28/11/2016 07:47

On aurait tort d'être contrarié de la victoire de Fillon aux primaires car il a fait la meilleure campagne et la meilleure analyse des impasses politiques d'une gouvernance à laquelle il a participé.
Et puis, bon, c'est lui qui a eu la fève.
Plus sérieusement, si l'on croit en la démocratie représentative, ce dont je m'abstiendrai, il faut préférer une vraie droite face à une vraie gauche, c'est la condition d'une véritable alternance, dans les deux sens. (Tout cela est dans une conditionnelle: bon, suivez, au fond.) Chacun dans son rôle: la droite défend le capital et fait semblant de vouloir réduire les déficits en prônant un régime sans calories. La gauche défend le travail et les salariés (on ne rit pas au fond). Les uns socialisent les pertes, les autres les dettes, mais c'est toujours "les copains d'abord". (Bon, là, c'est moi qui m'embrouille.) Bref, deux nouvelles donc: c'est le jack pot pour un FN philippoïsé: la pince du crabe contre la droite bourgeoise: plus nationale d'un côté, plus sociale de l'autre, la candidate du FN pourrait l'emporter face à un Fillon trop ambiguë et dont la besace vide pourrait bien le faire apparaître comme un père fouettard de Bruxelles et du FMI. MLP pourrait donc l'emporter si elle suit la recette de Chirac contre Balladur en 1995: le doubler sur la gauche en criant à la fracture sociale. N'oublions toutefois pas Merluchon sur la gauche, dont tous les commentateurs font mine d'oublier qu'il est en mesure d'écraser la candidat du PS. (Un conseil François: ne te représente pas!) Mais la vraie nouvelle: c'est la fin du gaullisme institutionnel, donc de la Cinquième, qui entre en phase terminale. Car ces primaires à l'américaine où la droite paraît avoir confié sa police interne au staff du Maillon faible, apparaissent moins comme une victoire de la démocratie que comme une résurgence, non pas exactement du régime des partis conspué par le Général, mais de quelque chose entre la chambre des Lords (des Pairs, disait-on sous la Restauration) et le système censitaire. On se croit face à la France de Thiers plus que face à celle de de Gaulle. Maintenant l'alternance et la démocratie représentative on y croit ou on y croit pas.
Tant qu'à faire, il vaut mieux encore croire en l'élection des âmes.
Vive Louis XX, notre Roi et notre Protecteur car Lieutenant de Notre Seigneur Jésus Christ sur les terres du royaume de France

La Gaule 28/11/2016 15:02

« On se croit face à la France de Thiers plus qu'à celle de de Gaulle... »

Ouais... Mais si vous aimez les analogies historiques il faut les pousser jusqu'au bout, jusqu'à montrer ce qu'elles valent réellement.
D'abord la France de Thiers c'est celle de l'après Commune, c'est-à-dire de l'éradication totale (définitive?) du peuple de Paris, celui qui avait dicté l'agenda révolutionnaire du pays depuis 1789.
Première grosse nuance. Le « peuple » parisien des classes moyennes bobos d'aujourd'hui fait la révolution Place de la République pendant que les autres dorment -donc en fait elle du cinéma.
Cela autant par haine de l'autre peuple -celui des « beaufs » honnis dont elles a organisé en douce l'éjection de sa métropole- que par mauvaise conscience d'être depuis un demi-siècle le tapin le plus servile des classes supérieures.
Il faut prendre aussi la Commune pour ce qu'elle est -au-delà de la chanson de geste que la « gôche » en a tiré.
Mouvement sécessionniste et disparate -puisque d'authentique royalistes et autres bonapartistes y ont participé- recadré brutalement dans le giron national par une province massivement acquise à une restauration monarchique après le désastre de la guerre franco-prussienne.
Preuve au passage que la France, aux moments clés de son histoire, s'est autant construite de la périphérie vers le centre que l'inverse (c'était d'ailleurs la thèse de Braudel, quand il constatait par exemple que notre première « modernité », celle qui va de la réforme grégorienne à l'aube de la renaissance, s'était bien développée depuis les campagnes vers les villes).
Bon, résumons-nous pour vous faire plaisir et tordre le cou à la grosse dinde de l'histoire avant les fêtes de fin d'année.
Je pose comme acquis que les bobos parisiens sont le fer de lance de la révolution libérale mondiale et qu'ils vont bientôt proclamer solennellement la sécession communale -derrière les matrones phrygiennes Hidalgo et NKM (tant qu'à faire)- manipulés en sous main par les espions prussiens du saint empire euro-unionniste.
Cela parce qu'ils en ont marre de payer pour les beaufs disent-ils (tout le monde sait qu'en fait c'est l'inverse).
Alors la France périphérique chère à Guilluy se soulève et marche sur Paris. Ça va chier...
Le scénario tient à peu près sauf que j'ai quand même du mal à cerner concrètement l'armée versaillaise dans ce flou imaginaire. Mais admettons !
Par contre pour Louis XX là c'est sûr, vous repasserez. Déjà que la France massivement monarchiste de 1871 n'a accouché de rien d'autre quatre ans plus tard que la république, je ne vois pas la nôtre -déstructurée et américanisée à mort- pondre un petit roi même mage.
Thiers (Adolphe, un prénom qui sentait déjà le souffre) avait tout simplement compris que la « république » était la valise la plus étanche pour transporter toutes les sauces en gros, surtout celle du capitalisme libéral sur sa lancée.
Et aujourd'hui ce ne sont pas les Thiers qui manquent, on les fabrique à la chaîne à science po.
Bien...
Sinon, je trouve que notre PR est inexact quand il ne voit que la gamelle promise comme facteur d'équilibre entre les dominants et les dominés en système libéral.
Il oublie la peur, laquelle avait d'ailleurs joué son rôle essentiel dans le cas évoqué précédemment.
Je crois que plus personne n'est dupe du système dans lequel nous vivotons. Le temps des illusions est derrière nous.
Par contre la peur est bien là et le parti du trouillomètre largement majoritaire. Regardez Fillon ! Il a toujours l'air d'être le seul rescapé d'une avalanche, c'est quasiment son image de marque.
Combien de gens m'ont fait l'article élogieux de Marine Le Pen pour finalement lâcher en bout de course que « le problème avec elle c'est que l'on ne sait pas où l'on va ».
C'est sûr qu'avec Fifille (llon) on ne part pas découvrir l’Amérique.
Comme je l'ai évoqué récemment ici, je persiste à penser que MLP aura bien de la chance si elle arrive au deuxième tour.
Si je me goure, fessée, je m'en régale d'avance -pas vous ?

Sébastien 28/11/2016 14:15

Analyse pas idiote. Face à la multitude de donneurs de leçons vis-à-vis du FN, la stratégie "gauchisante" de Marine permet de récupérer pas mal de déçus de la gauche ET de l'extrême-gauche. Mélenchon tapine pour le PS ne l'oublions pas et n'oublions pas non plus que beaucoup (la majorité!) sont déjà passer de l'extrême-gauche à l'extrême-droite (appellations d'origine contrôlée).
Si Fillon incarne "naturellement" la droite de papa (grand-papa?) (arrière-grand-papa?), alors le positionnement actuel du FN tombe pile-poil dans le bon créneau, permettant de labourer dans la continuité et d'en récolter les fruits en temps voulu plutôt que de courir après des stratégies contradictoires et versatiles. Moins le FN en fera, mieux il se portera. C'est exactement ce qui se passe depuis au moins les 5 dernières années. Pourquoi changer maintenant au risque de désorienter et perdre un électorat péniblement gagné?
Il faut juste que le FN ajuste le tir, prenne des appuis solides car il est véritablement la synthèse des fameux appels au "rassemblement" que tout discours convenu et ronronnant se doit de proférer: le ni-droite ni-gauche, mais français est le slogan parfait pour couper l'herbe sous le pied à la fois des islamophobes et des anti-mondialistes du jour (de l'heure? Voire de la minute). Encore une fois j'insiste, cette constance de la part du FN est une très grande force à exploiter pour contrer la soi-disant "honnêteté et franchise de Fillon". Tout a été dit avant, par le FN. Préférez l'original....
Bref, le FN possède toutes les cartes dans son jeu si les têtes pensantes sont lucides et intelligentes. Ainsi, ne pas hésiter à jouer du féminisme pour Marine. Retourner les armes du Système contre-lui est une méthode dévastatrice pour l'enfoncer.
Avant l'heure, c'est pas l'heure, mais après l'heure....Il sera trop tard et pour retrouver un/une candidate charismatique avant longtemps.
Marion? Oui, dans 20 ans. Et en attendant?

Max 27/11/2016 23:47

Tout ce merdier c'est la faute à la surpopulation. On accuse la globalisation et le libéralisme de tous les vices, mais on veut quoi ? Un monde totalitariste où il n'y aurait plus de liberté individuelle et où on ne pourrait plus sortir de son pays ? "la globalisation n'a pas fait reculer la pauvreté" : Oui, c'est vrai, mais elle ne l'a pas fait avancer non plus. Un pays comme Cuba n'est pas libéral, ce n'est pas ce qui le rend plus riche pour autant.

simplet 28/11/2016 13:18

Ouais, mais il y avait quand même un p'tit truc gênant le développement du type de société voulu par le barbu ( encore un): l'embargo par le monde libéral. La trouille de ce dernier que l'exemple castriste se répande.

Ercole 28/11/2016 11:49

J'ai ri Dizemanov, "la gauche et les travailleurs", MOUAAAAAHHH ! Les smicards + dans mon genre qu'on a envoyés dans un logement social à Barbès 18eme ou autres enculeries "faut bouger, vivrensemble, multicul, etc...", ou encore la meuf fifille d'un bon copain de j lang qui me largue parce que je suis "trop pauvre", et je pourrais en raconter des belles histoires sur les gauchistes et le peuple, qu'ils appliquent le paragraphe sur la sureté dans la ddh avant de venir l'ouvrir dorénanvant !!! Meuh non tout ça c'est un sentiment d'insécurité... Le pékin comme moi qu'en ai pris plein la gueule, venir me susurrer ça avec un air de curé sur de son idéologie et un brin dédaigneux, bin ça tourne au cauchemar pour le curé... Demi tour droite et file au trot avant que je te mette un sentiment d'insécurité dans le foie, un bien appuyé qui va te laisser des souvenirs douloureux comme moi j'en ai !!!

Quant au vote censitaire, ils y pense très fort, même le françoué again...

http://lelab.europe1.fr/francois-fillon-jai-presque-envie-de-dire-que-les-jeunes-devraient-avoir-deux-voix-dans-un-referendum-sur-lue-2782741

Alcide 28/11/2016 11:35

StP Max :
Le SEUL problème racine de tous les autres est: La création monétaire privée qui permet aux ploutocrates de se payer la planète avec une imprimante.

NB
-Les pauvres font plus d'enfants parce-que-Ils s'emmerde , pas de sous pour aller au restau et au ciné
-Assurer leur protection quand ils seront vieux
-Pour le plaisir gratos fait main sans passer par l'impôt et le système bancaire.
-Cultiver les champs
_Dans le tas , certains survivent...