Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 11:38

Quand pappy condamne le protectionnisme à Toulouse, il prouve son manque absolu d'intelligence. Le protectionnisme n'empêche jamais les échanges extérieurs, surtout de haute technologie avec peu de concurrents, comme pour l'Airbus. Toulouse, malgré ce que dit Juppé ne serait donc pas pénalisé par la fin du libre échange. Il n'y a pour l'heure que Boeing comme concurrent d'Airbus.
On en reparlera quand les chinois auront fini de bâtir leur industrie aéronautique, et leur industrie de la machine outil (pour l'Allemagne).

Les bredins, vous parlent d'une nouvelle zone de libre échange, en voie de remplacer le libre échange qui ne se fera plus avec les USA.

Il y a une petite chose, une broutille, une vétille, rien, quoi, dont on ne parle pas dans ces débats théoriques.

Le libre échange n'existe que parce qu'il existe un monstrueux ventre, le déficit commercial US, un peu Britannique, français, turc et italien... Mais bon, comparé aux 600 milliards de USD, ça fait un peu faiblard.

La Chine peut gueuler tant qu'elle veut, son excédent extérieur dépend pour bonne partie des USA. Que l'économie US régresse, s'effondre, ou redevienne protectionniste, le problème chinois est désormais la possibilité qu'il y ait une absence de débouchés externes. Progressive dans un cas, brutal dans l'autre.

On voit aussi clairement l'impact d'un programme Juppé ou Fillon sur la balance externe, en la comparant avec l'Espagne. Elle a été brutalement rééquilibrée. Et même plus que ça, parce que l'Espagne a toujours profité de transferts, à cause du tourisme.

Donc, qu'on persévère dans le libéralisme, en faisant une purge, ou que l'on redevienne protectionniste, le constat est le même. La demande externe s'effondre. Sans doute beaucoup moins brutalement avec le substitut d'importations, qui est long, mais rapidement avec le programme de l'enfariné à 44 %.

Le Royaume Uni, de retour vers le protectionnisme devrait aussi voir son déficit extérieur se réduire.

Donc, le libéralisme, n'a qu'une vertu pour les pays qui ne le pratiquent pas, c'est de provisoirement créer des clients naïfs, mais ruinés, assez vite.

Quand aux baisses de l'impôt sur les sociétés, c'est de la fausse naïveté aussi. L'argent épargné n'est jamais réinvesti. C'est un cas d'école jamais réalisé. L'investissement se fait avec de l'emprunt, et l'IS incite à l'investissement quand il atteint le taux de 50 %. Là, c'est le trésor qui finalement le finance, d'abord par les amortissements, ensuite par les frais financiers payés. Tous passant en charges...

Quand on veut le baisser à 25 %, ou 15 %  ? Je peux vous dire l'impact, nul sur l'investissement. Tout se retrouve en dividendes. Pourquoi investir ?

Si la période libérale a pu durer aussi longtemps, c'est qu'elle a reposé sur deux fictions, l'endettement, et le dollar.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Economie
commenter cet article

commentaires

L'apres 24/11/2016 16:27

L'Espagne des années 1990-2000 c'est fini! L'illusion des 15 glorieuses post Franco, l'UE, le camp du bien, blablabla...maintenant retour au réel. Et encore, avec un climat méditerranéen, l'Espagne ne sera pas dans la pire situation.
http://www.romandie.com/news/Gaz-eau-et-electricite-un-luxe-pour-beaucoup-de-familles-en-Espagne/755760.rom

Extraits:
Les pompiers de la région de Catalogne ont aussi alerté des risques. Nous avons trouvé des gens qui se chauffaient en faisant du feu avec des journaux ou même des chaussures, assure le porte-parole d'un syndicat de pompiers, Antonio del Rio.
On se douche une fois par semaine, le vendredi, pour que les enfants soient propres le week-end, explique-t-il.

EnPassant 24/11/2016 11:55

http://www.zerohedge.com/news/2016-11-23/hundreds-veterans-heading-standing-rock-defend-dapl-protesters-police

anonyme 24/11/2016 01:06

La France devient-elle un pays du tiers monde ?
Plus de médecins pour plusieurs millions de français et l'état ne fait rien.
Demain des travailleurs malades au travail, bonjour la productivité.
Est-ce pour augmenter la mortalité afin de ne pas payer les retraites ?

Créons des maisons de santé pour médecins en zone franche ?
https://jscheffer81.wordpress.com/2016/09/01/inegalites-territoriales-et-incurie-des-pouvoirs-publics-cette-france-en-mal-de-medecins/
Article sidérant surtout concernant l'ARS et les histoires de consultants dans le domaine de la santé.
Faire de l'affichage !!!

Doit-on faire des zones/région d'installation obligatoires suivant la zone/région d'études du futur médecin
http://rue89.nouvelobs.com/2012/11/01/faut-il-obliger-les-medecins-sinstaller-dans-les-deserts-medicaux-236726
afin de régler le problème et éviter que les médecins s'entassent sur la cote d'azur comme on le fait pour les policiers
http://www.lapolicenationalerecrute.fr/Concours-et-selections/Gardien-de-la-paix/Inscriptions-gardien
concours pour affectation ile de france ou national
et meme paris est menacé :
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/penurie-de-medecins-paris-concerne-paris-menace_1318557.html
http://www.la-croix.com/Sciences/Sante/Les-villes-manque-medecins-2016-01-20-1200732672
extrait :
En Mayenne, c’est presque le monde à l’envers. En effet, désormais, ce sont les patients de la ville qui vont à la campagne pour trouver un généraliste. « Au début des années 2000, on avait un gros problème de pénurie médicale dans nos zones rurales. Résultat, on a mis le paquet pour attirer de jeunes médecins. Et on a plutôt pas mal réussi. Mais on a ignoré le problème en milieu urbain. Jamais on n’aurait pensé qu’une commune comme Laval puisse être touchée, explique le docteur Duquesnel. Et maintenant, on voit effectivement de plus de plus de Lavallois qui vont consulter là où se trouvent désormais nos jeunes médecins : en zone rurale ! »

EnPassant 23/11/2016 22:11

https://www.youtube.com/watch?v=nhER3WLT9u8

La Gaule 23/11/2016 18:33

Un bonjour à tous en passant entre deux promenades mélancoliques (les feuilles mortes à la pelle... Qui ralentissent les trains... et crottent les escarpins... Tant des vierges que des tapins etc.).

En fait les temps forts des échanges commerciaux internationaux -soit concernant l'économie réelle- sont toujours intervenus dans des périodes protectionnistes, alors qu'ils se sont ralentis dans les périodes de libre échange (thèse de Paul Bairoch dans son « mythes et paradoxes...).
Cas d'école, la « première mondialisation » (expression de Suzanne Berger dans son presque classique petit bouquin) s'était produite durant la phase protectionniste du dix-neuvième siècle qui suivit la guerre civile américaine, avant de se fracasser sur la première guerre mondiale un demi siècle plus tard.
Toute histoire d'effondrement mise à part, l'économie mondiale renoncera au libre échange ou s'enfoncera dans le chaos plus ou moins créatif.
Séquence difficile si l'on admet que le seul aspect tangible de « notre » mondialisation est son volet financier (je ne parle pas de l'aspect culturel qui n'est pour moi qu'un leurre passager). Tout le problème pour LES oligarchies est désormais de faire atterrir la masse des signes monétaires au ras de pâquerettes de l'économie réelle.
Cela ne peut se faire dans un cadre libre-échangiste car l'économie du libre échange est fondamentalement une économie de dette.
La solution des DTS -laquelle éveille l'intérêt de certains sur ce blog- semble taillée pour cela, avec en théorie la perspective de profits gigantesques et d'un pouvoir encore renforcé des dites oligarchies.
De là à y voir un plan méticuleusement et inexorablement appliqué est d'ailleurs un pas que franchissent allègrement d'aucuns.
Je ne vois pourtant là-dedans que la réactivation dans l'urgence et par une fraction de l'oligarchie d'une idée vieille comme la tour de Babel. D'où aussi le marigot de crocodiles que l'on devine s'agiter sous ces eaux, à l'occasion d’événements comme le Brexit ou les élections américaines.
Surtout, j'ai l'impression que ceux qui accrochent à cette idée pensent à tort que le système pourra se sauver par une solution strictement monétaire -on remplace les système dollar par le système DTS et hop ! Passez muscade...
Ils me font penser à ceux qui pensent à l'avenant que la technostructure pourra se maintenir éternellement en l'état, peut importe son cœur énergétique.
Il suffira de remplacer les hydrocarbures par l'hydrogène, le nucléaire ou je ne sais quoi d'autre, et les péages d'autoroutes continueront leur jeu de tirelire comme si de rien n'était (D'ailleurs, c'est l'ami Algarath qui avouait ne pas croire en une quelconque crise énergétique, guère étonnant alors qu'il puisse voir l'arrivée du système DTS comme un horizon indépassable).

Et Fillon dans tout ça ?

Il s'agit à mon humble évidence d'une machine de guerre contre le FN et diablement bien menée. Comme pour Trump aux USA, on a ici un bel exemple de carte pourrie au recto servant de joker maître au verso en dernier recours.
Il suffit de la retourner et de l'exhiber au bon moment.
C'est ni plus moins que le coup de 2007 qui est rejoué au FN sauf que Fillon -ce présumé péquenot au front bas- est un Sarkozy froid, comme le plat du même nom qui nous est ici repassé.
Avec un Fillon jouant les anti-système sur son flan sociétal et migratoire, c'est tout l'électorat « sudiste » du FN -les petites classes moyennes chauffées à blanc après l'attentat de Nice- qui risquent de franchir à nouveau le Rubicon « républicain », comme elles l'avaient fait il y a dix ans en faveur du nain.
Atout majeur du sac en bandoulière, ces classes vieillissantes et accrochées à leur patrimoine sont farouchement opposées à une remise en question de l'euro, dans lequel elles persistent à voir la « protection » martelée par les médias.
J'ai envie de dire -pour me payer la fiole du Grand Couillon Soral- que cet électorat aspire autant à la droite des valeurs qu'à la droite du travail.
Dans ce cas de figure et face à ces renégats en puissance, le FN joue perdant à tous les coups. Soit il fait dans la surenchère sociétale mais il aura alors le handicap de rester opposé au « talisman » euro (j'emprunte cette heureuse expression à JC Werrebrouck), soit il apparaît comme une version molle des « républicains » -ce qui sera un comble- avec EN PLUS le boulet d'être contre la sainte relique anti-barbare.
Il est symptomatique que l'inénarrable « Aimefric » Chauprade (dixit l'excellent Yannick Jaffré) ait rallié sans tarder la nouvelle armada pour « faire barrage au FN ». A la place de Marine, je considérerai aussi la fidélité réaffirmée à son endroit du maire de Béziers pour ce qu'elle est : une menace très conditionnelle.
Sur l'autre bord politique, le cas Fillon va permettre à la gauche de recoller les plâtres sur le vieil air rhétorique de la Grande Famille de la gauche contre la droite réac, avec en plus le confort de pouvoir toujours faire d'une pierre deux coups quelle que soit la nature de la cible. Fillon ou le FN, c'est pareil, tous fachos, tous racistes.
Il n'est même pas dit que le préposé institutionnel à la voiture balais électorale ne reprenne du service au bénéfice de La Famille. Le petit Staline sympa -je veux parler bien sûr de Mélenchon- à fait pire durant son erratique carrière (qui a dit ici un jour que celui-là savait où il allait -il devait sortir de cure).
L'électorat de la « diversité » lui sera alors plus que jamais acquis à la Sainte Famille, car pour l'instant cet électorat n'a que la mémoire courte du tapin, lequel, c'est bien connu, n'a de compte à rendre qu'à son maquereau.
Non, je répète que tout ceci est bien trop logique pour n'être du qu'au hasard, et je vois MLP bien mal partie face à cette embardée dont je mettrai ma main au feu qu'elle la désarçonne du petit nuage où elle s'était installée.
Je pense depuis longtemps avec d'autres que 2017 ne pouvait être une échéance cruciale, la force d'opposition représentée par le FN reposant trop sur des ambiguïtés. Il faudrait pour le coup un réel effondrement pour réaliser un véritable intérêt commun à ses composantes et servir de catalyseur à toute la société française.
Cet effondrement n'interviendra pas d'ici le printemps 2017, l'oligarchie européenne le circonviendra par tous les moyens et en trouvera d'autres inédits s'il le faut (à ce sujet, l'entente possible Trump-Poutine risque de réserver bien des déconvenues au camp national).
Au mieux Marine sera écrabouillée au deuxième tour par la grande alliance républicaine rameutée en troupeau sous la bannière du talisman euro.
Ce n'est qu'au-delà que nous emprunterons un autre boulevard, mais le péage sera dur à négocier.
Fillon n'est bien sûr qu'un bonimenteur de plus, toute application politique concrète de sa rhétorique lui étant interdite par sa fidélité canine au système de l'euro, comme l'a bien analysé Jacques Sapir :

https://russeurope.hypotheses.org/5446

Il est probablement le premier de sa classe à en avoir conscience, sans plus d'illusions, si l'on en juge par ses aveux d'un jour rapportés par Philippe de Villiers :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Francois-Fillon-en-2007-a-Philippe-de-Villiers-C-est-eux-Bilderberg-qui-nous-gouvernent-42714.html

La seule stratégie « incorrecte » dévolue à Marine LePen ne peut aujourd'hui que se situer de ce côté-ci pour au moins poser un jalon sur l'avenir. Plus que jamais elle ne pourra garder de son aura de trublion qu'en restant contre vents et marée la seule candidate de poids contre l'euro.
Toute autre stratégie d'incorrection lui est désormais interdite comme je l'ai dit plus haut, et l'ami Aldo Sterone se plante complètement à ce sujet en prétendant le contraire.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Francois-Fillon-en-2007-a-Philippe-de-Villiers-C-est-eux-Bilderberg-qui-nous-gouvernent-42714.html

Aldo oublie tout simplement que la partie est plus difficile à jouer en France qu'aux USA, car ici elle se joue à trois sur deux tours, et non plus à deux sur un seul.
Je sais que ma position à un petit air de désespérance mais l'on en revient toujours au stoïcisme.
La condition humaine c'est le temps...

War and Love, les mecs.

La Gaule 24/11/2016 09:25

La mémoire de mon ordi a confondu Aldo sterone avec de Villiers.
Mille excuses les vieux.
Je vois d'ici le vendéen avec un teint mat, des lunettes noires et la même coupe.
Pour ceux qui s'amusent avec photoshop.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Aldo-Sterone-De-la-necessite-du-politiquement-incorrect-pour-le-FN-42730.html

Ercole 23/11/2016 18:22

Je constate que vous trouvez la petite anglaise à votre gout vous aussi... :-))

Présentation

compteur

Recherche

Catégories