Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 08:43

Il n'y a pas qu'aux USA que ça bascule. Après la Bulgarie qui élit un pro-russe, c'est au tour de la Moldavie d'élire un candidat pro-russe à la présidence.

Malgré les 800 millions d'aide de l'UE dans la période 2010-2015. Pendant ce temps, on s'apercevait qu'un milliard d'euros avait disparu...

Une Moldavie, d'ailleurs, qui se plaint du peu d'empressement de la Russie à l'avaler.

L'union européenne est ici synonyme de vol et de prédation. Ce en quoi, ils n'ont pas tort. Mais il y a quand même 40 % de zigs capable de voter pour son candidat...

Les voleurs, menteurs et tricheurs brandissaient un drapeau européen, ils étaient donc intouchables.

Il est d'ailleurs très cocasse d'entendre dire que les Moldaves ont "bénéficié", d'un accord de libre échange avec l'UE, eux qui n'ont absolument rien à lui vendre, ou du moins, rien qui correspondent aux normes. Comme les Ukrainiens.

Les Moldaves avaient été chargé d'accueillir 30 000 syriens. On imagine la gueule des Moldaves, qui vivent avec 5 euros par jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Mario 14/11/2016 11:22

Bonjour à tous !

J'ai fait un bout d'étude avec deux russes de Moldavie, en 2005. Ce qu'ils m'ont raconté vaut peut-être la peine d'être partagé ici :

La Moldavie était le potager de l'URSS, les meilleurs produits agricoles, surtout les légumes, poussaient la-bas. Ces produits étaient, parait-il, introuvables et inaccessibles ailleurs qu'en Moldavie et dans les ministères et autres datchas d’apparatchiks, c'était le top. Le pays était d'ailleurs dédié à l'agriculture à tel point que la plus grosse entreprise moldave au lendemain de l'effondrement de l'URSS était une porcherie/abattoirs, c'est dire.

Les deux moldaves avaient travaillé dans cette entreprise, cette dernière, comme tout le reste de l'économie, s'est effondrée en qq mois à cause précisément des normes, législations nouvelles sorties du chapeau (la main de Bruxelles disaient-ils), et spéculation déloyale sur les produits agricoles : la productions agricoles européennes ayant été dopée dans les années 90 afin d'étouffer les producteurs de l'Est par la chute des prix, la carcasse de porc équarri ne coûtait alors en Moldavie pas plus de 20cts d'€ !! Un carnage !