Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 20:07

Pour ceux qui me lisent depuis longtemps, ils savent mon point de vue sur le chauffage électrique classique, à effet joule. Un scandale, un gouffre, destiné à justifier un choix mégalomaniaque d'un nombre injustifié de centrales nucléaires.

Pue cher à l'installation, c'est un gouffre à l'utilisation, et donne une fausse idée du panier énergétique français. 82 millions de TEP (tonnes équivalents pétrole) sont dans "pertes et ajustements", dans le fait que les 2/3 de la production d'une centrale nucléaire ne sert qu'à chauffer l'eau de la rivière...

Tout est dit dans l'article, sur dimensionnement des réseaux, choix coûteux et inutile la plupart du temps. Et qui coûte la moitié de la facture électrique.
Le profiteur étant le promoteur, le bailleur, pour le bailleur, c'est moins évident. Le chauffage électrique est un repoussoir.

La carte des  quartiers pourris souvent se calque sur celle du chauffage électrique.

En ce qui concerne la pac (pompe à chaleur), si la réduction des quantités consommées est réelle, cela n'enlève pas le problème de la pointe. On peut prévoir une relève thermique en cas de pointe de température négative, mais le plus souvent, c'est une simple résistance, beaucoup moins chère. Et qui accroit la pointe.

Tout cela était déjà un phénomène global de décadence, que seul un pays riche pouvait se payer.

Mais l'article ne dit pas le problème de la désindustrialisation, dont EDF porte une écrasante responsabilité. Non contente de fournir des subventions pour les grille-pains, EDF a fourni des subventions écrasantes aux entreprises du secteur privé pour s'équiper en matériel de chauffe électrique.

Dans le cas que j'ai vécu, c'était 110 % du montant hors taxe. C'était une forge de 2000 tonnes. Les mandrins forgés étaient préalablement chauffés dans des fours à gaz, avant d'être saisis par une pince, et forgés. Un four était éteint, et à l'abandon. (ce genre d'équipement ne s'arrête jamais).

C'était un four électrique qui avait fonctionné un mois. Après, les chiffres de la comptabilité analytique étaient tombés. Il coûtait 3 fois le coût d'un four à gaz. Il avait donc été arrêté sans délai. Mais dans cette entreprise, la comptabilité analytique existait... Ailleurs ?

Sur la vallée de l'Ondaine, j'ai fait le compte les années suivantes. Toutes les entreprises industrielles qui avaient déposées le bilan avaient "bénéficié" des largesses de not'bon électricien.

Quelques années plus tard, j'ai fait un audit dans une autre entreprise. On me soufflait que c'était la faute aux effectifs ou au 13° mois. Mais il y avait aussi une splendide fonderie d'aluminium, subventionnée elle aussi, dont on était très fier.

Sur le moment et rétrospectivement, je suis très fier d'avoir mis le bordel dans cette entreprise en leur révélant le pot aux roses... Eux non plus n'avaient pas de comptabilité analytique... Devant mes dires, une floppée d'ingénieurs se mit à gamberger, calculer et confirmer mes propos... Ils n'avaient pas vu le nez au milieu de la figure.
EDF n'est pas notre amie. C'est une firme, qui, il y a bien longtemps, a fait un investissement indu et surdimensionné, et se charge, depuis, de nous le faire payer.

Petit a parte marrant : dans mon lieu de résidence, not'bon électricien a démarché tout le monde pour nous démontrer les avantages de la pompe à chaleur. Sauf les deux pékins qui avaient des convecteurs.

L'intérêt d'une firme est l'intérêt d'une firme, pas celle du pays, ci celle des consommateurs.

Là aussi, la fuite vers la complexité a été une mauvaise idée. La bonne idée, c'est de ne pas consommer, et d'isoler. D'ailleurs, pour des maisons passives, des constructeurs équipent quand même de convecteurs. Pour rassurer madame, le plus souvent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie Immobilier
commenter cet article

commentaires

anonyme 19/12/2016 20:25

@Patrick dit :
"Pour ceux qui me lisent depuis longtemps, ils savent mon point de vue sur le chauffage électrique classique, à effet joule. Un scandale, un gouffre, destiné à justifier un choix mégalomaniaque d'un nombre injustifié de centrales nucléaires. "

Sauf qu'avec les maisons BBC et RT2012 et immeubles HQE et les plans de rénovation énergétiques, il faudra trouver de la nouvelle consommation d'électricité.
Le véhicule électrique est le bienvenue, mais il y a le problèmes des bornes de recharges si on veut sortir des centres urbains :
Voiture électrique: Bolloré n'a pas installé une seule borne de recharge
http://www.lefigaro.fr/societes/2016/12/19/20005-20161219ARTFIG00051-voiture-electrique-bollore-n-aurait-pas-installe-une-seule-borne-de-recharge.php
peut-être que Bolloré est échaudé par l'histoire de sa licence Wimax où il a perdu beaucoup d'argent :
http://www.universfreebox.com/article/29471/Le-haut-debit-fixe-via-la-technologie-Wimax-est-un-echec
On dirait la meme histoire que le Wimax ou Free a une licence nationale et a peu fait de déploiement
http://www.arcep.fr/?id=7108

par contre les collectivités locales font des efforts mais se limitent à cause de Bolloré qui est sensé en installer:
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/bornes-electriques-la-bretagne-s-equipe-1031207.html

Question:
Est-ce que les bornes de recharge électrique vont devenir aussi inutiles rapidement que les bornes de téléphonie sans fil BeBop https://fr.wikipedia.org/wiki/Bi-Bop (durée 3 ans environ)
parce que l'autonomie des batteries va devenir suffisante rapidement.
Bolloré le sait-il déjà et donc n'investit pas à perte ?

Ercole 19/12/2016 18:05

Donc je me casse pas le cul à changer mes convecteurs premier prix pour du convecteur pas premier prix et je fais rentrer du bois pour mon pôele ? Début novembre, avec les deux convertos allumés, y faisait à peine 18, avec le poêle on est passé à 23 du jour au lendemain ! Même 26 le soir où bouffé par la fièvre je lui ai rempli la gueule... Dans le solaire j'ai vu aussi qu'il y a aussi le simple chauffe eau à basse technologie (un serpentin rempli d'un fluide qui aboutit dans un ballon ou direct dans un radiateur) et dans l"éolien j'ai vu une petite éolienne en plein marseille, un peu plus grosse que celles qu'on voit sur les voiliers... Investissements qui seraient vite rentabilisés si les prix dérapent... Je vais me racheter un vélo pour commencer tiens...

Max 19/12/2016 08:14

Le seul moyen d'arrêter cette gabegie ça sera d'augmenter drastiquement le prix de l'électricité. L'électricité devrait coûter trois fois le prix de gaz, et non pas deux.