Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 20:33

Le petit collégien de l'Elysée a quasi démissionné. Au bord des larmes, il a dit que personne ne l'avait compris, malgré tout le bien qu'il avait fait...

Risible. Même pas fichu de réussir sa sortie. Certains disaient que les primaires était une américanisation de la vie publique inutile.

Ils ont eu une vertu dépurative et éliminatoire. Les candidats pré-emballés par les médias et le système, à savoir Juppé, Sarkozy, Hollande, et pour lesquels on devait voter par répulsion de l'autre.

Cela a vécu, et le phénomène a été le même aux USA. Les candidats bien propres sur eux ont été balayé au Parti Républicain, par un candidat bien plus intelligent, retors et éclairé que ce que l'on a dit. Côté démocrate, simplement, le battu par tricherie, Sanders a suivi le politiquement correct, voulant condamner Trump.

Vote en Autriche et en Italie, à hauts risques. Pour le monde en place. A haute teneur en espoir pour les simples gens. Dire que la propagande, ça ne marche plus. Que le catéchisme antinazi est obsolète. Il serait temps, plus de 70 ans après la guerre. Mais il est bien connu que les résistants du 32 août sont les plus courageux et les plus vindicatifs.

Certains disent que les élites veulent faire endosser la responsabilité de l'effondrement au suivant. Il reste que si la république a endossé l'effondrement économique commencé sous Louis XVI, l'idée de royauté n'en a pas tellement profité... La restauration royaliste a toujours été fragile...

Et puis, qu'on t'ils appris de l'histoire ? Si on a qualifié Fidel Castro de tyran régnant par la terreur, ce qui est vrai, il n'était pas QUE cela. Il a aussi donné un service de santé efficace, l'éducation et la stabilité dans l'emploi, même mal payé.
Qu'ont à offrir les opposants ? Privatiser la santé, l'éducation, à l'américaine (chère et dévaluée), et virer 2 ou 3 millions de salariés, certes guère utiles, mais qui se retrouveront sans rien...

Comme je l'ai dit, un dictateur ne peut se maintenir que s'il amène un certain bien être économique.

François Hollande, gauleiter de la province France n'a apporté que régression, chômage, et malheur. C'était un dictateur, parce qu'il ne tenait aucun compte des aspirations du peuple. Lui savait, les autres étaient des crasseux ignorants, pas fichus de se brosser les dents.

Il a eu le sort de Elstine, encore plus rapidement que lui. Lui au moins, n'a atteint les tréfonds qu'au bout de son second mandat.

Les généraux les plus célèbres, ceux que les soldats suivent jusqu'au bout de l'enfer, eux, tiennent compte de leur avis. Ils vont prendre le pouls des troupes, en s'y mêlant, c'est ce que faisaient Hannibal, aussi bien que Napoléon.

Hollande, Chirac, Sarkozy, eux, se contentaient de vivre en vase clos, parmi leurs égaux, friands et férus de s'en mettre plein les poches.

Plus le temps passe, plus je comprends le bain de sang de la révolution.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

dizemanov 02/12/2016 13:35

[La décision de Hollande, qui n’est rien d’autre qu’une démission de débâcle, est un signe d’une très grande force symbolique.
Elle peut être qualifiée de “fin du commencement” (le “The End of the Beginning” de Churchill) de la crise française qui n’est que l’expression durable de la crise de l’ensemble de l’occident dans un pays (la France) d’une sensibilité extrême et prémonitoire.]

http://www.dedefensa.org/article/la-parallele-convergente-lbj-hollande

anachorète 02/12/2016 09:33

"Avant que les médecins le débranchent, le patient a eu un flash de lucidité."

dizemanov 02/12/2016 09:11

et de 3 !
3 de moins !
Аллилуи́а !
Aux suivants
Аллилуи́а !
https://www.youtube.com/watch?v=dBc0pE4f50g

Jaï-L 02/12/2016 08:56

5 ans de perdus pour la France et les français.

La Gaule 02/12/2016 08:52

"Plus le temps passe, plus je comprends le bain de sang de la révolution."

Vous comprenez quoi ? Quel l'on vienne vous éventrer dans votre village (« je vous ai compris » direz-vous en vous tenant les tripes).
Le problème aujourd'hui est que les nouveaux princes et leurs cliques de privilégiés -calotins et robins pas morts, ils ont simplement changé de masque- se réclament des principes révolutionnaires de 89.
Vous et moi ne sommes alors tous que des vendéens en puissance, même si cela vous défrise.
Et tous ça pour quoi ? Oui la restauration a été fragile mais elle a bel et bien eu lieu, et son char a bringuebalé encore soixante ans.
Quant à l'ordre des princes en Europe, il a duré encore duré un siècle et bien tassé.
Vous évoquez Eltsine, mais son successeur a pris soin, lui, de fermer le robinet à hémoglobine avant de passer aux choses sérieuses.
Il faut dire qu'au nom des siens, Poutine en avait soupé des révolutions, à commencé par la nôtre -la vôtre chérie.
Tenez, un petit texte pour vous rafraîchir la mémoire, extrait de ce livre édifiant :

https://www.herodote.net/L_effroyable_tragedie-bibliographie-375.php

« Ma destinée n'est pas accomplie, je veux achever ce qui n'est qu'ébauché. Il nous faut un code civil européen, une cour de cassation européenne, une même monnaie, les mêmes poids et mesures, les mêmes lois ; il faut que je fasse de tous les peuples d'Europe le même peuple et, de Paris, la capitale du monde.  Voilà, Monsieur le Duc, le seul dénouement qui me convienne»

C'était la justification de Napoléon adressée à Cambacérès pour justifier la future invasion de la Russie.
Et il sortait d'où votre nabot corse (au passage on comprend que certains abrutis identitaires qui se réclament encore de lui se disent avant tout « européens ») ? Je veux dire quel est l’événement historique heureux qui l'avait fait roi pire que les rois ?
Vous nous pelez le jonc à la fin avec votre Révolution Française, Cher PR.
Mais on comprend que vous soyez en colère.
C'est aussi pour ça qu'on vous aime bien.

Ercole 02/12/2016 20:55

Bonaparte n'est pas QUE l'envahisseur de la Russie, il n'a pu obtenir ça qu'après avoir succédé au directoire, et c'est un soulagement pour les français qu'il ait mis un terme à ce déchet de 1789... Scylla c'est la même histoire... On pourrait remonter bien loin qu'on retrouverait ça... L'homme qui a la confiance des gueux qui vient abattre un système pourri... Napoléon je le connais bicoze Talleyrand... Un passage de la vie de Talleyrand... On a ses chouchoux... Et la période qui reste glorieuse du corse, hormis ses victoires en Italie, c'est la fin du directoire, comme le général qui termine la IVeme ! Il croit la fin de la chienlit, peut être seulement il espère... Evidemment c'est pas moïse qui revient, mais le peuple lui, la sureté de sa piaule et sa gamelle, il vote pour ce minima ! Le pétrole va augmenter à nouveau, jusqu'à la guerre sans doute... Les blocs se dessinent, l'occident après l'orient se raidiffie... C'est pas un épicier qui dirige l'Egypte après les "évènements"... Même d'ici on entend les larmes des épiciers de l'ue... Peu importe la porte de sortie immédiate de ce monde de fous ! Oui Oui !!! Peu importe !!! Je sais ça sonne très années 30 quand moi j'entends fin du directoire... On est sans doute pas au même endroit d'où des sonorités différentes... La province est en secession des grandes villes et le pouvoir est exclusivement exercé par les grandes villes à la manière laurence rossignol, lissenko again on veut changer les bases du monde dans l'improvisation... La réaction c'est fillon chez les notables, un genre de louis philippe, et mélenchon et le pen chez les ploucs qui découvrent une mosquée salafiste dans leur bout du monde de 16 000 habitants... Ils ont des enfants dans les écoles où viennent aussi des femmes voilées de bas en haut... Et une mosquée salafiste... Là le roman national gauchiste en prend un coup... La gauche se saborde pour pas laisser la région au fn qui fait déja presque 45% au premier tour... Le pourcentage au niveau national, grandes villes et consorts, tempèrera ce coup de sang mais ne l'annule pas... Et les marseillais ne voteront pas dans le Var pour les législatives...