Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 13:40

On a parlé de "l'élection du peak oil", à propos de Trump ? Mais les élections du PO sont là depuis un certain temps. On peut dire que l'élection d'Obama, c'était déjà l'élection du PO.

2012 en France, c'était aussi l'élection du PO, et 2017, aussi.

Le pétrole, c'est gras, et cela huilait pas mal les rouages de l'économie. Quand il y en a moins, plus cher, ça grince plus. L'économie actuelle, c'est faire fonctionner des machines, moins de machines, c'est moins d'emplois.

En outre, 2016 aux USA, c'est plutôt l'élection du coal peak ou pic charbonnier.
Pour imaginer l'ampleur de la crise, le charbon, c'était 1000 millions de tonnes, vendus à 120 $ la tonne, c'est devenu 700, vendus 30 $ la tonne. Au lieu de 120 milliards de recettes, c'est 20. Moins cent milliard, c'est dur à avaler. Un emploi direct dans le charbon, c'est beaucoup d'emplois en aval, parce que c'est fortement consommateur de fournitures industrielles, d'infrastructures, que les salaires étaient forts, suivant la norme américaine.

Devant cette chute, d'ailleurs, la tête de Warren Buffet était instructive. Première ou seconde fortune des USA suivant les années, sa société d'investissement est quand même basé sur du concret, notamment des voies de chemins de fer, qui véhiculent énormément de charbon. Beaucoup moins maintenant. Tuant le prix du fret ferroviaire, et la rentabilité des réseaux. Un réseau, c'est fait pour servir le plus possible. Sinon, ce n'est plus rentable.

A l'américaine, aussi, le mineur est dur à la tâche. Il travail durement, pour de bons salaires. Il est comme le docker, capable d'enfiler les heures supplémentaires sans sourciller. Il a un sentiment de puissance, en haut de ses machines.

" Les électeurs peuvent pardonner les scandales, le fanatisme, la négligence, la stupidité et à peu près tout le reste, mais quand ils voient leur niveau de vie tomber, les emplois disparaître, leurs enfants sans avenir (et parfois sans rien à manger), ils accusent les politiciens, à tort ou à raison. Les politiciens prétendent généralement avoir des solutions qui impliquent presque toujours un chemin ou l’autre vers la «croissance». "

Le politicien a toujours tort. C'est lui qui organise la société. Il ne peut pas ne pas voir le problème énergétique. Bien sûr qu'il est salutaire que les consommations baissent, mais on ne peut pas s'en tirer en disant, "c'est bien". Oui, de mon point de vue, c'est bien. Mais il faut en tirer toutes les conséquences en amont et aval.

Parler de relancer la croissance, c'est faire preuve de 30 ans de retard.

Même si tout est informulé, toutes les élections sont celles du peak oil. Et du pic toutes énergies, d'ailleurs.

Que donne t'on comme moyen de vie et de survie aux exclus ? D'autant que le reste de l'énergie existante empêche -pour le moment- tout développement  d'une autre économie localisée.

Sans doute, l'élection US est la plus polarisée, entre les exclus, et les riches inclus. Et les bruits de trucage de l'élection du 19 décembre pourraient être ravageurs, et décider d'une guerre civile.

L'argument de la majorité des voix n'en est pas un. Le contrôle du corps électoral n'est pas national et beaucoup d'immigrés non naturalisés ont votés. Et les USA sont une union d'états. Pas une nation. Avec une guerre civile pas digérée depuis 150 ans, on risque de voir celle-ci ressurgir. la guerre civile n'était pas une guerre pour ou contre l'esclavage. Elle était le résultat du droit des états. Et le fossile, a joué un rôle dans l'abolition, en rendant l'esclavage inutile et obsolète. Il est donc normal que les britanniques l'aient supprimé en premier, avec leur tas de charbon permettant de remplacer les esclaves par des esclaves mécaniques bien plus nombreux encore. 

La raréfaction du pétrole, non organisée, et non préparée, amène à la catastrophe. La charge du politicien, c'est de préparer l'avenir, donc prendre, dans un premier temps en compte la réalité du problème.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

dizemanov 16/12/2016 17:06

Ne pas partager notre richesse avec les pauvres,
C’est les déposséder de leurs moyens d’existence.
Nous ne possédons pas notre richesse, mais leur richesse.
(Jean Chrysostome)

Dizemanov 16/12/2016 03:53

Je crains beaucoup les personnes un peu lâches et faibles, aux multiples ambitions refoulées, surtout lorsque, habilement manipulées, elles se sentent humiliées et sont rendues hystériques par la défaite ... elle peuvent alors se montrer redoutablement mauvaises et se révéler prêtes à tout pour se venger de toutes les humiliations qu'elles ont subies dans leur vie de merde.
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/alep-il-y-a-une-incroyable-complaisance-de-la-classe-politique-francaise-yannick-jadot-894971.html

Dizemanov 16/12/2016 03:48

Même à dose modérée, la raie publique rend non seulement con mais elle rend fou, on en voit l'exemple parfait avec Hollande.
Un ultimatum à la Russie avec des ONG de merde, mais quelle bonne idée il va nous faire écraser par la Russie ce con.
Non seulement ces gouvernants sionardo-islamo-gauchistes mal lavés (USA, France, Arabie Saoudite etc... ) agressent et déstabilisent la Syrie mais en plus ils en accusent Poutine, c'est le monde à l'envers.
Daladier était un con mais Hollande et un con et aussi un fou.

Alcide 17/12/2016 10:44

L'ultimatum du traître connard en chef de la Raie Publique certainement motivé par le dépit conçu lors de l'arrestation des officiers de l'OTAN dont de nombreux français à Alep par l’armée syrienne.
Ainsi la preuve est faite de l’activité terroriste officielle en Syrie de l'OTAN et des gouvernements en place de l' EU.
Les Charlie et autres mitraillés par les bataillons du Gladio savent maintenant qui les a estropiés.

L'OTAN est directement impliquée en Syrie: PREMIÈRE LISTE (officieuse) DES OFFICIERS CAPTURÉS À ALEP
http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2016/12/17/34696578.html

Coséquences:
Réseau Voltaire — Le Conseil de sécurité siège à huis clos, ce vendredi 16 décembre 2016 à 17h temps universel, alors que des officiers de l’Otan ont été arrêtés ce matin par les Forces spéciales syriennes dans un bunker à Alep-Est.
http://www.voltairenet.org/article194584.html

Horzabky 16/12/2016 11:38

D'après le Larousse en ligne, un ultimatum c'est une "note par laquelle un État somme un autre État de donner satisfaction à un certain nombre d'exigences dans un délai limité, et de façon péremptoire, faute de quoi l'état de guerre naît automatiquement à l'expiration du délai. (L'ultimatum précède la déclaration de guerre.)"

Hollande n'a formulé aucune exigence précise, sauf de "mettre fin au massacre", ce qui est déjà le cas puisque les forces gouvernementales ont gagné la bataille d'Alep. Ce qui est navrant, c'est que la constitution de la 5e république lui donne le pouvoir d'entraîner tout seul le pays dans la guerre, comme Sarko l'a fait contre la Libye et comme Hollande a essayé de le faire contre la Syrie le 31 août 2013 (mais Obama n'a pas suivi, et Hollande ne voulait pas que la France y aille seule).

Hollande n'a aucune expérience en diplomatie, sinon il se serait bien gardé d'utiliser un mot aussi lourd de sens que "ultimatum". Il ne va rien faire, et s'il voulait faire quelque chose il ne serait probablement pas obéi. Fin de règne.

Hollande n'est respecté par personne, depuis longtemps :

https://www.youtube.com/watch?v=STpWVZiv4l8

Dizemanov 16/12/2016 03:20

Daladier revival :

http://breizatao.com/2016/12/13/syrie-les-djihadistes-ecrases-a-alep-hollande-menace-la-russie-dun-ultimatum/


Ce grand con de 1ere catégorie en est vraiment capable. En tout cas la ressemblance avec daladier est troublante !

https://youtu.be/U4RwnBdGe0E

Horzabky 15/12/2016 23:02

Je suis impressionné par la rapidité avec laquelle nos sociétés se délitent. Au niveau de la liberté d'expression, par exemple. Les pouvoirs en place essaient de censurer les réseaux sociaux. Notamment en Allemagne, où Merkel, qui veut se faire réélire fin 2017, sait qu'elle n'a rien à craindre de la presse mainstream, qui est tenue bien en laisse, mais tout à craindre des réseaux sociaux incontrôlables. Sans les réseaux sociaux, le presse mainstream allemande n'aurait même pas parlé des agressions du Nouvel An à la gare de Cologne (dernier bilan : 28 femmes violées, plusieurs centaines d'autres agressées sexuellement).

De leur côté, les Américains ont commencé une guerre contre les "fake news". Hillary Clinton les a accusés d'être responsables de sa défaite. Les anti-Trump ont sorti une liste de "fake news", les sites de fausses nouvelles, dont ils ont une conception assez large :

http://www.propornot.com/p/the-list.html?m=1

Une cabale est en cours pour empêcher Trump d'être nommé par les Grands Électeurs, et une campagne anti-russe et anti-Trump est également en cours, décrivant Trump comme un agent de Poutine, par exemple ici :

https://www.theguardian.com/commentisfree/2016/dec/11/donald-trump-republicans-russia-putin

Ce sont bien sûr les mêmes qui accusent les autres d'être des "conspirationnistes"...

L'oligarchie panique pour de bon. Je ne sais pas s'ils se rendent compte que si Trump est écarté de la Maison Blanche par des manœuvres douteuses, les USA seront au bord de la guerre civile.

On peut s'interroger sur les raisons de ce délitement accéléré. J'en vois plusieurs, dont la plus profonde est l'épuisement des ressources naturelles, et l'angoisse, souvent muette, mais bien réelle, qui saisit de plus en plus de nos concitoyens. L'immigration de masse sur toute l'Europe, qui s'est ralentie mais pas tarie, a confirmé ce dont beaucoup de gens se doutaient : nos sociétés occidentales n'ont plus d'avenir.

L'apres 15/12/2016 18:29

Si le charbon est en crise parce qu'il est brûlé pour fabriquer de électricité, pourquoi n'en fait on pas du carburant liquide pour les transports (coal-to-liquid) comme en Afrique du Sud et en Chine? Je suis tombé sur un rapport de BP une fois qui disait que la liquéfaction du charbon était gardée comme alternative une fois atteint les coûts et les retours énergétiques critiques sur le pétrole.
Je me souviens avoir visité une installation au Qatar ou le gaz est transformé en pseudo-diesel ce qui permet au Qatar de produire des carburants liquides sans pétrole presque (le Qatar étant un petit producteur de pétrole).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pearl_GTL
Bon la qualité des carburants ne sont pas exactement les même que ceux issus du pétrole mais ils sont mélangés aux carburants conventionnels.
https://en.wikipedia.org/wiki/Gas_to_liquids
Si Trump promet de relancer le charbon, il se pourrait qu'il soit liquéfié sous réserve de monter les usines nécessaires. Ça peut se faire vite (cf le Reich et l'Afrique du Sud Apartheid). On pourra ainsi masquer (un peu) le peak oil avec des liquides non conventionnels. Bien sur c'est toujours le principe de "encore une minute de plus monsieur le bourreau" ou Bip-Bip moulinant en l'air encore un peu plus longtemps avant de tomber.