Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA COMPLEXITE

17 Décembre 2016 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Gail Tverberg parle encore de complexité. J'analyse différemment. Le complexification a été une réponse à la crise de 1973, et la plupart du temps, pas une réponse heureuse.

La montée de la sphère financière par l'endettement, était ce nécessaire ? Pas forcément. C'était ajouter une complexité non désirable. On a crée une bulle financière et d'endettement, qu'on essaie de gérer, sans y arriver. Le problème, c'est qu'elle est trop grosse, et que les canons en vigueur depuis 1973, assassins.

La mondialisation dévoreuse d'énergie était elle un passage obligé ? Encore moins. Cela peut s'analyser surtout comme le pillage des mines de charbons chinoises, par exemple. On a claqué en quelques décennies, des ressources qui pouvaient tenir des siècles.
Sans doute le syndrome "île de Pâques". Pour rappel, l'île de Pâques a eu une  très longue période pendant laquelle 40 % de l'île restait boisée, capital foutu en l'air en quelques décennies, jusqu'à ce qu'il n'en reste rien et que l'ile connaisse une guerre d'extermination. .

Sans doute, le pouvoir politique n'a t'il plus protégé la ressource, et en la sacrifiant, voulu se donner du temps. Le même phénomène s'est produit en Angleterre et en Irlande, lors des périodes révolutionnaires du 17° siècle, et pour l'Irlande, après la défaite de la Boyne. Les féroces lois de Guillaume le conquérant n'étaient plus appliquées.

Construire un aéroport en plein pic oil ? C'est une galéjade ? Ou les décideurs sont ils complétement paumés, perdus, corrompus, ou le tout à la fois ? Ils se gargarisent des propos de l'IATA, qui prévoit le doublement du nombre de passagers. En oubliant que le même IATA qualifie le transport aérien "d'activité caritative", tellement elle est non rentable. (Comment devenir millionnaire ? Simple, être milliardaire et acheter une compagnie aérienne..).

La déformation du PIB en faveur du tertiaire est surtout la marque de son caractère frelaté. Commerce de gros, commerce de détails, loyers, frais de santé.

Ils n'ont pas jeté le calcul du pib comme le bébé avec l'eau du bain. Ils ont gardé l'eau du bain, et jeté le bébé.

Le pib productif est en chute, très marquée depuis 2008. Pour les meilleurs cas, la simple stagnation est là, mais il y a d'autres sujets de crises.
Et on en rajoute. Prenez 1.2 millions de réfugiés, pouvant produire 100 KWh par an (c'est la force de travail d'un homme dans la force de l'âge), c'est le 1/12 d'un baril de pétrole.
Pendant ce temps là, la consommation de pétrole européenne baisse de 15 millions de tonnes par an, soit environ 93 à 99 millions de barils.

Le "plus" apporté par cette immigration, c'est donc, 100 000 barils par an... La complexification des sociétés a été la voie de sortie de la crise de 1973. Et me recours au renouvelable n'est sans doute pas une impasse. Mais sans doute est ce que le débouché sera une juxtaposition de solutions locales. Comme l'était l'économie du XVIII° siècle.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jojo 18/12/2016 07:47

Pour aller dans le sens de nôtre hôte sur la chute du commerce mondial : on envoie à la casse des porte-conteneurs géants qui ont à peine navigué ! 7 ans pour celui-ci , record du monde battu !!!!!
Infos ici : http://jeunemarine.fr/breves/un-porte-conteneur-de-7-ans-part-pour-la-casse/ et là : http://www.meretmarine.com/fr/content/un-porte-conteneurs-age-de-7-ans-envoye-la-demolition