Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 13:40

Pas de risques, nous dit la hiérarchie de l'entreprise. Bien entendu, elle ne vous sortira jamais qu'elle fait partie d'une activité condamnée, et les entreprises qui se maintiennent dans ce secteur ne le font qu'à grands coups d'aides d'état, et de soutiens divers.

" le retour aux bénéfices d'Air France en 2015 et 2016, après 7 ans de pertes consécutives, provient, certes en partie de l'effet des efforts réalisés dans les plans Transform et Perform, mais "surtout du fait de la baisse du prix du carburant"".

Simplement, la barre a été relevé un peu plus haute, mais 35 % des lignes sont dans le rouge, dont 10 % dans le rouge écarlate, clignotant et sanguinolent.

Les syndicats peuvent se montrer aussi "compréhensifs", que possible, cela n'enlèvera rien au fait de base : la non rentabilité du secteur.

Plus de fonds propres et endettement monstre, c'est la définition d'une entreprise faillie.

Alitalia est dans la même situation. Une saignée dans le social et dans les effectifs sont en jets continus. Sans résultats.

Ce dont aurait besoin les compagnies, c'est de régulation. Sur le moyen courrier européen, la concurrence est souvent double, à savoir le TGV et le covoiturage. L'un est plus rapide, l'autre plus économique.

Mais le transport aérien est un transport de classes riches. Alors, avant qu'il soit abandonné, il passera de l'eau sous les ponts. Le plus important, n'est d'ailleurs pas là. Le plus important est qu'à la télé grand public, on se pose des questions sur la survie des aéroports français.

Il est sans doute cocasse aussi, de penser que ceux qui gueulent contre la suppression de la douane à l'aéroport de Saint Tropez sont ceux qui réclament, exigent, ordonnent la baisse du nombre de fonctionnaires. On a vu le cauchemar que c'était de passer le permis de conduire, faute d'examinateurs. Pourtant ceux ci sont générateurs de recettes de manière très importante.

Compagnies par rentables, aéroports pas rentables, c'est donc la M... ouise...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans transport aérien
commenter cet article

commentaires

Abdel 03/12/2016 20:24

Même la furtivite des avions se meurent .....snif...sniff...tous cette argent foutu en l' air :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/12/03/syrie-le-revetement-des-f-22-souffre-862619.html

Horzabky 02/12/2016 10:45

Merci La Gaule, moi aussi je suis un fan de Michel Drac.

Le système sauvera sa peau en 2017, mais ce sera la dernière fois. Je le pense aussi.

Personnellement je m'attends à ce que mon mode de vie actuel (appartement tout confort en Seine Saint-Denis, retraite, payée par l'État, confortable aussi, etc) soit sérieusement remis en question vers 2020. Je ferai probablement partie des millions de petits vieux qui ne survivront pas à 2030. D'après le Club de Rome, dont les prévisions se sont révélées exactes jusqu'à maintenant, à partir de 2030 la population mondiale décroîtra faute de ressources (énergie, nourriture...). Façon polie de dire qu'il y aura des famines dévastant des pays entiers, voire des continents, guerres, migrations massives, effondrements sociétaux... Ce sera dommage pour les plus de 70 ans, qui produisent peu ou rien, mais qui sont très gourmands en soins médicaux nécessitant une haute technologie...

valuebreak 02/12/2016 08:47

à LG, 1/12 à 16/26.

Merci du lien Drac, analyse impeccable.
c'est toujours un plaisir de vous lire, LG.

La Gaule 01/12/2016 16:26

Pour info, apparition de Michel Drac, toujours à plein dans le mille mais de manière distanciée.

http://www.tvlibertes.com/2016/11/30/11662/michel-drac-strategie-de-tension

Ses appréciations de Hollande et Valls -les amateurs aux commandes- valent l'écoute, mais aussi celle de Georges Soros, un terroriste en son genre à ranger dans le même magasin que Ben Laden -les zozos qui émargent béatement aux mêmes chapelles que lui sentiront leurs oreilles siffler.
Michounet pensent aussi (nous serons au moins deux) que les présidentielles de 2017 seront les dernières où le système politique français pourra sauver sa peau, à moins que le système global ne décide de passer notre pays aux profits et pertes... Dans tous les cas ce sera bien le dernier râle du monde d'hier, celui de Fillon et de son électorat nostalgique.

http://metapoinfos.hautetfort.com/archive/2016/11/28/francois-fillon-la-droite-munichoise-5880459.html

En Syrie par contre, c'est déjà la curée contre tout le camp occidental et ses alliés arabes dans la région -la ligne du journal Le Monde depuis six ans pour résumer. A l'appui de Michel Drac on peut désormais affirmer mordicus et sans prendre de risque que le gazoduc qui passera par la Syrie sera russe, Ô crève-cœur et point final !
Le plus « drôle » dans l'histoire est qu'il semble bien que les fameux Mistral, scandaleusement escamotés au nez et à la barbe des russes qui les avaient pourtant payés, vont servir aux armées russes et égyptiennes à parfaire notre débâcle désormais programmée sur ce dossier.
Un retour à l'envoyeur de plus du « Maître du Kremlin » comme on dit, toujours dans le journal Le Monde -c'est vrai que nous, on aurait du mal à parler du « Maître de l’Élisée » pour l'actuel locataire.

http://lesakerfrancophone.fr/syrie-les-fronts-djihadistes-seffondrent-legypte-entre-dans-la-lutte

Petite consolation, dans un pays -le nôtre- où un mot de travers à caractère ethnique peut vous valoir de la prison ferme, il faut se réjouir de savoir qu'un certain nombre de richesses potentielles de la France parties faire le djihad se sont évaporées dans la mise en chantier du parking syrien concoctée par l'aviation russe -nuit et brouillard des futurs Montaigne.
Xavier Raufer parlait récemment de plus de sept cent morts concernés. Un certain nombre bien sûr reviendra, pour le meilleur et pour le pire, cela dépend de quel côté on se place.
Il est évident désormais qu'un attentat géant sur notre sol ne fera plus les affaires des autorités en place en vue des élections -d'où d'ailleurs le zèle remarquable de nos polices ces derniers temps.
Ouais, c'est vraiment la mouise...