Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 20:07

Vous savez ce que c'est avec les vieux cons radoteurs, le truc qu'on entend pour la 1001° fois, ça finit comme dans les pièces de théâtre, par un "pépé ta gueule".

Comme je l'ai dit mille fois, les grands investissements, c'est l'hypertrophie de l'égo de la classe politique. Et les décideurs de NDDL ont un égo, surdimensionné.

Jancovici répète que des projets comme NDDL, est victime d'une question de génération. C'est vrai. On peut être plus très jeune (comme moi) et être resté l'esprit critique ouvert (vous pouvez le constater) et être resté vert pour des trucs que je vous relaterais pas et qui vous concernent pas, ou être devenu du genre vieux con, à ressasser sa jeunesse.

C'est pas moi qui le dit, c'est Janco. Parce que vouloir bâtir un aéroport aujourd'hui, avec la crise pétrolière qui secoue la planète tous les jours, il faut être vraiment dans sa bulle, genre alzheimer, ou palais doré bien capitonné, pour pas l'entendre.

Le plus marrant, c'est qu'on cite l'IATA, quand elle dit que le trafic va doubler. Ah bon ? Et ils citent pas l'IATA quand elle dit que le transport aérien, c'est du caritatif, tellement c'est pas rentable. Personnellement, j'évoquerais plutôt Pagnol. La rentabilité du transport aérien, pour moi, cela relèverait du "sous marin", vendu à Monsieur Brun. Toujours à chavirer, et à attendre un qu'un couillon veuille bien racheter le bateau, qui invariablement re-chavire.

" Encore une fois, il n’y a de village mondial que pour les riches. Par contre, il est vrai que l’avion participe à homogénéiser les cultures, les pratiques commerciales et aussi les modes de raisonnement. La baisse du trafic aérien va nécessairement modifier la donne de ce point de vue. "

Dans le genre vieux con, on trouve aussi le reste de partisans du néo-libéralisme, en train de s'écrouler, parce que cette théorie géniale, n'avait pas prévue une seule chose : le pétrole cher.

Et Janco donne la définition d'un soviet. Un endroit où tout le monde à le même avis. Et le soviet a un tort, c'est de ne pas considérer que la vérité en deçà des Pyrénées peut être l'erreur au delà.

Comme l'éco taxe ne peut être envisagée de la même manière en Bretagne, et en Alsace. L'Alsace est dans un axe encombré, la Bretagne est loin de ses marchés, et une péninsule.

Avec ses aéroports existants, l'ouest Français n'a pas besoin d'un aéroport de plus. Nantes Atlantique atteint le taux fabuleux d'utilisation de 17 %, et encore, en achetant la moitié de ses parts de marchés. Pour les autres, c'est en dessous de 5 %.

Sans doute, le départ de Valls a tué NDDL, et le risque désormais d'un affrontement pouvant dégénérer est tel qu'aucun gouvernement ne prendra le risque de passer outre. Bel exemple de "démocratie", totalement autiste.

La démocratie, n'est pas d'imposer, mais de convaincre toute personne de bonne volonté. Notre état "démocratique", n'a pas cette attitude et ne l'a jamais eu.

La démocratie française, c'est sans le peuple, entre gens de même famille. De ceux qui prennent l'avion ensemble.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans transport aérien
commenter cet article

commentaires

L'après 11/12/2016 00:18

L'accord de l'OPEP sur la reduction de la production serait il un moyen de cacher le déclin naturel des champs pétrolifères ?

Extrait: Les analystes s'interrogent aussi sur la tentation pour les producteurs de "maquiller" des déclins naturels, liés à l'épuisement de certains gisements et déjà intégrés aux prévisions, afin de les faire passer pour des réductions volontaires.

http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/petrole-l-opep-cherche-d-autres-volontaires-pour-baisser-l-offre_1859020.html

Ercole 10/12/2016 22:52

"La démocratie, n'est pas d'imposer, mais de convaincre toute personne de bonne volonté. Notre état "démocratique", n'a pas cette attitude et ne l'a jamais eu.

La démocratie française, c'est sans le peuple, entre gens de même famille. De ceux qui prennent l'avion ensemble."

J'en suis sans voix tant ainsi je me retrouve ici pareil à mes égaux les ouvriers les employés les petites mains les méprisables et leur rêve de liberté qu'ils ne rencontrent qu'au seuil de la mort, tous ces bâtisseurs qui se croient petites mains et sans qui rien n'est possible... Lire le témoignage des ouvriers qui découvrent ce par quoi ils ont été remplacés dans "la gauche sans le peuple", j'en suis toujours remué, ces amoureux du travail bien fait qui voient leur manière remplacée par des esclaves du travail vite fait... Aucun bénéfice pour la classe ouvrière d'aucun pays... L'allemagne connaitra bientôt cette misère du low cost...