Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 14:16

Jusqu'en 2020. Le montant peut sembler important. En réalité, il est très bénin. Rien à voir avec les sommes englouties dans le charbon dans ce pays.

Mais les journaleux sont égaux à eux mêmes : " L’ANE estime que les énergies renouvelables – éolien, hydraulique, solaire et nucléaire – pourraient fournir la moitié de l’électricité nouvelle génération en 2020. " Pas même fichus de faire remarquer que le nucléaire, ce n'est pas renouvelable. Du moins, pas encore, si cela l'est jamais...

15 % du total de l'énergie consommée serait donc produit par le renouvelable. Rien d'une prise de conscience. Les gisements chinois de charbon, qui produisent 75 % de l'énergie consommée, sont à bout de souffle. Il y a désormais moins de 30 ans de réserves. En 2020, avec la fermeture de certaines capacités, la Chine aura 20 années de réserves. Il faut en tirer la conclusion adéquate : quand il reste 20 années de réserves, on tombe rapidement dans la restructuration sans fin du secteur, et son agonie finale. Qu'on trouve d'autres gisements rentre peu en ligne de compte. Les sommes sur-investies dans le secteur l'ont été dans les gisements existants. Pas là où l'on ne savait pas qu'ils existaient.

Si, renouvelable et nucléaire fournissent 50 % de l'électricité en 2020, il est clair que les mines chinoises battront sérieusement de l'aile, faute de demande.

Ce montant, 344 milliards, d'ailleurs, reflète aussi une réalité changeante. 344 milliards ne représentent pas du tout la même chose en 2017-2020, soit quatre ans, qu'en 2007-2010. Ce seront des capacités beaucoup, beaucoup plus importantes, en raison de baisse des prix.

Pour les chinois, loin d'être une nouveauté, le renouvelable est une vieille habitude. Dans la décennie 2000-2010, en une seule année, ils doublèrent leur capacités en solaire thermique : 200 millions de foyers équipés, contre 100 millions l'année précédente.

Nos pays, si volontiers donneurs de leçons sont loin d'avoir atteint cette maturité. Imaginons 30 millions de foyers français équipés de solaire thermique. Et l'économie d'énergie que cela représente...

Les chinois ont une manière de faire spécifique. Ils s'emparent d'un secteur, et le développent à toute allure, avec des prix d'attaque. Chez eux, l'installation solaire thermique coûtait 200 $. Le solaire thermique, première source d'énergie renouvelable dans le monde, n'est même pas considéré. Pourquoi ? parce que c'est uniquement de l'autoconsommation, et ne rentre ni dans le calcul du pib, ni dans une assiette fiscale.

En France, c'est un marché confidentiel pour le CESI, et un marché de niche pour le combiné. Et un marché où l'on se presse avec lenteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires