Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 10:02

Il est devenu clair désormais qu'il n'y a pas de meilleurs ennemis des candidats à la présidentielle qu'eux mêmes.

Certains prônent la procréation assistée par les lesbiennes. D'autres se contemplent dans le miroir avant de connaître leur réelle impopularité dans les primaires.

D'autres trouvent acceptable d'avoir embauché leur propre épouse.

Là se pose le paramètre d'il y a 2000 ans : "la femme de césar ne doit même pas être suspecté". Il est tout bonnement inacceptable d'embaucher sa propre épouse.

Mais c'est trop profond pour ces petits vers de terres, que constituent "nos élites". Mais le terme de ver de terre insulte le ver de terre, qui lui est d'une utilité proverbiale, alors que ceux qui nous gouvernent sont d'une nuisance particulièrement élevée.

Monsieur propre qui s'en fout plein les fouilles, monsieur austérité qui l'applique à tous les autres sauf à lui. Qui veut coller la retraite à 65 ans.

Je vous invite à une petite vidéo. Elle est tirée du film Gettysburg, et repose sur les témoignages précis de l'époque. Les élites de l'époque, elles, est sont simples à deviner. C'est ceux qui étaient en tête. Et qui demandaient aux autres de les suivre. Je me demande si un seul de nos hommes politiques serait capable d'être en première ligne de planter son chapeau au bout de son sabre, pour entraîner ses hommes. Question de confiance.

Non, nos hommes politiques, en cas d'attentats, ils sont "exfiltrés". Pendant que les autres jouent à être la chair à canon.

On a dit que jamais De Gaulle n'aurait embauché "Tante Yonne", sa femme, de même, pendant les attentats, il ne s'est pas particulièrement protégé. D'ailleurs, il faisait son marché avec sa femme, même président.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

simplet 28/01/2017 11:47

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les journaux sont imprimés
Les ouvriers sont déprimés
Chez Itv, ils sont bridés
Les ordures sont ramassées

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille
Le fion est à la gare, Jupé prêt au départ
Au Républicains on tranche le lard

Ercole 28/01/2017 11:33

Quel bordel cette présidentielle ! Je vais finalement commander le bouquin sur le directoire, jamais vu dans l'histoire récente de période aussi fumeuse, pots de vin, copinage, crise économique et pouvoir hésitant et à côté de la plaque, élites honnies - un goût d'aujourd'hui... A ce rythme le fn va devenir le dernier parti important un tant soit peu correct sans squales ni (trop) de gamellards... En Angleterre on a vu des ministres sauter parce qu'ils avaient utilisé la CB du ministère pour leurs courses... Ils seraient tous sans emploi avec une telle jurisprudence dans le pays de la guillotine...

Avec un fillon et un macron affaiblis françois (encore !!!) bayrou a toutes ses chances !!! Le bazar pour les législatives ! L'effondrement... Et Bonaparte est aux usa ! Le fn devrait se gaver... Voire même devenir le faiseur de roi... Une cohabitation entre un président anti fn et un PM fn... Sinon c'est l'alliance gauche libérale droite - le baiser de la mort...

Et c'est pas fini, encore 3 mois de manège endiablé !!! L'espoir d'arriver second au premier tour les animera jusqu'à ramper pour être candidats ! 3 mois à ce rythme pendant que Donald fait feu de tous bois, ça va être duraille de garder son calme...

BA 27/01/2017 22:42

Le plan B.

Fillon est carbonisé. Chez les dirigeants du parti Les Républicains, on réfléchit déjà à un autre candidat pour l'élection présidentielle. Pour choisir ce nouveau candidat, on rêve d'un vote en bureau politique.

Trois noms circulent :
- Laurent Wauquiez
- François Baroin
- Xavier Bertrand

Lisez cet article :

Logiquement, si Fillon était empêché, il faudrait une nouvelle primaire. Mais les délais semblent bien courts. Du coup, chez les LR, on rêve d’un vote en bureau politique. « Ce serait bien, un jeune », réfléchit déjà un cadre LR alors qu’il va falloir affronter notamment Emmanuel Macron, 39 ans. Les noms de Laurent Wauquiez (41 ans), ou de François Baroin (51 ans) circulent. Le maire de Troyes a dîné, tiens-tiens, avec Nicolas Sarkozy mardi soir, juste après l’explosion du scandale Penelope.

« Il y en a un autre, fait-on valoir à droite, Xavier Bertrand (51 ans), qui s’est tenu bien en dehors de la primaire, qui a affronté Marine Le Pen aux régionales et l’a vaincue. » Publiquement, personne ne va pour l’instant bouger une oreille, en attendant le premier sondage d’intentions de vote post-Penelope Gate. Il devrait être publié au plus tard lundi matin.

http://www.marianne.net/penelope-gate-sarkozy-baroin-wauquiez-droite-cherche-deja-recours-fillon-100249539.html

francomusso 27/01/2017 20:56

j'ai vu fion jacasser avec les journalopes. Quelle fiotte, quelle tarlouze. Même pas les corones
de mettre les pieds dans le purin et d'éclabousser tous les gangsters qui se gavent sur le populo.
Nan, il est venu pleurnicher et faire semblant de se rebiffer. C'est surtout ça qui dégoutte le populo
ces couilles molles aux ordres de mémère. Quelle racaille. Toutes ces vieilles badernes vendues
au reich et à l'empire sont à gerber. Pas étonnant que les barbus prennent le pouvoir avec toutes ces
folles avec les fesses écartées qui attendent juste de se faire mettre. Si vous avez vu sa bobonne
à fion vous savez que c'est elle la patronne, lui le larbin bien dressé.

EnPassant 27/01/2017 17:41

Le M. a décidément l'esprit de famille
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/01/27/35003-20170127ARTFIG00250-fillon-a-aussi-remunere-deux-de-ses-enfants-lors-de-son-passage-au-senat.php

il est où le formulaire standard de demande d'adoption, qu'on puisse candidaté à la manne céleste ?

BA 27/01/2017 17:22

Vendredi 27 janvier 2017 :

Un plan B pour remplacer Fillon, l'idée plane sur la présidentielle.

A droite, tous les paris sont ouverts. Deux jours après les révélations du Canard enchaîné, qui accuse Penelope Fillon d'avoir occupé un emploi fictif d'assistante parlementaire auprès de son mari, et après l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet financier, les questions se multiplient. La campagne de François Fillon résistera-t-elle à la polémique ? Son programme va-t-il rester audible ? Et surtout, la légitimité de la candidature du vainqueur de la primaire sera-t-elle remise en cause ?

L'embarras est palpable, parmi les rangs de la droite, et les membres du parti Les Républicains ne se pressent d'ailleurs pas pour répondre aux demandes d'interview. Ceux qui le font, en off, laissent transparaître leurs doutes, comme le soulignent Les Echos dans leur édito de ce vendredi. Et en filigrane, une idée pointe : l'éventualité d'un "plan B" pour la présidentielle, d'une autre candidature que celle de François Fillon, qui semblait pourtant s'être assuré une légitimité sans failles en étant choisi par plus de 4 millions d'électeurs.

Mais quelques semaines après le deuxième tour de la primaire, l'ambiance a bien changé, notamment parce que l'image du candidat a changé, à la faveur de la polémique.

« Les militants de la droite l’ont notamment sollicité pour en finir avec les affaires liées à Nicolas Sarkozy", rappelle Ludovic Vigogne, journaliste politique à L'Opinion, interrogé sur BFMTV. Officiellement, on ne se pose pas la question d'un plan B, mais depuis mercredi certains élus ne peuvent pas s’empêcher d’y penser ».

Selon lui, si l'affaire continue de peser durablement sur la campagne, « il y aura forcément quelqu'un qui viendra dire : 'il faut changer de candidat' ».

Pour preuve de l'actuelle fébrilité, Alain Juppé, arrivé deuxième en novembre, a mis les pieds dans le plat vendredi, en affirmant qu'il excluait "clairement et définitivement" de se présenter en recours dans le cas d'un désistement du candidat désigné.

En marge d'une réunion de Bordeaux Métropole, il a insisté pour dire qu'il n'avait « pas du tout l'intention de se lancer dans une opération de repêchage ». « A l'instant T, la question ne se pose pas, c'est François Fillon notre candidat », a-t-il ajouté, sans doute pour rassurer, mais sans y parvenir totalement.

http://www.bfmtv.com/politique/l-idee-d-un-plan-b-au-candidat-fillon-plane-sur-la-presidentielle-1091046.html

EnPassant 27/01/2017 15:01

"l'élite" en mode panique
http://www.zerohedge.com/news/2017-01-26/german-newspaper-editor-assassination-easiest-way-end-trump-catastrophe

EnPassant 27/01/2017 13:52

En attendant le meilleur d'entre nous est pas stupide
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/01/27/35003-20170127ARTFIG00138-juppe-exclut-definitivement-d-etre-un-recours-en-cas-de-retrait-de-fillon.php

il a compris lui

La Gaule 27/01/2017 12:39

Des qui croient au père Noël ce sont les dentistes.

https://francais.rt.com/france/33061-milliers-dentistes-manifestent-paris-echec-negociations

Comme toutes les professions dites libérales d'ailleurs, lesquelles ont fait leur beurre pendant la longue séquence des vaches grasses glorieuses sur cette étrange monstruosité statutaire bien française : le fonctionnariat privé.
Autrement dit, c'est LA sécu (notre fric à tous) qui finance MA liberté (l'Audi, la piscine, les vacances aux Maldives etc.).
Et quand « notre fric à tous » à tendance à se raréfier avant d'être carrément annihilé comme un glacier sous une coulée de lave, on fait comment ?
Ben, on entretient en troupeau l'illusion que de toute façon le cochon de patient paiera.
Qu'il paiera pour l'immense privilège (je voulais dire sacrifice) d'avoir fait des études, et parce que -dans un monde où les premiers magistrats ironisent sur les gueux aux vilaines dents- « un beau sourire n'a pas de prix » (sic, j'ai entendu un dentiste sortir ça à propos des marges scandaleuses que ses pareils se font sur les prothèses).
Qu'il paiera aussi pour l'immense savoir faire de ces zouaves que personne n'aurait le mauvais goût de remettre en question.
Qui n'a pas connu d'histoires de soins bâclés, de dents couronnées avec un kyste en-dessous ou de coup de fraise « malencontreux » sur des dents saines voisines qui amènent des soins en série comme il existe des séries noires d'accidents ferroviaires ? (J'ai personnellement connu les deux).
Ce qu'il leur faut à tous, c'est un héros positif de la ratiche étincelante. Je propose Macron -comme ça au hasard. Avec lui on va tous aller croquer des pommes aux Maldives comme les virginiens derrière Armistead*.
Pas le choix Finalement. Dans une société qui prétend sauver sa peau en se dopant aux métiers du tertiaire dits « d'accueil » et « de bouche », une population où même les plus belles filles auront l'air de vieux chacals édentés en ouvrant la bouche précisément, cela va pas faire.

* PS à PR : pas terrible ce film mémoriel sur Gettysburg ! La charge de Pickett fait un peu petit budget et les uniformes y sentent trop la naphtaline. Sauf peut-être l'épisode de la charge du Little round top :

https://www.youtube.com/watch?v=ZL-5uyp44WA

Le meilleur film sur la guerre de sécession -sur le plan du réalisme historique des combats- reste pour moi « Glory » :

https://www.youtube.com/watch?v=888_Gxybdtw
https://www.youtube.com/watch?v=Fz3sZiVAO0k

Pour ceux qui veulent une entrée en matière correcte sur cette guerre, voici un bon résumé avec un honnête spécialiste et un journaliste honorable.

http://blog-histoire.fr/2000-ans-histoire/12545-la-guerre-de-secession.html

Patrick REYMOND 27/01/2017 21:11

souvent shootés ou saoul, pendant les vrais combats.

Jaï-L 27/01/2017 17:21

Pas spécialement fan des films concentrationnaires, mais dans la série guerre de sécession (et dents qui tombent avec le scorbut !) Andersonville est très bon :

https://www.youtube.com/watch?v=d8LrhGhLfqU

J'ai plus de mal avec les films comme Gettysburg qui font trop reconstitution avec leurs figurants morts de rire pendant les combats...

Présentation

compteur

Recherche

Catégories