Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 10:10

Pendant le pic à 93 000 MWh, on n'est pas passé loin du collapsus.

Contrairement à ce que dit l'article, le nucléaire était bien en rade, avec 5 réacteurs arrêtés, réacteurs arrêtés qui auraient dû être au nombre de 20 si on ne s'était assis sur les normes de sécurité.

Mais on paie aussi la mise au rencart des capacités thermiques, surtout dans le charbon, fuite en avant pour rendre le nucléaire indispensable, et on avait certainement prévu une réduction des besoins à EDF.

Il est à noter que ce que l'on reproche au renouvelable (d'avoir besoin d'une relève), est tout aussi vrai pour le nucléaire. Pour avoir 63 000 MW de capacité, il fallait aussi avoir des capacités "autres", très importantes. Et cela repose aussi sur un mensonge. Les 2/3 de la puissance nucléaire installée ne produit que de la chaleur. Si l'on veut comparer, donc, il faut multiplier par 3 la puissance réelle du nucléaire...

Quand à l'impossibilité majeure, elle concerne l'éolien. Les épisodes de calme plat sur la totalité du territoire me semblent une rhétorique intéressante. Mais peu vraisemblable. Il faudrait ne plus être sur terre, ou mieux, ne plus se situer dans l'univers. Parce que le tourbillon y semble la règle, et la stabilité l'exception. Par contre, les sites pouvant accueillir sans risque une centrale nucléaire semblent rares, sinon inexistants.

Le problème reste entier, c'est celui du chauffage électrique. Il faut reconnaitre, chez les dirigeants d'EDF, une absence totale de cerveau depuis 40 ans. Le chauffage électrique, ça nécessite beaucoup de réserve sous le pied, et un réseau jamais rentable. Stupidité allié à de l'entêtement. Chapeau.

En terme de valeur, l'apport du renouvelable en journée a été carabiné. Il a pris la place simplement, du fossile, qui lui, coûte à exploiter. Cela permet aussi à l'hydraulique, d'avoir pu rester en réserve, et stocker de l'eau pour le moment crucial. Peut être les barrages en auraient eu assez, peut être pas...

A comparer au schéma précédent (journée).

Dans leurs articles, les pro-nucléaires sont pitoyables. La subtilité leur échappe totalement. Et il leur a échappé que c'est bien l'importation qui a sauvé la mise, d'un pays notamment, comme l'Espagne, où l'électricité renouvelable est quand même très importante.

Il est difficile d'ignorer "l'exploit" Danois, qui arrive à produire 50 % de son jus par le solaire et l'éolien, et cela renvoie souvent à des problèmes politiques.
L'exemple chinois et les péripéties entre le gouvernement central et les provinces périphériques sont aussi vieilles que le pays.

Les provinces truquent leurs statistiques économiques, et le pouvoir central veut re-centraliser la politique énergétique, au vu des gaspillages que cela occasionne au niveau du renouvelable...

Il reste que le simple fait de produire 50 % de son électricité par le renouvelable, et que la consommation soit maitrisée, c'est tout à fait un cas de politique économique avisé.

Au lieu de ça, ici, nous avons eu une politique du chien crevé au fil de l'eau, et on ne veut pas voir les résultats encourageants du renouvelable. On préfère vivre le pic des énergies ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie Politique
commenter cet article

commentaires

francomusso 21/01/2017 22:33

C'est très amusant le barouf hallucinant contre les voitures et leur mini particules et puis aussi contre
la clope du prolos. c'est surtout très utile pour justifier tous les cancers générés par le mode de vie
actuel qui est imposé aux peuples depuis 200 ans. C'est bien sur la faute du peuple si il a un cancer!!
Et puis cela permet de masquer les cancers dus aux mini particules radio actives que nous avons tous
dans toutes les parties de notre corps (un scandale sanitaire dont on ne parle pas et qui est bien plus
sur et terrible en france que la clope ou le diesel).

NeverfMore 21/01/2017 17:55

Complètement hors sujet, mais je me libère (un peu) - En passant, merci a vous d'être là,(et plutôt prolixe en ce moment)

J’ai été maintes fois censuré par l’œil de Sorion et ses hordes crypto-trotskistes du Mordor.
Normal, je suis allergique à toute idéologie.

Après sa triste mais Hillarante intervention sur son blog (pour ne citer qu’une de ses aveuglantes interventions) (http://www.pauljorion.com/blog/2017/01/20/le-temps-quil-fait-le-20-janvier-2017/),

c’est avec reconnaissance que j’ai pu lire ce billet de Philippe Grasset
(http://www.dedefensa.org/article/cortez-et-son-rubicon)

Il ne faut pas hésiter a suive les liens sur Zerohedge, Paul Craig Robert, Jeremiah Johnson …
Que de bonheur dans la vérité.