Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 16:07

Il existe aujourd'hui, un tas de champion.
Il y a le champion du libéralisme économique, le chinois Xi Jinping. Rien d'étonnant. Avec sa balance commerciale totalement déséquilibrée en faveur de la Chine, aucune chance qu'il soit pour le retour du protectionnisme. Déjà que le commerce extérieur chinois connait des hoquets digne d'un avalement de bulletin de naissance, il ne va pas donner les verges pour se faire battre.

L'économie chinoise est exportatrice, et perd ses clients, aucune chance qu'il ne plaide pour autre chose.

Aux USA c'est le contraire, le déficit commercial est tellement monstrueux qu'il ne peut que baisser.

Autre champion à signaler, Hollande se verrait bien recyclé comme président du conseil européen. C'est là qu'on colle tous les éclopés du suffrage universel. Une bonne place, bien payée et au chaud. Pas question de retraite, bien sûr. Homme de nulle mérite, il ne voit pas le problème.

Macron se verrait bien président, maintenant que Fillon est en train d'expirer. Ils ont les mêmes programmes, en plus hypocrite pour l'un. Curieux comme on en vient à regretter certains. Sarkozy comprenait, au moins, qu'il était dangereux de faire baisser les salaires.

Il est clair désormais que les candidats systèmes souffrent énormément, et font des flops retentissants. On ne saurait mieux illustrer l'essoufflement dudit système.

Macron fera t'il mieux ? En tout cas, arrivera t'il à être élu ? Le système pense, que, de toute façon, il se trouvera bien quelqu'un pour réunir la bien pensance, à 50 % et plus des voix.

Parce que finalement, au pouvoir.  un Macron carbonisera encore plus vite que Hollande...

En même temps, on peut admirer leur humour -involontaire-. Xi Jinping dit que la Chine restera un "pays ouvert". En tout cas, ce n'est pas un pays ouvert aux produits étrangers...

C'est un pays où les dirigeants mentent comme ils respirent.

Peu importe ce que fera Trump. Il piétine les codes allégrement.

Pour répondre à un internaute qui se trouvait déphasé par sa conscience des pics charbonniers et pétroliers, conjugué à l'inconscience de l'écrasante majorité de ses contemporains, il en a toujours été ainsi.

Le plafonnement des énergies fossiles, est pour le moment, un phénomène mou, qui se manifeste par des crises régionales : Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Yemen, Egypte, Syrie. Le système a encore une force de propagande pour masquer le phénomène, et pour le pétrole, on est encore sur un plateau ondulé en légère pente ascensionnelle. Mais cela n'a pas dérangé la vie de bien des gens, et surtout des gens intégrés.

Pensons temps long, ou moyen long. La production pétrolière actuelles des USA est légèrement inférieure à celle de 1970. A l'époque, le pays avait 205 millions d'habitants. En 2015, il en avait 321.

705 millions de tonnes de pétrole consommées en 1970, 851 en 2015. Donc, pas d'étonnement qu'en 2015, 100 millions de personnes, la moitié de la population de 1970 soit sans emploi... En 1970, le taux d'emploi était de 84 % pour les hommes de plus de 16 ans, et de 53 % pour les femmes. Aujourd'hui, les deux cumulés font 59 %, 41 % de sans emploi...

L'effondrement commence doucement, et surprend les imbéciles quand il passe à la pente descendante abrupte. Il est trop douloureux, psychologiquement parlant, pour beaucoup, de l'envisager.

Surtout que c'est un débat totalement absent du monde politique, sauf pour le réchauffement climatique. Mais question épuisement des ressources, rien. Pourtant les signes ne manquent pas, avec les effondrements économiques localisés, les crises politiques, mais comme je l'ai dit, cette crise est lente et molle. Avant de devenir brutale et cataclysmique.
La question politique, est que l'on sent que ça ne va pas, sans arriver à le formuler.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique Energie
commenter cet article

commentaires

Popeye 20/01/2017 14:14

"... L'effondrement commence doucement, et surprend les imbéciles quand il passe à la pente descendante abrupte. ..."

Se rappeler Hemingway : " “How did you go bankrupt?"
Two ways. Gradually, then suddenly.”
Vive les points d'inflexion des fonctions affines par morceaux! Le souci, c'est que les points d'inflexion sont très difficilement prévisibles. Le plus souvent, on constate a posteriori le point d'inflexion quand on est échoué au fond du trou....
Sur le mode : "Ah tiens, là, la chute s'est vraiment accélérée. L'atterrissage n'a pas été confortable du tout!"

Lorialet 20/01/2017 09:36

Bonjour,

Par ailleurs sauf erreur de ma part il n'y a pas une ligne sur le sujet dans le dernier livre collectif de Sapir.
Quand on regarde la table des matières on parle de croissance, d'euro comme problème (oui c'est un problème), mais pas d'énergie, ni de nourriture ou d'eau.
Encore une fois, de l'économie hors sol. Et venant pourtant de non orthodoxes. Donc comment espérer que hors quelques fêlés (bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière) quiconque s'intéresse au sujet.

anonyme_fr 19/01/2017 22:29

Bonjour Patrick

Devinette

apres avoir lu cet article
Is 2017 The Apex Of Shipping?
http://gcaptain.com/the-future-of-trade/

as-ton avis quel est le point commun entre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_plus_grands_p%C3%A9troliers
et
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_plus_grands_porte-conteneurs ?
Indice : combien de temps a duré le Guillaumat.