Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MISE AU POINT...

9 Janvier 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Il y a une chose qu'on semble oublier, dans le monde financiarisé d'aujourd'hui, c'est la petite chose appelée "mise au point", qui a été cruciale, à toutes époques, pour les équipements industriels, et tous les produits.

Il est rare qu'on arrive du premier coup à un équipement parfait. l'hydrolien en fait les frais, parce que cette technologie ne supporte pas l'à peu près, et que l'à peu près, c'est ce qui a été fait.

On a oublié que dans la ribambelle de révolutions industrielles successives que l'humanité a vécu, et avant, de pré-révolutions industrielles, on a toujours beaucoup tâtonné du côté des chercheurs.
Comme le disait Braudel, les premières machines britanniques de la première révolution industrielle sont restés des prototypes pendant 50 ans, jouets de gens très riches, mais passionnés, et améliorés pendant ces 50 ans, constamment. L'amélioration industrielle est constante.

Le problème, quand on lance une filiale, c'est qu'on commet plein d'erreurs et que c'est normal. nul n'a plaint les allemands, pendant qu'ils mettaient au point éoliennes et panneaux solaires.

Donc, quand certains jettent l'éponge à la première difficulté, sans recul, on peut dire qu'ils sont loin d'être dans une démarche capitaliste cohérente. Ils sont des rentiers.

Les problèmes de corrosion des boulons sur les hydroliennes ne sont pas graves, en soi. Il faut simplement éviter de faire des conneries, et de vouloir économiser à tous prix. Quand on veut devenir leader mondial, il faut, un temps, y mettre le prix.

La NASA, à une époque avant de faire visiter ses locaux, faisait visionner un petit film, sans paroles et sans commentaires. On y voyait des fusées s'abimant de toutes les manières possibles et imaginables. Et à la fin, il y avait une phrase. "Voilà pourquoi nous savons lancer des fusées".

De plus, il faut souvent un soutien publique déterminé, ce qui n'est pas le cas, et visible dans le solaire thermique, qui est très au point, et nullement critiquable. La France, sur ce créneau, frise le ridicule, avec pratiquement le 1/10 de la capacité de production allemande.

La Chine s'est contenté de fabriquer en masse ce que d'autres ont mis au point. Avec une efficacité certaine.

De toute façon, la question ne se pose même plus. Le futur sera renouvelable. Pas fossile, encore moins nucléaire. La seule question, c'est la force de résistance des lobbys.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dizemanov 10/01/2017 04:04

"Ce qui donnera le coup de grâce à l'humanité et à la vie sur terre, c'est le plutonium."

"1) Que fait un petit grain de poussière invisible de plutonium arrivé dans un poumon ?
2) Pourquoi les poumons des français-e-s sont ils à risque ?"

Je suis très impressionné par cette publication car ce que j'y lis valide ce que je ressent intuitivement en constatant, ["à la base", sans données statistiques mais en réalisant les diagnostics un par un, l'un après l'autre, au microscope], une augmentation que je qualifierai d'au moins "fort sensible" des cancers du poumon chez les personnes éloignées des facteurs de risque "classiques" (N° 1 = tabac). Les particules inhalées suffisamment lourdes ou suffisamment denses ne peuvent être évacuées et ne le seront jamais (enseignement de Mme le Pr Frédérique Capron, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris). Une fois inhalées elles demeurent "ad vitam", coincées dans les macrophages au plus profond des alvéoles pulmonaires. La moindre capacité d'émission radioactive de leur part est donc délétère et potentiellement cancérigène.
Cette info est sinistre car porteuse de présages funestes mais capitale.

[Fig. 1. Autoradiographie de macrophages alvéolaires de rat extrait par lavage pulmonaire après inhalation de poudre MOX; temps de pose 24h; (Massiot et al 1997, leur fig. 3). Les petits traits partant des particules sont les traces de désintégrations alpha qui détruisent le biologique sur leur tracé.

Les auteurs écrivent : "L'analyse autoradiographique confirme... la présence de points chauds (fig. 3) dont l'activité est compatible avec la présence de particules pures de PuO2. Par ailleurs, elle montre la présence de nombreuses particules ayant une faible activité spécifique (1 à 2 traces par jour)." (...)

"Ainsi, en terme de radiotoxicologie, le problème posé ne se limite pas à la présence de points chauds mais à leur association avec une irradiation beaucoup plus homogène due aux particules de faible activité spécifique. Il faut souligner ici, qu’aucune donnée expérimentale n’est à l’heure actuelle disponible pour évaluer les risques liés à un tel type d’exposition." (Massiot et al. 1997 p. 622 et 23). Cette remarque date de deux ans après l'ouverture de MELOX. L'avenir nous réservera peut-être de drôles de surprises...]

Encore un cadeau empoisonné faisant parti du leg de la sinistre hypostase de Satan dit la Grande Zorha, celui qui est né rue princesse à Lille et fut pour notre malheur le 1er PDT de la 5éme ripoublique de mes deux.

https://blogs.mediapart.fr/ano/blog/221216/la-petite-poussiere-de-plutonium-melox-astrid

vindilis 10/01/2017 00:01

Le solaire thermique est parfaitement au point pour les CESI (choisir la bonne entreprise et le bon matériel bien sûr) et si les installations ne suivent pas c'est que :
- leur coût est artificiellement gonflé, les quelques aides alibis de l'Etat sont pompés...
- la réglementation impose une déclaration de travaux (voire un permis de construire) et parfois des élus attentifs aux bobos imbéciles trouvent que ce n'est pas esthétique ou que ça ne correspond pas au style architectural de la région, sans compter certains ABF qui confondent protection (nécessaire) du patrimoine et leur sens étroit de fonctionnaire zélé à outrance.
Supprimer les déclarations de travaux et permis de construire pour ce genre d'équipement serait bienvenu, mais les lobbies des nucléocrates et les moutons qui les suivent dont certains prétendus écolos (voir les actions menées contre les éoliennes) feront tout pour s'y opposer et continuer à emmerder le monde.
Autre chose, l'utilisation de capteurs solaires à air (à poser en vertical sur une paroi exposée entre sud-est et sud-ouest) qui permettent de ventiler avec de l'air réchauffé et asséché un logement peut être très efficace pour diminuer notablement les besoins en chauffage. Ces capteurs de fabrication danoise (marque Solarventi) disposent d'un ventilateur alimenté par une cellule photovoltaïque et n'ont pas besoin d'électricité du réseau pour fonctionner. Ces capteurs font partie des solutions low tech qui permettent d'économiser l'énergie. Mais bien sûr en France les solutions simples ne sont jamais les bienvenues car cela ne rapporte rien en terme de taxes et EDF risquerait encore plus vite la faillite.
De même pour les bagnoles électriques qui sont un non sens énergétique si on continue à faire des bagnoles de plus d'une tonne pour transporter pépère et éventuellement mémère soit entre 50 et 150 kg de chair flasque. Des espagnols ont créé un quadricycle de moins de 80 kg avec pédalage assisté électriquement et recharge par panneau photovoltaïque intégré au véhicule. Mais en France aucune publicité pour ce genre d'initiative à la portée de n'importe quel inventeur ou bricoleur astucieux, on préfère montrer le dernier SUV à la mode avec la gonzesse ripolinée pour attirer le gogo... Les véhicules du futur devront peser beaucoup moins d'une tonne cela suppose aussi d'arrêter de faire fantasmer le gogo avec toutes ces techniques d'objets connectés qui ne servent à rien sinon à annihiler les capacités humaines d'adaptation que nos ancêtres avaient encore il n'y a pas si longtemps.

L'apres 09/01/2017 20:04

Sur le TGV, voici les blagues fraîchement arrivée 2017 de la part d'un professionnel du ferroviaire qui y croit dur comme fer.

"Ceci étant, l’expérience en Europe a démontré que partout où le TGV passe, il crée de la richesse tout autour."
C'est miraculeux.

"L’expérience en Europe a démontré qu’une gare TGV crée de l’emploi, de nouveaux pôles économiques et urbains tout autour. Selon Mohamed Rabie Khlie, une gare qui fait 10 ou 15 millions de passagers par an est une locomotive pour toute activité située dans son périmètre. A titre d’exemple, dans un centre commercial qui est adossé à une gare qui génère 10 millions de voyageurs, le mètre carré est forcément beaucoup plus cher que celui de n’importe quel autre centre commercial excentré. Du coup, indirectement, le centre commercial adossé à la gare tire profit de la valeur ajoutée induite par le nombre de passagers du train."

En gros, la gare fait monter l'immobilier et créer des emplois dans les commerces. Mais c'est vrai sans TGV non? avec des trains plus économiques.

http://leconomiste.com/article/1006961-nous-allons-faire-le-tgv-le-moins-cher-au-monde

Max 09/01/2017 19:24

Un type optimiste : https://docs.google.com/document/d/1gUXWSoAVmkOAyztKfJTfNELnZeBtHZiuLVAWi_zYNds/preview

Max 09/01/2017 19:21

Pour les matheux : https://en.wikipedia.org/wiki/Price_of_anarchy

Sébastien 09/01/2017 19:18

La Nasa, ils ont lancé plein de fusées mais un seul LEM!