Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 09:57

J'ai beau être branché sur certains blog, comme celui d'oil man, des lecteurs arrivent toujours avant moi.

Donc, pour résumer, on est au pic pétrolier, si l'investissement ne remonte pas fortement, et tout de suite. A mon avis, c'est erroné. On est au Pic pétrolier, quoiqu'il arrive. Parce que les dégâts fait par l'absence d'investissements ne sont pas amendables. Ou pas tout de suite.
Un flux d'investissement, c'est long, et un hoquet, ça met des années à se corriger.
Politiquement, les jean-foutre, O'bama, et Clinton, on été se faire voir, renvoyé par les cercles de pouvoir les plus profonds.

Le cercle de pouvoir pétrolier, aux USA, c'est loin d'être rien. Et il est clairement côté Trump. Les pinailleries avec les soviets, pardon, les russes, ça ne les intéresse pas.

On discute entre grandes personnes, et les gamins turbulents, renvoyés à leurs jeux d'enfants. L'un continuera à golfer, l'autre à guillotiner ses poupées, ou à les découper au hachoir à viande.

Dire que la Russie a des problèmes, c'est plutôt léger. Tant qu'on est excédentaire, on arrive à gérer l'interne. Ce sont plutôt les USA qui ont des problèmes d'approvisionnement. Et la Chine. Entre le pic pétrolier, et la fin de son charbon, le muscle de l'empire du milieu, risque de vite redevenir le muscle du chinois.

Quand à la mondialisation, on va voir combien de temps ça dure, sans pétrole, ou avec simplement, un peu moins de pétrole. Parce que, visiblement, c'est plié. Pour les optimistes, 50 % des champs pétroliers sont en déclin, pour les pessimistes, 64 %. Bref, pour tout le monde, ça va swinguer dur.

Même, parait il, on se met à forer comme des fous au proche orient.

A l'époque où j'ai commencé à écrire sur l'énergie, il y avait 750 000 puits forés en activités, dont 500 000 aux USA. L'année 2015 a vu foré 70 000 puits, en réduction de 30 000... Vision éclatante d'un rendement décroissant.

On veut donc augmenter les prix du pétrole. la seule question, est  : est ce que c'est possible ?

En outre, faire du bénéfice n'a aucun sens, si cela ne sert qu'à distribuer du dividende, et c'est le point faible des compagnies pétrolières. Le "droit acquis", aux copieux dividendes, les plombent tout autant que la décroissance des ressources.

Pourquoi le siècle américain a avorté pose Jacques Sapir ? Parce qu'on impose pas des choses par le meurtre et la torture. Et que le siècle américain était assis sur le pétrole.

Le renouvelable est la seule source possible de "croissance", bien sûr, sans qu'on nous ressorte la vieille fable de l'énergie "inépuisable". Au mot croissance, je préférerais le mot "d'atterrissage en douceur", sinon, des états privés de tonus économique et de souveraineté politique, ça fait la Somalie.

De même, les montants à investir dans le renouvelable semblent ils très faibles, par rapport à ceux à mettre dans le nucléaire ou le pétrole.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

winston 06/01/2017 05:12

Comment voyez vous un aterrissage en douceur grace aux enr ? De mémoire, la quantité d'énergie électrique consommée est bien inférieure à la quantité d'énergie d'origine fossile nécessaire au fonctoinnement de notre société. Aussi, j'ai beaucoup de mal à imaginer un système permettant de remplacer le pétrole par des panneaux solaires. Si on veut remplacer le pétrole, il faut de l'énergie et pas qu'un peu. Les enr vont certainement masquer le déclin du nucléaire mais ca remplacera bien difficilement le petrole. L'article le plus crédible que j'ai lu sur le solaire parle de 2050 - 25% d'électricité issue du solaire. c'est bien beau mais les 75% restant c'est quoi exactement ? À date, on a tout de même l'impression que planter des éoliennes et tout redecorer avec des panneaux solaires est surtout utile pour s'acheter une bonne conscience.

Gean Triste 05/01/2017 16:35

Avec un baril en baisse à 52$ nous payons le litre 1,25 €.
Faut quand même pas déconner !
Quel prix paierions-nous aujourd'hui s'il remontait à 120$ ?
Le pétrole est une variable d'ajustement permettant à l'état d'engranger facilement de l'argent sans aucune protestation de la part des gens et des entreprises qui ont besoin de travailler.
En hors sujet mais tout aussi effrayant, vous achetez un disque dur, votre taxe eco est de 30cts la taxe copie qui finance l'industrie des nantis vivant sur l'argent public est à 6 balles.
#onnousprendpourdescons

Dizemanov 04/01/2017 21:07

à ceux qui s'inquiètent à juste titre du futur des chantiers de l'atlantique STX, rappelons que la situation actuelle n'est que la suite du dépeçage d'Alstom.
Alstom a vendu les chantiers de l'atlantique en 2006 à l'époque à un norvegien, qui a revendu à un coréen, qui revend à un italien
Alstom a vendu sa branche energie en 2015 à General Electric
Voici comment des dizaines de milliers d'emplois directs, des savoirs faire clés disparaissent. La France ne maitrise plus les bateaux, ni meme leur motorisation (les turbines sont maintenant chez General Electric), ni sa propre énergie (les turbines pour centrales electriques sont aussi chez GE)
Absence totale de stratégie industrielle en France, que ça soit sous le PS ou LR/UMP, et on a perdu presque la moitié de notre industrie en 25 ans. Le chantier Italien va s'offrir un fichier client a bon compte, la production de gros bateaux de croisière est liée à la capacité physique des chantiers. Donc, tant que la demande sera forte, la capacité de production sera utile
La question de fermer se posera le jour où la conjoncture se retournera, et que des capacités de production devront être fermées. Ce jour là, St Nazaire sera en grande difficulté.

dizemanov 05/01/2017 11:43

l'arrogance cynique des criminels imbéciles :
« Je revendique toute l’histoire de la gauche en faisant de la transformation de l’économie du pays le cœur de mon projet » (A. Montebourg, ancien ministre de l'industrie)

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/01/05/arnaud-montebourg-mise-sur-l-economie-pour-emporter-la-primaire_5058063_4854003.html

Abdel 04/01/2017 20:28

Le fait que Trump est nommé le pdg d' Exxon comme secretaire d' Etat m' a mis la puce à l' oreille et m' a remémore cette anecdote de Khazine ( voir directement 2h45mn -le reste en vaut la peine):

https://www.youtube.com/watch?v=58vUI28fhM8

dizemanov 04/01/2017 15:35

Si les motivations de ces troubles restent confuses, ils s’inscrivent dans un contexte d’inquiétude croissante liée à la chute des prix du pétrole qui impacte durement la situation économique de l’Algérie.
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/01/04/en-algerie-la-ville-de-bejaia-theatre-d-emeutes_5057408_3212.html#UJld7HhMJmKwSMac.99

Eric83 04/01/2017 13:37

http://wtop.com/money/2016/12/seia-u-s-solar-market-shatters-quarterly-record-solar-pv-installations/
Aux US, il y a du pétrole, du gaz, du charbon...et des ENR en forte croissance.
Sur le 3 premiers trimestres de 2016, 8 Gwc de photovoltaïque installés et 14 Gwc étaient prévus pour toute l'année 2016.
Pour comparaison, depuis le Grenelle de 2006, donc en 10 ans, la France, pour reculer l'inéluctable déclin du nucléaire et l'avènement des ENR, n'a même pas installé 8 GWc !
Il n'y a pas à dire, nous avons des génies et des visionnaires hors pairs pour gouvernants.

Max 04/01/2017 12:52

Pic pétrolier oui, mais pic humain aussi. L'humanité est en train de pourrir sur pied à vitesse grand V. Nostradamus est d'actualité, tout comme Malthus.