Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RETOUR A 1788

16 Janvier 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie, #Politique

Tous ceux qui vous disent que l'état doit absolument réduire ses déficits, ne comprennent pas une chose. Le déficit, c'est leur fortune, leur épargne.

Natixis, lui, vient de balayer la restauration de 1815, d'un revers de main. L'épargne sans risque est un mythe. Ah bon ? les caisses d'épargne ont été crée en 1818. L'état faisait banqueroute de manière hypocrite depuis, par l'inflation, sauf au XIX° siècle, parce que l'amélioration de l'extraction minière et la rareté des guerres résolurent le problème. La masse monétaire augmenta beaucoup, et les guerres peu coûteuses.

Les gens au pouvoir en 1818, avaient très bien compris le rôle de l'inquiétude monétaire sous l'ancien régime. Le régime était très sourcilleux sur la rente, et ce qui a balayé la restauration, c'est le "milliard des émigrés", qui attisa la crainte d'une nouvelle banqueroute. En même temps qu'elle déclencha la baisse de la rente. 

Visiblement, à l'heure actuelle, tous ont oublié qu'il suffit d'un moyen simple et politiquement imparable de solder la dette publique, c'est de fabriquer de la monnaie en direct par et pour les états. On se contente de fabriquer de la dette.

Mais voilà qu'on nous ressort de très vieilles bêtises sur la monnaie US. Le monde nécessite des $ en quantités croissantes, et donc un déficit commercial US, croissant. Le seul problème, c'est qu'arrivé au bout du processus, les USA sont devenus un pays du tiers monde, ne produisant rien et important tout, et que le dollar n'a plus d'assise réelle. C'est bien le problème de tous les empires finissant. Encore qu'il a fallu, entre Bretton woods et le déficit, attendre l'année 1971, soit, à vue de nez, 25 ans, et les années 1980 pour voir le déficit de la balance des paiements.

Arrivé au bout, le reste de l'économie US disparait, notamment la grande distribution, et pas seulement à cause de la vente en ligne. Globalement, prix et chiffres d'affaires dégringole, et la vente en ligne disparaitra à son tour. En plus, une fois ruinée la grande distribution, il y aura de larges zones d'entreposages à prix réduits...

La vente en ligne a simplement un point d'équilibre beaucoup plus bas. Comme la grande distribution avait un point d'équilibre beaucoup plus bas que le petit commerce.

L'OIT Annonce 200 millions de chômeurs, mais comme le but de l'OIT, c'est de pas les compter, on peut allégrement multiplier ce chiffre par au minimum 5.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

francomusso 16/01/2017 23:19

Ya aussi izybook qui vend que des livres; et en pdf ou epub aussi; sans drm comme ces débiles
des GRANDS distributeurs; ya juste le nom de l'acheteur dans la marge; le livre est vraiment à vous
et vous l'avez sur votre ordi en ... 2 minutes chrono.

ya gibertjoseph pour toutes les occases; et le bon coin etc etc etc

Et c'est comme ça pour tout. Les commerces ce sera bientôt plus que du dépannage d'urgence. Et le net
c'est moins cher vu que le transport coute moins cher que les litres d'essence dans mon réservoir.
Et la voiture reste au chaud au garage, elle va durer dix ans au moins.

Horzabky 17/01/2017 08:57

@ francomusso
"Les commerces ce sera bientôt plus que du dépannage d'urgence."

Ce qui se porte bien dans mon coin, ce sont les "épiceries sociales", où, si l'on justifie de bas revenus, on peut acheter de la nourriture à la limite de la date de péremption pour pas cher. Le commerce aussi s'adapte au RSA. Le supermarché le plus proche de chez moi a visiblement une clientèle à très petit revenu : on n'y trouve pas grand-chose, la qualité n'est pas terrible, mais c'est pas cher. Le dépannage d'urgence, c'est pour la bouffe. Pour le reste, il y a la grande surface à des km. Pour les gens qui n'ont ni connexion Internet ni voiture, on a réinventé les inconvénients de la campagne ajoutés à ceux de la ville.

En attendant d'être vraiment dans la merde lorsqu'il y aura des coupures de courant fréquentes, donc plus d'Internet, ni même de téléphone, parce que France Télécom a décidé de supprimer les lignes fixes d'ici 2018. Toutes les communications téléphoniques passeront par la box, qui ne fonctionne pas en cas de coupure de courant.

@ Franck :
"En réalité cela vous coûte plus chers car vous ne comptez pas les impôts que vous payez pour les chomeurs qui ne travaillent plus dans ces commerces de proximité"

Sarkozy et Hollande ont un point commun : ils écoutent tous les deux Jacques Attali, qui voulait 300 000 immigrés par an et la guerre en Syrie (qui nous aurait coûté la peau des fesses). S'il n'y avait pas de chômage, il y aurait encore plus d'immigration qu'il n'y en a déjà. Je n'ose même pas imaginer ce que ça donnerait en Seine Saint-Denis (1,5 million d'habitants, autant que l'Alsace).

Dans mon coin, ça fait longtemps que les Blancs sont minoritaires, et quand je vois la sortie des écoles, je me dis que bientôt il n'en restera plus beaucoup dans le secteur. Pourquoi, moi qui suis blanc, retraité et de tradition catholique, devrais-je me sentir solidaire de ce peuple qui ne me ressemble plus ?

Franck 16/01/2017 22:54

En réalité cela vous coûte plus chers car vous ne comptez pas les impôts que vous payez pour les chomeurs qui ne travaillent plus dans ces commerces de proximité

Max 16/01/2017 21:57

Tout va bien :

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/l-immigration-en-hausse-de-4-6-en-france-en-2016-1200176

Horzabky 16/01/2017 20:06

J'achète mes bretelles en ligne. Elles viennent d'Angleterre, et elles coûtent un euro la paire, plus le transport. Chez moi en banlieue parisienne "prolo", c'est au minimum 10€ dans les centres commerciaux, la qualité n'est pas meilleure et on n'a peu de choix. Pour aller dans un magasin de vêtements digne de ce nom, je dois aller dans une commune voisine, à au moins 5 km de chez moi, et pourtant j'habite en zone urbaine.

La semaine dernière je suis allé acheter une cartouche d'encre, pour mon imprimante de marque Canon, que j'ai achetée neuve il y a quatre ans. Pas de cartouche du modèle adéquat à Auchan ! J'ai acheté la cartouche qu'il me fallait via Amazon.

Avant je commandais les livres chez mon libraire, maintenant c'est toujours par Amazon, c'est plus rapide, et de toute façon il n'y a plus qu'un seul libraire pour une ville de 35 000 habitants.
@