Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 10:08

"Trump : écolo... contre son gré". Le journaleux pisseux de copie, ne cache jamais ses sentiments anti-Trump.
Mais là, c'est de la niaiserie pure. Trump ou pas, nous sommes clairement rentré dans une transition énergétique, qui ne ménage ni le charbon, le gaz, ou le nucléaire. Le pétrole est un cas à part. Le pétrole est concentré sur le transport, les autres sont concurrents.

Les centrales à charbon, aux USA, sont vieilles, et on a fermé d'abord, les vraiment vieilles, vraiment polluantes, et surtout, les vraiment pas compétitives. Donc, en conséquences, le secteur du charbon devrait connaitre une certaines accalmie, Trump ou pas. Même si le forage est relancé, le gaz de schiste ne sera pas forcément au rendez vous. Les puits vieillissent très vite. Et puis, désormais, le mouvement du renouvelable est clairement lancé, et bénéficie visiblement, d'un lobby qui s'est formé. Cela s'appelle le business, et les différents lobbys vont jouer des coudes. Et les énergies classiques n'ont guère d'emplois à proposer, en appâts. Et surtout, un rendement TRES aléatoire, qui a fait que Bloomberg a classé toutes les énergies fossiles (et le renouvelable), dans la catégorie "spéculatif".

Même EDF ne réussit pas à bloquer le renouvelable en France, c'est simplement un ralentissement, et un combat d'arrière garde qui est observé.

Le bilan d'Obama ? Comme la COP 21. Une pantalonnade. Ils ont fait semblant de piloter un mouvement engagé, visible depuis 2004 aux USA, 2005 en Europe. La Chine a acté la fin prévisible de ses gisements de charbon. Des technologies arrivent à maturité et voient leurs prix de revient s'effondre.
Les autres ne peuvent pas en dire autant. Mais, ce qui a été sanctionné, c'est aussi l'indifférence du pouvoir politique, et des Clinton en particuliers, pour l'impact de ce changement de paradigme.

Le renouvelable, et surtout, les possibilités du nouveau renouvelable, l'éolien et le solaire, pèse aussi sur la rentabilité.

Trump est un homme d'affaire. Il est pragmatique. Et rapide. Il ne respecte pas le temps politicien de la glandouille, mais charge.

On voit aussi curieusement, un gros investisseur dans le renouvelable aux USA : EDF. Nous mentirait on en France ? C'est vrai qu'EDF qui avait des centrales nuke aux USA, ne les a plus... On peut remarquer bizarrement que ce qui n'est pas correct en France pour EDF, le devient aux USA.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Olivier MONTULET 29/01/2017 11:59

Vous montrez des graphes en pourcent. Bien, mais le graphique serait plus pertinent en volume de production. Car si le charbon diminue en %, par exemple, vu que la consommation électrique augmente partout (sauf peut-être en Europe vu sa désindustrialisation - ce qui a reporter sa consommation énergétique et la pollution dans d'autres pays bien moins regardants) la production électrique mondiale s'envole et la consommation d'énergie avec elle. Ce qui explique sur votre graphique la courbe plate de la production hydroélectrique alors que des nouvelles installations font jour dans de nombreux pays. Les besoins, si la société ne change pas radicalement (ce que ne souhaite pas les vert d'ailleurs), en énergie vont continuer à monter en flèche car la consommation d'énergie n'est désormais plus réservée aux seules occidentaux. La production renouvelable (encore faut-il le démontrer car les installations sont loin d'être si "blanches" que prétendu) a certes cru (pour atteindre péniblement un petit 10%). mais on partait de rien Cette croissance était dès lors prévisible même si les rendements étaient faibles). Croire que cette croissance (en %) est possible est un leurre. Seule la fusion nucléaire (pas encore exploitable malgré les immenses progrès accomplis en la matière) est aptes à rencontrer les besoins de demain.
Quant à Trump on lui donne bien trop d'importance (comme à tous les présidents d'ailleurs). Les présidents messianiques (en quelque sens que ce soit) n'existent pas. Ce qui est juste intéressant chez Trump c'est qu'il fait bouger des curseurs et oblige ainsi les autres à se repositionner (malgré leurs résistances).

Patrick REYMOND 29/01/2017 16:13

la consommation d'électricité actuellement, semble être stoppée dans les pays OCDE (dont les USA), n'augmente plus tellement en Chine, et pour ailleurs, il faut attendre de voir.