Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ALITALIA DANS LA CRISE...

13 Février 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #transport aérien

Et la plus longue liaison du monde, entre Doha et Auckland, sans escale, par Qatar Airways...

Histoire, pour les riches, de se mettre à l'abri en Nouvelles Zélande ? Parce qu'économiquement, faire du sans escale, ça consiste surtout à dépenser du carburant, pour transporter du carburant... Lumineux.
Quand à Alitalia, elle oscille, entre ce qu'elle pourrait et voudrait être. Redevenir une compagnie pour les riches, et les faire payer plein pot, pendant qu'une partie redeviendrait la bétaillère low-cost volante.

Je ne sais pas, si, historiquement, la nouvelle Zélande est une bonne destination. La population maorie a été stable pendant des siècles en pratiquant guerres et cannibalisme à grande échelle, avec une assiduité proverbiale. C'est sans doute ça, le bon sauvage. Mais c'est aussi le lot de toutes les petites populations iliennes, sans grands rapports avec l'étranger, de s'enfoncer dans des querelles sans fin. C'est ce qu'ils veulent ?

Sans cela, il est bizarre que Qatar Airways s'intéresse à l'Australie, l'Australie, c'est loin, et comme je l'avais dit pour Qantas, pas du tout rentable.

D'une manière générale, je rappellerais plusieurs choses : d'abord, d'après le président de l'IATA, le transport aérien, est si peu rentable (plutôt, tellement déficitaire), que c'est une activité caritative, et je citerais la blague suivante : "Comment devenir millionnaire ? Facile, être milliardaire et acheter une compagnie aérienne."

Pour Alitalia, c'est son long martyr qui continue... sans discontinuer. Et c'est le martyr des compagnies aériennes, incapables économiquement de survivre sans béquille extérieure. Activité de prestige qui fait rêver, le transport aérien a toujours attiré... Les pigeons...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
L'aerien n'est plus un piege mortel<br /> http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/warren-buffett-investit-massivement-dans-apple-et-les-compagnies-aeriennes-639014.html
Répondre
A
Alitalia comme l' Italie est malade . Lorsqu' on voit qu' on rempli des gymnases pour quelques postes de fonctionnaire. Sage sur les photos alors qu' on n'ont trés peu de chance. Pourquoi ne se rebellent-ils pas ? ils croient encore au système ?<br /> <br /> http://www.slate.fr/grand-format/chomage-italie-concours-fonction-publique-136187
Répondre
L
Le déclin du transport aérien est tout de même beaucoup moins impactant que le déclin du transport maritime ou routier qui à deux transportent les biens durables, notre nourriture et notre énergie. Beaucoup de monde utilisent l'avion pour rencontrer d'autres personnes (il y a des outils de vidéoconférence aujourd'hui qui peuvent aider) ou bien aller en vacance (activité de luxe). Si les bobos commencent à couiner pour leurs avions, attendons de voir leur état quand le transport maritime et routier rejoindra l’aérien.
Répondre
E
le roi du jetable<br /> http://www.latribune.fr/bourse/bic-le-benefice-chute-lourdement-mais-le-dividende-sera-un-poil-meilleur-638144.html<br /> <br /> prend le chemin du classement vertical avec ce genre de pratique
Répondre
M
Le plus gros problème de tout ce merdier c'est l'utilisation du crédit qui pourri tout.Quand une entreprise n'a plus d'argent et qu'elle arrête de payer les salaires, les salariés comprennent qu'il y a un problème et se bougent le fion. Là avec le crédit tout le monde a l'impression que tout vas bien, personne ne s’affole et le bateau finit par couler.
Répondre