Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 16:29
 
Intéressant article du blogueur Moon of Alabama, traduit par le Saker, sur le dernier fake brandi par Amnesty International à propos d’exécutions de masse (?) en Syrie.

http://lesakerfrancophone.fr/amnesty-denonce-des-executions-massives-en-syrie-sans-fournir-la-moindre-preuve

Pour ceux qui ne connaissent pas Amnesty International -il y en a, j'ai demandé au gars qui sort les poubelles le matin, lui il connaît pas- il s'agit de l'une des multiples officines occidentales de supplément d'âme, visant à donner à l'abonné instruit moyen l'impression qu'il est bien moralement le meilleur dans le seul empire au monde qui soit purement moral.
Et ça marche pas mal. Au niveau des dons ils font du chiffre.
L'analyse au rasoir du blogueur des procédés utilisés par Amnesty pour avancer le chiffre effarant de «5000 ou 13000 pendus depuis 2011 dans une prison militaire Syrie » -appréciez la précision au cordeau quant à la marge d'incertitude- est presque humoristique.
Rien de bien nouveau en fait sur la désinformation systématique qui affectent cette guerre sous nos belles latitudes depuis des années -Amnesty ou le Réseau Syrien des Droits de l'Homme (SNHR), notoirement infiltré par les services secrets britanniques, même combat.
J'ai surtout retenu l'histoire du témoin qui a retenu le témoignage de machin truc prisonnier qui entendait tous les soirs un bruit mat de « bois » (la trappe), suivi de « gargouillis » (les kikis des pendus).
Cela me fait penser à la scène où Clint Eastwood attend son triste sort en prison en entendant les mêmes bruits dans « Hang them high » de Ted Post en 1968 (avec la délicieuse et touchante Inger Stevens).
Comme quoi la culture générale des gens d'Amnesty est bien ancrée dans l'imaginaire cinématographique de l'humanité.
Toujours est-il que, pour moi qui suit passé un temps par l'univers hospitalier, les gargouillis évoquent moins la pendaison de qui que soit que le bruit que provoque un lavement baryté dans les cinq minutes qui suivent l'acte.
Maintenant, sûr qu'un gros titre du genre « 5000 ou 13000 lavements pratiqués sur des prisonniers en Syrie depuis 2011 » sur le bulletin d'Amnesty, cela ferait pas sérieux.
Surtout, on comprendrait pas qu'ils tiennent tant à émigrer ici, à moins de tous les considérer comme des vicelards (j'ai un pote qui monte au ciel par ce moyen là, on l'a justement surnommé « la gargouille »).
Avec les mêmes procédés, je suis à peu près certain que l'on va bientôt avoir droit à « de 50 000 à 162 287 pendus dans une prison militaire à Moscou depuis le nouvel an russe» et de nous suggérer que c'est Poutine qui vient actionner la trappe tous les soirs après le digestif et avant l'amour.
Et puis, après tout, même 13000 exécutions en six ans de guerre, cela fait pas des masses. En France il faudrait beaucoup plus, entre les racailles des bas-fonds et celles de la finance- ce qui relancerait le marché des réverbères
Vous me direz aussi que l'on s'en fout des bulletins d'Amnesty. Dans mon coin vous mettez sur le bord du trottoir une pile des dits bulletins et une de « Closer », une heure après vous n'avez plus un Closer. Alors qu'un mois plus tard la pile d'à côté sera intacte et les clébards du secteur auront posé des étrons dessus. (Question patrickienne : personne ne se chauffe chez toi ???)
J'aime bien Closer. C'est plein de rombières atroces en petite tenue qui ne vous font pas regretter d'être devenu Pédé.
C'est ça le monde libre. Chacun fait ce qu'il veut.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND
commenter cet article

commentaires

dupontg 18/02/2017 16:10

en parlant 'amnesty international ils ont du oublier leur fake news qui ont conduits à la destruction de la Libye.
Pourtant amnesty france avait bien reconnu "l'erreur"
idiots utiles ou malfaisants? là est la question pour toutes ces ONG
https://www.youtube.com/watch?v=acEedYLMZLc