Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 09:09

Il existe quand même chez François Fillon, une naïveté quand même abyssale. Quand lui et Macron ont absolument la même ligne politique, il n'y a rien d'étonnant à ce que les coups arrivent en dessous de la ceinture, et là, effectivement, il y avait du grain à moudre. Des emplois pour bobonne et les enfants, dont le contenu apparaît... léger, pas comme la paie, qui elle, apparait lourde... Pour des qualifications très légères aussi. La plupart de celles qui ont les diplômes de Penelope, se retrouvent à carrouf, comme caissier, ou chez paul lemploi, comme chercheur. Quand aux avocats, la plupart sont des tricards.

Mais sans doute, Monsieur Fillon se croit encore dans les années 1960. Chirac avait été plus  habile, en plaçant sa-bobonne-à-lui, comme conseiller général, certes, purement ornementale (genre Koendelietzsche), mais difficilement attaquable. Elle avait reçu le suffrage universel.

Donc, quand il n'y a entre deux candidats, pas l'épaisseur d'une feuille de papier, entre leurs programmes (que je résume ainsi : vous allez en prendre plein la gueule, et avoir MLP juste un peu plus tard), il faut bien qu'ils se démarquent les uns des autres. Et le ministère de l'intérieur a de multiples dossiers sur beaucoup de gens importants, qu'on laisse au frais, histoire de resservir un jour, on peut parfaitement tuer politiquement un quidam, sans problème.

La troisième république en avait fait un outil de gouvernement. Toutes les affaires de la police des moeurs arrivaient directement sur le burlingue du ministère de l'intérieur et on appelait le "culot", le nombre de députés que le ministère tenait ainsi par la peau des ... (je vous laisse imaginer la partie de l'anatomie humaine à laquelle je fais allusion). Le nombre était variable, entre un plus bas de 50 et un plus haut de 100. Clemenceau, par exemple, était connu dans bien des établissements de la capitale, pour ses consommations frénétiques et assidues.

Aussi, avant le communisme, et les années 1920, les parlementaires donnaient des majorités solides aux gouvernements qui tenaient en général, plus de 3 ans, et tombaient souvent pour des choses ridicules.

Pour revenir à nos moutonssss sarthois (merci à Pagnol), le coup viendrait de l'Elysée, via des copains énarques de Macron, et de Macron lui même.

La logique, donc, serait de voir Fillon et Macron se déchirer à belles dents, et sans doute, les fans de Fillon auront du mal à se reporter sur Macron (et vis versa)... Du moins si une certaine publicité est donnée à l'affaire, ce qui sans doute, sera de bonne guerre. MLP devrait donc, logiquement, en tirer quelques marrons,  comme elle devrait tirer quelques marrons de l'affaire d'Aulnay. Les hommes politiques, de droite comme de gauche, le pouvoir politique, qui se gargarisent de la présomption d'innocence, l'ont peu appliqué dans ce cas d'espèce. Il est vrai que cela ne les concernant pas, la posture morale de la condamnation est toujours préférée.

Bon, personnellement, si le favori du deuxième tour (Macron ou Fillon) veut nous en faire prendre plein la gueule, et faire arriver MLP au pouvoir d'ici quelques années, je préférerais qu'on grille et saute la première étape, et éviter d'en prendre justement, plein la gueule, et la faire arriver tout de suite.

A eux de voir si leur programme n'est pas justement à réviser entièrement, bâti sur un paradigme faux, des promesses de sang et de larmes, qui n'aboutiront à rien. Comme d'habitude.

Au "qui aime bien châtie bien", je préférerais le "qui aime bien, aime bien". Bien sûr, on a deviné que je n'avais rien d'un catho pratiquant et flagellant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Sébastien 10/02/2017 09:27

Ils ne le lâcheront pas. Visiblement, le Système a choisi. Ce se sera officiellement un candidat unique du Système contre le FN. Ce qui signifie aussi que Marine doit être beaucoup plus haut qu'on nous laisse croire, pour en arriver à cette configuration dès le premier tour.
Donc exit aussi Hamon, sauf si la paire Hamon/ Mélenchon s'officialise et Macron occupent le terrain de l'autre côté. Gauche de droite et gauche de gauche contre droite de droite? Mmmmm....

AFP, publié le vendredi 10 février 2017 à 06h19
Présidentielle: sept Français sur dix et une majorité de sympathisants de droite pensent désormais que François Fillon, devrait renoncer

Sept Français sur dix et une majorité de sympathisants de droite pensent désormais que François Fillon, empêtré dans une affaire d'emplois présumés fictifs, devrait renoncer à l'élection présidentielle, selon un sondage Odoxa publié vendredi.

79% des personnes interrogées n'ont pas été convaincues par les explications fournies par le candidat de la droite et du centre, qui a reconnu avoir commis une "erreur" lors d'une conférence de presse lundi et a publié une "lettre aux Français", selon ce sondage réalisé pour franceinfo.

Cette opinion est partagée par 61% des sympathisants de droite.

En conséquence, 70% des Français et 53% des proches de la droite estiment que le candidat devrait renoncer à se présenter.

Les trois quarts des personnes interrogées (74%, 53% des sympathisants de droite) disent avoir désormais une "mauvaise opinion" de François Fillon, relégué en 3ème position dans les sondages depuis l'ouverture d'une enquête sur les soupçons d'emplois fictifs dont aurait bénéficié son épouse.

25% conservent une "bonne opinion" de lui, alors qu'elles étaient 38% selon un précédent sondage publié le 27 janvier.

Si François Fillon décidait finalement de renoncer, 50% des personnes interrogées pensent qu'Alain Juppé, battu à la primaire de la droite, serait le meilleur candidat, loin devant François Baroin (15%) et Xavier Bertrand (13%).

Enquête réalisée par internet les 8 et 9 février auprès d'un échantillon de 1.001 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Les baromètres d'opinion donnent une indication de l'état d

Sébastien 10/02/2017 09:23

Ce que je ne pige pas, c'est pourquoi deux candidats de l'oligarchie au programme identique (sauf la fausse opposition progressiste/conservateur, ça expliquerait) soient mis en concurrence. Histoire d'occuper le terrain? De prendre le vainqueur pour être sûr de faire barrage au FN?
Sinon, d'accord avec la Gaule, malheureusement. Si le FN gagnait en 2017, il en sortirait affaibli et pas renforcé, car ils n'ont pas encore encore tout compris de leurs erreurs. Un tour de chauffe supplémentaire leur permettrait de faire la différence. Maintenant "attendre" encore 5 ans ne m'enchante pas vraiment. Mais je ne compte en rien là-dedans.

dizemanov 10/02/2017 11:30

Je suis, là encore, stupéfait devant tant de lucidité.

Ercole 09/02/2017 18:18

Tiens, les complotistes changent de camp... Un coup des russes...

https://www.youtube.com/watch?v=lKfunDxhqdM

Bien sur quand la France se mêle des élections américaines tout est normal, mais si les russes faisaient le millième de ce qu'on a bavé dans notre république avec ces bananeraies somptueuses, alors là, outrage ! ramdam ! apoplexie oratoire main sur le coeur...

Ouais, on peut classer les médias nationaux français dans la complotist list - désolé mr Reymond ils vous surclassent, sans l'ombre d'un doute...

EnPassant 09/02/2017 15:15

Charles Sannat: Vos dépôts dans les banques, ne sont couverts par « Aucun fonds de Garantie », … ÉNORME ILLUSION !
http://www.businessbourse.com/2017/02/08/charles-sannat-vos-depots-dans-les-banques-ne-sont-couverts-par-aucun-fonds-de-garantie-enorme-illusion/
http://www.lecontrarien.com/la-grande-illusion-de-la-garantie-des-depots-a-100-000-euros-21-10-2014-edito

La Gaule 09/02/2017 12:31

Oui, les convulsions qui agitent le panier de crabe en ce moment peuvent avoir des résultats ravageurs pour le camp des « honnêtes gens », mais le pire est qu'ils n'ont pas l'air de s'en rendre compte.
Macron a manifestement une lecture purement sociétale, générationnelle, de la société française, pensant décrocher la timbale en surfant sur la génération start up qui piaffe de bousculer celle des baby-boomer.
Problème, ces nouvelles générations qui arrivent sont aussi celles de la France périphérique et qui souhaitent simplement pouvoir rentrer dans leurs meubles avec Marine Le Pen. Là, nous retrouvons l'écueil infect de la lutte des classes que les Macron ne sauraient voir.
J'ai beaucoup insisté ici que je ne SOUHAITAIS pas que MLP remporte la prochaine présidentielle, préférant qu'elle y parvienne après la période annoncée de purgatoire.
Mais il est à craindre en effet (oui je le crains, je ne suis pas matamore) que ce scénario « soft » ne soit battu en brèche par l'aveuglement avide de nos élites et que le pays ne renoue avec sa bonne vieille tradition des coups de sang videurs d'abcès.
Pour le coup Monsieur Macron aura alors contribué malgré lui à une  révolution bien éloignée de celle dont il parlait dans son petit bouquin programmatique. C'est d'ailleurs une constante dans l'histoire de France que les élites rêvent à leur manière de révolution avant chaque période de grand vent.
Sur l'indigence du programme considéré, Michel Drac vient de faire une note de lecture avec laquelle je suis assez d'accord excepté sur le point de sa conclusion.
Je ne vois pas comment la raison d'être de la candidature de M. Macron -en finir radicalement avec la souveraineté de la France et la protection sociale résiduelle des français- pourrait encore coller de manière crédible avec la tendance « centre gauche » qui a été effectivement celle de notre république depuis 1870.
Le tout sociétal a ses limites et sur ce point nos élites ne réalisent pas à quel point leur petit nuage flotte au-dessus d'un volcan.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Michel-Drac-a-lu-Revolution-le-livre-de-campagne-d-Emmanuel-Macron-44079.html

Une anecdote pour finir. Drac nous annonce une note de lecture sur « Richie », biographie ou plutôt hagiographie larmoyante de l'existence flamboyante de M. Richard Descoing, idole défunte de la France de Sciences-Po qui a formé entre autre M. Macron.
J'ai lu ce bouquin, écrit par une certaine Raphaëlle Baqué (paraît qu'elle est connue à la télé), une après-midi ensoleillée où j'avais rien d'autre à foutre que cuver mes médocs sur un banc campagnard.
Après la mastication de la chose, je l'ai balancé au milieu des canards dans l'Isère (bah... six euros cinquante chez Géant-Casino).
Ce qui révulse dans ce genre de livre, c'est moins la vie ô combien édifiante de ce gus -que je n'aurais même pas daigné empaffer dans un champ de purin- que la déférence admirative de celle qui l'a écrit.
Toute la symbiose incestueuses des petits monde politique et médiatique à l'aune du gros monde économique est contenue là-dedans.
En plus, ce genre de bonne femme, qu'elle soit belle ou non, a généralement la laideur de sa prose. C'est le cas.

simplet 09/02/2017 20:04

La ci devant (du système) Raphaëlle Baqué est journalope au Monde.
Tout est dit !!!

Présentation

compteur

Recherche

Catégories