Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 08:11

Avec les navires Panamax. (Navire ayant le gabarit maximum pour emprunter le canal de Panama).

Visiblement, quand ils ont retaillé le canal de Panama, ils avaient reporté l'ancienne vision, disant que si on facilitait le passage, cela accroitrait le trafic. Calcul identique fait pour Suez, et dans les deux cas, le calcul est faux, et archi-faux.

Simplement, le trafic ne suit plus, et à partir d'un moment, la taille gigantesque n'est plus synonyme de progrès, mais d'inadaptabilité. Le dinosaure, quoi.
Parce que dans le système libéral, deux choses se sont toujours télescopées. La première, c'est la rapidité, la deuxième, la quantité.

En période de crise, une rapidité accélérée est demandée (le "juste à temps", pour répondre à la commande) pendant que la quantité, elle, chute parfois lourdement. Alors, le transport taillé pour la quantité, lui, souffre, voir s'effondre.
Le dinosaure-panamax n'est simplement pas fait pour un monde où la commande est passée aujourd'hui pour hier, à des prix bradés, et avec des quantités ajustées au minimum.

Donc, la crise du panamax, répond et reflète la crise réelle de l'économie mondiale.

Cette crise est aussi visible dans le transport fluvial en France. Il est sévèrement secoué, alors qu'en termes de coûts, il est ultra-compétitif, comme l'était le fret ferroviaire.

Mais comme son activité l'indique, il correspond notamment à des transports pour lesquels la rapidité n'est pas un problème, comme par exemple les céréales, et quand les céréales voient leur récolte baisser, c'est le trafic qui trinque. Pour les céréales, il est clair que les commandes et les besoins peuvent être traités très en amont, et donc, il n'y a que peu ou pas de surprises, ni le besoin de remplir un camion, pour demain être à tataouine. C'est un cycle long et répété. La seule surprise provient des récoltes et des lieux de récoltes. Le même mot, "transport", recouvre des réalités bien différentes. La pression du "besoin", est ressenti différemment pour la fanfreluche et l'article de mode, que pour le besoin primaire, qui répond à des règles beaucoup plus anciennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans transport maritime
commenter cet article

commentaires

EnPassant 07/02/2017 15:44

sont fada ces parigots
http://www.lsa-conso.fr/les-nouvelles-pratiques-alimentaires-de-demain-etude,254067
quand je vois les catégories cela m'évoque furieusement les dérives genresques aux us

EnPassant 07/02/2017 15:32

intéressant, non pas par le conttenu car il faut un abonnement mais pas le peu quon peut en lire
http://www.lsa-conso.fr/janvier-2017-les-prix-des-pgc-ont-baisse-de-1-13,254037
"La déflation à 1 an s’établit à -1,13% après avoir conjoncturellement fortement chuté en décembre 2016, à cause de l’augmentation des prix des produits festifs. " Nous nous retrouvons donc dans une configuration plus habituelle puisque ce niveau de déflation est complètement en ligne avec celui observé, en moyenne, sur l’ensemble de l’année 2016 ", note Iri . Les […]
..."

déflation est le mot clé

EnPassant 07/02/2017 15:31

macron ou fion qu'il soutient ?
http://www.lsa-conso.fr/michel-edouard-leclerc-s-en-prend-aux-partisans-du-retour-au-franc,254031

EnPassant 07/02/2017 15:28

il y a ceci
http://www.businessbourse.com/2017/02/06/alimentation-francais-achetent-supermarches-cest-premiere-10-ans/

mias en même temps en centre ville, là comme ailleurs
http://www.businessbourse.com/2017/02/06/france-nevers-souffre-la-desertification-de-son-centre-ville-20-des-commerces-ont-ferme-ces-dernieres-annees/

avec en parallèle
http://www.businessbourse.com/2017/02/06/zone-euro-recul-inattendu-ventes-detail/

donc pas sur que la grande tendance du 1er article soit si grande que cela.

EnPassant 07/02/2017 15:23

fion c'est du pipi de chat....
http://www.businessbourse.com/2017/02/07/olivier-myard-marche-forcee-vers-leurope-federale/

simplet 07/02/2017 15:13

Pour le trafic fluvial: dans mon secteur, le bois, j'ai essayé à de multiples reprises. Tant en vrac qu'en conteneurs. le tout destiné à l'export par voie maritime, donc transbordement de péniches vers porte conteneurs. Échec complet malgré des tarifs super intéressants. Raison, pas de ports fluviaux adaptés soit en matos, soit géographiquement.
Et pourtant, je mettais à la bonne époque, jusqu'à cent conteneurs 40' par semaine sur la route à des prix élevés ( mise en disposition à vide jusqu'à 500kms...), soit deux cent semi par semaine pour un petit expéditeur.
Pour le chemin de fer: pareil ! Pas de possibilités. Le R58 wagon adapté n'existe même plus. Quant aux conteneurs... le parcours commando est une plaisanterie à côté. Les gares moyennes n'ont même pas les engins de manœuvre. On nous refusait même si nous mettions nos moyens propres à disposition pour charger les boîtes sur wagon...
A près, on vient pleurer sur l'état des routes, l'importance du trafic, la pollution, toutçatoutça.
Doxa et puis rien de rien. Démerdez-vous, comme en quarante! Une guerre de retard.
Ce n'est plus la peine de pleurer devant tant de connerie. Faudra passer par la case "delet"

La Gaule 07/02/2017 13:06

Petit Macaron veut, je cite, « redonner du sens à la trilogie républicaine ».

https://en-marche.fr/

Je présume qu'il marche sur le bidule « Liberté Égalité Fraternité », lequel n'a pas attendu le poids de ses escarpins en crocodile pour être mis à toutes les sauces depuis deux cent dix huit ans.
Il est facile d'imaginer concrètement ce que cela peut donner.

Liberté :
Tout le monde est libre de venir chez toi.
Egalité :
Quand tu manges, mets au moins une deuxième assiette, c'est pour tout le monde (variante, va bouffer à la cave).
Fraternité :
Va dormir à l'hôtel. Les chambres de ta femme et ta fille sont prises (variante en cas de célibat ; ton cul peut faire l'affaire et là tu peux rester).

Prenez n'importe quel sujet économique et social avec n'importe quel acteur, la formule marche.
Normal, Petit Macaron fait dans la mondialisation rêvée, celle qui marche en piétinant les œufs.
Exemple d'école, le rôle de Petit Macaron dans l'affaire de la vente d'Alsthom :

https://gaideclin.blogspot.fr/2017/02/autopsie-dune-trahison-detat-comment.html

Sinon il se revendique aussi homme neuf pétri d'idées nouvelles, ce que pourrait contester même ma grand mère.

https://francais.rt.com/opinions/33450-emmanuel-macron-candidat-neuf-escroquerie-absolue

Bah ! De Lecanuet à Balladur en passant par Servant Schreiber (ah, ah ! Vous l'aviez oublié celui-là) les « troisième force libérale » (d'essence orléaniste si je veux ramener ma science) se sont toujours piteusement ramassées sous la cinquième république, et je parle de personnages qui avaient pourtant en main l'atout du temps des vaches grasses.
Alors aujourd'hui...
Le matraquage médiatique correspond à la phase euphorique de l'absorption d'alcool. On pense jamais à la gueule de bois.

2)
Et que pensez-vous des événements d'Aulnay mon Cher La Gaule ? (je me dépêche de vous le demander, tant que vous avez l'air à peu près clair).

Euh... J'ai un message à délivrer aux autorités concernées... La banlieue en a plein le cul... Nous aussi...

EnPassant 07/02/2017 09:56

Au Chili comme en France, EDF rayonne mais pas pareil
http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0211779543608-au-chili-loffensive-des-groupes-francais-sur-le-renouvelable-2062994.php

EnPassant 07/02/2017 09:54

a propos de transport les stats de ventes de voitures expliquées pour les nuls
http://www.caradisiac.com/les-faux-bons-chiffres-de-ventes-de-janvier-obtenus-en-une-nuit-magique-112486.htm