Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 18:30

"Bel article mais ..." La réduction du train de vie, c'est bien ce qui nous attend.." Vous pensez à quoi ? A la sécu et aux apl, comme le suggère votre lectorat ???"

Si la réduction de tout ce qui va aux pauvres, c'est dans l'ADN des politiciens néo-libéraux, et donc, fait bien penser à sécu + APL (toujours dans le registre des salauds de pauvres), c'est un autre genre de réductions auquel il faut penser. Les réductions ou plafonnement, de tel ou tel budget, c'est ce qui s'est fait actuellement.
Pour comprendre le problème, il faut changer totalement de logiciel. Le budget du pauvre, malgré toutes les demandes, sera toujours là, il est de toutes les époques, de tous les temps, de tous les lieux.

Les pauvres ne sont pas capables, tout bêtement, de porter l'ajustement tout seul, même si on les tuait tous. Le problème, c'est qu'ils sont pauvres, et désargentés... Ou pas assez nombreux.

L'effondrement concernera d'abord, la richesse accumulée. Il faut voir, comme P. Jovanovic, un immense coup d'accordéon donné à la monnaie. Ensuite un énorme coup d'accordéon donné à la "richesse" foncière, enfin, un changement fondamental des conditions de vie, qui accompagne les grands changements socio-politique.
Imaginez les campagnes françaises en 1914 et 1924. Dans l'un des cas, les habitations hébergent de 6,7 à plus de 10, voir 15 personnes. Dans l'autre, il n'y en plus qu'une, ou deux, parce que les autres sont pour parties, mortes, de la grippe, des combats, où désormais, travaillent ailleurs.
Le souci principal des autorités, c'est que ces campagnes vivent désormais dans la terreur, non pas que la délinquance soit en hausse, elle s'y est plutôt effondrée, mais ce qui faisait le sentiment de sécurité, c'était la maison nombreuse, et la présence des hommes.

L'ajustement, pour être plus précis, c'est simplement l'extinction de bien des feux. L'aéroport sempiternellement déficitaire, mais cher aux coeurs des élus, mais aussi au portefeuille de leurs administrés, ferme, le nombre de personnes par logement, passe de 2.5 à 5 beaucoup de magasins ferment, le pib se démonétise, le jardin se généralise, comme le poulailler. La voiture disparait, c'est déjà en cours, d'ailleurs, les jeunes ne peuvent plus se payer que la bagnole à 2500 euros, seuls plus de 50 ans, peuvent s'en payer, mais les ventes aux particuliers sont passées en dessous des ventes aux flottes.

Le problème ce n'est ni la sécu, ni les APL. Le problème sont la dérive des dépenses de santé, et la dérive des loyers, pour les deux, les hommes politiques libéraux les ont laissées s'installer par clientélisme.

On peut très bien passer à une médecine cubaine, très bon marché, et n'ayant pas grande différence quand aux résultats vis-à-vis de la notre, et on peut mater les loyers, et rendre la question des APL, sans objet. C'est la cherté des loyers qui fait de l'APL un problème global.

L'APL, aide personnalisée au logement, avait été inventé par Raymond Barre, dans le but d'augmenter fortement les loyers, tout en permettant aux pauvres de se loger. les pauvres n'étaient donc pas visés, mais étaient visés ceux qui étaient justes en dessus, et qui n'avaient pas droit aux APL. Eux allaient payer plein pot et plein carat.

La logique apparait éclatante : un F2 de 41 M2 à Paris pour "seulement", 480 000 euros...

Il n'y en a qu'un qui est content dans l'histoire, c'est le banquier qui fait le prêt pour le dit F2. Et un naïf, le type qui achète le F2, "pour se constituer un patrimoine".

Comme je l'ai dit souvent, le PIB est devenu fictif, avec des agrégats de plus en plus surréalistes. Les français de 1945 dépensaient 1.5 % du pib pour le logement, pib d'un montant peu élevé. Aujourd'hui, c'est 22.5 % d'un pib sans comparaison...

Il faut voir l'avenir, comme un monde où tout notre mode de pensée sera obsolète, sans doute très vite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

bugbreeder 12/02/2017 19:32

Dites donc Chef, évidemment les conseilleurs ne sont pas les payeurs, mais qu'est ce que vous conseilleriez pour résister au tsunami qui va inévitablement nous tomber dessus ?
Ma recette personnelle : propriétaire de ma maison et ma voiture avec crédits payés, le minimum en banque avec une moyenne réserve de cash, or physique HORS des banques ou assimilées, outils professionnels, armes, réserve de nourriture et de munition, apprentissage de divers métiers, donc stocker physiquement et intellectuellement tout ce qui permet de pratiquer un petit métier en dehors du "système".
Mais attention, je suis aux USA dans un état "rouge" et très bien armé (Texas), donc par exemple je crains probablement peu la spoliation par les taxes surtout foncières qui devraient faire une boucherie dans les états "bleus" peu armés. Je me souviens encore d'une photo primée d'un flic US arme au poing fouillant une maison, il ne s'agissait pas d'un agent de la DEA cherchant des dealers mais juste d'un "pinot simple flic" inspectant une maison saisie à un propriétaire par une banque, si le type n'avait que ça l'idée de se foutre en l'air en emmenant son banquier avec lui pourrait lui venir à l'esprit.

Sébastien 12/02/2017 11:33

Ce qui explique largage de l'UE par le Brexit et l'élection de Trump. l'alliance anglo-saxonne semble avoir du plomb dans l'aile. Mais la France, le cul entre deux chaises (pour changer) refuse de prendre le train en marche. L'Allemagne est chargée de manoeuvrer le bousin et vogue la galère de migrants. La Russie ménage la chèvre et le chou (qui est qui?) et fera de toute façon affaire avec le vainqueur.
Il est clair que la seule chose qui nous manque, en France, est un leader, ou une "Lideuse" (Macron client d'une enseigne Allemande, hihi). Ce qui serait très amusant: un crépage de chignon au Polit Buro Européiste. Un débat de blondes dans un jeu de quilles avec Pierre-Macron-Richard au milieu. J'ai hâte.

Alain 12/02/2017 11:31

"L'effondrement concernera d'abord, la richesse accumulée. Il faut voir, comme P. Jovanovic, un immense coup d'accordéon donné à la monnaie. Ensuite un énorme coup d'accordéon donné à la "richesse" foncière"

Et cela ne me semble pas être une mauvaise chose.
Car qui dit accumulation de richesse, qu'elle soit monétaire ou foncière, dit forcément spoliation (vol) de quelqu'un quelque part.
J'ai acheté et revendu 5 fois un appartement.
À l'époque (premier achat en 1998), devenir propriétaire faisait partie de l'itinéraire logique de tout salarié qui se respecte, sorte de promotion sociale.
J'ai fait une belle plus-value sur les deux premiers apparts, rien sur le 3e, et j'ai bien perdu sur les 2 derniers (l'Etat par contre s'est gavé 5 fois sur les "droits de mutation").
Au final, je pense être en gros à l'équilibre, et ça me va bien ainsi.
Car soyons honnête, faire une plus-value n'est rien de moins qu'avoir volé son prochain qui portera sur ses épaules longtemps ladite plus-value via son prêt immobilier.
Retour depuis un an à la case locataire avec une autre forme de promotion, celle du retour à la Liberté, de mouvement d'une part, mais aussi fiscale avec mine de rien, la fin de la taxe foncière, taxe qui me fait dire que la notion de propriété en France n'est qu'une vue de l'esprit.

La Gaule 12/02/2017 08:48

1)
Moi, je commente par contre très souvent, ce qui est tout autant ma manière d'apprécier vos analyses pointues, que je prends donc avec précaution entre mes mâchoires édentées et sensibles pour essayer de les recadrer avec d'autres points de vue.
Quoi qu'il arrive, nous n'irons pas faire pousser des fayots au fonds des bois ensemble (heureuse nouvelle pour vous), c'est certain.
Affaire de sensibilité et d'histoire personnelle. La science n'a rien à voir là-dedans.
Il faudrait aussi développer ce que vous entendez par « mode de pensée ».
Si notre avenir n'est qu'une affaire d'ajustement (tiens ! Vous ne parlez pas d'Effondrement ?) -ce que je crois- le « mode de pensée » actuel, matérialiste, calculateur, sans cœur et sans âme, fera bien l'affaire.
Mais cela risquerait de nous emmener bien au-delà des courbes et des chiffres, n'est-ce-pas ?

2)
Jean Paul Algarath est un blogueur dont j'ai souvent parlé ici.
Accessoirement, c'est un gros con, qui chie dans les bottes de Pierrot Jovanovic -coupable, dit-il, d'incompétence et de vénalité (ce salaud vend des livres afin de persévérer dans son être)- pour mieux parler avec bienveillance du blog d'un Berruyer ou d'un Jorion (eux font appel aux dons, comme lui).

Loi de Todd : connivence des milieux de même niveau socio-culturel. Algarath vient aussi du monde de l'analyse financière.
Mais c'est un gros con utile. C'est pourquoi je vous invite à le lire, par pur esprit d'utilité.

http://www.algarathselect.com/fr/temps-de-penser-aux-presidentielles/

Plus particulièrement, il défend (avec d'autres) l'idée d'une guerre au sein de l'oligarchie mondiale entre les tenants de la conservation du système dollar et ceux qui souhaiteraient le remplacer par un système DTS.
Il pense ainsi que l'UE et la nation qui en a pris largement le contrôle -l'Allemagne- va en premier lieu faire les frais de cette guerre, et il s'est encore récemment fait « l'Echo » (je fais ce que je peux) de la thèse en question.

http://www.algarathselect.com/fr/etats-unis-desormais-meilleur-ennemi-de-leurope/

Il est clair que les élections présidentielles en France vont être un enjeu d'autant plus capital que l'on admet cette thèse, et elle expliquerait alors bien des choses. Du largage en plein vol de Fillon à la montée surprise au créneau de Macron, dont les penchants germanophiles sont connus, à commencer par certains collaborateurs qu'il s'est choisi.
Dans ce cas de figure il est tout aussi clair que Marine Le Pen -qu'elle le souhaite ou non- sera intronisée porte drapeau d'un clan contre l'autre, et cela se sentira rapidement dans les soutiens qu'elle recevra de manière discrète ou non.

Il n'est donc pas impossible que les futurs maîtres du grand jeu aient décidé le moment venu de passer l'Establishment à la française par dessus-bord -cette symbiose séculaires de la grande entreprise nationale et de la haute fonction publique plus toutes les coteries (médiatiques entre autres) qui lui traînent aux fesses, ce qui représente quand même une portion significative du corps électoral.
« Contre toute attente » (mon œil), l'entreprise Macron mordra alors la poussière, aidée en cela par le contre emploi que va de plus en plus représenter la manne financière de Monsieur Soros au service de ses tentatives de déstabilisation colorées ou carrément noires.
Après la Place de la République, il semble par exemple que l'esprit « nuit debout » se soit réfugié sur un territoire plus modeste -le troufignon à Théo en l’occurrence- source de jubilation mauvaise pour toute la France invisible qui s'apprête elle-même à planter sa matraque symbolique dans une autre fente, celle de l'urne.

Gros ajustement politique en vue donc. Pour le meilleur et pour le pire. Il se trouvera toujours des romantiques pour transformer la chose en épopée révolutionnaire exaltante (c'est vrai que l'on risque de vivre des moments rock 'n roll), notre histoire a vu pire.

vincent 12/02/2017 01:28

lumineux

nico 11/02/2017 21:40

Bonjour Patrick
Je ne commente jamais mais je vous suit depuis l'époque ou vous publiiez sur bulle imobilliere il y a bien des années de cela. Bref je souhaiterais simplement vous témoigner ma reconnaissance pour ces analyses au scalpel toujours d'une justesse diabolique que vous écrivez.
Encore merci de nous faire partager vos si brillantes analyses,qui quand on y regard bien sont simplement frappé du bon sensé.

Dany 11/02/2017 21:50

Même les élus lisent le blog ! Bravo Patrick !

" Arrêt programmé des vols sur Porto, Fès et Istanbul

Georges Ziegler a expliqué que la subvention des lignes régulières sur Porto et Fès, opérées par Ryanair, a coûté 750 000 € sur 2016. Celle sur Istanbul, opérée par Pegasus, qui coûté 200 000 €, doit être ramenée à 50 000 € sur 2017 dans le cadre d’une négociation menée avec la compagnie turque. Considérant qu’ils apportent « peu de richesses au territoire », a souligné Gaël Perdriau, l’autre décision unanime a consisté à annoncer le non-renouvellement de ces contrats à leur terme (octobre 2017 pour Ryanair ; juin 2018 pour Pegasus).


http://lessor.fr/fin-des-vols-low-cost-dans-le-ciel-ligerien-17948.html

Patrick REYMOND 11/02/2017 21:42

merci

Nicolas 11/02/2017 20:50

Comment le Japon a-t-il résisté à l’injonction de se métisser «de gré ou de force» depuis l'après guerre. C’est une énigme pour moi ?

EnPassant 12/02/2017 10:57

Les japonais ne sont pas les seuls, on en parle en mode marronnier car ils sont très clairement en déficit démographique et faciles à pointer du doigt
En Chine c'est idem l'allergie à l’exogène, sauf qu'ils sont pour le moment exportateurs du gus&gussette, lorsque cela va se retourner quel discours tiendrons nos élites de BXL ?

Par contre quid des autres entités de la zone Corée, Inde... ?

Max 12/02/2017 04:57

Mettez vous à la place des japonais, leurs voisins chinois sont dix fois plus nombreux qu'eux, s'ils les avaient laissés entrer dans le pays, ça aurait été la mort de la race japonaise. L'erreur des européens a été de sous-estimer la menace démographique africaine et maghrébine, maintenant ils s'en mordent les doigts.