Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 11:49

Sur le blog de Paul Jorion, on raconte des salades. ça on le savait. Sur la crise chinoise en mûrissement. En oubliant l'essentiel, l'épuisement géologique du système.

On peut parfaitement investir sur des gisements appelés à produire longtemps. Investir sur des gisements en voie d'épuisement, ça fait un peu amateur.
Quand il reste officiellement, 25 ou 20 ans de réserves, ça s'appelle le stade terminal pour un gisement de charbon. Et l'argent investi, grillé définitivement.

Mais la Chine n'a pas que ce problème. Elle veut investir massivement dans les aéroports. 136 exactement, d'ici 2025.

Autre paramètre à l'équation du problème. La Chine qui était un gros producteur de pétrole, sinon, du moins, un producteur avec un chiffre très honorable de 4 millions de barils jour (4° chiffre mondial), 215 millions de tonnes en 2015, voit sa production se tasser nettement.

Auteur : Par Jpjanuel — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=23677841

On voit aussi que le développement chinois reposait aussi sur des quantités de pétrole domestique, suffisante jusqu'en 2008-2009. En 2017, la production a baissé de 8 % sur les deux premiers mois. Pour 2020, une production de 200 millions de tonnes est prévue, mais les champs sont matures, c'est à dire qu'ils ont entamé leur processus de déclin, et que des champs plus petits sont mis en production pour essayer de compenser la baisse.

Là, contrairement aux USA, la politique monétaire et les subventions n'ont pas entrainé de rebond de production.

Il est aussi, très nettement différent d'avoir une ressource intérieure, payée avec sa propre monnaie, que de l'importer, au prix mondial.

La Chine devient friande "d'airports" au moment ou sa production de charbon décline nettement, et sa production de pétrole a entamé le même processus. Les mouvements financiers, à côté, c'est du pipi de chat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

dizemanov 17/03/2017 15:51

Magnifique travail d'analyse, de réflexion et d'exposition pédagogique.
Vous êtes "d'utilité publique" et en tout cas, unique et irrémplacable.
Merci x1000 Mr Reymond.