Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 10:37

Faulte d'argent, le pétrole se porte mal. Ce qui est traduit, dans un article du Saker, par, "Surproduction de pétrole : c’est la demande, idiot !" Ce qui a nettement moins de classe, faut il reconnaitre.

Mais le problème est bien posé. Plus que de la surproduction, il apparait que le marché pétrolier est victime du libéralisme, des frontières ouvertes, de la compression salariale, qui abouti à un sevrage forcé, faute d'argent. Au grand désespoir des producteurs, qui ne savent plus à qui fourguer leur merde (dit : "Or du diable").

Le prix est trop élevé pour le consommateur, et trop bas pour le producteur, en dehors de quelques champs "historiques". Ce qui entraîne des hausses de prix dans les pays producteurs, où la population était loin d'être habituée à des prix si haut, bien que par rapport à chez nous, ils soient très doux encore...

Même quelques centimes sont encore trop, si habitudes et revenus sont bas. " Le brut continue de s’accumuler, parce que les consommateurs refusent de brûler cette merde assez vite, parce qu’ils ne peuvent pas se permettre financièrement d’en brûler plus vite ! "

Il y a de quoi rigoler. Je pense que les libéraux ne s'attendaient pas à un schéma pareil, de toute façon, un libéral, ça n'a pas de cerveau. Faut voir celui qui squatte l'Elysée, et la belle gueule de son ex-conseiller. C'est d'ailleurs tout son talent.

Bref, il apparait que le scénario est plié. ça tourne encore, parce que ça tourne. Genre Will E Coyot, courant dans le vide, parce qu'il ne sait pas qu'il y est.

Le crétinisme régnant à l'Elysée, chez des personnes soi-disant bien éduqué, est à mettre en parallèle avec l'intelligence du type de la base, comme ce chauffeur routier capable de s'apercevoir du phénomène économique évident : la disparition, au long des kilomètres de toute activité.

Mais à l'Elysée, visiblement, on est content. On a obéi au dogme, à la loi, et ce qu'on regrette c'est de n'avoir pu choyer plus encore les LGBT. C'est sûr que les derniers locataires de ce palais vont passer dans l'histoire. Un tel degré d'idiotie, c'est du jamais vu dans l'histoire.

Et les stocks, ce n'est pas ce que dit l'annotation du saker (95 millions de barils consommés, pour 200 millions de stock en plus). Visiblement, ce n'est que pour les USA, et les stocks non stratégiques, en plus. De plus, des quantités énormes de stockages supplémentaires ont vu le jour, notamment en Chine, mais aussi dans tous les autres pays de ce qui fut le 1/3 monde. On est donc, très largement en dessus des 200 millions de barils supplémentaires stockés. Ne serait ce que sur les tankers.

Même en France, ils débordent, à presque 100 jours de stocks.

Il est clair aussi, que le pétrole conventionnel paie le prix de l'afflux de ce pétrole non conventionnel, produit sans aucun souci de compétitivité économique, ce qui, dans le cadre actuel, est plutôt risible, vu l'idéologie ambiante. Mais on a vu qu'obtenir ce surplus de production, a été quand même, très long. Et sans doute, peu durable.
Mais le pétrole est aussi une denrée difficilement stockable, au contraire du charbon qu'on peut laisser facilement, en tas.

On a donc réussi un exploit : produire un pétrole cher, détruisant le pétrole le moins cher, pour le vendre, à personne...

Quand aux pays producteurs de pétrole, il serait temps qu'ils développent leurs autres activités.

Un moment de rire ; imaginons nous, dans ce contexte, l'oligarchie voulant se réserver ce qui reste de fossile. Dans le meilleur des cas, les gardes armés protégeront leurs familles voire leurs quartiers, mais pas les excellences.

Comme je l'ai déjà dit, dans un complexe gardé, le tireur d'élite aura tôt fait de liquider les bouches inutiles (ça fera des rations supplémentaires), à savoir ses patrons, et à se taper leurs femmes (la polygamie, ça ne le gênera pas des masses), qui, de toutes façons sont très habiles. Elles sont avec le vainqueur, les bimbos. Et que le vainqueur soit Zaïtzev plutôt que Bill Gates, c'est la même chose, tout en étant différent. Après tout, Bill Gates, il ne sait rien faire de ses dix doigts. Nul doute que la Bimbo ira vers le mâle dominant. Et le Lion, quand il devient vieux, il se fait virer. Dans "soleil vert",  la femelle, c'était du mobilier.

Et que soit vrai, ou faux, le schéma proposé par "Le modèle thermodynamique de l’épuisement du pétrole suscite la controverse ", on n'en a rien à cirer. Le modèle économique vient de s'effondrer avant le modèle physique.

Mais il peut durer encore quelques temps. Salsigne, la mine d'or, était déficitaire dès les années 1930. Elle a continué néanmoins des décennies, parce qu'elle produisait un élément irremplaçable.

Mais il est évident aussi, que ce sera au prix d'une très divergente évolution économique interne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Alcide 19/03/2017 09:30

Très bon article Patrick !

De plus , à cette panne de consommation de pétrole donc panne de croissance , on doit rajouter les effets d'étranglement par les intérêts de toute dette publique comme privée qui sont financés uniquement dans le schéma actuel par une hypothétique expansion éternelle .

Car ce sont les crédits qui créent la monnaie et les dépôts.

La masse des intérêts seront donc mathématiquement impayables car exigibles (encore une fois dans le schéma actuel dans lequel 97% de la monnaie est crée exclusivement par les crédits bancaires issues de rien, principe de la création monétaire privée ) d'une masse monétaire future à constituer uniquement par une croissance des crédits dans une économie croissante induite mécaniquement par une consommation de pétrole croissante.
Ce qui n'est manifestement plus le cas.

Ce qui se traduira par un stress bancaire et un nouveau sauvetage ( le dernier avant le collapsus ...) des banques par les Banques Centrales encouragés par le silence complices des trous du cul au pouvoir.

Je pense alors qu'un raz de marée inflationniste est possible .

Anonymous19 18/03/2017 15:16

L'article a raison de parler d'un problème de la demande et non de l'offre, mais il aurait dû aller plus loin. Qu'est-ce qui fait l'équilibre entre l'offre et la demande? C'est le prix! Donc si l'offre est supérieure à la demande, c'est que le prix est trop élevé.
D'où la question suivante: comment est fixé le prix? Le prix est fixé par le marché des dérivés qui représente un volume de transaction 100 fois supérieur au volume de pétrole physique.
Qui contrôle le marché des dérivés? Les banques!
Pourquoi les banques maintiennent-elles un cour trop élevé? Et ça, il le dit, parce que sinon elles devront reconnaître leurs pertes sur le marché des pétroles non-conventionnels américain. Mais ça va beaucoup plus loin, le marché des actions et des obligations est corrélé au prix du pétrole. Une chute du prix du pétrole entrainerait un crash généralisé. D'où on peut en déduire qu'il y a la main invisible (PPT) de la Réserve Fédérale derrière la manipulation des cours.

BA 18/03/2017 13:08

Election présidentielle : il y aura 11 candidats :

- Le club des cinq :

Le club des cinq regroupe les cinq candidats les plus importants. Les cinq seront invités à débattre sur TF1 lundi 20 mars.
1- François Fillon
2- Benoît Hamon
3- Marine Le Pen
4- Emmanuel Macron
5- Jean-Luc Mélenchon

Le club des cinq est ici :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2017/03/13/candidatspresidentielleafpjoelsaget-2946763.png?itok=y9b_AGc_

- Les six outsiders :

Les six outsiders ne seront pas invités à débattre sur TF1 lundi soir.
6- La candidate de Lutte Ouvrière Nathalie Arthaud 
7- Le candidat de l'Union Populaire Républicaine François Asselineau 
8- Le candidat de Solidarité et Progrès Jacques Cheminade
9- Le candidat de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan 
10- Le candidat non-inscrit Jean Lassalle 
11- Le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste Philippe Poutou 

Arthaud, Dupont-Aignan, Asselineau ... qui sont les six outsiders de la présidentielle ?

https://www.lesechos.fr/elections/presidentielle-2017/0211874927408-arthaud-dupont-aignan-asselineau-qui-sont-les-six-outsiders-de-la-presidentielle-2073365.php